Alexeï Kernov

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alexeï Kernov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexeï Kernov
Le Russe
Le Russe
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 17

Infos rapides
Âge: 31
Profession: Détective privé
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Alexeï Kernov   Sam 1 Mar - 21:21

« FICHE DE PERSONNAGE »

« Identité »

Spoiler:
 

Nom complet : Alexeï « Le Russe » Kernov
Sexe : Masculin
Race : Humain
Âge : 31 ans
Planète natale : La Terre
Affiliation : Indépendant, mais néanmoins très proche de l'Alliance
Profession : Chasseur de primes / mercenaire, de moins en moins actif
Vaisseau : Aucun
Rang : III
Situation sentimentale: En couple avec Julia Reese

« Description physique »

Alexeï est un homme de taille relativement grande, puisqu'il mesure un mètre quatre-vingt sept, pour quatre-vingt deux kilos. Ses muscles - qu'il a obtenus notamment grâce à une formation militaire de l'Alliance - bien qu'assez denses, restent plutôt souples, lui permettant d'effectuer des actions demandant agilité et force qu'un Krogan de deux cents kilos ne pourrait par exemple pas faire. Il continue de les entretenir en effectuant quelques séances de musculation plus ou moins intenses de temps en temps.

D'une mère et d'un père russe avec lequel la ressemblance est plus que frappante, Alexeï porte des cheveux - d'une couleur noire de jais - courts, presque rasés sur les côtés de la tête, mais un peu plus longs sur le dessus de celle-ci. De sa mère, il hérita de beaux yeux verts plutôt clairs, mais n'étant pas non plus de la magnifique couleur émeraude. Son visage est plutôt souriant lorsqu'il est en repos, surtout depuis sa rencontre avec Julia, mais il change radicalement lorsqu'il est en mission, son visage restant calme et assez fermé, sans montrer la moindre émotion. Il a également une petite barbe d'un peu plus de trois jours. Ce n'est pas un jeune homme spécialement beau, mais pas laid pour autant.
Il porte, sur son oreille droite, une petite boucle d'oreille se composant d'un simple diamant, ainsi qu'une bague en argent type chevalière, offerte de père en fils depuis de nombreuses génrations, sur l'index de sa main gauche. Cette dernière représente l'insigne des Spetsnaz, les forces spéciales russes.

Son teint de peau, légèrement basané sans pour autant être blanc ou noir, ne lui vient ni de son père, ni de sa mère, qui était tous deux blanc comme des linges. Pourquoi sa peau est-elle de cette couleur ? Alexeï n'en a pas la moindre idée, et ne cherche pas vraiment à le savoir, puisqu'il s'en contrefiche pour rester poli.

Il est facilement identifiable grâce aux trois cicatrices qui barrent son œil droit, souvenirs douloureux de nombreux combats, notamment celui pour reprendre La Terre. On peut également le repérer grâce aux longs tatouages qui parcourent ses bras, qui sont de simples tatouages tribaux hormis deux : un représentant le visage de sa future femme Julia et l'autre étant les derniers mots de son ami Cole Fuya, tué par les Moissonneurs lors de la bataille de La Terre. Son dos est également tatoué par deux sabres se croisant, formant une paire de ciseau. Pour le Russe, ce simple « dessin » à une véritable signification que lui seul connaît, en effet, il se fit tatouer ce signe peu après avoir été trahi par le ridicule et minuscule groupe mercenaire dont il faisait parti et dont il jura de se venger, en particulier de leur chef.

En combat, il porte une armure Spectre entièrement noire avec quelques petites lumières blanches et  est toujours équipé de son inséparable fusil de précision Mantis ainsi que de ses deux M-11 Silencieux. N'aimant pas avoir la tête enfermée dans un casque, Alexeï le retira et récupéra à la place un viseur Kuwashii.

Il possède un Omnitech Polaris noir.

Sa tenue civile, lorsqu'il fait plutôt chaud, se compose d'une simple chemise blanche ou noire, voire violet foncé, d'un jean bleu foncé, beige ou noire ainsi que de chaussures de villes simples.
En revanche, le climat est moins clément et que la froideur est au rendez-vous, il opte pour un bonnet tout simple ainsi qu'une tenue chaude composée d'un manteau ¾ noir et d'un gros pull, de la même couleur.
Il dispose également d'une tenue réservée aux occasions plus rares comme des soirées mondaines ou des invitations dans des restaurants chics, qui se compose d'un costume noir et d'une cravate blanche ainsi que d'un pantalon « classe » noir lui aussi.


« Description psychologique »

Avant les événements de la guerre contre les Moissonneurs, Alexeï était un homme complètement différent de celui qu'il est aujourd'hui. En effet, le conflit galactique qui opposa toutes les races de la galaxie aux Moissonneurs sembla changer le jeune Russe.

Avant tout cela, Alexeï était un homme froid et sans aucune pitié. Méthodique, un cœur de pierre ainsi qu'un visage de marbre était à l'époque une excellente façon de représenter le Russe. C'était un homme particulièrement égoïste et arrogant, n'ayant du respect que pour sa propre personne et pour son seul ami : Tyas. Un homme sans aucun bon sentiment, et presque sans principe. Presque, car il avait une loi qui l'empêchait d'accepter tous les contrats qui passaient. Par exemple, il aurait refusé systématiquement, même si le travail était payé plusieurs milliards, de tuer un enfant.

Mais tout cela est désormais du passé. La guerre contre les Moissonneurs créa un profond changement de personnalité chez Alexeï. Sans lui même s'en rendre compte, il avait renié tout ce qu'il avait été avant l'invasion.

Aujourd'hui, le Russe est un toujours un jeune homme froid au premier abord, qui différencie bien vie privée et vie publique. En effet, lorsqu'on le connaît peu, il reste légèrement distant, bien qu'assez ironique et sarcastique dans presque toutes les situations, mais qui sait rester sérieux lorsque le travail le demande. D'un calme impressionnant, rien n'a jamais réussi à troubler son sang-froid. Extrêmement peu de personnes on put voir Alexeï en colère ou énervé par quelque chose, dans le monde du mercenariat, il a très vite appris à ne pas montrer ses sentiments à qui que ce soit pendant qu'il travaillait. Auparavant, il éprouvait une véritable passion pour son métier, mais depuis la rencontre de Julia, il prend moins de risques, pour ne pas laisser la jeune femme seule, avec un mari mort sur les bras.

La formation de combat qu'il reçut de l'Alliance a fait d'Alexeï un chasseur de primes extrêmement polyvalent, mais pas invincible, loin de là. S'il est certes capable de se battre sur beaucoup de terrain plus ou moins exotique, il lui par contre impossible d'affronter un Krogan seul en face à face.

Par contre, hors travail, le Russe est un homme complètement différent. Soucieux du bien-être de ses amis et de sa future femme, il ferait tout pour eux, allant même jusqu'à prendre une balle ou mourir tellement il tient à eux. Il montre une sympathie, un optimisme – sans être pour autant naïf - ainsi qu'une bonne humeur résistant à toutes épreuves. Son sens de l'humour plutôt tourné dans l'ironisme ou le sarcasme, sans jamais tomber dans l'humour noir. Il a toujours le sourire et est particulièrement heureux, surtout depuis sa rencontre avec Julia.

Néanmoins, Alexeï est quelqu'un de très obstiné et qui reste extrêmement franc en n'importe quelle circonstance. Il reste très clair et particulièrement direct envers ses employeurs, ne désirant jamais tourner autour du pot pendant trois heures.

Les sens du jeune Russe sont extrêmement aiguisés, chose nécessaire si l'on veut espérer survivre dans son métier.

Il est très tolérant envers les aliens, surtout depuis la fin de la guerre, qui a rassemblé toutes les races de la galaxie – ou presque – sous une seule bannière. Il respecte le Conseil – bien qu'il n'apprécie pas forcément toujours les choix de ce dernier – ainsi que presque l'ensemble des gouvernements, en particulier l'Alliance et la Nouvelle République Butarienne, qui est pour lui une magnifique renaissance d'un peuple qu'il n'aimait pas particulièrement autrefois. Son avis sur le gouvernement Galarien est, quant à lui, tout simple : le pouvoir devrait revenir à la Ligue Galarienne. Le seul gouvernement qu'il a en horreur est l'ancien gouvernement Asari, qui a caché au reste de la galaxie une balise prothéenne qui aurait pu servir à combattre les Moissonneurs. Il reste bien souvent neutre vis-à-vis des groupes mercenaires comme les Soleils Bleus ou les Berserkers, ne préférant pas s'attirer les foudres de plus forts que lui.

Comme de nombreux Russes, Alexeï aiment beaucoup l'alcool mais n'est pas dépendant de celui-ci pour autant. Mais il est vrai qu'il aime se servir un verre de Vodka ou de Whisky de temps en temps pour se détendre.
Alexeï est également fumeur. Pas un fumeur ultra-dépendant qui doit avoir ses dix cigarettes par jour, mais il apprécie de fumer un cigare de temps en temps.

« Biographie »

Alexeï Kernov naquit le 24 novembre 2157 dans la capitale Russe, Moscou. Né de l'amour de Maksim Kernov et d'Alisa Svetlov-Kernov, une famille plutôt aisée. En effet, son père était un diplomate russe qui gagnait très bien sa vie et sa mère était chirurgienne, sa paie était donc elle aussi assez conséquente. Malgré cela, ses parents furent toujours très distants, car très peu présents à la maison familiale, son père étant bien souvent en déplacement à l'étranger et sa mère ayant un travail lui prenant pas mal de temps. Il fut donc en grande partie éduqué par plusieurs nourrices avant de finir à l'école. A cette époque, Alexeï n'était encore qu'un gamin, et il était plus que malheureux de grandir sans avoir de présence parentale à ses côtés pour le soutenir. Certes les nourrices étaient gentilles avec lui, mais rien ne vaudra jamais la présence d'un père et d'une mère. Il a d'ailleurs toujours cru qu'il était une erreur, et que ses parents n'avaient jamais voulu de lui.

Une enfance difficile malgré une des meilleurs éducations du marché, cela résumerait parfaitement le début de la vie Alexeï.

C'est lorsqu'il entra en école primaire privé, en 2162, à l'âge de cinq ans qu'il commença à se refermer sur lui-même. Extrêmement désagréable, impossible à vivre, il n'avait pas beaucoup d'amis. D'ailleurs, il n'avait même pas d'amis. Élève intelligent, ses notes étaient particulièrement bonnes et très rarement en dessous de la moyenne pendant tout le début de sa scolarité. Il était tout de même loin d'être un surdoué et encore moins un génie. Néanmoins, les années qu'il passa à l'école primaire se déroulèrent sans véritable problème.

En effet les véritables problèmes commencèrent lorsqu'il arriva au collège, en 2167, à l'âge de dix ans. Au début, tout se passa bien. Alexeï commençait même à avoir quelques amis proches. Mais tout était trop beau pour durer. Un accident grave survint. Son père, alors qu'il était en voyage d'affaires, eut un terrible accident qui lui coûta la vie. Personne ne sut exactement comment l'accident arriva, mais la voiture dans laquelle il se trouvait eut un dysfonctionnement et s'écroula sur le sol. La violence du choc détruisit une grande partie du véhicule et prit la vie de Maksim ainsi que des autres diplomates qui l'accompagnaient.
Alexeï avait très peu connu son père. Néanmoins, le fait de savoir qu'il ne pourrait plus jamais le revoir ni le connaître plus le remplit de tristesse. Mais la pire victime fut la mère du jeune garçon. Devenu dépressive, morose et alcoolique, elle se gavait d’antidépresseurs qu'elle avalait accompagné d'un verre de Vodka. Le tout cul-sec. Alexeï avait beau faire son possible pour l'aider, mais ni les antidépresseurs, ni les psychologues, ni quoi que ce soit ne l'aidait.
Malgré tous ces durs moments, il reprit les cours mais tout avait déjà changé et basculé. Lui aussi morose et plus qu'inquiet à cause de l'état de sa mère, il n'avait plus que cela en tête, et remisa donc ses études au second plan...

Mais un jour de 2168, sa vieille boîte aux lettres qui ne servaient plus depuis bien longtemps accueilla pourtant une invitée : une lettre, écrite de la main de Maksim Kernov en personne. La lettre disait ceci :

Alexeï,
Si tu reçois cette lettre, c'est que je n'ai réussi à remplir mon devoir de père envers toi. Cela voudra dire que je serai mort et enterré lorsque tu la recevras.
Fiston, sache que je n'ai jamais, absolument jamais voulu te faire du mal en étant loin de toi. Mais... Le travail de diplomate est pour ainsi dire constant, et je n'avais pas beaucoup de repos.
Je n'espère pas ton pardon, après tout cela, il serait anormal que tu me l'offres. Mais je tenais néanmoins à te parler à cœur ouvert, puisque je n'ai jamais eu le temps de le faire.
Je ne me chercherai pas d'excuses pour tout ça, aucune utilité, elle serait toute fausse et tu le remarquerais rapidement, tu es un garçon intelligent après tout.
Je te transmets dans cette lettre la bague que mon père m'avait offert à sa mort. Loin de moi l'idée de faire ça pour que tu te souviennes de moi... C'est juste que... Non, en réalité, j'aimerai que tu te souviennes de moi. Pour ne pas commettre les mêmes erreurs quand tu auras un enfant.

Ton père qui t'aime et qui veille sur toi.


Suite à la lecture de cette lettre, Alexeï la serra contre lui au moins une bonne heure, avant de la lâcher pour la cacher. Mais avant il récupéra ladite bague. Il ne parla jamais à personne de cette lettre, même pas à sa mère. Personne n'avait besoin de savoir, puisque la lettre ne le regardait que lui et lui seul. Cette lettre rassura malgré tout Alexeï sur le fait qu'il n'était pas une « erreur » de ses parents.

En 2171, soit 4 ans plus tard, à l'âge de quinze ans, il arrêta ses études, ses notes devenant plus que catastrophiques. Sa mère n'allant toujours pas mieux, il consacrait une grande partie de son temps libre à l'aider et à essayer de la réconforter. Mais d'un autre côté, il commençait à avoir une passion naissante pour ce que ses parents avaient toujours détester : les armes.

Ce fut seulement une année après, en 2172, que sa mère mourut. Sa mort n'étonna personne, pas même Alexeï. En effet, son état n'avait fait que s'empirer depuis la mort de Maksim. Chose étonnante, on ne sut jamais de quoi elle était décédée, si cela était un suicide, une quelconque maladie, ou tout simplement le chagrin qui l'avait emportée. Toujours est-il qu'Alexeï se retrouva seul, sans ami et sans parent à l'âge de quinze ans. Il hérita par contre de la petite fortune de ses parents, qui se compte facilement en centaine de milliers.
Il fut donc logiquement placé dans une famille d'accueil. Nikolaï et Alyona Kuznetsov étaient tous deux militaires dans l'Alliance et servaient respectivement en tant que Capitaine et Lieutenant à bord du SSV Kiev, un croiseur humain, mais ce dernier était en maintenance lorsque le jeune russe les rejoignit. Nikolaï était un homme assez gentil, mais sachant sévir quand il le fallait. Alyona, quant à elle, était un modèle de sympathie et de bonté, toujours prête à aider son prochain. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'elle s'était engagée dans l'Alliance. En résumé, les Kuznetsov était un famille plutôt gentille, qui ne cherchait des noises à personne. Hormis ceux qui les agaçaient, ce qui arrivait très peu souvent.

Alexeï était beaucoup plus proche de ses parents adoptifs que de ses parents biologiques. Néanmoins, il ne les considéra jamais comme ses parents, préférant les prendre pour de simples personnes dont la bonté était sans limite. En effet, jamais il n'appela l'un ou l'autre « papa » ou « maman », les appelant toujours par leurs prénoms. Les Kuznetsov respectèrent et acceptèrent tous les choix de l'enfant, à la grande satisfaction de celui-ci. Il ne retourna pas l'école, et passa tout son temps avec ses nouveaux parents...

Mais, une année de 2173, Nikolaï annonça ce qui devait être une bonne nouvelle à toute la famille : le SSV Kiev était de nouveau opérationnel et prêt à retourner auprès de la flotte. Malgré cette bonne nouvelle, Alyona refusa de repartir à bord du Kiev avec son mari, préférant rester auprès d'Alexeï jusqu'à ce qu'il 'atteigne sa majorité. Le jeune Russe fut ravi de ce choix, mais fut triste de comprendre que son père adoptif n'était pas du même avis. Il partit seul rejoindre l'équipage du Kiev, pour repartir vers la station Arcturus.

Rien de spécial n'arriva entre 2173 et 2175, si ce n'est qu'Alexeï s'intéressa de plus en plus près aux armes, en particulier aux fusils de précision, qu'il trouvait magnifiques.

2175. Année de la majorité d'Alexeï.

Le jour pile de son anniversaire, Alyona lui annonça qu'elle partait rejoindre Nikolaï sur le Kiev, ce qui était normal, puisque c'était ce qu'ils avaient convenu. Elle partit donc le lendemain de l'anniversaire de son fils adoptif, lui laissant l’appartement dans lequel ils vivaient autrefois tous ensemble.

Le jeune Russe profita de sa majorité pour s'inscrire à un stand de tir. Il passait d'ailleurs une grande partie de son temps entre ce stand de tir et la salle de musculation. Alexeï savait désormais ce qu'il voulait faire de sa vie. Il voulait être comme ses parents adoptifs. Il désirait être capitaine d'un vaisseau de l'Alliance. C'est donc la tête pleine de rêves et d'espérances qu'il passa une année entière à s'entraîner durement pour finalement intégrer l'armée de l'Alliance en 2176, à l'âge de 19 ans. Il s'engagea pendant trois ans...

Trois ans qu'il passa à bord d'un vaisseau nommé SSV Stalingrad, une petite frégate, dirigé d'une main de maître par le capitaine Meyer. Silas Meyer pour être exact. Un sacré enfoiré, mais un tacticien et stratège hors-pair. Le genre de personnage impitoyable prêt à tout pour accomplir une mission, même sacrifier ses amis. Le problème est qu'il n'avait aucun ami...

Malgré tous ses antécédents d'asocial, il noua de légers liens d'amitié avec les membres de son équipe, mais jamais il ne se confia à l'un d'entre eux. De toutes façons, il n'en aurait presque jamais eu le temps, puisque le capitaine ne leur laissait que très peu de moments de repos. Entre les patrouilles et l’entraînement, il n'avait quasiment aucun temps libre.

Alexeï était déjà à cet époque un bon tireur, pas extraordinaire, mais assez doué pour son jeune âge. Malheureusement pour lui, aucun gradé de l'Alliance ne le remarquait lors de ses entraînements...

Le moment le plus mémorable de sa courte carrière dans l'Alliance, fut l'attaque de Torfan, en 2178, la lune Butarienne qui accueillait de nombreuses organisations criminelles.

Il déchanta très vite lorsqu'il vit que la grande carrière qu'il attendait n'arrivait pas. Sa naïveté l'avait conduit à croire qu'en trois pauvres années, il arriverait à devenir capitaine. Il en voulut un moment à l'Alliance, avant de se rendre compte qu'il ne pouvait s'en prendre qu'à lui et à ses espoirs futiles.

La fin de son contrat arriva enfin en 2179, alors qu'il avait vingt-deux ans. Libéré des contraintes de l'Alliance, il partit s'installer sur la Citadelle et acheta un petit appartement peu coûteux qui lui permit de ne pas dépenser l'argent qu'il avait reçu en héritage de ses parents.
Il se servit du peu d'argent qui lui restait de la paie que l'Alliance lui avait fourni pour s'acheter ses premières armes : un fusil de sniper Mantis ainsi qu'un pistolet Phalanx. Ensuite il puisa dans son héritage pour acheter une armure Spectre, car il savait désormais ce qu'il voulait faire. Le mercenariat. L'Alliance comportait trop de règles pour un homme comme lui, il commença donc à chercher à entrer en contact avec des mercenaire. Il finit d'ailleurs par réussir. En effet, il rencontra très vite un petit groupe de mercenaires – ils étaient à peine une vingtaine – qui cherchaient à grossir leurs rangs et qui se nommaient les Blues Paladins. Le jeune Russe les rejoignit donc. La paie était sympathique et le boulot assez tranquille. C'était surtout de la défense de politiciens ou de patrons d'entreprises qui craignaient pour leur petite vie.

Mais le sort s'acharna sur Alexeï. Le chef des Paladins était un homme de principes, qui n'acceptaient pas tous les contrats qui passaient et qui réfléchissaient mûrement avant d'en choisir un. Mais certains membres du groupe – pour ne pas dire les ¾ de celui-ci – détestaient cette « doctrine » mais la suivait tant bien que mal. Pour ces hommes là, tout était bon à rapporter de l'argent, même s'il fallait tuer des personnes innocentes pour cela. Il ne fallut que très peu de temps pour que ceux-ci soient en colère contre leur chef, qui commençait à se radoucir un peu trop à leur goût. Seul quatre personnes du groupe original restèrent « fidèles » au chef et ne le trahirent pas : Alexeï, un Drell ainsi qu'un Turien et un autre Humain.

C'est en 2181, lorsqu'Alexeï avait vingt-quatre ans, que le moment fatidique arriva. Suite à un contrat foiré, les traîtres avait réussi à acculer les autres dans un coin de la station Oméga. A quinze contre cinq, dire qu'il n'avait aucune chance serait être optimiste. Les traîtres étaient menés par un homme de la pire espèce du nom d'Harold Hyre, un buveur de thé. Un combat sans merci s'engagea, mais le groupe d'Alexeï fut rapidement surpassé par le nombre d'ennemis.
L'Humain tomba en premier, les genoux arrachés, avant d'avoir la tête transpercé par une balle. Le prochain fut le chef, qui souffrit beaucoup moins, se prenant tout simplement une balle en plein cœur. Le Drell reçut un tir dans la jambe qui le mit à terre. Les deux derniers en état de se battre étaient Alexeï et le Turien. Ce dernier n'avait plus de munitions et une seule grenade. Il se releva et mourut en envoyant l'explosif en question. Il fut percé de part en part par des balles avant de retomber. Quelques cris et une grosse explosion. Quand le Russe se releva de sa couverture, il ne vit qu'une hécatombe. Mais des corps manquaient, certains s'étaient donc enfuis. Le jeune homme cru d'abord qu'il était le seul survivant avant de se rendre compte que le Drell respirait encore. Voyant que la situation était délicate, mais loin d'être critique. Il lui appliqua une forte dose de médi-gel et l'emmena dans le premier vaisseau en partance vers la Citadelle...

Une fois sur la gigantesque station, le Drell du nom de Tyas Mayis fut soigné dans un hôpital des Secteurs. Alexeï resta auprès de lui le temps qu'il se remette sur pied. Avec le temps, le Drell et l'Humain sont devenus de très bons amis. C'est d'ailleurs ensemble qu'ils décidèrent de devenir chasseurs de primes indépendants, pour éviter les traîtres. Il accomplirent par la suite de nombreux contrats ensemble, malgré le fait que Tyas doive rentrer chez lui sur Kahjé de temps en temps pour voir sa femme et son enfant.

Pendant quelques années, jusqu'en 2186 pour être exact, il accomplit toute sorte de contrats, et perdit de vue ses parents adoptifs, avec qui il arrêta de communiquer.

Un beau jour de cette même année, alors que les deux amis étaient à Oméga pour affaire, ils rencontrèrent un marchand Volus à qui ils décidèrent d'acheter des armes. Mais un problème se posa très vite : une attaque éclair des Blues Paladins. Ils enlevèrent Orwenn Baram, le marchand Volus. Alexeï et Tyas firent équipe avec le Butarien Kar Diag, le garde du corps du Volus, ainsi qu'avec une petite bande de mercenaires rassemblés à l'occasion par ledit Butarien. Une opération de sauvetage qui se résuma à des grosses pertes pour les Paladins et un nouvel ami pour les deux compères. En effet, une amitié lie Alexeï et Orwenn depuis ce jour.

Mais cette année fut plutôt riche en découverte et en changement pour l'humain. Il vendit par exemple son appartement de la Citadelle et fit l'acquisition de d'une paire de M-11 Silencieux, trouvés dans une caisse de ravitaillement destinée à l'Alliance mais capturée par des terroristes.

Après arriva l’un des deux événements les plus notables de cette année là. L'attaque des Moissonneurs sur la Terre. Attaque à laquelle survit miraculeusement le Russe alors qu'il faisait une pause dans la grande ville de Paris. C'est également pendant cette attaque qu'il a fait la connaissance avec Cole Fuya, un colosse humain, avec un passé plutôt trouble. Avoir vécu et survécu ensemble à ce massacre créa une forte amitié entre les deux hommes.

Ensuite une attaque, mené par Orwenn sur une base des Soleils Bleus. Une mission d'une assez grande envergure, au vu du nombre de mercenaires présents ce jour-là.

Mais c'est un jour, probablement le plus heureux de sa vie, lors d'un contrat tout simple, que le chasseur fit la rencontre de Julia Reese sur la planète Novéria. Il tomba immédiatement sous son charme. La jeune femme était en voyage sur la planète gelée, mais habitait en réalité sur la Citadelle. Elle lui donna son adresse, pour ne pas perdre contact...

Le deuxième événement notable de cette année a été la reprise de la Terre et le sacrifice héroïque du Commandant Shepard pour mettre fin à l'invasion. En effet, Alexeï a fait parti des troupes qui ont débarqué à Londres tout comme ses amis Tyas et Cole, qui décéda suite à des blessures qu'il subit pour protéger ses amis. Le Russe et le Drell restèrent avec lui jusqu'à ce qu'il rende son dernier souffle et ne participèrent donc pas à l'assaut final...

Ce n'est qu'en 2187 qu'il retourna sur la Citadelle pour essayer de retrouver Julia. Essayer car elle avait très bien pu se faire tuer par les Moissonneurs. Heureusement pour elle, elle ne se trouvait  pas sur la station le jour de l'attaque. Elle était encore en voyage et avait pu échapper au massacre perpétué par les machines.

Alexeï participa à la reconstruction du quartier dans lequel se trouvait l'appartement de sa future femme et fut donc très bien accueillit lorsqu'il décida d'emménager avec elle – avec son accord bien évidemment.

L'année 2188 fut une année plus que tranquille pour Alexeï, qui utilisa ses économies pour vivre avec sa compagne pendant cette année, les primes se faisant de plus en plus rares et l'envie de travailler moins pressante...

Mais l'objectif actuel d'Alexeï est de retrouver ses anciens contacts et amis comme Orwenn Baram ou Urdnot Grall.

« Combat »

Classe : Martial et Technologique
Barrière : Cinétique

Pouvoirs actifs :

Rang 1 :

     • Décryptage
     • Leurre

Rang 2 :

     • Lame balistique
     • OmniGriffe
     • Camouflage Tactique (électrique)

Rang 3 :

     • Électronique
     • OmniArc
     • Scan Tactique
     • Leurre (explosif)

Pouvoirs passifs :

     • Assassinat / Tireur d'élite
     • Athlète
     • Formation d'assaut
     • Maîtrise du corps à corps
     • Maîtrise du fusil de sniper


Inventaire :

    • Deux pistolets M-11 Silencieux
Mods : IV de visée / Mod perforant / Rechambrage / IV Blessante / Munition Gauss
    • Fusil de précision M-92 Mantis
Mods : Lunette améliorée / Scanner de combat / Munitions denses / Mod perforant / Munition Brisante
    • Deux grenades Flash

    • Armure de combat Spectre
Mods : Modulateur classique / Servomoteur / Joints antitoxines / Stockage des cartouches thermiques

    • OmniTech Polaris de couleur noir
Mod : Ampli à noyaux multiples

« PNJ »

      • Tyas Mayis

Spoiler:
 

     • Julia Reese

Spoiler:
 

    • Nikolaï Kuznetsov

Spoiler:
 

   • Alyona Kuznetsov

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layla Archer
Super Lala
Super Lala
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 28

Infos rapides
Âge: 31
Profession: Exploratrice
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Alexeï Kernov   Dim 2 Mar - 15:21

HELLO ET BIENVENUE SUR LE SEUL FORUM QUI PEUT PROPOSER UN SERVICE DE RENCONTRE POUR GALARIENNE FAN DE HANARI

Euh... non je me trompe de texte

Alors alors jeune ruskoff on a envie de devenir mercenaire... Ben personnellement je n'y voit pas d'inconvénient à part que je veux ma caisse de vodka de luxe mensuelle Razz

Sinon je valide

Manque plus que l'Extranet et le Journal de bord à faire dans les sections correspondantes.

Si t'as des questions n'hésite pas Wink


Nasdrovia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melrpg.forumactif.org
 
Alexeï Kernov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Dossiers Validés-
Sauter vers: