Juste un mauvais rêve... [Solo]

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Juste un mauvais rêve... [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexeï Kernov
Le Russe
Le Russe
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 17

Infos rapides
Âge: 31
Profession: Détective privé
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Juste un mauvais rêve... [Solo]   Dim 9 Mar - 21:59

Citation :
• Date du RP : 17 Janvier 3 ARW
• Lieu du RP : Secteur Tayseri, La Citadelle, Système Veuve, Nébuleuse du Serpent
• Type de RP : Solo
• Nombres de personnes requises : --

Citation :
Couleur :
Alexeï : #993300
Tyas : #999999
Cole : #660000

La navette s'ébranla doucement avant de décoller et de commencer à glisser dans le vide... Un vide bientôt rempli de toutes parts par des vaisseaux, Moissonneurs, ou des bâtiments Humain, Butarien, Asari, Galarien, Geths et plus encore. Tous unis dans cette foutue guerre, qui avait déjà coûté la vie à de nombreux personnes. Innocents, soldats, mercenaires, tous avaient subi des pertes face à cette immense menace. La bataille spatiale commençait à peine et déjà, des appels à l'aide et des demande de soutien se faisaient entendre, résonnant interminablement dans la tête d'Alexeï. Mais l'une d'entre elle retint particulièrement l'attention d'Alexeï. Le SSV Kiev, le vaisseau de ses parents adoptifs demandaient un soutien immédiat face à un Moissonneur de classe Sovereign. Serrant les mains, il se détendit lorsqu'il entendit une réponse de la part de deux croiseurs Turiens et Geths. D'après le silence et les remerciements qui s'ensuivirent, le SSV Kiev avait résisté. Il se rassit sur l'un des deux bancs qui meublaient l'UT-47 Kodiak depuis lequel il allait débarquer sur Terre, et plus exactement à Londres. Une autre magnifique ville détruite par les Moissonneurs.

Il prit le temps d'observer un moment les personnes se trouvant dans la navette avec lui. Environ une dizaine d'hommes et de femmes, uniquement Humain, étaient avec lui dans la navette, dont Tyas et Cole. Ces deux là avaient un regard plus que sombres et n'avaient pas encore enfilé leurs casques. Quant à Alexeï... Difficile de décrire ce qu'il ressentait. Il mourrait d'envie de revoir sa planète natale, mais désirait-il vraiment la voir dans cet état ? Un champ de ruines s'étendant sur des kilomètres et des kilomètres... Dans le même temps, il souhait se " racheter " pour toutes les personnes innocentes qu'il avait tué qui étaient mortes par sa faute, ou bien par ses balles tout simplement. Il était déterminé à prouver qu'il n'était qu'un vulgaire chasseur de primes sans états d'âme. Il n'était sûr que d'une seule chose : s'il fallait qu'il meure pour mettre fin à cette guerre, eh bien il mourrait pour y mettre fin.

La navette s'ébranla une seconde fois. Puis encore une fois. Puis elle n'arrêta plus de bouger et de secouer ses passagers. Le pilote leur parla par l'intercom :


- Restez calme, les gars. Ça risque de secouer encore beaucoup. Sabre fait son maximum pour nous couvrir, mais avec tous ces Poulpes, c'est pas de la tarte croyez-moi. Je préfère être franc, c'est pas dit qu'on arrive en bas...

Personne ne broncha à l'hypothèse qu'ils décèdent tous - morts dans l'explosion de leur navette - avant même la descente dans l'atmosphère. Le Russe se releva et mit son casque tout en s'accrochant à la barre pour ne pas tomber par la faute de ces secousses. Il vit que Tyas et Cole l'imitèrent. Ce dernier paraissait d'autant plus immense et colossal dans son armure lourde Terminus. C'est presque s'il aurait pu faire un peur à un Krogan dans cette armure.
Un Moissonneur se fit entendre à proximité - vraiment très proche - de leur navette. Une nouvelle demande de soutien urgente, malheureusement entrecoupée par des grésillements intenses, se fit entendre à la radio : " Ici la frégate... Besoin... Immédiat... Sur nous... " suivi d'un " Ici le cuirassé... En position... Destruction imminen... ". Une secousse encore plus violente se fit sentir, et le pilote recommença à parler :


- Ok... On a passé les classes Sovereign et leurs chasseurs. Maintenant, on s'attaque à l'atmosphère, puis aux canons d'Hadès. C'est là que ça va se compliquer encore plus.

Tous hochèrent une nouvelle fois la tête en silence, y compris Alexeï et ses deux amis. L'entrée dans l’atmosphère ne tarda pas, bientôt suivit d'un tremblement qui ébranla la navette entière, notamment parce qu'il était plus fort que tout ce qu'ils avaient eu jusque là. Puis de nombreuses explosions se firent entendre. Les canons d'Hadès faisaient un tir de barrage. D'une excellente efficacité si on en jugeait du nombre d'explosions par minutes. A ce rythme là, la troupe d'attaque au sol Marteau serait bientôt neutralisé entièrement. Apparemment, des tirs frôlèrent de très près la navette et provoquaient - encore une fois - des secousses assez impressionnantes...

A peine quelques secondes après, la porte droite de la navette s'ouvrait sur le ciel, sombre et menaçant, comme s'il se préparait lui aussi à attaquer. La navette se posa quelques secondes après. Et dire qu'ils étaient attendus serait un euphémisme. Les Moissonneurs avaient déployé des groupes de Zombis et de Butariens modifiés un peu partout. Aucune zone n'était vraiment sûr, et aucun repli tactique ne pouvait assurer la survie. Ils étaient littéralement partout. Avant de commencer à tirer, il entendit juste le pilote beugler :


- Allez-y go go go ! Rendez-vous au point de regroupement le plus vite possible !

La navette décolla... Et alla s'écraser quelques mètres plus loin, assaillis de toutes parts par les forces Moissonneurs. Ce " débarquement " fut un véritable massacre pour l'équipe d'Alexeï. Trois gars moururent avant même de descendre, et deux autres partirent les rejoindre quelques secondes après. Avant de sortir du Kodiak, le Russe avait eu le temps de dégainer ses deux Silencieux, il ne fut donc pas pris au dépourvu face à tant d'ennemis. Du moins au début.

Il rejoignit rapidement Tyas et Cole, qui s'étaient rapidement abrités des tris ennemis en se planquant derrière un banc à moitié démoli.  Manifestement, il ne restait plus qu'eux ainsi que trois autres mercenaires qui étaient également à couverts, non pas derrière un banc, mais derrière des débris de toutes sortes. Ils n'étaient pas très éloignés, mais le tir de barrage des Moissonneurs empêchait tous déplacements.. Alexeï décida de les appeler, pour qu'il puisse essayer d'établir un plan de secours.


- Hey les gars !
- Quoi ? !
- Faudrait qu'on bouge, vous croyez pas ?
- Comment tu veux qu'on dégage bordel ? ! Leurs tirs nous bloquent sur place !
- A mon signal, on se relève, et on les massacre, pigé ?
- Mais comm...
- A mon signal !

Alexeï attrapa l'une de ses grenades Flash et l'envoya rapidement chez l'ennemi. Sa main resta à peine une seconde en dehors du couvert, mais cela suffit à ce qu'une balle le touche. Fort heureusement, sa barrière cinétique était largement opérationnelle, et contra facilement la balle. Il entendit un petite explosion – non létale – suivit de plusieurs cris. Il se releva et cria :

- Maintenant ! ! !

Les cinq hommes se levèrent simultanément et une pluie de balles s'abattit sur les Moissonneurs, qui étaient sortis à découvert pour tenter de faire reculer leur ennemis. En une trentaine de secondes, il ne restait plus aucun adversaires en état de se battre devant eux. Le Russe abaissa ses armes. Les trois autres mercenaires vinrent vite les rejoindre et celui qui était censé être le chef de l'escouade dit :

- Bien joué les gars. Maintenant, faut aller vers le point de rassemblement. C'est vers le nord, à environ dix minutes... A moins de tomber sur un os.

Les hommes se mirent en route vers leur nouvel objectif. Il fallait qu'ils fassent la jonction avec le commandement de Marteau au plus vite, sinon ils mourraient. Tout simplement...

~ Quelques minutes après, à une minute du site de rassemblement Marteau...

- A COUVERT, PUTAIN ! ! !

Alexeï hurla comme un fou, mais déjà deux hommes étaient tombés. Les autres avaient eu le temps de plonger derrière des débris, mais de justesse, le Russe y compris. Des Exterminateurs leur étaient tombés dessus à une minute du point de jonction. Les insectes modifiés étaient entre-autre accompagnés de Zombis. Ils utilisaient une tactique très simple contre le petit groupe de survivants : ils les bloquaient derrière leur couvert avec des tirs de roquettes continus et les Zombis s'approchaient pour les tuer ou les exposer aux tirs en question...

Quelques minutes avant, le groupe original d'Alexeï avait sauvé un deuxième groupe. Composé d'une escouade de Turiens, ils étaient un 6 ou 7, soit un peu plus que l'équipe du Russe. Les piafs étaient tous en armure intégrale, même le casque. On pouvait même remarquer qu'ils avaient tous des petits réacteurs placés à plusieurs endroits de leur combinaison. Des soldats d'élites en soit. Et pourtant, ils avaient réussi à se mettre dans la même merde qu'Alexeï sans toutefois réussir à s'en sortir. Ils remercièrent chaleureusement le groupe d'Humains et les deux groupes continuèrent ensemble...

Mais revenons à notre situation. Les Turiens comme les Humains étaient bloqués par des Exterminateurs et des Zombis.

Cole essaya de se lever pour faire le ménage parmi les insectes lance-roquettes grâce à son fusil Sabre. Il ne fit qu'essayer... En effet, il n'eut que le temps de se relever car, peu après, il fut touché de plein fouet par l'explosion d'une roquette qui l'envoya valser avant qu'il ne s'écrase contre un mur.


- COLE ! Putain ! Hurla Alexeï.
- Laisser tomber, c'est foutu pour lui Alex !

Il ne restait qu'une chance aux survivants. Le Russe tenta le tout pour le tout et contacta le QG de Marteau.

- QG Marteau, ici le groupe d'attaque 42, accompagné du groupe d'attaque 57. On est attaqué ! On est au Sud du point de jonction ! A environ une minute ! Demande renforts immédiats !

Aucune réponse ne parvint à Alexeï. Il se laissa donc aller contre les débris derrière lesquels il s'était abrité et s’assit par terre. Au moins pensa-t-il, il mourrait ici, sur sa planète natale. C'était une maigre consolation mais le Russe n'avait que celle-là... Tous voyaient leur dernière heure arrivée. Les Zombis affluaient et les Exterminateurs ne lâchaient pas prises...
C'est alors que quelque chose, qu'on pourrait qualifié de miraculeux, arriva. Deux Makos, accompagnés d'un aéronef Mantis déboulèrent sur la zone. Le mercenaire n'entendit que des bruits de balles et lorsqu'il se releva, plus aucun Moissonneur n'était debout...

Alexeï accourut vers Cole. Il était inconscient et perdait du sang à une vitesse presque incroyable. Il cria qu'on lui amène un brancardier. Malheureusement, il n'y avait aucun dans les parages. Appelant Tyas, il le porta avec lui jusqu'au Mako et le fit rentrer dedans...


~ Quelques minutes après, au point de rassemblement Marteau...

- T'inquiète pas vieux, reste avec moi, ça va aller.
- Alexeï, je sais que je vais, Cole toussa une gerbe de sang, mourir. T'inquiète pas... J'ai... Aargh. Bien vécu. Je regrette pas de mourir pour ça. Pour une cause... juste...
- Tu ne vas pas mourir ! Pas aujourd'hui !
- Si, c'est pas la peine de me le faire croire. Je perds mon sang. Et puis, tu vas avoir du mal à trouver un donneur sur un champ de bataille... Arfgh...
- Je... Suis désolé...
- Tu n'as pas besoin de l'être. Ma vie a tellement changé depuis notre rencontre, Alex. J'étais souvent morose avant. Mais les contrats qu'on faisait ensemble... C'était super. T'as changé ma vie, mon vieux. Donc tu n'as pas besoin d'être désolé. Mais moi j'ai... Glrgh... Je te remercie... Merci... Je...
- Cole ?
- ...
- Cole ? Cole ? Putain, Cole, joue pas au con !
- ...
- Cole ?...

...

- Cole...

Alexeï se réveilla en sueur. Le cœur battant et les muscles crispés, il regarda autour de lui, près à voir si Cole allait bien. Il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte qu'il était dans son lit, accompagné de Julia, dans leur appartement de la Citadelle. Regardant sa compagne, il vérifia qu'il ne l'avait pas réveillé. La réponse était non, puisqu'elle dormait à poing fermé, le visage serein et les muscles détendus. Le Russe reposa sa tête contre son oreiller. Il avait rêvé de Cole et de La Terre... Encore une fois. Ces rêves se faisaient de plus en plus fréquents chez le mercenaire. Peut-être était-ce un simple stress post-traumatique ? Toujours est-il que ces cauchemars empoisonnaient depuis peu le sommeil d'Alexeï, l'empêchant de dormir – ou plutôt d'avoir un sommeil réparateur – puis par la suite de se rendormir, de peur de refaire un rêve aussi horrible. A chaque fois, les derniers mots de Cole se gravaient dans son esprit tels des lettres de feu.

Détendant ses muscles, et relâchant sa pression par plusieurs inspirations et expirations très calmes, il retrouva son sang-froid et son visage souriant. Avant de dormir, il pensa à Cole. Il n'avait pas voulu qu'on l'aide. Il n'avait pas eu peur de la mort, et lorsque la faucheuse s'était décidée à passer, il accepta son étreinte le sourire aux lèvres. Il était serein car il n'avait laissé aucune famille derrière lui. Il n'avait pas d'enfant ni de compagne et ses parents étaient morts lors de l'attaque sur Terre. En bref, il n'avait plus rien. Peut-être la mort avait-elle été une délivrance pour lui ? Personne ne le saura jamais, étant donné que personne n'est jamais revenu de l'autre côté, Cole ne ferait pas exception.

C'est sur ces pensées plus ou moins morbides que le Russe se rendormit, malgré sa peur de rêver à nouveau...

_________________
Si tu ne peux pas voler, alors cours
Si tu ne peux pas courir, alors marche
Si tu ne peux pas marcher, alors rampe
Mais quoi que tu fasses,
Tu dois aller de l'avant.

Martin Luther King

• Journal de bord •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Juste un mauvais rêve... [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Système Veuve (Citadelle - Relais Cosmodésique)-
Sauter vers: