Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MJ : Tentaculeur
Admin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Sam 19 Juil - 17:47

Citation :
• Date du RP: Mars 3 ARW (2189 EC)
• Lieu du RP: Bekenstein
• Type de RP: Event RP
• Nombres de personnes requises: 3 (Arctus Delkis, Élizabeth Dawson, Valentina Ivanova)

Une bonne douzaine de vaisseaux militaires de différentes races concilliennes - asari, humains et turiens principalement - volaient paisiblement dans l'espace. Des croiseurs pour la plupart. On aurait presque pu penser qu'il s'agissait d'une patrouille venant de la Citadelle tout ce qu'il y avait de plus classique. La réalité était tout autre. Il s'agissait en effet du groupe Gamma, fraichement partie de la Citadelle avec à son bord plusieurs centaines de civils de tout bord souhaitant participer à la plus grande traque de l'histoire concillienne!

Leur objectif était simple : éradiquer la présence plus que probable d'espions et d'agents de Molovsky cachés dans la capitale planète. Les débusquer allait être difficile, lent et fastidieux mais le nombre de volontaires allaient permettre au Conseil un gain de temps considérable que s'il avait envoyé ses propres agents.

Il y avait notamment le PFS Hammer, un croiseur de la Hiérarchie Turienne. On y trouvait à son bord plusieurs civils de toutes races dont notamment deux humaines :  Élizabeth Dawson et Valentina Ivanova. La plupart attendaient dans le coin où l'équipage leur avait conseillé d'attendre. Certains discutaient entre eux : des amis ou des personnes qui voulaient simplement s'occuper pendant le trajet. D'autres étaient au contraire silencieux.

Tous se tournèrent quand le Commandant Darius arriva, quelques minutes après que le croiseur se soit éloigné de la Citadelle et est sauté en SLM en direction du système Boltzmann, où se trouvait Bekenstein. Il était accompagné de deux représentants de sa race, une femme et un homme, ce dernier s'avérant être Arctus Delkis. Darius attendit quelques instants le temps que le silence total se fasse. Il fixa chaque civil puis finit par prendre la parole.

« Bonjour à tous et à toutes. Je suis le Commandant Darius. C'est moi qui dirige ce vaisseau. Et c'est à moi que vous rendrez vos comptes durant l'intégralité de l'opération sur Bekenstein. Je ne reviendrai pas sur le détail de la dite opération, vous avez déjà été briefé il me semble.

Néanmoins, plusieurs détails d'ordre technique sont à préciser. Tout d'abord, sachez que vous serez répartis sur différents quartiers de la capitale. L'idée est de quadriller la vile. Le vaisseau ne se posera pas sur la planète mais vous serez envoyés à bord de navettes jusqu'à votre destination.

Il a été décidé logiquement pour cette opération de vous séparez en petit groupe. Chaque groupe aura un code particulier. Dans notre cas, nous avons l'intervalle Gamma-7 à Gamma-16. Nous avons essayé de former des groupes selon vos affinités respectives, comme certains l'ont demandé. »


Il s'arrêta de parler le temps de consulter les listes qu'on lui avait fourni. En effet, il avait insisté pour avoir les noms des personnes qui monteraient à son bord. Ou un pseudonyme. Peu lui importait tant qu'il saurait qui était qui.

« Commençons par Gamma-7. Les humains Dawson, Harpur, Asimov, Sarth, Seldon,  Ivanova et enfin le turien Palovis. Vous serez accompagnés des Sergent Delkis et Safer, ici présents, eux aussi volontaires. Gamma-8 maintenant ...»

Le Commandant Darius continua à réciter ce qui se trouvait sur sa liste. Rapidement, les groupes étaient formées. Certains se regardèrent. Quelques discussions commencèrent mais furent rapidement arrêtées par le Commandant qui reprit la parole.

« Très bien, les affectations ont été données. Vous aurez tout le loisir de bavarder le temps que nous arrivions sur Bekenstein. Une question de minutes. Un point à préciser : la population civile de Bekenstein n'est pas au courant de l'opération, seules les forces de sécurités de la planète le sont. Il est donc fortement possible qu'il y est des refus de collaborer. Si jamais c'est le cas et que cela empêche la poursuite de l'opération de votre côté, vous avez l'autorisation de recourir à la force si nécessaire. Par contre, l'objectif est de faire le plus de prisonniers possibles. Si vous êtes un excité de la gâchette, vous vous êtes trompés d'endroit.

Dernier point : comme on a pu vous le dire, il est fort probable que les agents de Molovsky soient armés. Vous avez donc l'autorisation de tirer à vue dès que vous serez pris pour cible. Je ne le vous souhaite bien évidemment pas mais le risque est bien présent. Ce sera tout. »


Le Commandant Diarus salua les civils présents puis disparut dans une coursive du croiseur. On pouvait voir d'ailleurs par les hublots que le voyage en SLM était terminé. Ce n'était qu'une question de minutes avant que l'on demande à tous ces volontaires de se diriger vers le hangar du croiseur pour entrer dans les navettes...

HRP : Si le fait de citer vos noms posent problème (je pense notamment à Eli), merci de me le signaler par MP pour que j'applique les corrections nécessaires.

_________________
Compte MJ d'Isïana N'iim! Attention, ça va tentaculer!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina Ivanova
L'Ouragan de glace
L'Ouragan de glace
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 08/05/2014
Localisation : Citadelle

Infos rapides
Âge: 34
Profession: Enquêtrice
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Dim 27 Juil - 13:05

Valentina était toujours en attente dans son coin aux côtés de son meilleur ami de toujours: Daren. Assise leur sac empilés, Valentina observait toujours les personnes présentes à ses côtés. Le moindre détail pouvait lui être d'une grande utilité. Quant à son collègue, il était excité comme une puce, ne pouvait se retenir d'exprimer sa nostalgie face au vaisseau dans lequel il était présent.

-Par les esprits, ce vaisseau me rappelle de beaux souvenirs.

L'enquêtrice esquissa un sourire sur son visage montrant ainsi qu'elle écoute son collègue. Elle le dissipa aussitôt lorsque le commandant fit son entrée aux côtés d'un autre turien. Dès qu'elle entendit son nom, elle fut comme soulagée. Soulagée d'être nominée parmi les premiers, la dispensant d'une attente interminable.

-Alors comme ça on va faire équipe avec des inconnus? Au moins ça sera des humains... Oh sans vouloir te vexer mon grand.

Elle jeta dès lors un oeil sur le datapad de Daren, ce dernier renfermait des informations sur l'architecture de Benkenstein, très important lorsqu'on débarque sur une planète pour la première fois.

-Prends le temps de tout observer jusqu'au moment où on pose le pied sur la colonie. J'ai repéré pas mal d'endroits potentiel où pourrait se cacher nos objectifs.
-D'où tu sors ça?!
-J'ai appris ça à l'armée. Toujours repérer les lieux avant de s'y aventurer.

Ses objectifs étaient clair. En apprendre d'avantage sur son équipe sans trop "copiner", ne pas se faire tuer et évidemment trouver des indices. Dès lors, Valentina vérifia une dernière fois son armure après avoir reposée le datapad au sol à côté de son casque, elle était prête à débarquer.

_________________
Le code couleur de Valentina est: #FF69B4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élizabeth Dawson
Tribunal des Corbeaux
Tribunal des Corbeaux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/04/2014

Infos rapides
Âge: 19
Profession: Programmeuse
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Dim 27 Juil - 19:59

color:
 

Bon pour la discrétion, on repassera. Cet idiot de commandant avait cité nos noms, comme ça, sans même se soucier de si cela nous dérangeait ou pas. D'un autre côté, nous étions parmi les civils et personne ne l'avait prévenu ... Mais quand même ! Du coup j'hésitais à prendre part aux opérations, faire marche arrière maintenant serait tendu mais pas infaisable. Mais ... Plus je balayais la salle du regard, plus je voyais de civils, des pères, des mères, des ados qui avaient certainement menti sur leur âge, les idiots ... J'étais quand même mal placé pour les juger, après tout, je n'étais moi même pas encore majeur mais je n'étais pas qu'une simple civile, on m'avait formé au combat, pas eux.

Du coin de l’œil, j’apercevais Swan qui fendait la foule pour me rejoindre, apparemment elle aussi était secouée par les paroles du commandant. Je lui fis signe de la main de me rejoindre et activait le signal de rassemblement de mon omnitech, la couverture était grillé, cela ne servait à rien que nous soyons dispersés. Quelques minutes après, tous m'avaient rejoins et attendaient que je prennes une décision. Ce n'était pas évident, je sentais la tension en chacun d'eux, elle était clairement palpable.

- Comme vous l'avez constaté
, commençais-je, notre couverture vient de voler en éclat. Que cela ne tienne ! Nous allons continuer la mission, dans l'espoir de protéger ceux qui ne peuvent le faire eux même. Molovsky représente un véritable danger qu'il serait idiot de sous-estimer et n'est-ce pas la mission que nous nous sommes confiés ? Mettre un terme à ses agissements seraient une grande avancée pour la galaxie. Nous porterons tout de même nos tenues et n'y changerons rien. Évitez cependant, au maximum, de donner vos noms, avec la confusion, nous pouvons parier que personne n'aura le temps de chercher qui est qui, et j'ose espérer que notre commandant ne nous nominera pas, terminais-je.
- Pas besoin de nous faire de grands discours Lizzy, tu sais que l'on est avec toi, me répondit Arkady en posant sa main sur mon épaule pour plonger son regard dans le mien. Mais je pense qu'il serait bon que tu parles avec quelqu'un, j'ai cru comprendre que nous étions là grâce à un certain Adam Weck, c'est bien ça ? demanda-t-il et voyant que j'opinais, il continua. Je crois avoir entendu son nom pendant l'appel, je pense que tu devrais le trouver. Nous pourrions en savoir en peu plus, il avait l'air d'être au courant de pas mal de choses, bien plus que nous, c'est certain.
- Merci, et désolé si je me suis un peu emportée, répondis-je avec un sourire gêné, j'en avais peut être fait trop sur ce coup là, je n'étais pas encore très habituée à remonter le moral de mes troupes alors je le faisais comme je le pouvais, en copiant légèrement ce que j'avais pu voir dans des holos. Si tu me dis qu'il est dans le vaisseau, je devrais pouvoir le contacter sans problème. Si non, il faudra s'en passer, nous n'avons pas le temps d'attendre la prochaine balise relai, affirmais-je en composant le code d'appel d'Adam sur mon omnitech. La sonnerie se fit entendre trois fois avant qu'une voix daigne se faire entendre.

- Elizabeth ? Qu'est-ce que je peux faire pour toi ?
- Il faut que l'on se voit, intimais-je.
- Maintenant ? Je suis avec l'équipe de supervision, ça ne peut pas attendre ?
- Non. J'ai besoin d'avoir des informations avant que l'on arrive, ne t'inquiètes pas, ce sera rapide, promis-je.
- Bon ... On dirait que je n'ai pas le choix. Je ne peux cependant pas te rejoindre, j'ai à faire ici, je vais tout de même essayer de répondre à tes questions, vas y.
- D'abord, pourquoi nos noms ont ils été cité ? Tu connais nos pratiques, elles ne permettent pas ce genre de choses.
- Nous sommes sur un bâtiment turien jeune fille, soit je révélais vos activités au risque que vous soyez arrêtés dans la seconde, soit je laissais faire. Chez les turiens, le traitement de faveur n'existe pas. Si j'avais fais une demande, ils auraient voulu savoir pourquoi.
- Je vois ... Ce qui est fait est fait, nous allons devoir nous débrouiller avec cet inconvénient. J'ai une deuxième question : Qui sont les gens à bord de notre vaisseau ? Sur la Citadelle ils ont dit que tous étaient civils mais cela me semble peu probable que l'on envoi des médecins, des paysans ou des avocats au casse-pipe, je me trompe ?
- Tu n'es pas loin. Il y a bien entendu des médecins, des paysans et des avocats mais il y a aussi un nombre important de membres des différentes polices de la galaxie, notamment du SSC. Ce serait bien que tu prennes contacte avec eux, il vous faudra des alliés dans cette bataille.
- On peut se débrouiller seul, merci. Et puis je n'ai pas vraiment envie d'aller voir un flic qui après voudra fouiller dans notre vie pour savoir le pourquoi du comment de nos aptitudes.
- Comme tu veux, mais si tu changes d'avis, va trouver une certaine Valentina Ivanova, elle travaille comme enquêtrice au bureau, je ne la connais pas personnellement mais j'ai entendu beaucoup de bien de cette jeune femme. Je vais aussi t'envoyer un rapport détailler de ce qui va vous attendre là bas, ainsi qu'une carte interactive pour que vous puissiez repérer les lieux. Maintenant, si tu as finis, j'aimerais pouvoir retourner travailler, il reste encore beaucoup de préparation à faire avant l’atterrissage.
- D'accord, je te laisse et merci pour les informations, j'en prends bonne note, terminais-je en coupant la communication. Quelques secondes après, un clignotement m'avertit de la réception des fichiers. Nous allâmes nous installer dans un coin du vaisseau pour regarder plus au calme ce que nous venions de recevoir. Sans faire vraiment attention à ceux qui nous entouraient, nous nous installâmes à côté d'une humaine marquée d'un étrange tatouage sur sa joue gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arctus Delkis
Rang 2
Rang 2
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 26

Infos rapides
Âge: 36
Profession: Automaticien
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Mar 29 Juil - 19:35

Alors que le commandant Darius se retira, le brouhaha s'installa et les membres de l'équipage chargés des différentes équipes commencèrent à discuter entre eux et faire l'appel.
On dirait que tes premières craintes sont passées Nilin. Dit Arctus en regardant la turienne.
Alors la, vraiment heureuse. Je n'aurais vraiment pas pu supporter un butarien ou la réplique de Blasto.
Reste plus qu'a voir si on va devoir jouer les nounous ou si on a eux de la chance.
Je vais aller faire l'appel.
Nilin et Arctus se dirigèrent dans un coin où ils pourraient être entendu facilement et visible de tout le monde.
EQUIPE GAMMA 7, C'EST ICI.
Arctus balaya la foule du regard et pendant se temps Nilin relança l'appel.
EQUIPE GAMMA 7, C'EST ICI.
Les deux turiens côte à côte regardaient autour d'eux pour voir si quelqu'un s'avançait.
Tu as déjà regardé leurs dossiers?
Disons que je les ai survolés et il me semblait pas mauvais.
Ensuite, les dossiers c'est toujours modifiable à ses avantages.
C'est pour ça que je vais la faire à l'ancienne.
Je vois se que tu veux dire, je vais réserver la salle chez moi ou tu l'as déjà fait chez toi?
J'ai déjà fait le nécessaire chez moi.
EQUIPE GAMMA 7, C'EST ICI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ : Tentaculeur
Admin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Dim 3 Aoû - 22:11

Les quelques minutes de préparation des groupes s'égrenèrent tel des grains de sable et rapidement l'ordre aux volontaires de rejoindre le hangar du PFS Hammer. Comme les autres, le groupe Gamma-7 dut donc suivre le mouvement. Après avoir emprunté plusieurs couloirs surpeuplés étant donné le nombre de volontaires présents et devant se rendre dans le même lieu, Gamma-7 finit par arriver à la navette qui leur était allouée, les Sergent Delkis et Safer menant la marche.

La navette? Une Kodiak tout ce qu'il y avait de plus lambda que le Conseil avait réquisitionné au SCC pour l'opération. On murmurait d'ailleurs au sein de l'armée que les conseillers avaient pensé à faire la même chose pour le groupe Bêta, mais que Hackett avait insisté pour que ça ne soit pas le cas craignant notamment que les mercenaires décident de partir avec.

Les opérateurs turiens présents dans le hangar indiquèrent au groupe de monter à bord des navettes. Pour faciliter la chose, des drones flottants au nom des groupes survolés les navettes. Ainsi, le groupe Gamma-7 put apercevoir la navette qui leur était allouée. Peinte en blanche et bleutée et la plus proche de la sortie. Le pilote était une femme. Une Turienne donc. Elle ne parla pas car attendant simplement que tout le monde monte à bord. Au vu de la dizaine d'occupants, les volontaires durent se serrer sur les sièges.

Une fois qu'on confirma à la pilote que tout le monde était présent, les portes latérales se refermèrent et des petites lumières d'urgences se manifestèrent pour que les occupants aient droit à un minimum de lumière. Ils leur étaient impossible de communiquer avec la pilote au vue de la fenêtre insonorisée séparant la cabine de pilotage du compartiment. Les seuls bruits audibles étaient donc ceux des conduites d'aérations de la navette, des occupants eux-mêmes puis par la suite vint s'ajouter celui des moteurs. En effet, le groupe Gamma-7 put sentir que la navette décollait et quittait le hangar. Un simple regard vers la fenêtre puis du poste de pilotage, à peine visible depuis le compartiment, pouvait confirmer ce point aux occupants.

Alors que la navette descendait vers la surface de Bekeinstein - comme celles qui la suivaient en provenance du PFS Hammer qui avaient décollé à sa suite, comme celles qui venaient des autres vaisseaux du groupe Gamma  - un hologramme apparut subitement sur l'OmniTech d'Arctus Delkis. Il s'agissait du Commandant Darius.

« Modification de dernière minutes Gamma-7. On vient de m'informer que des agents de sécurité postés un peu partout dans la capitale sont à notre disposition. Ils connaissent donc bien la situation. Dans votre cas, vous serez sous l'autorité d'une certaine ... Jane Tanaskawa. Une humaine bien évidemment. Elle vous donnera donc plus en détail en bas. »

L'hologramme disparut et le calme revint un court instant parmi le son des moteurs. La navette accélérait et celle-ci commença à trembler doucement en entrant dans l'atmosphère. La situation se calma rapidement.

Puis, la navette dépassa une couche nuageuse. En effet, là où le groupe Gamma-7 allait se rendre, la météo n'était pas vraiment au rendez-vous. Un éclair tonna tout proche de la navette tandis que la pluie martelait la carlingue de la navette.

Cette dernière finit par arriver sur une petite plate-forme en plein cœur de la capitale, légèrement surélevée de quelques étages, au milieu de plusieurs buildings à l'architecture typiquement humaine. Une humaine vêtue intégralement de noir et tenant un parapluie de la même couleur au-dessus de sa tête les attendait.

La pilote Turienne fit atterrir doucement la navette sous la pluie et ouvrit les portes. Le courant d'air ainsi formée arrosa les personnes proches, ce qui en fit grogner certains. La pilote se retourna et fit un signe de la main aux occupants de sortir de la navette.

L'humaine s'était quant à elle approcher de la navette, comme si la pluie n'était qu'un détail pour elle. Elle était d'un physique typiquement asiatique, une queue de cheval noire parfaitement bien formée qui était au sec sous le parapluie. Elle fixa de ses yeux verts et en amande le groupe Gamma-7, levant un sourcil.

« Bienvenue sur Bekeinstein, Gamma-7. Je suis Jane Tanaskawa. On a du normalement vous prévenir. Jane suffira. Désolée pour le temps mais les aléas de la météorologie. Suivez-moi. A moins que vous ne souhaitez finir trempés. »

Sur cette sobre présentation, l'humaine fit demi-tour et se dirigea vers la porte automatique menant vers l'intérieur de l'immeuble. Et surtout un abri de la pluie. Une fois tout le monde regroupée, Jane entra dans le vif tout en arpentant les escaliers de l'immeuble pour descendre au niveau de la rue.

« Grâce à moi, normalement, vous devrez gagner un temps considérable. En effet, on a repéré plusieurs zones potentielles où des agents de Molovsky pourraient se trouver. Je vous ai regroupé les trois les plus probables. L'un d'eux est notamment proche d'ici, près d'un centre commercial malheureusement bondé à cette heure-ci et surtout vu l'arrivée brutale de cet orage, beaucoup sont restés à l'intérieur. Quand je dis près, c'est que le centre commercial est situé sur un ensemble de quatre immeubles, sur une trentaine d'étages environ. Leur planque probable se trouverait juste au-dessus. Dans une sorte de no man's land locatif. En effet, le reste de l'immeuble est occupé par des entreprises qui y ont installé leur bureau. Donc, en fait, normalement on devrait pas pouvoir s'y rendre. Côté bureau, il serait possible de rentrer par là et de descendre car il existe une trappe d'accès dans un des locaux d'entreprise. Cependant, il est plus que probable qu'ils y aient des taupes qui alerteraient les gars de Molovsky immédiatement. Autant dire que si vous arriveriez ainsi, ils auraient déjà foutu le camp. Le mieux serait donc de passer par le centre commercial puis de grimper à l'étage. J'ai étudié les plans, il y a un escalier secondaire qui a été fermé à la création du centre commercial qui permettrait de rejoindre l'étage voulu. Il faudra pirater l'entrée par contre. Pour entrer discrètement bien évidemment. Les types de Molovsky la surveillent peut-être mais c'est ce qui semble être le facile d'accès. »

Elle se tut un petit moment et se retourna vers Gamma-7 une fois ayant atteint le rez-de-chaussée de l'immeuble. La pluie tombait toujours mais sembler se calmer. Jane se dirigea vers l'accueil et après avoir discuté quelques instants avec une hôtesse revint avec plusieurs parapluies.

« Tenez, cadeau de la maison. Bon évidemment, pour le coup du centre commercial, vous éviterez de vous baladez les flingues à l'air. Si vous optez pour cette option. Moi je suis la guide. Ce n'est pas moi qui décide. D'ailleurs, il y a un chef attitré chez vous ? On ne m'a pas informé de ce détail. »

_________________
Compte MJ d'Isïana N'iim! Attention, ça va tentaculer!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina Ivanova
L'Ouragan de glace
L'Ouragan de glace
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 08/05/2014
Localisation : Citadelle

Infos rapides
Âge: 34
Profession: Enquêtrice
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Mer 6 Aoû - 21:57

Valentina trembla légèrement lorsque l'orage éclata. Son joli casque blanc à la visière bleuté posé sur ses genoux, elle fixait un point lambda devant elle sans prêter attention aux autres. Son fidèle ami turien avait l'air quant à lui d'observer attentivement ses futurs "coéquipiers" le tout au travers de sa visière totalement teintée. N'ayant pas l'habitude de travailler aussi dangereusement avec des inconnus mais il avait une confiance totale en Valentina et c'était déjà ça. Lors de leur arrivée l'enquêtrice quitta la navette toujours d'humeur concentrée et silencieuse avant de soupirer légèrement face aux gouttes d'eau qui martelaient son visage faisant crouler sa coiffure si particulière.

Au moins j'arriverai à enfiler mon casque.

Non mécontente d'être arrivée à l’abri, le duo écouta attentivement le monologue de Jane, avec tellement d'attention qu'elle prit soin d'enregistrer ce qu'elle disait pour être sûre de rien manquer. Elle accepta le présent de Jane avec un simple hochement de tête en guise de remerciement. Cependant une chose l'a fit détoner, la faisant sortir de son silence, il s'agissait de la dernière réplique concernant le chef d'équipe. Évidemment qu'elle voulait se porter volontaire afin d'avoir un certain contrôle de la situation, elle avait l'habitude de gérer plusieurs équipes en même temps. Elle se retint de parler lorsqu'elle eu une idée changeant complètement son opinion.

-La petite sera notre chef si cela pose un problème à quelqu'un qu'il vienne me le dire en face. dit-elle de son bel accent russe menaçant en désignant Elizabeth du doigt

Elle s'approcha à moins d'un mètre d'elle le casque sous le bras droit en ajoutant à nouveau d'un air plus que déterminé.

-Daren et moi sommes disponibles pour aider ton équipe si il le faut. Mon truc c'est la discrétion et les acrobaties. Le grand derrière c'est un ancien des forces spéciales.

Après tout si cela allait les rendre plus productifs c'était une décision dont elle était prête à prendre. Elizabeth et son équipe était plus nombreux et étaient soudés, la laisser gérer la situation lui permettait d'avoir le champ libre.

Valentina attendit la réponse de sa nouvelle partenaire prête à exécuter les ordres d'un air déterminé mais presque naïf.

_________________
Le code couleur de Valentina est: #FF69B4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élizabeth Dawson
Tribunal des Corbeaux
Tribunal des Corbeaux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/04/2014

Infos rapides
Âge: 19
Profession: Programmeuse
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Ven 8 Aoû - 13:02

En terme général, la pluie était gênante en opération. Elle diminuait la visibilité, alourdissait l'équipement et rendait contraignant un terrain qui ne l'aurait pas été par temps sec. Mais elle avait ses avantages, si l'on savait s'en servir. Elle couvrait le bruit des pas, et si l'on savait si prendre, et si un orage se présentait, on pouvait faire feu sans être inquiété par le bruit éventuel. Cependant, cette pluie avait une saveur particulière, d'un genre tropical, et l'orage était plus fort que jamais. On pouvait entendre la pluie martelait la carlingue, mais bien que les vents devaient être puissant, la navette restait stable. Il n'y avait pas à dire, les ingénieurs avaient fait un boulot du tonnerre.

Nous étions dix à bord de la navette en comptant le pilote, dont six humains et trois turien. Formé de cinq femmes et de cinq hommes, l'équipage était mixte et égalitaire sur ce point là, bien que je doutais fortement que notre pilote nous accompagne plus loin. À part mes camarades, tous étaient des membres du SSC, le service de sécurité de la Citadelle, qui avait du être dépêché comme appuie en tant que civile. Logique, le Conseil voulait certainement garder un œil sur les agissements de ses troupes. Il y avait parmi eux, la fameuse Valentina Ivanova qu'Adam m'avait conseillé. Je l'observais quelques secondes, elle avait le teint clair, comme ses cheveux. Il m'avait parlé d'une jeune femme mais elle devait avoir un peu plus de la trentaine. Je n'avais pas encore eu le temps de lui parler, mais j’espérais pouvoir le faire après l'atterrissage. Pour l'instant, je n'avais pas envie de briser le silence religieux qui pesait dans la pièce.

Nous sentîmes que la navette entamait la manœuvre d'atterrissage, la pluie était toujours battante et je regardais rapidement autour de moi si il y avait quelque chose pour s'abriter quand le sas s'ouvrira mais rien n'avait apparemment été prévu. Je jurais sur notre négligence, nous étions en tenu de civil et contrairement à d'autres, nos armures étaient encore dans nos sacs que nous portions en bandoulières. Erreur qui aurait pu entraîner un désagrément si l'on avait du atterrir en zone de conflit, même si elles étaient facile à mettre, c'était toujours la galère de se changer dans un endroit aussi exigu. J’espérais que l'on arriverait à un point de commandement où on pourrait se changer mais apparemment le destin en avait destiné autrement. En effet notre destination n'était autre qu'une petite plate-forme, située en plein cœur de la capitale mais qui était tout sauf à l'abri des intempéries, si bien que quand les portes s'ouvrirent, nous fûmes littéralement arrosés par un torrent de pluie. J'entendis d'ailleurs quelqu'un insulter une divinité, sans doute Arkady puisque l'injure avait été prononcé en russe.

Nous fûmes accueillit par une humaine qui semblait se ficher de la pluie comme l'an quarante, d'un autre côté, elle possédait un parapluie et s'abritait dessous. Elle se présenta, Jane Tanaskawa, c'était notre contacte sur place et vers elle que l'on nous avait dérouté pendant le trajet. Sobre, à l'image de la tenue qu'elle portait, elle nous expliqua qu'un Jane suffirait, s'encombrer des mondanités n'étaient apparemment pas dans ses principes. Je commençais à apprécier le personnage. Et je l’appréciais d'autant plus qu'elle nous fit entrer sans tarder dans un bâtiment. Une fois que tous étaient au sac, l'humaine rentra dans le vif du sujet en nous expliquant la situation. Elle avait effectué un travail en amont qui lui permettait de réduire à trois emplacements les zones de recherches, dont un qui se trouvait près d'ici, une galerie marchande. On allait donc commencer par là. À cause de la pluie, il y avait beaucoup de civils à l'intérieur, il faudra donc faire attention à nos agissements et comme elle me le confirma par la suite, je doutais que l'on puisse entrer l'arme au poing. D'après ses propos, le centre-commercial dans le quel nous nous rendions s'étendait sur quatre immeubles et une trentaine d'étages. C'était particulièrement vaste, si l'on devait tout fouiller, ils auraient amplement le temps de nous repérer et de prendre les dispositions nécessaires pour disparaître. Cependant, notre guide semblait pleine de ressources et avait localisé l'emplacement où devait se trouver, théoriquement, les locaux de Molovsky. Un sorte de no man's land locatif, entre la galerie du bas et les bureaux du haut. Jane nous expliqua d'ailleurs que l'on pouvait y accéder par ses même bureaux mais qu'il y avait un risque important de déclencher une alarme, par conséquent, il valait mieux éviter. Elle avait donc un autre plan d'attaque qu'elle nous exposa rapidement. En quelques mots, il y avait un ancien escalier fermé par le quel on pouvait accéder depuis le premier étage. Il fallait pirater la porte, ce qui ne devrait pas me poser plus de problèmes que cela mais nos ennemis devaient en connaître l'existence, peut être y aurait-il un mouchard ou deux dans les parages. Il allait falloir faire attention. Une fois son monologue finit, Jane nous offrit des parapluies. Décidément, elle avait le sens de l'accueil. J'acceptais le présent avec un sourire et m’apprêtais à la remercier quand elle reprit la parole pour nous enjoindre de ne pas se pointer au center en armure lourde et nous expliqua qu'elle ferait office de guide. Elle termina sur un commentaire qui nous surprit tous, apparemment il allait falloir décider qui était le chef de cette opération.

J'allais proposer de fonctionner par démocratie, après tout j'avais l'habitude de fonctionner ainsi avec mes coéquipiers et jusqu'à maintenant cela n'avait causé aucun problème. Mais la femme qui répondait au nom de Valentina Ivanova me coupa l'herbe sous le pied en me désignant du doigt et en clamant haut et fort que je serais leur chef et que si cela posait problème à quelqu'un il n'avait qu'à venir lui dire en face. Je cherchais où était le piège, voulait-elle fuir ses responsabilités ? Peut être. Pour l'instant je ne pouvais rien savoir, mais Adam m'avait dit de lui faire confiance, et c'est ce que j'allais faire. Elle ne me laisse pas le temps de répondre et s'approcha à moins d'un mètre de moi, casque sous le bras, et m'affirma qu'elle et son coéquipier était à ma disposition, tout en m'expliquant qu'elle était plus faite pour l'infiltration et que son compagnon turien était plus du genre hold the line. J'étais donc tenu d'accepter et c'est ce que je fis.

L'autre duo de turiens ne semblant n'avoir rien à redire sur cette décision, nous partîmes vers la galerie marchande. Effectivement elle était bondée, mais pas au point d'avoir quelconque difficulté pour y entrer. Notre guide improvisé nous mena dans le dédale de galerie, comme le groupe de touriste que nous étions sensé être. Au bout de quelques minutes et après avoir pris un escalator géant, nous nous retrouvâmes à l'étage supérieur. Dommage que l'on soit ici en mission, il y avait certainement des heures à passer dans ces boutiques qui s'étendaient à perte de vue. Jane nous montra discrètement l'emplacement de la porte qui devait nous servir de sésame pour accéder aux locaux de Molovsky. C'était maintenant à moi de prendre les choses en main. D'une main experte, je pianotais sur mon omnitech pour faire des recherches sur le bâtiment, quand avait il était construit et qu'elle en était les matériaux. Bien, pas de plombs ou autre qui pourrait empêcher une liaison radio. Heureusement pour nous, nous en avions tous un émetteur-récepteur en supplément au cas où le principal viendrait à être détruit. Nous le distribuâmes à nos coéquipiers, y compris à Jane car je voulais garder un contact permanent avec elle.  

- Vous pouvez voir ces engins comme des talkies-walkies miniatures, commençais-je, vous les glissez à votre oreille et il vous suffira de chuchoter pour que tout le monde entende ce que vous dites. On oublie les communications habituelles, elles sont trop facile à intercepter et donc à pirater. Les onde-radios ont une porté de 600 mètres, ça devrait largement suffire. Si vous commencez à entendre des grésillements anormaux, rapprochez vous un peu et cela devrait s'arranger. Bon, maintenant, voyons comment nous allons procéder. Cat' et Arkady, je veux que vous restiez ici, en arrière. Vous faites tourner mes logiciels, vous serez nos yeux et nos oreilles, prenez le contrôle des caméras, des lignes téléphoniques, des communications via omnitech, je veux que tout soit à notre disposition si besoin. Installez vous où bon vous semble, mais pas trop loin, n'oubliez pas : 600 mètres, dis-je en tapotant mon oreillette du doigt. Et vous gardez vos sacs avec vous, soyez prêt à intervenir en cas de besoin. Les autres, vous venez avec moi, Jane c'est à vous de voir ce que vous faites, restez ici ou venez avec vous, c'est comme vous le souhaitez. Je vais me charger de la porte, mais ça va prendre un peu de temps, surtout si il y a un système de sécurité. Dans tous les cas, vous me suivez. Je n'ai pas vu de mouchards pendant que nous marchions, je ne pense pas qu'il y en ait, ce serait utilisé un personnel dont on peut se passer avec un bon logiciel. Maintenant, silence.

Les premières sécurités sautèrent sans difficulté, c'était celles qu'avait posé l'entreprise de construction après avoir condamné la porte et j'aurais pu l'ouvrir à partir de ce moment là en un claquement de doigt mais quelque chose me retient. Il y avait une régularité dans ces lignes de codes qui me fit douter de quelque chose, après quelques minutes de recherches je trouvais mon coupable. Un genre de vers informatique qui se déclencherait si j’ouvrais la porte sans le désactiver et on pouvait se douter de ce qui se passerait alors. Autant se pointer avec des vuvuzelas. En venir à bout fut plus difficile que je pensais et je faillis ne pas réussir, une seconde en moins et toute l'opération tombait à l'eau. La porte s'entrouvrit discrètement, et nous nous glissèrent à l'intérieur en prenant soin de ne pas nous faire remarquer par les autres clients. Comme me l'avait confirmé Cathia, qui pouvait maintenant voir à travers toutes les caméras du centre-commercial, il n'y en avait justement pas dans l'escalier. Il y avait peut être d'autres pièges, pour l'instant c'était safe. Seldon, qui était entré en dernier, referma la porte avec douceur pour ne pas éveiller l'attention, et nous fûmes enfin à l'intérieur, nous allions maintenant pouvoir nous équiper. Je posais mon sac par terre et en déballait le contenue, imité par Swan et Seldon devant le regard interloqué de nos nouveaux coéquipiers. L'armure était légère, et relativement simple à enfiler puisqu'elle n'était pas formé d'une seule et même pièce mais d'une dizaine. La protection était certes amoindrie mais l'on gagnait en agilité et c'est tout ce que je voulais. Je croisais mes deux sabres dans mon dos, de façon à ce que je puisse les attendre rapidement en cas de besoin, de même pour mes couteaux de lancer que je plaçais à des endroits stratégiques de sortes que quelque soit la situation je puisse en atteindre au moins un. Je glissais mon M-5 Phalanx dans un holster que je portais à ma hanche et une lame courte dans un fourreau en horizontal dans mon dos. Les grenades prirent place dans les poches prévues à cet effet, je comptais deux flash, deux fumigènes et deux fragmentations. Enfin, j'enfilais mon masque en graphène couleur carbone. Swan portait la même tenue que moi et Seldon à la différence de nous deux, portait une armure plus lourde et un enfila un gant en métal pour sa main gauche, ainsi qu'un masque identique au notre. Bien, maintenant, nous étions prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arctus Delkis
Rang 2
Rang 2
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 26

Infos rapides
Âge: 36
Profession: Automaticien
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Dim 17 Aoû - 21:26

Alors que tout le monde semblait perdu dans leur penser sauf se nouveau turien qui fixait
Arctus et Nilin du regard par moment, Arctus regardait la porte du cockpits et fit signe à
Nilin qui semblait s'ennuyer.

Tu as vu la pilote?
Ouais pas très causante...
La navette entra dans la zone orageuse, entre la pluie qui tapait sur la carlingue du vaisseau
et le tonnerre, aucun des deux ne s'entendaient et du coup ils décidèrent de mettre leur
casque pour discuter via leur système de communication.
Super un temps pourri, désolé tu parlais de la pilote?
Ouais on dirait qu'on la dérange.
Je sais pas trop, j'aime pas juger les gens sans les connaitre
Et pour le reste de l'équipe?
Arctus passa un coup d'oeil rapide sur chacun d'eux et rassembla dans sa tête les différentes
données qu'il avait sur eux.

Hey bien, ils ont l'aire de savoir se qu'ils font, ils sont équipés et les quelques infos que
nous a donné Darius semblaient confirmer qu'ils avaient de l’expérience sur le terrain. Donc
mon première avis est plutôt bon et toi?

Personnellement soulagée, je m'attendais à devoir faire la nounou pour une bande de civil.
Alors que là, On a deux membres du SSC et un groupe de mercenaire qui semblent se connaître
entre eux.

Ouais nous verrons sur le terrain se qu'ils valent.
La navette arriva sur la plateforme et les portes s'ouvrèrent. Le temps était pluvieux... enfin
plutôt pourri. Mais l'accueil était déjà là, une humaine qui se présentait sous le nom de
Jane.

Alors que les autres se précipitèrent dehors, Nilin resta en arrière afin d'avoir une vue
d'ensemble et Arctus avança pour écouter se qui se passait.
Jane donna les infos importantes et demanda au groupe de désigner un ou une chef.
Arctus avait l'intention de lever le bras, mais il voulait voir qui serait désigné par le
groupe.
L'humaine du SSC proposa une des mercenaires et les autres semblaient déjà avec
donc le choix était fait.
C'est la hackeuse?
Ouais, une certaine Élizabeth Dawson. Darius m'a donné quelque maigres info sur elle. Pour faire bref sa devrait aller. Elle n'est pas du genre bourrine.
Elle n'est pas un peu jeune?
Elle est jeune d'âge, mais elle semble avoir un esprit mature.

Elizabeth donna ses explications ainsi que des oreillettes. Nilin et Arctus les mettèrent et se préparèrent à la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ : Tentaculeur
Admin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Lun 18 Aoû - 20:18

Tout le monde était prêt et à son poste. Jane était restée en arrière pour surveiller l'entrée. On ne savait jamais, un des agents de Molovsky pouvait revenir à tout moment et ce au moment le moins opportun. Elle en profita pour indiquer au Commandant Darius, toujours en orbite à bord du PFS Hammer, la situation actuelle. Puis, elle parla dans l'oreillette que lui avait prêté Elizabeth.

« Miss, simplement pour vous signalez que les hauts-gradés sont au courant que vous vous apprêtez à fouiller la première cache potentielle. Par contre, il n'y a aucune caméra à ce niveau. Impossible de vous aider de notre côté maintenant que vous êtes à l'intérieur. On ne pourra vous aider que pour l'extérieur. »

Sur ces mots, Jane se tut. De leur côté, Elizabeth et sa bande purent constater qu'il se trouvait dans une salle rectangulaire plutôt grande. Les murs d'un blanc livide. Il y avait des objets et du matériel qui trainait un peu partout, à côté d'un méca ayant une tête métallique ressemblant à une Asari. A vrai dire, on aurait un méca asari tout court. Il semblait s'agir d'un atelier improvisé plus qu'autre chose. Et si les murs semblaient d'une propreté irréprochable, le sol l'était beaucoup moins au vu des taches d'huile, de suie ou même de nourriture.

Mais, visiblement, personne ne se trouvait là. Il y régnait un silence presque troublant, interrompu simplement par les respirations de Gamma-7, de la ventilation qui tournait très lentement au point qu'il faisait très chaud dans la pièce et enfin d'un crépitement typiquement holographique.

Et en effet, un hologramme s'allumait et s'éteignait toutes les dix secondes, de manière cyclique. En s'approchant, les occupants de la pièce purent se rendre compte qu'il s'agissait d'un plan des lieux.

De là à savoir s'il était à jour ou non, c'était une autre question. En effet, l'hologramme indiquait que l'accès à l'escalier qu'ils venaient d'emprunter était toujours verrouillé. Néanmoins, cet hologramme pouvait servir de très bonne base pour permettre à l'équipe Gamma-7 de se retrouver dans le 30ème étage de l'immeuble.

Dans tous les cas, une chose était sure: il y avait effectivement du monde qui se trouvait ici. Et depuis un bon moment. Cependant, à l'heure actuelle il n'y avait aucun indice sur le nombre d'agents de Molovsky qui se trouvait là. Au vu de la surface indiquée, il pouvait bien en avoir cinq, dix ou même une trentaine. Mais se devant d'être discrets, il était fort possible qu'ils ne soient pas plus d'une douzaine répartie à l'étage.

Un autre point que l'on pouvait remarquer facilement: il s'agissait d'une série de salle et de couloirs linéaires et une extrémité à l'autre devait faire plus que les 600 mètres de réception des oreillettes. Ainsi, s'ils s'enfonçaient loin dans l'immeuble et atteignait l'infirmerie, ils ne pourraient plus communiquer avec Jane.

L'accès au hangar était une exception, coupant la ligne des salles. Les membres de Gamma-7 purent également constater que celui-ci était également verrouillé. Et ce n'était pas la seule porte restreinte d'accès! L'accès au "Centre" l'était aussi. A moins de trouver les codes d'accès, de longues minutes de séances de piratage aller être nécessaire sous peine d'activer des alarmes. Et tout simplement de ne pas pouvoir avancer.

Il ne restait désormais plus qu'à Elizabeth, la chef de l'équipe Gamma-7 proclamée, de décider comment opérer dès à présent. Maintenant qu'elle connaissait la disposition des lieux, avoir une stratégie semblait plus facile.

Sauf si la porte décidait soudainement de s'ouvrir pour laisser apparaître une jeune Asari vêtue d'un simple débardeur blanc et tacheté de différentes couleurs. Elle portait également une mini-jupe qu'elle plissa d'une main en entrant dans la pièce tandis que la seconde tenait une tasse de thé de Thessia fumante. Elle leva les yeux de sa tenue pour voir le groupe.

Elle se figea un instant, surprise de cette présence imprévue. Puis en quelques secondes son cerveau se remit en marche et elle s'apprêta à alerter les occupants de l'étage. Gamma-7 aurait-il le temps de l'en empêcher?

-------
HRP : En plus de vous occuper de l'Asari, je vous autorise à avancer, la seule limite sera les portes verrouillées (donc hangar ou centre si vous décidez d'aller jusque là). Vous pouvez "décorer" les salles comme vous le souhaitez, c'est du classique à part le détail des murs en blanc. Vous pouvez ou non croisez des gens,  je vous laisse le choix Wink
Si vous avez besoin de détails supplémentaires, n'hésitez pas à me MP ou venir me voir sur la CB. Peut-être vous renseignerai-je Troll

_________________
Compte MJ d'Isïana N'iim! Attention, ça va tentaculer!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élizabeth Dawson
Tribunal des Corbeaux
Tribunal des Corbeaux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/04/2014

Infos rapides
Âge: 19
Profession: Programmeuse
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Ven 22 Aoû - 12:59

Jane avait finalement décidé de ne pas nous accompagner et ainsi rester en arrière pour s'assurer que personne ne viendrait nous déranger. Je signalais cette information à Cathia et Arkady qui étaient eux aussi dans les niveaux inférieurs. L'ancien homme de main de la Bratva m'assura qu'ils garderaient un œil sur elle afin de l'appuyer en cas de besoin. Il allait continuer quand Jane l'interrompit, m'expliquant qu'il n'y avait pas de caméras à notre niveau, on allait donc devoir jouer en aveugle. Génial. Il allait falloir être plus discret qu'un pyjack dans une tanière à varren.

La salle dans la quelle nous venions d'entrer était plutôt grande, rectangulaire à première vue et les murs étaient d'un blanc à faire pâlir une chambre aseptisée, sans mauvais jeu de mot. En revanche, le sol, ce n'était pas tout à fait ça. On pouvait en effet y observer un encombrement de matériels et de matériaux servant certainement à la robotique, ou du moins au bricolage, comme nous le faisait constater le méca à tête ...d'asari ? C'était vraiment glauque. Qui pouvait être assez dérangé pour construire un robot qui ressemblerait comme deux gouttes d'eau à une asari ? J'avais déjà vu des IVs  comme Avina sur la Citadelle qui ressemblait à des espèces existantes, mais c'était différent. Ce n'était pas la même chose, contexte différente, utilisation... différente, je suppose ? Enfaîte, je ne voulais rien en savoir. Je poussais une boite de pizzas du bout du pied avec dégoût. Comment pouvait on travailler dans un lieu comme celui-ci ? Il y régnait une chaleur... Un reste de nourriture devait pourrir dans un coin car l'on en sentait les relents jusque derrière nos masques. Cependant, là où je m'attendais à rencontrer au moins quelques hommes de mains, nous étions seuls. Un silence de plomb régnait dans la salle, seul notre respiration rapide en raison de la température et une ventilation, dont je doutais fortement de la qualité, le troublaient.

Ce fut Swan qui me signala un hologramme mal réglé qui allait se révéler être une aide précieuse. L'image 3D d'une couleur orangée clignotait de façon périodique, il apparaissait pendant une poignée de secondes puis disparaissaient pendant une dizaine de secondes avant de réapparaître et de recommencer son petit manège. Je passais mon omnitech au dessus pour enregistrer les données et rediffuser le plan, en qualité irréprochable cette fois. La première chose que je compris était que les 600 mètres de nos oreillettes n'allaient pas suffire. L'étage était particulièrement vaste, il y avait même ce que je supposais être un hangar et une aire d’atterrissage, pratique pour s’enfuir, il allait falloir bloquer l'accès à ces lieux. Devant nous, il y avait deux pièces, puis sur la droite un couloir qui devrait nous mener jusqu'à l'opposée du bâtiment, là on y trouverait encore d'autres pièces et de quoi monter à l'étage supérieur. Si les portes du début étaient, pour ainsi dire, ouvertes, ce n'était pas vraiment le cas pour celles qui menaient à ce qui devait être les points sensibles de l'étage. Et à moins de trouver les codes d'accès, ce qui me semblait peu plausible, j'allais encore devoir passer des longues minutes, voir heures, à passer les sécurités sans déclencher d'alarmes qui auraient tôt fait de mettre à mal notre infiltration.

Pour revenir au plan, je ne pensais pas avoir une marge de manœuvre très importante. Il allait falloir nettoyer tout l'étage, en d'autres termes, on allait devoir couper les communications avec l'extérieur. Je n'aimais pas ça, mais avais-je vraiment le choix ? J'allais expliquer la situation aux autres quand une idée germa dans ma tête. Notre équipe était formée de sept personnes, même si il y avait beaucoup de distances à parcourir, en plaçant régulièrement hommes, on pourrait couvrir la totalité de l'espace. On réduirait certes nos effectifs puisque je ne comptais pas laisser quelqu'un, seul, en arrière, mais ces groupes serviraient de relais pour transmettre les informations. Je faisais part de mes constatations et de ma stratégie aux membres de mon équipe, elles n'avaient pas l'air de plaire à tout le monde, mais tous semblaient avoir compris l’intérêt et l'utilité de la démarche. Naturellement, si par la suite quelqu'un avait une autre idée, j'étais preneuse.

J'allais faire signe à mes compagnons de fortunes que nous allions changer de salle quand la porte du fond s'ouvrit pour laisser entrer une Asari vêtu d'un simple débardeur blanc, tacheté de différentes couleurs et d'une mini-jupe qu'elle plissa d'une main tandis que de l'autre elle tenait une tasse dont le contenu m'était inconnu. N'ayant pas remarqué notre présence, plutôt concentré à lisser les plis de sa tenue, elle fit quelques pas dans la pièce avant de figer avec un regard d'effroi. Merde. Je dégainais ma lame courbe tout en sachant pertinemment que je n'aurais pas le temps de l'atteindre avant qu'elle donne l'alerte en hurlant. Heureusement pour nous, l'agent du SSC qui répondait au nom de Valentina Ivanova était bien plus proche et réussit à s'en saisir avant qu'elle ne réussisse à atteindre son omnitech et ainsi donner l'alerte. Cela me laissa juste le temps de plonger ma lame dans sa gorge. L'asari s'effondra dans un râle, je n'avais pas visé le cœur car je ne voulais pas risquer de toucher l'agent Ivanova qui était derrière elle, mais la gorge offrait une mort plus lente et plus douloureuse. Je regardais l'alien bleuté s'étouffer avec son propre sang. Ce que je n'avais pas prévu, c'était la réaction de l'agent du SSC.

En effet, celle-ci s'était jetée aux côtés de l'agonisante, essayant de la sauver mais c'était peine perdue, les convulsions de l'asari commençaient déjà à diminuer en intensité et la vie finit par quitter la demoiselle. Je ne compris pas tout de suite son geste, c'était un ennemi, qu'elle le laisse crever. À moins de vouloir l'interroger, l'éliminer était la meilleur de choses à faire. C'était peut être cela, elle avait certainement eut l'intention de faire passer un interrogatoire à l'asari... Sauf que les insultes qui suivirent me firent comprendre que non, ce n'était pas ça le problème. Je ne sais pas ce qui lui prenait, mais apparemment elle n'avait jamais eu l'intention de la supprimer. Et voilà que maintenant, elle levait son fusil à pompe vers moi. J'entendis Swan dégainer ses sabres mais je levais la main pour l’empêcher de commettre l'irréparable. J'allais laisser filer pour cette fois, même si je sentais mon sang bouillir dans mes veines, quand l'agent du SSC renchérit avant de disparaitre grâce à son camouflage tactique. La scène avait jeté un froid dans l'équipe. Sur mon ordre, Swan rengaina ses sabres et me rejoignit.

- T'aurais peut être du y aller molo, je te rappel que c'est des agents du SSC. Ils ont plus l'habitude d'appréhender que d'éliminer.
- C'est pas avec une attitude comme celle-ci qu'on pourra avancer rapidement.
- Je sais, je sais. Mais là on doit travailler en équipe. Mais si tu veux, on peut s'en charger, me proposa-t-elle en désignant de la tête le collègue turien de l'humaine.
- Non. Certainement pas. Mais il va falloir que j'ai une petite discussion avec notre camarade, dis-je en me dirigeant vers ce qui me semblait être des traces de pas dans la saleté qui recouvrait le sol. Un peu au hasard, je posais main sur ce qui me semblait être son épaule. Je m'étais préparé à recevoir un coup, mais non, apparemment l'envie de me flinguer lui était passé.

- Bon, désolé d'avoir salopé ton armure, mais je vais t'expliquer un truc. Toutes les personnes à cet étage y sont pour une bonne raison, elles appartiennent au clan Molovsky. Tu saisis ? Je sais que c'est pas dans vos habitudes, mais tu m'as balancé chef de groupe je te rappel, alors on fait selon mes méthodes. Si tu veux quelqu'un à interroger tu nous le dis, on évitera de l'égorger mais pour les autres, ils sont déjà mort, lui expliquais-je en laissant quelques secondes pour qu'elle s'imprègne de mes paroles.
- Da, me répondit elle. On neutralise les armés, les autres ont les interroge.
- On verra... terminais-je. Je n'avais aucune envie de lui promettre quoi que ce soit.


Dernière édition par Élizabeth Dawson le Ven 22 Aoû - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina Ivanova
L'Ouragan de glace
L'Ouragan de glace
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 08/05/2014
Localisation : Citadelle

Infos rapides
Âge: 34
Profession: Enquêtrice
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Ven 22 Aoû - 15:22

L'infiltration avait commencée. Valentina entra le fusil à pompe à la hanche en compagnie de son fidèle collègue turien. Mais ils déchantèrent rapidement face aux lieux vides. Les murs étaient propres certes, mais le sol en revanche l'était moins. Pas de quoi déstabiliser l'enquêtrice, faut dire qu'après avoir passée un an en Russie, seule et sans vivres à vivre dans des conditions désastreuses, ce n'était pas un sol sale qui allait la dégouter, contrairement à Élizabeth qui n'était pas dans son élément, repoussant du coin du pied une boite à pizza d'un air de dégout.

*La pauvre, elle va vomir? Ou elle a peur de salir sa belle armure. Je commence à me demander si ma tactique va fonctionner. Après tout ce n'est qu'une gamine.*


Sur ses pensées, Valentina constata le reste de la salle, le matériel plutôt étrange indiquant que des mécas étaient fabriqués ici. Elle tourna la tête dans l'autre direction avant de constater Darren qui prenait des photos. De quoi compléter le dossier sur Molovsky. Puis son attention se focalisa sur l'hologramme que la jeune fille avait rétablie. Sans prendre attention à la chaleur qui y régnait, Valentina s'approcha avant d'écouter son discours. Pas de doute si elle voulait quelqu'un d'intelligent en chef d'équipe c'était le cas. Elle était faite pour rester derrière un moniteur, pas pour combattre avec des lames dans une armure hors de prix.

-Rien à redire, nous sommes trop nombreux pour une infiltration, je propose de poster un voir deux hommes dans chaque salle afin d'être sûrs d'avoir un contrôle total de l'étage. Il est clair qu'il fait couvrir toutes les issues, surtout l'accès au hangar. Je peux faire cavalière seule avec mon camouflage tactique. Je pars devant en reconnaissance. Darren, tu reste avec eux.


Le turien hocha la tête avant d'observer Valentina se diriger vers la cantine tout en disparaissant  sous l'activation de son camouflage tactique électrique. Mais elle fut coupée dans son élan quand la porte s'ouvrit laissant apparaître une asari particulièrement attirante. Elle fendit l'air à l'aide d'une acrobatie afin de se retrouver derrière elle. Son camouflage tactique se déchargea sur elle lorsqu'elle l'attrapa dans le dos pour l'immobiliser face à ses collègues qui arrivèrent. Mais la jeune femme ne prit pas le temps d'attendre qu'elle planta sa lame dans la gorge de la pauvre innocente sans défense, donnant juste assez le temps à Valentina de reculer, mais pas assez pour éviter les projections de sang qui repeignirent son armure d'une variante de mauve : le mauve asari. La pauvre s'est affalée au sol, étouffant dans son propre sang, Valentina sauta à ses côtés afin de tenter de stabiliser son état tout en exclamant en russe "Suka!", pas besoin de traduction pour justifier son état de panique face à la victime envoyait son sang dans la visière de Valentina et dans son visage par le passage. Le tout sous les yeux des autres. Darren débarqua en trombe, bousculant l'équipe en attente de l'aider.

-Médi-gel! Médi-gel suka!
-Baisse de pression artérielle, perte de sang trop importante.
-Nan tu crois? Je reconnais même plus la couleur de base de mon armure! Bordel j'en ai plein la gueule!
-Elle s'en sortira pas on la perd!
-Elle reste avec nous! Tiens-bon tu m'entends? RESTE AVEC NOUS PISDIETS!


La pauvre convulsait, s'accrochant à moitié au bras de Valentina qui tentait de contenir le sang qui fuyait au travers. Hélas c'était trop tard, le temps de refermer les ouvertures, l'Asari était morte, pas étonnant vu la taille impressionnante de l'entaille. Valentina referma les yeux de la victime avant de se relever tout en ramassant son fusil à pompe hors de prix. Elle retira son casque qu'elle laissa claquer contre le sol tout en essuyant le sang qu'elle avait au visage. Elle laissa éclater sa colère en relevant son fusil à pompe vers la responsable du spectacle. Comment une gamine pouvait faire ça de sang froid? Valentina avait fait des choses atroces dans sa vie mais de cette manière? Face à deux agents du SSC?

-Gryaznaya shlyukha! Vy dolzhno byt' stydno za sebya sbor na bednykh nevinnykh. Mne by ochen' ub'yu tebya seychas, kak vy delali v etoy bednoy devushki!


Évidemment les traducteurs faisaient leur travail ressortant ainsi un semblant de message comme suit.

-Sale putain. Tu devrais avoir honte de t'en prendre à une pauvre innocente. J'aimerai tellement t'abattre maintenant, comme tu l'a fait à cette pauvre fille.

Pour la première fois depuis longtemps Valentina avait perdue son sang froid. Mais l'heure n'était pas à la guerre. Elle se devait de continuer. Elle reprit son casque avant d'essuyer la visière avec ses mains. Tout en se retournant vers la direction à prendre.


-J'ouvre la marche, toi tu la ferme.

Le tout sur un ton froid tout droit venu de Sibérie, difficile de voir si il elle parlait de la marche ou de la bouche d'Eli. Probablement les deux. Elle rangea son fusil à pompe derrière son dos avant de disparaître sous son camouflage tout en serrant les poings. Difficile de faire plus menaçant. Valentina semblait reprendre les rennes aux côtés d'Élizabeth et non plus la suivre. Elle se devait de ne pas aller trop loin, les perdre allait les conduire tout droit vers l'echec.

Mais elle fut stoppée dans sa progression lorsqu'une main lui toucha l'épaule, c'était elle. Étrangement Valentina se retenait de lui planter son OmniLame, il faut dire que si elle faisait ça la mission était finie. Elle prit le temps d'écouter avant de se rendre compte qu'en réalité elle n'était pas si mauvaise que ça. Valentina était faite pour capturer vivant et interroger ensuite, pas pour tuer de sang froid et chercher d'elle même les réponses. Enfin bref elle répondit que c'était d'accord, c'était des criminels dangereux certes. Elle reprit sa progression avant d'ajouter une réponse quand à la proposition de l'amie d'Eli.

-Tu veux bien calmer ta camarade? Les anciens de la garde noire n'aiment pas trop quand on les titille.

Darren avança aux côtés de Valentina. Sa silhouette imposante et sa musculature impressionnante derrière sa grosse armure montrait clairement qu'il était pas du genre à plaisanter non plus.

-Aller mon grand on continue.
-Ça te va bien le mauve asari en fait.
-Redis ça et je te renvoie sur Palaven.

_________________
Le code couleur de Valentina est: #FF69B4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arctus Delkis
Rang 2
Rang 2
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 26

Infos rapides
Âge: 36
Profession: Automaticien
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Dim 31 Aoû - 17:21

Toute la monde venait d'entrer dans la pièce qui était nickel au niveau des murs et une vrai décharge au niveau du sol.
Arctus regarda les différents composants qui trainait parsi et par là, c'était de la récup prit d'un peu partout. En tant que monteur professionnel, il ne pouvait pas s'empêcher d'aller voir ces bricolages qui trainaient un peu partout.
Se qui est sûr c'est qu'ils prennent un peu n'importe qui pour faire leur truc et avec les moyens du bord.
Il regarda le mecha avec la tête d'asari. Autant là, les connexions sont propres et bien faites.
Il se pencha vers le bras. Alors que ici, le résultat est digne d'un pyjak, il utiliseront se mecha une ou deux fois et ce bras tombera en panne.
Nilin regarda de gauche à droite. Ouais, je m'y connais pas assez en technique mais une chose est sûre, se sont des vrai porcs. Comment on peut travailler dans une merde pareil?
Une Asari fie son apparition en petite tenue (un cliché typique d'holo vidéo) et tenta de prendre la fuite.
A se moment là, Elizabeth lança son couteau qui finit dans la gorge de l'asari qui mourus dans une mort lente et douloureuse.
Ivanova couru en direction de l'asari pour tenta de la sauver, mais en vain.
Mais bordel de m*rde c'est quoi son problème on lui à pas appris à se calmer.
Nilin rattrappa Arctus. Du calme Arctus.
Je peux pas me calmer on ne tue pas quelqu'un de sang froid comme ça.
Oui, je suis d'accord mais on va devoir bosser avec et c'est pas vraiment le moment adéquate pour lui faire la moral ici, en territoire ennemi, surtout dans cette décharge.
Ok, je veux bien. Une chose est sûre, j'ai bien fait d'attendre de les voir sur le terrain pour me faire une idée définitive.
Et moi qui venait de me dire que j'étais contente de ne pas jouer la nounou pour des civils.
Je me dis que c'est raté.

Arctus fit le tour des différents mechas qui semblaient presque opérationnel et les sabota de manière simple. Il connecta des files entre les deux bornes des emplacements des batteries histoires de faire des beaux cours circuits, rompre les misent à la terre des tôles et les relier aux éléments de commandes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ : Tentaculeur
Admin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Jeu 4 Sep - 1:13

Gamma-7 était à peine entrée que la situation s'envenimait. Malgré un coup de nerf violent de part et d'autre, la situation était - relativement - revenue au calme. Le fait qu'ils soient tous au cœur d'une installation occupée par des pirates de Molovsky y était sans doute pour beaucoup. Ayant entendue tout ce qui se venait de se passer, Jane fit remarquer que visiblement, la mort de l'Asari n'avait pas occasionné plus de réaction que cela dans le reste de l'étage, signe qu'aucune quelconque alarme ne s'était déclenchée.

Le groupe avança finalement dans la pièce suivante, laissant là l'Asari morte se vidait de son sang mauve qui se répandait sur le sol, salissant ce dernier un peu plus. Selon la carte holographique, Gamma-7 venait d'arriver à la cantine.

Et à l'inverse de la pièce précédente, le sol était impeccable. D'une propreté digne d'une publicité extranet, on n'aurait presque pu voir son reflet sur le sol. Sécurisant rapidement la zone, Gamma-7 put constater l'absence totale de pirates ici. Il fallait dire que l'heure du déjeuner était passé depuis un moment sur Bekenstein comme le souligna Jane via les oreillettes. La pièce était aussi vide que lorsqu'ils étaient arrivés dans l'installation. Ce qui n'avait pas empêché l'Asari de débarquer de manière imprévu. Ne souhaitant pas se faire avoir une seconde fois, l'équipe restait sur les aguets.

Elle put d'ailleurs constater qu'il n'y avait strictement rien d'intéressant dans cette cantine, si ce n'était de la nourriture, à la fois dextro et lévimo aminé. Un indice pouvant indiquer qu'au moins un Turien était présent dans ces lieux. Ou Quarien d'ailleurs. Impossible à dire pour le moment. Une IV très sommaire apparut d'ailleurs subitement pour demander à Swan si elle désirait un café ou un thé, s'étant approcher visiblement un peu trop près. La surprise passée, une réponse négative et un court dialogue la fit disparaître. Personne n'était rentrée dans la salle pendant ce temps, la situation était donc toujours sous contrôle.

Puis, Gamma-7 décida finalement de continuer son chemin pour finir dans les chambres. Là, ils purent constater que des personnes étaient présentes. Deux pour être exacts. Une Quarienne et un humain qui jouaient à un jeu vidéo.

« Déjà de retour Nini? lança la Quarienne d'une voix douce et chaleureuse en se tournant vers la porte. Qu'est-ce que? »

Son masque regarda la porte et surtout les arrivants et sauta à couvert derrière un lit en comprenant qu'il ne s'agissait pas d'une Asari en petite tenue mais de plusieurs inconnus armés. Dans le même temps, elle utilisa son OmniTech pour faire apparaître un drone de combat qui fonça droit sur le groupe. L'humain ne perdit pas de temps de son côté. Biotique, il avait lancé une série d'onde biotique qui toucha de plein fouet Gamma-7, forçant l'équipe à se replier dans la cuisine, derrière la porte laissée ouverte. Etant la première, Valentina fut projetée violemment contre le mur le plus proche tandis que les autres furent au pire projetés au sol, au mieux simplement déséquilibrés, les empêchant de faire quoi que se soit contre les deux agents de Molovsky. Car oui, la Quarienne était une excellente ingénieure et disposait de surcroît d'un scanner geth - de quoi détecter aisément Valentina malgré son camouflage tactique. Sans compter le drone qui venait d'entrer dans la cantine et tentait de se prendre à Nilin. La Turienne se prit d'ailleurs une décharge électrique puissante de la part du drone.

Le biotique se mit aussitôt à l'abri après son attaque et, lui et la Quarienne, récupèrent des armes qui se trouvaient à côté d'eux, sur le lit où ils se trouvaient à l'origine. Un M-11 Eventreur, sensé être illégal sur le territoire concillien, pour l'humain tandis que la Quarienne pointait une mitraillette typiquement quarienne. Une Xen. Une arme récemment développée et mise en vente par la Fédération de Rannoch. Et ces deux armes pouvaient faire très mal à courte distance. Les membres de l'équipe Gamma-7 qui tentèrent de montrer leur tête le remarquèrent à leur dépend car les barrières cinétiques et biotiques sautèrent pour quiconque s'était avancé un minimum.

De plus, les deux tiraient avec une bonne symbiose. La Xen possédant un nombre de tir impressionnant - plus d'une centaine - avant de devoir recharger, la Quarienne offrait un feu nourri. Quand elle devait recharger, c'était l'humain qui imposait le silence à Gamma-7 via son fusil à pompe ou sa biotique. S'il n'était pas un biotique puissant, il était indéniablement un excellent support et faisait tout pour gêner les assaillants.

« Elius? Je t'ai dis de ramèner tes fesses, Bosh'tet, on a des invités! » purent entendre Gamma-7 de la bouche de la Quarienne entre deux rafales du Xen.

Les renforts allaient donc arriver. Comme pour souligner ces faits, la porte derrière la cuisine se verrouilla soudainement et un bruit d'alarme, léger mais audible malgré tout, sonna un peu partout.

« Miss? Qu'est-ce qui se passe? On a détecté un pic d'activité intense sur le réseau extranet local. Vos amis n'arrivent pas encore à ... »

La suite de la phrase fut coupée par la grenade flash que lança la Quarienne. Une fois ses effets dissipés, elle et l'humain avaient disparu. Les tirs s'étaient d'ailleurs estompés, confirmant cette impression.

Par la suite, une fois à l'intérieur des chambres - qui étaient désormais en piteux état - Gamma-7 purent se rendre compte que la porte menant à la suite de l'installation était verrouillée également. A moins de défoncer la porte au lance-grenade - ce dont Gamma-7 ne disposait pas - Elizabeth allait devoir pirater la sécurité de la porte pour forcer son ouverture.

Reprenant leur force suite à ce court mais violent affrontement, les assaillants purent constater qu'une trace de sang rouge partait du lit vers la porte. L'humain était blessée? La Quarienne? Les deux? Impossible pour Gamma-7 de le savoir pour le moment.

Impossible également de prévoir ce qui allait se trouver de l'autre côté de la pièce. La longue allée pouvait s'avérer être un véritable piège mortel par la suite.
-------

HRP : De l'action les filles? Suffisait de demander :p
Plus sérieusement, je suis resté vague dans la description du combat de votre côté, je vous laisse faire comme vous le sentez (pareil pour avant, après). Et à la question: "on peut avancer jusqu'à où?" je répondrai simplement sur l'ouverture de la porte ... je vous ai concocté une petite surprise après Wink

_________________
Compte MJ d'Isïana N'iim! Attention, ça va tentaculer!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina Ivanova
L'Ouragan de glace
L'Ouragan de glace
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 08/05/2014
Localisation : Citadelle

Infos rapides
Âge: 34
Profession: Enquêtrice
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Dim 7 Sep - 13:57

La ruskov avançait prudemment. Persuadée que son camouflage allait s'annoncer utile, elle se trompa vivement. En effet à peine entrés dans la cantine vide elle prit le temps d'observer les lieux avec attention avant que les autres n'arrivent. Elle avança cette fois-ci avec attention, avec minutie sur le sol propre d'où elle pouvait constater les imperfections de son camouflage optique, elle fut néanmoins attirée vivement par l'I.V qui demandait au collègue de la fille aux deux sabres si cette personne voulait du café ou non. Elle poursuivit néanmoins jusqu'à la prochaine salle lentement, attendant que son équipe la rejoigne. Grossière erreur d'ailleurs ces derniers lui avaient coûté cher par la suite des événements.

En effet il ne fallut pas longtemps avant de constater les deux invités dans la salle suivante, jouant aux jeux vidéos elle pouvait profiter de leur inattention pour les neutraliser mais il faut dire que lorsque qu'on est suivie par toute une équipe surarmée, la couverture ne durait pas longtemps. Il ne fallut pas attendre beaucoup avant que la quarienne ne la remarque avec aisance désactivant son camouflage elle était voyante comme un lampadaire allumé en pleine nuit. A peine elle eut le temps de réagir que son ami l’éjecta violemment contre le mur derrière. Fort heureusement elle n'avait rien. Son casque et son plastron ayant protégée de la majeur partie des dégâts se contentant d'un souffle coupé. Elle ne perdit pas de temps avant de le relever et de s’éclipser à l'abris par une de ses acrobaties impressionnantes. Fort heureusement son bouclier l'avait protégée d'un impact l'évitant une sérieusement blessure à la poitrine. N'ayant pas de fenêtre de tir, ce n'était pas avec son fusil à pompe qu'elle allait les toucher à cette distance, elle se contenta simplement d'attendre laissant sa haine monter en elle. Une fois fini elle fonça littéralement pour les poursuivre. La porte verrouillée sérieusement n'allait pas faire barrière longtemps, elle se retourna avant d'exclamer de son accent russe.


- Suka! Je jure sur la mère patrie que je planterai mon fusil à pompe dans la bouche de ce connard! DARREN!

Si elle appelait son collègue turien de cette façon il était clair qu'elle avait une idée en tête en plus d'être furax. Son ami de toujours débarqua en déposant son sac au sol sortant un mystérieux contenu.

- T'as pas ramené le lance-grenade?
- Le boss m'a surpris entrain de l'embarquer j'ai du le laisser pour prendre de la termite à la place, ça fera l'affaire.

Ignorant la réaction d'Eli et son équipe elle laissa Darren installer les explosifs sur la porte, la manière forte allait trôner. Valentina prit le temps de répondre aux autres pendant ce temps.

- A propos de l'autre shlyukha bleue, je retire ce que j'ai dis. Je vais les découper tous un par un avant de les donner à Molovsky en guise de repas. Si j'ai le courage de le laisser en vie...

_________________
Le code couleur de Valentina est: #FF69B4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élizabeth Dawson
Tribunal des Corbeaux
Tribunal des Corbeaux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/04/2014

Infos rapides
Âge: 19
Profession: Programmeuse
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Mar 9 Sep - 12:32

Je passais et repassais notre dispute en tête. Qu'est ce qui ne tournait pas rond chez ces gens, que ce soit des agents du SSC et qu'ils répugnent à faire le sale boulot, ça je pouvais comprendre mais qu'ils me laissent le faire dans ce cas là ! Ces gens étaient nos ennemis, toutes les personnes à cet étage étaient nos ennemis. Ce n'est pas en leur offrant des fleures que l'on allait pouvoir s'en débarrasser. Bon, bon, du calme. Apparemment, ce n'était pas dans leur méthode, donc il allait falloir faire attention si on ne voulait pas que notre petit groupe implose. Jane nous avait prévenu que l'incident n'avait pas causé plus de remous que cela dans le reste du bâtiment. Tant mieux, dans le cas contraire, je serais vraiment sortie de mes gondes. Bon allez, maintenant que l'agent Ivanova était devant, il allait falloir changer de pièces. On laisserait deux hommes à la prochaine, pour qu'ils servent de relai, j'avais déjà ma petite idée de qui, mais il allait falloir que j'en discute avec le reste de l'équipe.

La Cantine était bien plus propre que la dernière pièce que nous avions traversé, d'un autre côté, le contraire m'aurait paru étonnant. Il semblait n'y avoir personne, cependant, nous n'allions pas commettre deux fois la même erreur, nous restions donc sur nos gardes, prêt à répliquer en cas de rencontre. Mais la salle était totalement vide, mis à part une IV qui vînt demander à Swan si elle voulait un thé ou un café. Elle déclina l'offre rapidement, ce n'était pas le moment de se faire repérer parce qu'une IV avait aurait décidé de leur faire le repas. Nous avançâmes un peu plus profondément dans le complexe jusqu'à atteindre les chambres. Nous débarquâmes dans la chambre arme au poing mais ses occupants, qui pourtant semblaient occupés à jouer à je ne sais quel jeu-vidéo, furent bien plus rapide que nous. Valentina qui s'était avancé en éclaireur vit son camouflage tactique se faire désactiver par une quarienne, qui nous lança un drone à la gorge pour nous empêcher de contre-attaquer. L'humain qui était avec elle se révéla être un biotique, entrainé de surcroit. Il lança plusieurs ondes de chocs qui nous obligèrent à nous mettre à couvert, malheureusement Valentina en reçu une de plein fouet et vola à travers la pièce avant de s'écraser contre un mur. Ouch. Même en armure, la choc avait du être rude. Dégainant nos armes à feu, nous ouvrîmes la danse en arrosant nos assaillants depuis nos couvertures respectives mais ils avaient eux aussi eu le temps de prendre des flingues et dieu qu'ils étaient synchrones, à notre grande différence. Ils réussirent même à reprendre le dessus, nous obligeant à tirer à l'aveuglette. Puis, tout d'un coup, les tirs cessèrent et tout devint calme. Je jetais un coup d’œil pour comprendre le pourquoi de cette accalmie et j'eus juste le temps d'apercevoir la porte du fond de se refermer et se verrouiller. Et merde, ils avaient réussi à s'enfuir et allez désormais donner l'alerte. Je fis signe aux autres que c'était finit, Valentina sortit de son coin, furax. Apparemment, son petit tour de manège n'avait pas l'air de lui avoir fait plaisir. Elle demanda à son collègue turien si il avait apporté un lance-grenade - sérieusement ? Et après c'était moi que l'on accusait d'avoir des techniques expéditives - mais celui-ci expliqua qu'il n'avait pas pu le prendre, à la place, il avait pensé à une charge de thermite. Hum ... je commençais à l'apprécier celui-là. Si elle était bien placé, elle ouvrirait la porte en quelques secondes, ça déclencherait certainement les alarmes mais de toutes les façons, c'était déjà trop tard pour ça. Apparemment toujours aussi en colère, Valentina m'accorda que ma tactique était la bonne : on ne laissait aucun survivant.

Je pouvais comprendre ce changement de direction, moi même j'étais à deux doigt de sortir de mes gondes après le revers que l'on s'était pris. On allait bientôt être hors de porté de Cathia, il ne fallait donc plus attendre pour le lui demander. Dès que la porte s'ouvrira, le bâtiment allez plonger dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ : Tentaculeur
Admin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Ven 19 Sep - 18:18

Les explosifs étaient en train d'être mis en place et l'équipe concillienne se préparait à passer à l'assaut. La seule personne qui se trouvait dans le centre de l'installation des pirates de Molovsky à l'heure actuelle pouvait le voir. Il s'agissait d'une Quarienne qui patientait calmement et regardait tranquillement ce que les différentes caméra de surveillance disséminées à travers les murs blancs de l'étage lui montrait.

En effet, la présence des intrus avait été remarquée dès leur arrivée dans la cantine. C'était la mort de Ninillia qui avait déclenché les alarmes silencieuses du centre. Principe de sécurité parmi les agents infiltrés de Molovsky : chacun d'eux posséder un implant cybernétique et l'arrêt cardiaque était immédiatement notifiée sur l'OmniTech de la Quarienne responsable de la base, elle. Cela évitait les attaques intrusives comme celles-ci. Il n'avait par la suite pas été compliqué de suivre l'avancement de leur opération.

La porte derrière elle s'ouvrit et laissa passer une autre Quarienne qui se prenait les côtes, à bout de souffle. C'était celle qui venait de combattre contre l'équipe du Conseil. Elle resta ainsi quelques secondes tandis que sa supérieure la fixait, imposante de part sa combinaison rouge et noire mais surtout du fusil à pompe Cimeterre à son dos et des deux Locust situés au niveau ses hanches.

« Ils vont bientôt arriver au niveau du hangar, Madame, indiqua-t-elle avec un brin d'inquiétude dans sa voix douce et chantante.
- Ce n'est qu'un contretemps, Nelma, rétorqua sa supérieure d'un ton à la fois étonnamment froid et amical.  Ce n'est de toute manière pas par là que nous partirons d'ici. Steven est en train de préparer notre navette. C'est la raison pour laquelle je vous ai séparé. Vous avez joué votre rôle à la perfection. Bravo.
« Merci, Madame, répondit la concernée avec une pointe de fierté dans la voix. Et pour le corps de Nini ? ajouta-t-elle d'une voix soudainement triste.
- C'est dommage pour cette pauvre fille, mais on va devoir la laisser à ces chiens du Conseil. Ce serait trop dangereux de vouloir la récupérer. C'est la guerre Nelma, ne l'oublie pas.
- Oui. Oui, je comprend. Et pour ces mécas asari nounous ?
- Tant pis. Cela aurait pu nous permettre de financer un peu plus nos opérations dans le secteur mais ce n'est pas non plus comme si on comptait là-dessus. De toute façon, ces Bosh'tets de Turiens du SCC les ont saboté. Un investissement de plus de perdu … mais peu importe. En parlant de ces sous-Varrens concilliens ... »

Elle se tut un instant et pianota sur son OmniTech et le passa devant un écran qui s'alluma. Une humaine à la peau noire et aux longs cheveux teints en bleu nuit coiffée en une queue de cheval apparut à ce moment. Elle regardait d'abord à côté de la caméra puis remarquant la présence de la Quarienne, elle se retourna.

« A vos ordres, Madame.
- Rapport ? 
- Le Conseil a envoyé ses pions partout à travers la capitale. Deux caches ont été déjà prises d'assaut. On résiste mais ça reste du cinquante – cinquante.
- Qu'il continue ainsi tant que je n'aurai pas évacué. Une fois cela fait, éparpillez vous à travers la planète. Si jamais certains tentent de se rendre, tuez-les.
- Je connais la devise Madame. Toute aide au Conseil est s'opposer à Molovsky. S'opposer à Molovsky, c'est nuire à notre mouvement. Toute nuisance au mouvement doit être éliminée.
- Parfait. A partir de mon absence, ce sera toi qui prendra le contrôle de nos agents sur Bekeinstein.
- C'est un honneur, Madame.
- Et concernant notre informatrice ?
- Tanaskawa ne nous a pas contacté depuis l'arrivée des vaisseaux du Conseil en orbite de la planète.
- Une Bosh'tet d'agent double en somme. Vous pouvez l'éliminer, elle en sait trop... Collaborer avec ses chiens du SSC est déjà de trop.
- A vos ordres. Et les deux autres ?
- Facultatif. Ne vous montrez pas plus que nécessaire.
- Reçu, dit-elle avant qu'un bruit de tir ne se fasse entendre suivis de cri de panique d'une foule non loin. Cible éliminée. Tir en pleine tête. Terminée »

L'écran s'éteignit. La Quarienne éteignit son OmniTech et regarda à nouveau les caméras de surveillance. La porte avait été forcé par l'équipe concillienne. Les intrus avaient ainsi pu constater que plusieurs caisses métalliques étaient disposés à intervalle constant tout le long de la baie vitrée. Des pots de fleurs composés de fleurs terriennes étaient au-dessus. Mais surtout, il y avait six pirates de Molovsky qui étaient à couvert et pointaient leur fusil de précision ou d'assaut vers les chambres de la base. Les pirates portant des fusils d'assaut entamèrent un tir de barrage.

Un Turien qui se trouvait au niveau de la porte du hangar lança deux grenades qui rebondirent puis roulèrent au niveau de la porte pour exploser à l'intérieur, provoquant une déflagration qui renversa les lits présents... et d'éventuelles personnes présentes. Puis il sembla crier quelque chose avant de fermer la porte du hangar.

 « Bien, Elius joue son rôle à la perfection. Et … qu'est-ce que ? »

Puis les écrans et les lampes s'éteignirent. La salle fut ainsi plongée dans le noir. Les deux Quariennes se servir de leur Omni-Tech comme lampe torche. Et toutes les portes s'ouvrirent à l'unisson. Elles purent ainsi voir quelqu'un approchait avec une lampe torche également tandis que des tirs et des explosions retentissaient un peu partout. Par réflexe, les deux agentes de Molovsky pointèrent leur arme dans sa direction.

 « C'est moi, Madame, indiqua la voix de Steven. Les agents du Conseil ont fait sauter le courant. Mais notre voiture est prête, comme vous l'avez demandé.
- Parfait, allons-y.
- Et … les données ? demanda Nelma d'une voix timide.
- Un contre-temps. Cela prendrait trop de temps à tout rallumer et effacer. Je prends ce risque. Il serait pire que je sois capturée ou tuée que perdre ces informations. Ne vous inquiétez pas, je sais ce que je fais.
- Oui, oui, bien sur, Madame. Loin de moi l'idée de prétendre le contraire, répondit l'autre Quarienne d'une voix frêle, ayant eu visiblement peur d'avoir contrariée sa supérieure.
- Je n'en attendais pas moins de toi, Nelma. C'est ce qui fait que tu es à mes côtés à l'heure actuelle au lieu de servir de chair à canon ailleurs. Ne l'oublie pas.
- Oui, oui, Madame. »

Toute penaude, Nelma suivit sa chef qui avait déjà pris les traces de Steven qui se dirigeait vers l'escalier. On pouvait d'ailleurs entendre le bruit d'un aéronef décollait du hangar dont les portes avaient été elles aussi ouvertes. C'était un sacré bordel, il fallait le dire. Les trois agents de Molovsky durent notamment passer dans la porte de l'infirmerie qui donnait sur le couloir où les combats continuaient. Mais Steven créa une sphère biotique qui permit aux deux Quariennes de passer sans encombre et de monter vers l'étage supérieure ...
-------

HRP : Amusez-vous bien Hap Comme d'habitude, si besoin de détails, vous venez me voir Wink

_________________
Compte MJ d'Isïana N'iim! Attention, ça va tentaculer!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élizabeth Dawson
Tribunal des Corbeaux
Tribunal des Corbeaux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/04/2014

Infos rapides
Âge: 19
Profession: Programmeuse
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Sam 27 Sep - 0:44

Et merde, de merde, de merde ! Bon ... repéré pour repéré, j'activais mon omnitech pour communiquer avec le reste de l'installation. De toutes les façons, on allait être hors de porté. Si l'alarme n'avait pas été donné, on  aurait pu s'en tenir au plan initial mais j'avais fais une erreur quelque part et j'en assumais pleinement les conséquences. Nous n'avions pas été assez prudent, je n'aurais jamais du laisser ces flics prendre le devant, ils ne savent de toute évidence pas faire dans la discrétion. Et puis ces pathétiques principes moraux ... Le jour où ils comprendront qu'enfermer la vermine ne sert à rien, la galaxie aura fait un bond de géant en avant ! Hum ... Même pour moi, ces mots sonnaient dures à mon oreille, Swan m'aurait certainement réprimandé pour de telles pensées. J'étais vraiment en colère. D'autant plus que maintenant, nous avions six hommes qui nous barraient le passage, nous faisant perdre un temps précieux. Il allait falloir régler cela, et rapidement. Or l'unique façon que je voyais pour faire cela n'allait pas arranger mon humeur. J'allais devoir jouer une carte que je n'aurais jamais du jouer devant ces personnes, mais avais-je vraiment le choix ?

À peine eus-je cette pensée que je vis deux grenades rouler au sol dans notre direction, sans prendre le temps d'avertir les autres - ce qui aurait été bien inutile, de toutes les façons c'était trop tard - je bondis derrière une table qui me protégea partiellement lors de l'explosion. Dieu merci, j'étais suffisamment loin du foyer pour que le peu que pouvait absorber mon bouclier soit pris en compte. Néanmoins, j'eus le droit à un petit vol plané qui ne me fit pas que du bien. Trop, c'était trop. Maintenant, il allait falloir agir.

- Swan, dis je sèchement. Schatten Kunst. Maintenant.
- Lizzy, non ... me rétorqua-t-elle comme je m'y attendais. Après tout, elle n'était pas la seule à ne pas être enchanté par cette option.
- Swan, ne m'oblige pas à me répéter, dis je d'un ton autoritaire qui ne lui laisse pas vraiment le choix, mais Swan était une jeune femme obstinée.
- David n'aurait jamais voulu que l'on fasse ça, m'assena-t-elle. Ok, le coup était bas, mais je m'y étais un peu préparé. Si il était là ...
- Swan, si David était là, on aurait déjà finit la mission depuis un bout de temps et on n'aurait jamais eu besoin d'eux, coupais-je ma coéquipière. Je prends l'entière responsabilité de ce qu'il va suivre, compris ?
- Si c'est ce que tu souhaites vraiment ... Jusqu'au bout des mondes.
- Jusqu'au bout des mondes, lui rendis-je. Cathia ?
- Oui, Lizzy ? Qu'est ce qui se passe ? me demanda-t-elle, la voix affolée. Merde, c'était pas le moment de se laisser submerger par ses émotions.
- On active le Schatten Kunst, pas le choix. Tu fermes les rideaux.
- Sérieusement ? Ok, mais avant de commencer, on a du grabuge ici. Y a eu un tir, Je surchauffe les circuits, vous aurez un blackout total dans 5 ... 4 ... 3 ... 2 ... 1 ... Les rideaux tombent !

Et effectivement, tout le bâtiment venait de tomber dans le noir le plus total. Il n'y avait aucune chance que nos ennemis puissent réactiver les lumières, Cathia avait purement et simplement fait surchauffer chaque spot lumineux. Le reste de l'électronique avait pris un coup, mais si il y avait de l'informatique, rien ne devrait être réellement perdu. Alors que certain voulurent faire quelques pas, j'entendis Seldon les arrêter d'une voix grave. Il avait compris ce qu'il se passait, nous ne devions pas être dérangé. J'entendis au loin les voix de nos ennemis s'agiter, ils n'avaient pas l'air de comprendre ce qui se passait réellement mais avait bien l'intention de tenir la position. Très bien, qu'il en soit ainsi.

Je fermais les yeux et me concentrait, laissant une sensation étrange envahir mon corps. Comme si mon esprit se propageait dans chacune des cellules de mon corps. Cette technique de relaxation était à la base même du Schatten Kunst et demandait des années de pratiques avant d'arriver à la maitriser, heureusement j'avais eu ce temps là, et un bon maitre. David ... non, je ne devais pas laisser mes pensées voguer, je devais me concentrer sur les sensations que je ressentais. Je me focalisais sur l'ouïe et le toucher. Je pouvais ressentir les fluctuations de l'air autour de moi, le bruit de chaque mouvement m'était perceptible. Il fallait que je me concentre toujours plus, jusqu'à entrer dans cet état de semi-transe. Et quand je l'atteignais enfin, j'ouvris les yeux d'un seul coup. Ceux ci ne me servait plus à rien désormais, je percevais la localisation par le bruit et les changement de pression de l'air. Cette dernière perception avait néanmoins une limite et je devais en rester consciente, elle ne fonctionnait que pour les mouvements proches, je devrais donc me fier à mon ouïe si je voulais localiser mes cibles.

Je dégainais lentement un sabre pour signifier à Swan que j'étais prête, celle-ci fit de même. Nous allions pouvoir commencer.

En face nous, les hommes de Molovsky avait activé leur lumière. Parfait, ils ne sauront que plus facile à repérer. De plus, ils étaient encore grandement désorganisés. Il fallait agir maintenant, nous nous élançâmes vers nos cibles dans une discrétion absolue, nous fondant dans le noir comme nous l'avions appris. Notre Schatten Kunst avait beau ne pas être parfait, ces techniques étaient la base de la base. Alors que nous atteignons nos ennemis, ma première action fut de lancer mes couteaux afin de les prendre par surprises et faire le plus de dégâts possibles. Sur les six que je lançais, tous atteignirent leur cible. C'était facile, la cible était un point lumineux dans l'obscurité. Des jurons que j'entendis, je déduisais que j'en avais touché aux mains. Tant mieux, c'était le but. Les couteaux ne pouvaient pas tuer, à moins d'un coup de chance extraordinaire, mais ils pouvaient gêner. De son côté, Swan avait eu la même idée, et les jurons volèrent là aussi. Leur leader donna l'ordre d'éteindre les lumières des omnitechs, après tout, c'était la meilleur des idées. Enfin, la meilleur si on ne prenait pas en compte que nous usions du Schatten Kunst. D'un autre côté, cet art-martial était unique au monde. Les gens qui en avaient connaissance se comptaient sur les doigts de la main. Je patientais, accroupis sous un meuble. Le lieu de combat étant un couloir, je faisais comme je pouvais pour trouver des caches. Mais ce n'était clairement pas à notre avantage.

Le premier que je tuais fis l'erreur de lancer un de mes couteaux par terre dans un juron. Le tintement qui succéda le choc ainsi que sa voix me donna immédiatement sa position. Je bondis de ma cachette et avant que quelqu'un puisse comprendre quelque chose, je plantais mon sabre dans sa cage thoracique et me retirais rapidement. L'homme voulu hurler mais mon coups avait été précis, il s'effondra dans un râle. Des cris de paniques retentirent, une grenade fumigène venait de se déclencher enfumant toute la zone. Heureusement pour nous, nos masques nous protégées suffisamment pour ne pas être pris d'une quinte de toux. Les criminels avaient eux aussi des casques mais tous n'eurent pas le temps de les activer et nous priment l'avantage, en quelques secondes, se fut trois hommes qui moururent sous nos lames. Les tirs commencèrent à fuser dans tous les sens. Ils commençaient à céder à la panique. Deux autres tombèrent lorsque nous nous glissâmes dans leur dos. Le dernier ne demanda pas son reste et pris la fuite dans le couloir en rallumant la torche de son omnitech, nous lui laissâmes aucune chance. Nos quatre derniers couteaux partirent dans sa direction, l'un l'atteignit à la jambe et il trébucha avant de s'étaler par terre, nous laissant le temps de le rattraper. Nous plantâmes chacune notre lame dans le corps du pauvre diable, le chemin était dégagé. Nous retournâmes sur nos pas, activant nos lumières pour être vue de tous. À peine étions nous arrivés que nous quittions la transe. Le contre-coup de nos efforts se fit ressentir et je reçu de plein fouet une vague de fatigue. J'avais du mal à tenir debout, et je me serais certainement écroulé si Seldon ne m'avait pas retenu par le bras.

- La voie est dégagée, vous allez pouvoir continuer. Nous allons devoir rester en arrière, désolé.


Pendant ce temps chez les autres membres de l'équipe d'Elizabeth

Seldon, pendant que Elizabeth et Swan s'élancent vers les ennemis dans le couloir

Seldon avait rapidement compris de quoi il en retournait. Alors que ces deux coéquipières fonçaient vers l'ennemi, il barra le passage à l'agent Ivanova qui avait apparemment envie d'en découdre.

- Non, vous ne feriez que les gêner, expliqua-t-il. Elles pourraient vous prendre pour un ennemi. Vous devriez regarder, vous allez être témoin du Schatten Kunst et vous en tirer vivant, ce n'est pas tout le monde qui peut en dire autant, dit il dans un sourire, même si avec l'obscurité ambiante, personne ne pouvait le voir.

Cathya et Arkady, après avoir éteint les lumières

À peine le coup de feu avait retentit qu'Arkady avait couru dans sa direction. En arrivant sur place, ce qui fut facile car la foule avait fait le vide dans la zone, il trouva le corps de Jane étendu sur le sol, le haut du visage arraché par un tir de sniper. On ne pouvait malheureusement plus rien pour elle, le russe eu un pincement de cœur, son jolie visage n'était plus qu'une bouillie informe. Cependant, il reprit rapidement ses esprits et réfléchit à la situation. Il était clair qu'elle avait été abattu de façon précise, ce qui donnait deux hypothèses sur le fait qu'ils étaient encore en vie. Soit ils n'avaient pas été repéré, peu probable, soit c'était uniquement Jane qui était visé, dans ce cas on pouvait largement supposé que quelqu'un avait eu un compte à régler avec l'humaine et il n'y avait qu'une explication à celle là, elle l'avait joué agent double et l'avait payé de sa vie. Mais si personne ne risquerait une balle comme celle ci juste pour tuer un agent double, sauf si celui-ci savait quelque chose. Quelque chose comme ... une porte dérobée, ou un truc du même genre ... Merde. L'ancien mercenaire retourna au pas de course à son sac, en sortie son fusil sniper et hurla à Cath' de monter dans une navette. Ils décolèrent rapidement, espérant avoir plus de visuel en prenant de la hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentina Ivanova
L'Ouragan de glace
L'Ouragan de glace
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 08/05/2014
Localisation : Citadelle

Infos rapides
Âge: 34
Profession: Enquêtrice
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Sam 27 Sep - 12:25

Vous avais-je déjà raconté les effets néfastes qu'avaient les balles et les explosions sur le comportement de Valentina? Oh, je vois... Valentina était toujours aussi énervée, chaque balle passant à côté d'elle attisait encore plus sa haine, un peu comme un Krogan. Sauf que c'était une humaine, russe certes mais humaine avant tout. S'énerver est mauvais pour le corps, chose bien connue. Cela augmente la pression artérielle provoquant un afflux sanguin important au cerveau ainsi que la tension, le rythme cardiaque, l'adrénaline... Valentina était une bombe vivante, énervez-la et en moins de temps qu'il ne faut pour s'en rendre compte vous vous retrouvez le visage tranché en deux à coup d'Omni-Lame. Mais fort heureusement son ami de toujours Darren ou encore Gara aux yeux de Valentina était comme la soupape de la cocotte minute, vous savez ce fameux bouchon qui siffle en tournant afin de baisser la pression dans le but d'éviter qu'elle n'éclate. Mais ajoutez à cela une gamine qui ne fait qu'à sa tête en compagnie de son équipe, là les choses dégénéreront encore plus qu'une invasion de moissonneurs.

Valentina bouillonnait littéralement au point d'avoir la vue qui s'affaisse légèrement et d'en oublier ses mots, elle était prête à foncer dans le tas, une simple activation de son camouflage tactique et elle pouvait foncer comme l'ouragan. La porte s'ouvrit puis d'un coup deux grenades éclatèrent, les deux membres du SSC furent assez loin de l'explosion pour ne ressentir qu'un léger choc, chose qui attisa une nouvelle fois la tension de Valentina qui venait d'entrer dans une colère plus que noire. Darren tentait de la résonner en lui proposant un exercice d'aérobie mais en vain, sa plaisanterie ne marcha guère. Puis à peine elle eut le temps de faire un pas que le courant fut coupé, il semblerait que les autres eurent le temps de monter un plan sans prendre compte des deux agents du SSC qui ne demandaient qu'à remplir l'objectif.


-Activation de la vision thermique. fit Darren par réflexe

Il observa la signature thermique de Valentina ce qui fit réagir immédiatement Darren qui ouvrit grand ses yeux. En effet au lieu d'afficher du rouge naturel l'enquêtrice virait au rouge foncé signe qu'elle était plus qu'en surchauffe, comme si elle avait une fièvre fulgurante. Le colosse turien opta pour un mauvais réglage de son équipement avant de se concentrer vers devant. L'enquêtrice avança, la visière teintée en bleu couvrait partiellement son visage trop limité pour afficher la grandeur de sa colère. Elle attrapa son fusil à pompe avant d'être interrompue par un membre de l'équipe elle ne sentit même pas le bras qui appuyait sur son buste, l'énervement sans doute?

- Non, vous ne feriez que les gêner, expliqua-t-il. Elles pourraient vous prendre pour un ennemi. Vous devriez regarder, vous allez être témoin du Schatten Kunst et vous en tirer vivant, ce n'est pas tout le monde qui peut en dire autant, dit il dans un sourire, même si avec l'obscurité ambiante, personne ne pouvait le voir.

Mauvaise décision et mauvaises paroles Valentina fut tentée de l'assommer d'un coup de crosse bien placé derrière la nuque mais sa passivité extraordinaire prit le dessus sur ses impulsions. *Elle hocha tout simplement la tête en souriant d'un air moqueur avant de se poser contre un mur comme si de rien était. L'enquêtrice rangea son fusil à pompe contre ses lombaires avant de sortir une cigarette et un briquet de sa poche qui l'alluma, dans une tranquillité déconcertante sous les hurlements et les tirs voisins. Elle expira la fumée de sa bouche en levant la tête démarrant une chanson qui ressemblait plus à un simple fredonnement russe incompréhensible. Darren observa sa coéquipière stupéfait avant de se laisser entraîner dans ses actions par la solidarité et l'amitié de son amie, il imita sa posture tout en tenant son fusil d'assaut suréquipé entre ses mains le casque se reposant contre l'énorme mur à quelques centimètres de sa collègue.

- Alors on fait quoi pendant qu'ils font leur numéro?

- T'as entendu l'autre? Ils veulent pas qu'on bouge donc on va obéir jusqu'au bout. Un vieil ami sur Terre m'a dit. Empêche un russe de combattre et il jouera la mule jusqu'à la fin.

- C'était pas elle la cheftaine comme tu disais?

- C'était avant qu'elle m'empêche de combattre pour faire son numéro de cirque, ils nous mettent sur la touche et bien on va rester sur le banc jusqu'à qu'il pourrisse à n'en plus tenir. Les russes sont des personnes extrêmement têtues tu l'a deviné depuis longtemps j'imagine.

- Ouai mais faut bien les avoir à l'oeil, on a un rapport monstrueux qui nous attend.

- Au diable ce foutu rapport, ils vont probablement nous réaffecter. Molovsky reste notre objectif principal, il n'est pas là donc on craint rien. T'en veux une? dit-elle en tendant une cigarette à Darren dans le noir.

- J'veux bien.

Le duo attendait patiemment que les choses se tassent tout en profitant de leur pose cigarette. Dès que la situation revint au calme la jeune femme débarqua avec ses sabres tel un samouraï ne faisant pas réagir l'humaine et le turien qui reposaient patiemment contre leur mur auquel ils avaient fusionnés.

- La voie est dégagée, vous allez pouvoir continuer. Nous allons devoir rester en arrière, désolée.

C'étaient de véritables statues. Silencieux, calmes, pratiquement invisibles et fondus dans la masse. Faire bouger une russkof et un ancien des forces spéciales était comme réduire à 0 le taux de criminalité d'Oméga. Cela relevait de l'impossible et Valentina était curieuse de voir comment l'autre équipe allait procéder à la suite. Elle n'allait pas bouger tant que les choses n'étaient pas terminées, profitant du moment pour reprendre ses esprits tout en se relaxant évacuant la pression qu'elle venait d'emmagasiner.

_________________
Le code couleur de Valentina est: #FF69B4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ : Tentaculeur
Admin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   Dim 5 Oct - 16:25

 « Bosh'tet, ils ont vraiment mis tout l'immeuble dans le noir... Rapport de situation Elius ? demanda la leader quarienne via son OmniTech alors que les trois pirates courraient dans les bureaux du 31ème étage, effrayant les employés qui s'écartaient de leur passage en remarquant les armes braquées dans leur direction, se terrant ou paniquant en fonction des gens.
- Troupe décimée, j'ai pu m'enfuir à bord du Mantis avant qu'on m'attrape. J'ai tiré dans le hangar une rafale au cas où pour les attirer mais je ne sais pas si ça a fonctionné. Et je ... »

Il fut interrompu et le groupe de fuyards purent entendre des bruits de tirs et d'impacts. Nelma regarda l'OmniTech avec inquiétude mais ne dit rien. Quant à Steven, une déchirure biotique suivie de quelques secondes plus tard par une onde de choc sur une porte la fit voler en éclat ce qui put permettre au groupe de d'emprunter rapidement un escalier les menant trois étages plus haut.

 « Ouais, désolé. J'ai du descendre une navette des forces de sécurité locale. C'est le bordel dans toute la ville. L'ordre de retraite a fait fuir tous nos agents en catastrophe, on se croirait en pleine guerre civile là-dessous. Oh, oh. La flotte concillienne a fait rappliqué des chasseurs. Je ne vais pas pouvoir me pointer au rendez-vous, faudra faire sans moi, je vais les éloigner un peu.
- Bien reçu, bonne chance.
- Merci chef, à vous aussi.
- On est bientôt arrivé ? demanda celle-ci à Steven après avoir éteint son OmniTech.
- Prochain étage. On arrive à un parking. De là, on file à notre planque secrète à la périphérie de la ville, on monte dans la frégate, on appelle notre flotte proche, ils foutent le bordel le temps qu'on les rejoigne et on se barre.
- Un plan que j'apprécie beaucoup. »

Sur ces mots, les trois pirates arrivèrent finalement à leur destination. Ils tombèrent sur un humain qui était visiblement un garde payé sans doute par une quelconque entreprise pour surveiller les véhicules de leurs employés. Celui-ci se retourna et n'eut pas le temps de dire un seul mot car la Quarienne à la combinaison rouge et noire se saisit de son Cimeterre et réduisit le torse de l'humain en bouilli. Elle enjamba le corps encore fumant du garde, suivie après un temps d'hésitation par Nelma et Steven qui regardaient l'humain au sol.

 « Quelle voiture ? demanda la leader du groupe.
- Oh, euh celle-ci. »

Steven activa son OmniTech et ouvrit ainsi une petite voiture volante rouge. Tout ce qu'il y avait de plus banal. Les trois compères montèrent rapidement à bord puis quittèrent le parking. Et effectivement, on pouvait voir qu'il y avait de l'agitation en ville. Mais eux qui la quittaient, cela ne leur posa que peu de problèmes … semant d'éventuels poursuivants sans problème.
* * *

Pendant ce temps, toujours dans l'immeuble, au 30ème étage. La situation n'était pas terminée pour les agents du Conseil. En effet, si les pirates de Molovsky avaient quitté les lieux ou étaient tout simplement mort, l'ensemble de leur installation n'avait pas été entièrement fouillée. Et une fois s'étant aperçu que la situation était désormais sous contrôle, Cathia et Arkady rétablirent l'électricité dans l'immeuble. Il fut ainsi plus aisé de constater que la sécurité des portes avait sauté en même temps que le courant.

Mais également les dégâts de leur affrontement. D'une part, la chambre était sans dessus-dessous, d'autre part, les tirs de l'aéronef d'Elius avaient soufflé une partie de la baie vitrée. Des morceaux de verre traînaient un peu partout à l'étage mais s'étaient surtout abattus sur les personnes en contrebas. On pouvait d'ailleurs entendre les sirènes des ambulances en contrebas. Mais surtout le vent soufflait fort, faisant claquer les feuilles des rares fleurs encore en état.

Rien de bien insurmontable à traverser mais on avançait avec moins de facilité. Pouvant s'éparpiller sans difficulté, ils purent tout d'abord constater que le hangar était inoccupé mais on pouvait y trouver cependant pas mal de matériel, donc de pointe : armement de dernières générations, amplis biotiques de bonne qualité ou même des OmniTech dopés. L'arrivée d'Elizabeth, Valentina, Arctus et le reste de l'équipe avait bien surpris les pirates de Molovsky qui n'avaient rien pu évacuer des lieux.

Et cela, Elizabeth put s'en rendre bien compte en arrivant dans le centre d'opération de l'avant-poste après avoir fait un détour par l'infirmerie. Celle-ci était d'ailleurs en partie sous les eaux, à hauteur des chevilles. La faute à l'ouverture de la porte de la salle juxtaposée qui était inondée et qui s'était déversée le long du couloir, allant même jusqu'à mouiller en partie l'infirmerie.

Cela avait en partie causée des courts-circuits ici et là et des consoles étaient éteintes. Néanmoins, on pouvait voir que les caméras de surveillance étaient toujours opérationnelles, révélant parfaitement la dureté des combats. Il y avait d'autres consoles montrant des données diverses et variées, des comptes rendus de discussions avec d'autres caches sur la planète. Et une console qui clignotait et demandait un mot de passe.

La question était de trouver le dit mot de passe. Or, il n'y avait que trois essais. Quant au piratage, il s'avéra rapidement que les sécurités informatiques mises en place par la leader Quarienne était bien au-delà des compétences de la jeune humaine. Ou qui que se soit de présent à l'étage à vrai dire.

De peur de perdre de précieuses données, il fut plus sage de récupérer simplement le support pour permettre à des spécialistes de les récupérer. Ce qui fut donc logiquement fait et après un travail chirurgical, le lecteur de données fut au main du groupe concillien.

Avertissant rapidement le Commandant Darius de leur découverte, une navette fut aussi tôt déviée de son objectif initial pour embarquer tout le monde. Bien évidemment, entre temps, toute l'équipe s'était rejointe. Pas forcément dans la joie et la bonne humeur, mais au moins, le compte était bon. Et concernant le corps de Jane, les forces de sécurités locales avaient fini par investir les lieux à leur tour et étaient en train de s'en occuper...

En somme, on pouvait dire que leur mission était accompli. Et sans doute plus que prévu. Le temps de remonter en orbite à bord de la navette pour rejoindre le PFS Hammer, le groupe put constater les dégâts qu'il y avait eu. En effet, si la planque qu'il avait envahi avait eu des affrontements au final très localisés, ce n'était pas le cas partout et on pouvait voir des étages d'immeubles en feu que les pompiers tentaient péniblement d'éteindre ou encore des ambulances et la police un peu partout à travers la capitale...

Mais de leur côté, ils étaient finalement à l'abri. Une fois arrivé, le vaisseau du Commandant Darius n'attendit guère longtemps et se dirigea directement vers la Citadelle en sautant en SLM. Les ordres qui lui avaient été donné été clairs : dès qu'il disposerait d'informations sensibles, il devrait immédiatement revenir. Quand à Elizabeth, Valentina et les autres ? Ils pourraient retourner à leur occupation après avoir touché une belle prime.

En effet, si aujourd'hui, le Conseil avait remporté une victoire contre Molovsky et sa bande, la « Guerre » ne faisait que commencer …
---

HRP : Pour votre groupe, le Chapitre est officiellement terminé. Cependant, en attendant que tout le monde finisse, si vous voulez répondre un peu plus, il n'y a pas de soucis, mais prévenez moi par MP que vous le voulez (si je reçois rien, je pars du principe que c'est non).

_________________
Compte MJ d'Isïana N'iim! Attention, ça va tentaculer!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue - 1er Arc - Chapitre 1 - Groupe Gamma : La chasse à la souris!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse a la souris !
» La chasse au trésor Chapitre 1
» Intrigue | Groupe 4 ~ Casse dans les boutiques de la Cour
» Intrigue | Groupe 6 ~ Chasse à l'homme au niveau -5
» (Chasse de groupe)Du gibier bien méritié! (Prio Abyss puis Arès)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Système Boltzmann (Bekenstein)-
Sauter vers: