Vacances de ski chez Isi [PV Lalaaaaaaa et Krogyyyyyyyyyyy]

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vacances de ski chez Isi [PV Lalaaaaaaa et Krogyyyyyyyyyyy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto
Fan N°1 de Blasto
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25

Infos rapides
Âge: 444
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique

MessageSujet: Vacances de ski chez Isi [PV Lalaaaaaaa et Krogyyyyyyyyyyy]   Dim 21 Sep - 18:49



« Formulaire du RP »

• Date du RP: 1er Mars 3 ARW
• Lieu du RP: Lessus
• Type de RP: Fermé
• Nombres de personnes requises: 2 (Layla Archer et Urdnot Uoldar)


« Légende des couleurs »

• #00FF66 : Isïana N’iim
• #FF9900 : Ishra S’Lani
• #CC6699 : Aerti N'iim



Cela faisait à peine quatre jours, même pas en fait, que Uoldar était arrivée après que je ne l'ai invitée. Les souvenirs récents de notre belle nuit me revint en mémoire. Déesse, des fois je me demandais si je n'étais pas complètement folle! Mais me poser la question, c'était déjà une bonne chose après tout. Si je l'étais vraiment, je ne me la poserais pas. Enfin, je crois ...

« Isi? appela Ishra en rentrant dans le salon du chalet, là où je me trouvais en train de regarder une bête téléréalité galarienne pour passer le temps.
- Oui ma belle? répondis-je en me retournant pour la voir apparaître vêtue d'une belle tenue légère grise et qui pianotait sur son OmniTech.
- Je viens d'avoir Tania. Les filles sont arrivées à bord du Discovery's Lust en orbite. Mais, comme je lui ai expliqué, le chalet est pas prévu pour accueillir une frégate. Du coup, elles vont atterrir à la capitale. Mais pour ramener tout le monde ici, il va en falloir des véhicules et elles risquent de se perdre. Du coup, je m'étais dis qu'on pourrait aller les rejoindre?
- Oh oui pourquoi pas. C'est une bonne idée. Aerti, tu es habillée ma chérie? lançai-je à haute voix en direction de la chambre de la petite.
- Oui Maman! me répondit-elle en apparaissant, effectivement habillée chaudement.
- Par contre Isi, je me demandais. Tu comptes accueillir tout le monde comment?
- Oh. Excellente question ... Déesse, j'y avais pas pensé! soupirai-je en me tappant le front de frustration.
- Et moi si, évidemment, ajouta-t-elle en me tirant la langue tandis qu'on entendait Aerti descendre lentement les escaliers menant de l'étage au salon. En replaçant les fauteuils et en montant les deux lits dépliables qu'on a rangé dans le sous-sol pour les mettre à côté, ça devrait pouvoir le faire. Cela plus les deux chambres, je pense que tout le monde rentrera! Bon, les filles risquent d'être coller les unes contre les autres, mais je ne pense pas que ça les dérangera tant que ça. Au pire, on pourra voir pour en acheter d'autres...
- Et me voilà, lança Aerti toute joyeuse et en sautant vers moi, l'attrapant au passage pour un petit et tendre câlin. On va où?
- A la capitale. On t'as fait une petite surprise ... commençai-je avant de laisser ma phrase en suspens, voyant les yeux de ma petite commencer à briller.
- Une surprise? Quoi? Quoi? Et maman Ish tu le sais toi?
- Oui, mais je laisse ta maman te le dire, répondit la concernée en souriant.
- Ton papa arrive, avec toutes les filles de Rannoch.
- Papa? Oh ouiiii!!!! s'exclama-t-elle en sautant dans tous les sens comme une hystérique.
- Aerti ... commença Ishra pour demander à la petite de se calmer avant que je ne l'interrompe en lui touchant l'épaule.
- Laisse là s'amuser pour une fois. Et puis, ça la fatiguera et elle sera plus calme après.
- Tu n'as pas tord, me répondit-elle en souriant.
- Mamans ! On y va ? nous lança Aerti qui du coup nous attendait devant l'escalier menant au sous-sol du chalet.
- Si, si on arrive, répondis-je après avoir rit en compagnie d'Ishra. Fais attention en descendant!
- Oui, Maman! »

Ishra la suivit, récupérant son sac à main au passage située sur une table du salon sur le chemin. De mon côté, je vérifiai rapidement qu'Uoldar était bien éveillé pour l'indiquer qu'on sortait, pour ne pas qu'il s'inquiète de ne pas nous voir. Puis je récupérai mon propre sac à main, prit mon écharpe, et descendit au parking du chalet. S'il faisait froid ici, normal étant donné qu'en était en pleine montagne à plusieurs kilomètres d'altitude et qu'il faisait en permanence en-dessous du zéro à l'extérieur, la température à la capitale était bien plus agréable.

C'était la raison pour laquelle j'avais enfilé ma tenue favorite: un haut mauve foncé et doré qui partait d'au-dessus de mon nombril pour remonter jusqu'au cou et au tiers des bras mais qui laissait une bonne partie de ma poitrine à l'air libre – bien que suffisamment comprimée pour ne pas sautiller dans tous les sens – et ma jupe du même coloris et fondu sur le côté gauche qui descendait jusqu'aux genoux. Certains parents auraient trouvé ma tenue indigne pour une mère de famille. Mais à cela, je leur répondrais simplement: " De quoi je me mêle? "

Descendant doucement les marches, surtout au vu des talons hauts que j'avais mis, je finis par rejoindre Aerti et Ish au parking. Oui, j'étais grande pour la moyenne, mais j'avais toujours ce réflexe de mettre des talons hauts. Sans doute avais-je côtoyé trop de Krogans par le passé ... Ou alors, était-ce parce qu'Uoldar était là et que je m'amusais à tenter de le regarder en face pour qu'il louche moins sur ma poitrine pour le taquiner ? Peut-être. Sûrement même pensais-je en souriant bêtement.

Ishra était déjà au commande de notre véhicule à la couleur argentée et préchauffait le moteur. Avec le climat hivernal qu'on avait en permanence ici, c'était le minimum à faire pour être sur que le X3M de luxe qu'on avait acheté il y a quelques jours pour nos déplacements puisse voler sans problème. Je pris donc la place passagère au côté d'Ishra et me tournai pour vérifier que la petite était bien attachée. Chose faite, je fermais la porte latérale et Ishra verrouilla l'habitacle.

Plusieurs hologrammes apparurent une fois qu'Ish eut lancer le moteur et de mon côté j'en profitai pour mettre de la musique. Aussi incroyable que cela puisse paraître, on captait assez bien la radio du chalet. Là, c'était une chanson d'une nouvelle jeune artiste asari découvert par le Major Vice Queen qui passait. Sympa à écouter et Aerti se mit d'ailleurs à la chantonner sur le chemin.

Ishra restait elle concentrée sur la "route". En effet, slalomer entre des flancs de montagne enneigée sur lesquels on apercevait par moment d'autres chalets – sans doute occupés – prenait tout le temps à la pilote. Surtout à la vitesse à laquelle elle allait. Je la soupçonnais d'être encore plus impatiente de voir Tania que moi de Lala. Il fallait dire aussi que ça faisait plus d'un mois qu'on n'avait pas vu les filles. Et au vu du flot de messages qu'elles s'échangeaient les deux ... elles devaient avoir l'impression que c'était une éternité. Surtout du côté de ma petite Ish. A part moi, elle avait personne d'autre pour se "détendre" au contraire de la Vortchane de la bande.

Puis, les montagnes laissèrent place à un relief plus doux et la voiture volante diminua progressivement d'altitude. On pouvait d'ailleurs voir au loin le trafic autour de la capitale. Mais au vu du temps qu'on devait mettre, même si le temps clément que l'on eut nous fit gagner une bonne demi-heure, la frégate avait déjà du atterrir et les filles devaient être en train de suivre les formalités d'arrivée à l'astroport. Toujours des formalités quand on arrivait en vaisseau privé!

Pour passer le temps, on discutait avec Ish. Aerti avait fini quant à elle par s'endormir. D'ennui ou de fatigue. Je ne savais pas trop. Peut-être les deux. Je jetai de temps en temps des regardes pour vérifier si elle allait bien. Il n'y avait aucune raison que ça ne fusse pas le cas mais ... réflexe maternel dirons nous.

Puis finalement, le tour de la capitale se dessina avec notamment ses tours caractéristiques de l'architecture asari. J'attendis quelques instants supplémentaires puis je finis par réveiller doucement et tendrement Aerti. Celle-ci émergea rapidement et nous demanda bien évidemment si on était arrivé. Ce à quoi on lui répondit que c'était une question de minutes. Et voir la ville de haut à travers la vitre du véhicule suffit à occuper la petite le temps qu'Ish trouve une place pour se garer à proximité de l'astroport. En survolant, j'avais d'ailleurs remarqué le design si caractéristique du vaisseau de Lala. Les filles étaient donc bien arrivées!

Le X3M garé au parking le plus proche, on descendit toutes les trois du véhicule et nous dirigeâmes vers l'astroport, ce qui nous prit quelques minutes de plus. Il y avait du monde dis donc! J'étais assez surprise d'ailleurs. Lessus avait toujours été une colonie asari mineure mais j'avais l'impression que la destruction d'une bonne partie de la colonie pendant la Guerre contre les Moissonneurs avait fait repartie la colonie à zéro et que de nouveaux investisseurs arrivés.

L'OmniTech d'Ishra sonna durant notre trajet. Évidemment Tania, Lala et les autres se demandaient où on pouvait bien être. La concernée s'excusa au moins une bonne minute avant d'indiquer que l'on arrivait et qu'on était tout proche.

Et effectivement, c'était le cas. En effet, je pus voir les filles qui attendaient à la sortie de l'astroport. Guère difficile au vu de la multiracialité du groupe alors que la très grande majorité des personnes présentes étaient toutes des Asari.

Aerti s'exclama en voyant Lala, ce qui attira le regard des filles – et des passantes à côté au passage – et courut dans la direction de l'humaine pour sauter dans les bras de celle-ci. Ce qui nous fit sourire à moi et Ish tandis qu'on rejoignait tout ce petit monde. Celle-ci sauta d'ailleurs au cou de Tania pour l'embrasser passionnément, ce qui fit rire les autres.

« Bienvenue sur Lessus, les filles! Mais vous n'êtes pas encore arrivé, il y a encore un petit trajet à faire jusqu'au chalet. Et il va falloir louer pas mal de X3M à mon avis ...
- Ne t'inquiètes pas, j'ai pensé à tout, c'est déjà réservé, à l'étage en-dessous de nous au parking ! rétorqua Ishra entre deux baisers avec la Vortchane.
- Dans ce cas-là, on va pouvoir y aller. »

Ishra et Tania cessèrent donc leur étreinte et on en profita pour saluer toutes les filles comme il se devait! Surtout qu'au final, c'était notre petite Aerti la plus civilisée de toutes et qui avait commencé à le faire, au plus grand amusement des femmes présentes. Bien évidemment, je ne pus m'empêcher d'embrasser tendrement et langoureusement Lala au passage. Et, alors qu'on s'éloignait de l'astroport et que tout le monde suivait Ishra qui menait tout ce petit groupe, je lui demandai tandis que je tenais la main d'Aerti qui s'était rapprochée de nous et qui regardait l'humaine avec des yeux brillants :

« Alors ce voyage ma chérie ? Pas trop fatiguant? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layla Archer
Super Lala
Super Lala
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 28

Infos rapides
Âge: 31
Profession: Exploratrice
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Vacances de ski chez Isi [PV Lalaaaaaaa et Krogyyyyyyyyyyy]   Lun 1 Déc - 14:52

Couleur a écrit:

#FF0000 Cixi Oralo
purple Flivya Nerys
deeppink Izira'Shezra
#00FFFF Layla Archer
green Solina Ibys
#AA55FE Zyria'Brevah


Le Discovery's Lust glissait avec silence dans l'espace. Il avait quitté Rannoch il y a quelques jours avec son équipage pour quelques affaires en suspens à droite à gauche. Une visite chez la mère de Flivya sur Palaven, quelques amis à retrouver sur la Citadelle le temps d'une soirée et même un crochet vers Rukwa, la nouvelle colonie elcore pour un transport d'équipement à un ami prospecteur d'ézo à la recherche d'un nouveau filon.

Maintenant, le vaisseau se dirigeait vers Lessus, la colonie asari connue pour avoir abriter le monastère des Ardat-Yakshi avant la Guerre. Maintenant que ce dernier fut relocalisé sur Sanvès, la colonie perdit de son étrange impopularité pour devenir une colonie majoritairement touristique, offrant des stations de sport d'hiver à profusion ou des lieux de retraite isolées et luxueux dans les montagnes majestueuse de la planète.

Pourquoi aller là-bas ? Et bien parce que Isïana, la douce et charmante compagne asari de Layla et des autres, les avaient invitées à passer quelques temps dans sa résidence secondaire, un de ces fameux lieu de retraite isolé et luxueux. Une sorte de renvoi d'ascenseur en quelque sorte, la diplomate asari ayant passée quelques jours dans la résidence de Layla sur Rannoch. C'était aussi le passage d'un extrême à l'autre niveau climat, la chaleur et l'aridité de Rannoch laissant place à la fraîcheur et l'humidité de Lessus.

Mais pour l'instant, le vaisseau n'était pas encore arriver, volant en droite ligne en SLM depuis le relais du Secteur Nimbus situé dans le système Pélion jusqu'à Lessus dans le système Mesana. Soit plusieurs heures de vol mine de rien. Et oui, même avec la faculté d'aller plus vite que la lumière, les voyage entre les étoiles ne se faisaient pas encore en quelques secondes. Sans parler du déplacement quasi-instantané à travers les différentes zones de la galaxie via les relais.

C'est dans ce moment que Layla se réveilla dans la chambre, très grande chambre du vaisseau. Elle n'avait presque rien à envier à celle se trouvant sur Rannoch au niveau de la taille et de l'ameublement. Le style était bien sûr très différents. Pas d'ambiance orientale ou quarienne globalement homogène, mais plutôt un sacré mélange de différents styles quoique que globalement harmonieux, une sacrée organisation et aménagement ayant tout de même eut lieu. En résumé, il s'agissait d'un mobilier globalement d'origine humaine avec de très nombreuses décorations de différentes origines. Cela ressemblait davantage à un petit musée résumant la vie de l'exploratrice et de son équipage qu'à une chambre luxueuse où tout était parfaitement harmonieux et rangée au millimètre près. Il ne fait aucun doute que dans quelques années, la chambre de Rannoch allait progressivement devenir à l'image de celle du vaisseau au fur et à mesure des nouvelles pérégrinations de Layla.

Bref, l'Humaine se réveilla, se rendant compte qu'elle avait une présence amoureusement blottie contre elle et qui dormait encore. C'était Laeticia, la cuisinière du vaisseau. Ce qui était assez curieux, ce que lorsque Layla rejoignit le lit la veille, elle était en compagnie de Nolira, l'experte quarienne en analyse et détection. C'était assez étrange de s'endormir avec quelqu'un pour se réveiller en compagnie d'une autre, mais quand on à une situation conjugale comme celle de l'exploratrice, on s'y faisait très vite à ce genre de curiosité parmi tant d'autres et encore ce n'était pas la plus singulière.

Elle quitta le lit délicatement, pour ne pas réveiller sa petite latine aux yeux vairons. D'ailleurs, elles n'étaient pas les seuls dans le lit. La pièce était encore globalement dans l'obscurité. Les seuls sources de lumière étaient des petits hologrammes ça et là sur différents appareils et la brande baie vitrée au plafond dévoilant un paysage étoilée avec une brume bleu-rosée, signe que le vaisseau était toujours en SLM. Elle quitta discrètement la pièce vêtue en tout et pour tout que d'une nuisette semi transparente de couleur mauve. Elle marcha ainsi, pieds nues et peu vêtue dans la coursive éclairée faiblement. Pourquoi prendre une tenue plus correct ? C'était son vaisseau, tout son équipage était ses petites amies et il n'y avaient pas d'invités à bord. Elles étaient donc seules et sans aucune raison de montrer de la retenue ou de la bienséance. Elle pourrait tout aussi bien retirer sa tenue actuelle et se promener complètement nue ou même entraîner la première fille qu'elle rencontrerait dans une activité intime à même l'endroit et sans se cacher à la vue de toute que ça ne dérangerait pas. Ni elle, ni les autres, pour la plupart bien au contraire même.

Elle se dirigea vers la zone de vie et la cuisine. Elle n'était pas la première réveillée et la plupart d'entre elles étaient affairées au petit déjeuner. D'autres étaient devant la télé à regarder une série asari à la mode. Une histoire médiéval fantastique avec des complots politiques, des romances et le tout sur fond d'une menace maléfique qui pointe à l'horizon. Lala n'était pas vraiment fan de cette série qui ne manquait aucune occasion pour placer une scène de nue ou de sexe, même si ça n'avait presque rien à voir avec l'intrigue. Quitte à avoir autant de clichés sur la sexualité que les Asari, autant l'assumer jusqu'au bout et en profiter pour ramener de l'audimat non ? Elle était diffusée sur une chaîne humaine spécialisée dans les séries. Bref, Layla en profita pour saluer toutes les filles présente d'un baiser tout aussi amoureux que langoureux.

Niveau tenue, l'Humaine n'était pas la seule à jouer la carte de la simplicité et de la légèreté. Le vaisseau étant couvert par un dispositif anti-infection quarien à l'image de la demeure sur Rannoch, les différentes Quariennes n'étaient pas en combinaison, la revêtant uniquement pour les sorties ou quand il y avait des invités à bord. Une comédie ridicule, mais nécessaire. Rappelons que pour les Quariens, montrer son visage est le premier geste de confiance ultime qu'ils peuvent faire à un non-Quarien. Le second étant d'enlever le reste de la combinaison et le troisième... pas la peine de faire un dessin je suppose ?

La seule exception était Flivya. En effet la Turienne était la seule personne à être en tenue d’Eve, plus par simple fainéantise de s'habiller que de s'exhiber, même s'il fallait reconnaître que personne à bord n'y trouver à redire :


« Salut ma belle
-Blablablo
-Bien dormi ?
-Gawalebala »


Autant le dire tout de suite, la tête de Layla à cet instant avait de quoi être publiée. La Turienne regarda avec incompréhension, ne sachant pas ce qu'elle avait. L'Humaine se tourna vers les deux Quariennes assise sur le canapé :

« Les filles ?
-Hum ?
-Je crois que j'ai le traducteur de l'OmniTech qui fait des siennes
-Nous on te comprend bien pourtant. T'es sûr d'être bien réveillée plutôt ? »


Elle avait comprise les Quariennes, mais uniquement parce qu'elle maîtrisait couramment leur langue. La différence à l'écoute était bien nette. La réponse des filles était aussi très bizarre, comme si elle n'y prêtait pas la moindre attention. Soit elles étaient trop passionnées par leur série, soit il y avait anguille sous roche.

Elle quitta la zone de vie, se dirigeant vers le laboratoire du vaisseau. Solina ou Cixi aurait sans doute une explication. Peut être un composant qui ne fonctionne plus ou une mise à jour qui est mal passée rendant la langue turienne et quarienne incompréhensible via traducteur. Le chemin fut court et elle trouva effectivement Solina dans le labo entrain de faire quelques bricoles sur l'androïde de Cixi. Bizarre d'ailleurs de voir ainsi cette machine complexe, copie synthétique quasi parfaite d'une Humaine, avec le torse ouvert. Si on ignorait que Cixi était une IA et que son corps n'était qu'un mannequin médical Doppelgänger converti en mécha. On pourrait croire que la Galarienne était en train d'éventrer quelqu'un et de farfouiller ses entrailles avec des câbles :


« Bonjour Solie.
-Blabla Lala»


Lala lâcha un soupir de frustration. Apparemment son problème s'étendait sans doute à l'ensemble des langues couverte par le traducteur :

« J'ai un souci, le traducteur de mon OmniTech est en train de lâcher. J'entends tout le monde parler en... en... Je sais pas trop
-Gawalakabora blabla
-Oui c'est ça j'entends tout en blablabla
-Gawa Cixi golakarblowblawbliw
-Cixi hein ?
-Ga »


Elle s'éloigna de la Galarienne qui recommença à travailler en fredonnant. Comme si elle s'en moquait elle aussi. Plus qu'étrange et peut être pas tellement une panne que ça... La forme holographique de Cixi était au dessus de l'ordinateur quantique. Étant donnée qu'elle ne pouvait pas utilisée son corps pour l'instant, elle était revenue sous sa forme de communication originelle, à savoir une interface holographique prenant la forme d'une Humaine dont les traits étaient identique à celui de son androïde :

« Un problème Lala ?
-aaaah l'avantage de maîtriser toutes les langues... Dis t'aurais pas bricolée le traducteur de mon OmniTech par hasard ?
-De suite. Tout ça parce que je suis une Synthétique c'est ça ?
Répondit elle avec un air amusée et non outrée
-Une Synthétique qui sera privée de câlins si elle continue
-Mais mais mais... C'est pourtant une tradition humaine
-Hum ?
-Le poisson d'avril, c'est une tradition humaine de se faire des farces pendant ce jour.
-Mais ce n'est pas le premier avril aujourd'hui.
-Sur Terre non, mais en faisant des comparaisons entre la position orbital autour du soleil à cette journée, il est l'équivalent du premier avril sur Rannoch et sur Heshtock.
-Tiens les Vortchas ont le poisson d'avril ?
-Non
-Et les autres sont au courant ?
-Bah... Oui
-Je vois... ça explique beaucoup de chose. Tu pourrais rectifier ça ?
-Hum... Ma punition câlin tient toujours ?
-Si c'est pas réglée dans la seconde
-Hum... Voila c'est fait »


Layla ne remarqua rien du tout, si ce n'est que la chanson que fredonnait Solina devint d'un coup parfaitement compréhensible. Avec un sourire, Lala se déplaça vers l'androïde et déposa un baiser sur ses lèvres, sachant que Cixi ne pourrait rien ressentir dans son état :

« C'est de la torture ça !
-Non ça aurait été de la torture si j'avais mise la langue 
-Attend si je t'attrape !
-Tu vas faire quoi ?
-Je vais te violer contre le mur
-Ah oui ? Hum... finalement j'ai hâte que tu m'attrape. Au fait. Je les entendais en quelle langue ?
-Une langue d'un vieux MMO humain des années 2000. une sorte de race amphibienne primitive qui était un peu les souffre douleurs des joueurs. Pourtant ils étaient plus que des poissons et plus que des hommes
-Ils étaient la mort qui viendra de la marée ?
-Je crois que c'était ça l'idée »


Layla rigola avant de quitter le laboratoire et revenir dans la salle de vie du vaisseau où plusieurs autres membres de l'équipage arrivèrent entre temps. L'Humaine s'installa sur un fauteuil après avoir prise une tasse de cappuccino qu'elle sirota tranquillement jusqu'à ce que Flivya vienne lui parler :

« Alors ton problème de traducteur ?
-Gaga
-Ouais je sais y'a de quoi rendre dingue
-Walalalababo
-Hein ?
-Walalalababo gawalraw
-T'as demandée à Cixi de bidouiller nos traducteurs aussi c'est ça ?
-Non juste une petite taquinerie »


À ces mots, l'Humaine enlaça la Turienne par surprise et la ramena à elle sur le fauteuil en rigolant avant de la blottir contre elle. Ainsi elles restèrent plusieurs minutes jusqu'à ce que Cixi informe tout le monde que Lessus était en vue. Le groupe se sépara pour se regrouper dans la grande chambre où elles s'habillèrent. Il est vrai que la plupart vêtue aussi légèrement ne tiendraient pas plus de quelques minutes sur une planète avec un climat aussi froid. Et puis il faut dire que certaines tenues était un peu trop indécente pour une sortie en public même chez les Asari.

En quelques mots, elles s'habillèrent chaudement. Elles allaient dans un chalet en pleine montagne quand même. Les dernières retardataires prirent une douche avant de se changer ou vérifièrent une dernière fois leur bagage alors que le vaisseau se mit en orbite en attendant l'autorisation d'atterrissage. Tania en profita pour prévenir Ishra de l'arrivée de tout le groupe. Malheureusement le chalet d'Isi n'était pas prévu pour accueillir un vaisseau du gabarit du Disco. Une solution fut prise : atterrir à la capitale et louer tout un convoi de véhicule pour faire le transit jusqu'à la demeure de la diplomate. Ainsi tout était en ordre et le vaisseau eut l'autorisation de se poser à l'astroport de Marya, la capitale de Lessus.

Durant la descente vers la surface, Cixi, qui avait retrouvée son corps, demanda à voir Lala en privée quelques temps. Elles s'isolèrent des autres quelques instants :


« Un problème ou tu viens me violer contre le mur ?
-Non pas de viol et... Ça va pas te plaire
-Comment ça ?
-Et bien il y a quelques jours, j'ai voulue appelée Isi et Ish pour mieux préparer le séjour, voir ce qui manque et tout
-Et alors ?
-Ça ne répondait pas à aucun OmniTech.
-Elles étaient peut être occupée ou c'était la nuit.
-Et bien je m'étais inquiétée et j'ai... piratée leur connexion omnitech pour voir ce qu'il en était et...
-Et ?
-Regarde par toi même »


Une vidéo se mit en route sur l'OmniTech de la jeune femme. Un enregistrement d'un drone de l'OmniTech d'Isi montrant une scène certes excitante d'un certain point de vue, mais aussi plutôt dérangeante quand on voit sa compagne en train de s'amuser sous la douche avec un autre. L'Humaine garda une apparence étrangement calme, même si dans ses yeux, ce n'était pas du tout le cas :

« Les autres le savent ?
-Non. Je n'ai rien dit à Tiana... la pauvre elle pourrait prendre 5 ans d'un coup. Je sais que c'est pas une bonne nouvelle, mais j'ai pensée que tu devais savoir. J'ai pas voulue le dire plus tôt. Ca t'aurais fait plus bouillir qu'autre chose Tu ne m'en veux pas ?
-Non ma belle. Enfin si un peu vue la nouvelle, mais c'est pas grave. Bon. Je sens que je vais devoir mettre les points sur les i avec miss mauve »


Le vaisseau se posa finalement à l'astroport et tout le monde descendit pour se retrouver dans le hall de l'astroport où Isi et Ishra firent leur apparition après un cri d'Aerti qui se jeta dans les bras de Lala. Ishra en fit de même avec Tiana pendant qu'Isi saluait tout le monde en disant que le voyage n'était pas finit.

Sous l'impulsion d'Ishra. Tout le groupe se mit en route vers le parking tandis qu'Isi s'était blottit contre Lala, l'embrassant passionnément avant de lui demander comment était le voyage :


« Non pas trop fatiguant. Cixi s'était amusée à bricoler mon traducteur. J'entendais tout le monde parler en gawalalababa »

Son imitation fit rire Aerti qui tenait la main de sa mère :

« Et toi ? Pas trop ennuyée en nous attendant ? Les douches sont des bons moyens de faire passer le temps mais bon on ne sait jamais »

Lala ne tournait jamais autour du pot et la subtilité ne faisait pas partie de son vocabulaire pour ce genre de chose. Le sous entendue était évident mais volontairement présent pour pas poser de problème avec la petite encore bien trop jeune pour prendre part à ce genre de discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melrpg.forumactif.org
Urdnot Uoldar
Rang 4
Rang 4
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 24/12/2013
Age : 22

Infos rapides
Âge: 442
Profession: Soldat d'élite
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Vacances de ski chez Isi [PV Lalaaaaaaa et Krogyyyyyyyyyyy]   Lun 15 Déc - 17:42

...

Uoldar se tenait debout devant la baie vitrée, son regard suivit la navette des Asaris qui s'envolait vers la cité pour accueuillir des amies qui viennent passer un petit séjour entre copines. Le moit copine lui remit en tête l'idée de se trrouver une compagn et de vivre en peu plus poser, cela le fit sourire un instant mais il soupira à l'instant d'après...
- Mhhh... Déjà faut-il trouver la bonne. se dit-il en regardant dehors Isiana... Nan... Je pense pas. dit-il en soupirant.

Leur petite soirée passer pourrait lui faire penser le contraire, même si cette soirée restera longtemps dans sa mémoire et le fait d'y repenser le fit sourire. Cela lui à avait fait beaucoup de bien, pas que physiquement, mais moralement aussi... Le fait d'être au calme avec une charmante demoiselle qui l'apprécie et de passer une agréable compagnie à ses côtés semblait lui avoir redonner un peu de "bon côté" à son quotidien, mais plus jamais de Tuat... Lorsqu'il vit l'état d'Isiana le lendemain, il l'a chouchouta pour se faire pardonner.

Mais il se doutait qu'avec une enfant qui semblait très heureuse d'aller voir son "papa", Isiana devait surement avoir quelqu'un dans sa vie ? Il ne serait le dire, mais vue sa... "franchise" de l'autre soir, elle ne semblait pas en couple. Bref, qui sait, seul le tems le lui dira de toutes manières; mais si cela aurait été le cas, Isiana aurait dû lui en parler avant. Ishra... Il l'appréciait, une demoiselle charmante et agréable, qui à son étonnement, ne fut pas très "choquée" de se réveiller avec un krogan nue aux cotées d'Isiana. Et la petite d'Isiana... Aerti, cette petite perle, Uoldar ne put s'empecher de fondre en la voyant avec son visage d'ange, mais... Uoldar dû plusieurs fois changer de pièces ou sortir, simuler une envie de fumer sa cigarette electronique qu'il n'utilisait qu'une fois tous les trois mois car, le fait de jouer les "papas gagas" avec la petite lui ouvrait une vieille cicatrice... Heureusement, les deux demoiselles ne semblait pas l'avoir remarquer.

Il soupira et se dirigea vers la cuisine, tout en inpsectant le contenue de la cuisine, il se mits en tête de préparer divers cocktails et quelques amuse-bouches pour ces dames, sans oublier que certaines pouvaient-être Turienne ou bien Quarienne, donc les Lévo ne seront pas oublier ! Tout en cuisinants, il activa la radio et laissa libre court à son imagination.

Il espérait que ce séjour continuera dans la même ambiance et qu'il ne décevra pas la gente féminine... Du moins, il l'espère.



...
( Désoler pour le petit post, mais actuellement, je ne sais pas faire grand chose ^^' )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto
Fan N°1 de Blasto
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25

Infos rapides
Âge: 444
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique

MessageSujet: Re: Vacances de ski chez Isi [PV Lalaaaaaaa et Krogyyyyyyyyyyy]   Jeu 8 Jan - 18:08



« Légende des couleurs »

• #00FF66 : Isïana N’iim
• #FF9900 : Ishra S’Lani
• #CC6699 : Aerti N'iim
• #00FFFF : Layla Archer
• #FF0000 : Cixi Oralo
• purple : Flivya Nerys
• deeppink : Izira'Shezra
• green : Solina Ibys
• #AA55FE : Zyria'Brevah


« Et toi ? Pas trop ennuyée en nous attendant ? Les douches sont des bons moyens de faire passer le temps mais bon on ne sait jamais »

Mon cœur fit un bon dans ma poitrine. Autant dire qu'il était sacrément violent. J'en vins presque à tomber dans les pommes. Le sous-entendu était suffisant pour que je le comprenne. Mon cerveau était en ébullition. Mais par quelle déesse Lala avait-elle pu être au courant? Déjà que ça me prenait la tête depuis ce fameux soir, n'arrivant pas à me dire si c'était une bonne chose ou non – objectivement, n'importe quel psy dirait que non pour une relation de couple, mais vu le profil du "couple" qu'on formait, je n'étais pas convaincue qui que se soit puisse nous aider.

« Oh, tu me connais ma chérie, je perds rapidement la notion du temps sous une bonne douche bien chaude. Et Déesse, la haut, on les apprécie! »

Heureusement que j'étais diplomate et que j'avais appris depuis le temps à cacher mes émotions. Lala verrait bien mon malaise, elle me connaissait suffisamment bien pour le savoir. Ishra également, mais elle était dans la même galère que moi. Si ce n'était pire. Mais les autres filles sans doute pas, et encore moins ma petite Aerti d'amour.

Je soupirai intérieurement. J'imaginai que je n'allai pas pouvoir y échapper. Une discussion avec Lala s'imposait. Et le plus vite possible. Si elle me connaissait par cœur, l'inverse était également vrai et je savais très bien que retarder ce moment en faisant comme si de rien n'était ne ferait qu'énerver ma chérie.

Et tandis que chacune d'entre nous se séparaient dans le parking de la location de véhicules où Ishra avait réservé, j'en profitai pour laisser Aerti au soin de Cixi. Il fallait dire que l'IA de la famille ne voyait que rarement des enfants, sans doute Aerti était la première, et cela semblait la captiver. Enfin, c'était l'impression qu'elle me donnait en tout cas...

Je proposai donc à Lala de monter dans une petite voiture deux places, pour qu'on soit seules toutes les deux. Proposé d'une manière qui sous-entendait quelque chose pour nous deux, mais sans doute autre chose pour les autres filles. Et bien évidemment, mon humaine adorée accepta d'un sourire ... charmeur?

Tandis que je me plaçai au poste de conductrice et préparai le départ en activant le vol automatique, Lala s'installait sur le siège à côté. Et on décolla. Je m’attendais à ce que Lala réagisse la première. M’engueulant de tous les mots, brûlante de colère. Ou alors m'adressant un discours glacial. Mais rien de cela. Rien du tout en fait. Il régnait un silence oppressant. Avalant difficilement ma salive, je décidai finalement de lancer la discussion d'une voix tremblotante.

« Alors comme ça on espionne sa mauve? lançai-je d'un ton léger.
- Non, pas moi. Je pratique un truc méconnue en diplomatie qui s'appelle la confiance, me jeta-t-elle au visage, manquant de m'étouffer.
- Oh. De mon côté, je plaisantais. Je vois que de ton côté ce n'est pas ton cas. Très bien. Faisons comme cela. Dans ce cas-là, si ce n'est pas toi, qui cela-t-il bien être? Oh. Bah bien sûr. Cixi. Et tu veux me faire croire que tu ne lui a rien demandé et que "comme par hasard", tu tombes là-dessus? ripostai-je, un peu échauffée.
- Figure toi qu'elle voulait t'appeler pour préparer le séjour. Pas de réponse. Elle s’inquiète et décide de voir "par elle-même" ce qui se passe. Elle tombe sur la transmission de ton drone, me répondit-elle d'un ton banal, ce qui me surprit au point de douter un instant de la véracité de sa réponse, mais je voyais mal Lala me mentir sur ce genre de sujet.
- Hm. Bon, admettons. Tu avoueras que ça me semble assez gros mais connaissant Cixi je veux bien croire à cette version. Et donc? laissai-je trainer, ne voyant pas trop quoi répondre derrière cela.
- Et donc elle garde ça pour elle pendant quelque jours ne sachant pas quoi faire avec ça et juste à la sortie elle m'en parle avec preuve à l'appui... Fallait me le dire que tu préférais le format krogan, ajouta-t-elle ce qui me braqua plus qu'autre chose, ce qui était assez ironique étant donné qu'en temps normal cela m'aurait fait rire.
- Quelques jours? C'est il y a même pas deux jours! Bon, trois en comptant celui-là ... Et puis tu voulais que je dise quoi? "Coucou ma chérie! Au fait, je viens de m'envoyer en l'air avec le Krogan diplomate qui m'avait sauvé sur Astéria. Allez bisou, à la prochaine!" Moi aussi ça me taraude dans l'esprit depuis ...
- Parce que tu t'envoie en l'air avec tout ceux qui t'aide? Si je faisais ça il me faudrait un cuirassé comme vaisseau.
- Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dis Lala! m'énervai-je, détournant pour le coup le regard vers la vitre latérale, contemplant un instant le paysage qui défilait en-dessous avant de regarder à nouveau le doux visage de Lala. C'est ... plus compliqué que ça ... dis-je d'une voix faible.
- Bah... vas y explique... Parce que là le discours asari du "on veut faire changer les idées reçues sur nous" a prit un sérieux coup dans la tronche. Je savais que tu étais du genre à... laisser parfois ton azure réfléchir à ta place, mais je croyais que ce qu'on vivait aller te faire légèrement changer de mentalité, surtout avec ce qui arrive là, ajouta-t-elle en désignant mon ventre et surtout ce qui s'y cachait derrière.
- Oui, bon. Là-dessus, je reconnais ... avouais-je en m'empourprant de honte, non pas que je regrettai ma nuit avec Uoldar mais ce n'était effectivement pas sérieux de ma part, surtout au vu de la nuit. Et non, mon azure n'a pas réfléchi à ma place. Enfin, c'est facile avec toi! balançai-je en haussant un peu le ton. Madame peut aller s'envoyer en l'air avec la première venue, tout va bien, mais si c'est la mauve oulalala c'est vraiment qu'une obsédée d'asari. Et encore plus si c'est un mâle! Alors là, Déesse! Quel péché!»

Une réaction et une réponse qui prit de court Lala. Elle m'afficha un air si surpris que j'en vins à me demander si mon traducteur n'avait pas bugué et que ma chérie n'ait pas entendu une flopée d'injures quariennes.

« D'où je m'envoie en l'air avec la première venue? Et c'est pas parce que t'as prise ton pied avec un Krogan le problème ça aurait put être une autre Asari, un Galarien ou une Humaine que ça changerait rien. Non le soucis, c'est que t'es allée voir ailleurs peu importe avec qui. Je te faisais confiance, je t'aime, c'est pas quelque chose que je fais facilement et toi tu as fait comme si c'était juste un banal traité commercial que tu pouvais changer les termes quand ça te plait, me dit-elle, ce qui me calma immédiatement, toute penaude, tandis que je m'empourprais de gêne.
- Oh, désolée ma Lala, je ne voulais pas te faire de la peine. Moi aussi je t'aime. Du plus profond de mon coeur. Tu devrais savoir que je ne fais pas une fille "juste pour le plaisir". C'est mon cadeau. A toi seule. Et uniquement toi ma chérie. Et puis, ce n'est pas "n'importe qui". Tu ne le connais pas. Ce n'est pas un "banal krogan comme les autres". Enfin, je ne prendrai pas la peine de te convaincre, tu le verras par toi même, dis-je en toussant un peu et en me grattant les excroissances, embarrassée. Sinon. Eh bien, le harem, il ne s'est pas inventé "comme ça" de toutes pièces. Il a bien fallu voir ailleurs avant. Regarde pour moi. J'étais bien "la première asari venue" dans le fond avant que notre relation aille plus en avant, indiquai-je, se qui sembla calmer Lala à son tour.
- Il n'y a pas que moi dans le lot et... tu as raison. C'est juste que... On est là toute ensemble en permanence. J'ai parfois du mal à voir que presque tout est différent "dehors", c'est pas uniquement des plan Q à la chaîne avec tout le monde comme ça quand on s'ennuie. On s'aime. Je pourrais mourir pour elles autant que pour toi. Enfin bref... Je ne doute pas que ton Krogan soit gentil, mais c'est juste que... je vais être... ça fait bizarre de dire ça... je vais être père et j'ai pas envie que tout soit foutue en l'air à cause d'une connerie, finit-elle par m'avouer, ce qui manqua de peu de me faire pleurer, ayant les larmes au bord des yeux.
- Oh ma Lala. Je suis si désolée. Je ne pensais pas du tout que tu pourrais réagir comme ça... Je suis si sotte quand il s'agit des relations ... comme quoi même l'âge ne m'aide pas là-dessus ... Je ... Je ne sais pas quoi te répondre, dis-je d'une voix triste, ce qui valut un câlin de Lala qui me prit dans ses bras, toute aussi peinée que moi.
- Je suis désolée mon coeur. Je voulais pas te mettre comme ça, répondit-elle en m’embrassant tendrement, ce à quoi je répondis amoureusement, encore un peu à fleur de peau. N'empêche que vous avez de la chance. Ce que vous ne pouvez pas le dire, vous pouvez le montrez.
- Oui, tu as raison ma chérie, confirmai-je en souriant faiblement, tandis que mon esprit se préparer à la Fusion caractéristique de ma race bleutée. Contemplons ensemble l'éternité mon amour! »

Sur ces mots, mon esprit se relaya à celui de Lala via cette magnifique invention qu'était la Fusion. Je n'eus aucun mal à le pratiquer avec elle, même si une impression de piqure à l'arrière de mon crâne vint me faire froncer les sourcils. Bah, une mauvaise impression ...

Nos pensées et nos émotions ne firent qu'un. Mais c'était à moi de les partages à Lala. Un effort que tout non-Asari avait du mal à concevoir. Je m'approchai de Lala, me serrant face contre elle, l'embrassant, tandis que je farfouillai dans ma mémoire. Uoldar ...

Astéria. C'était notre première rencontre. Dans cette ambassade. Asari et Krogan. Un Krogan pervers, ouais, c'était son ami. Mais Uoldar lui avait dis de se calmer. Très charmant. Très gentleman. J'en étais agréablement étonné. Loin de l'image du Krogan bourrin ou obsédé, comme son collègue...

Thessia. Non, trop loin. Revenir en arrière. Astéria. Le sommet. Oui, voilà. Asari d'un côté, Krogan de l'autre. Je suis face à Uoldar. Je l'étais vraiment? Déesse, je m'en souviens plus. Je le vois en tout cas, c'est sur ... Il commence à parler à un moment. Charismatique, précis, aimable.

Plus tard, je lui répond. Je me dois de m'assurer que cela, à défaut d'avantager le peuple asari, ne la désavantage pas. Mais la discussion va dans le bon sens. Je suis certaine qu'il fait de même pour les Kroganes. On se comprend, on a les mêmes buts.

Puis soudain, le chaos. Des tirs, des cris, du sang. L'incompréhension, le chaos. Se mettre à couvert. Plonger sous la tables. Cacher Ishra avec moi. La maîtresse de cérémonie qui intime aux terroristes Krogans d'arrêter. Elle se fait sommairement tuée. Balle dans la tête. J'imagine. Je ne vois rien.

Ishra qui crie de peur. Déesse, non non non! Ma belle, il fallait ne pas réagir comme ça! Une voix menaçante de Krogan. On sort de notre cachette. Un Vindicator pointé dans ma direction. Elanara. Mon nom de scène. Cela me fait frissonner d'effroi. A quoi penser ce Krogan?

Frisson de dégoût cette fois-ci, tandis qu'il caresse mon visage de sa main libre avant de descendre plus bas, passant sa main sur le haut de ma robe. Ishra qui s'interpose. Il la gifle, elle s’effondre contre une chaise, elle perd conscience. J'ai peur. Pourvu qu'elle n'ait rien!

Je lui crie dessus, froide, haineuse. Il se contente de ricaner. Il me coince contre la table et m'arrache le haut de la robe. Il attrape ma poitrine avec force. Il me fait mal! Je me débats mais rien à faire! Je repense à ma folle de sœur. Je panique. J'ai peur. Je perds ma force, ma volonté. Je tremble. Je ne vois que cette horrible Krogan. J'ai envie de pleurer.

Je remarque que je suis nue. J'ouvre de grands yeux en hoquetant. Non! Non! Non! Je vois son membre en érection. Il tape sur le sommet de mon azure en ricanant. Je manque de vomir. Je me sens mal, si mal. Il allait ... non je ne veux plus y penser! Plus jamais.

Puis Uoldar arrive et me sauve. Tel un chevalier des contes humains. Il est si attentionné alors que lui-même est blessé. Je craque, je pleure. Je pleure. Et je pleure ...

Thessia. Non, le trajet avant. Avec l'équipe commando de Nissara. Une chouette épique. Surtout Nostia, cette petite Asari timide ... elle est si chou. Enfin, Uoldar. Hm. Ah oui, il connaissait Nissara. Une histoire de combat commun. Oui, Uoldar est aussi militaire. Je pensais qu'il était simplement diplomate mais non. Comme moi, il a des racines guerrières, si je puis dire. Je découvre un autre aspect d'Uoldar. Il a quand même ses habitudes de Krogan. La dichotomie entre les deux m'étonne, m'attire. Quel étrange personnage ...

Thessia. Quel charisme! Et dire que cela faisait en réalité même pas une décennie qu'il est dans le milieu de la diplomatie. Depuis la formation de la Confédération Krogane. Dire que moi en près d'un siècle, j'ai l'impression d'être à peine plus percutante que lui. Je suis impressionnée. Je ... Je l'aime beaucoup il faut dire ... Il est si charmant. Je m'étonne à ce qu'il soit célibataire...

Mais on se perd rapidement de vue après le sommet sur Thessia et tout ce qui va avec. Moi je dois repartir de mon côté, lui est rappelé sur Tuchanka. Je crois. Je ne sais plus trop. Le temps passe mais je me dis que cela serait bien qu'on se revoit un peu. Histoire de connaître un peu plus sans passer par tout cette administration. En amis. Rien de plus.

Et j'ai entretemps acquis ce chalet sur Lessus. Moment parfait. Je voulais en faire la surprise à ma tendre et chère Lala. L'inviter avec toute la famille! Comme ça il pourrait me dire ce qu'il en pense.

Et il accepte de venir. Cela me fait plaisir! Toujours aussi charmant, adorable. Dans une autre vie, sans doute aurais-je tenté de me marier avec lui. Ah ah, j'en rigole sur le moment. Mais il était hors de question d'y songer. Ma femme, c'était Layla. Personne d'autre. Après il y avait Ishra. Et après les autres filles. Et ... dans une autre mesure le « travail ».

Je me vois dans un miroir. Cette robe. Je me rends compte que je m'étais habillée en mode « Uoldar, vas-y prends moi ». Bizarre, ce n'était pas l'impression que j'avais sur le moment. Pourtant, je l'échauffai. Sans doute pour voir sa limite. Jusqu'où irait-il face aux avances que je semble lui suggérer?

Mais il est sage. Très. Cela me fait plaisir. Un Krogan qui sait se tenir et qui ne pense pas avec son carré! Sur le moment ça me fait un peu rire, si je faisais de même avec mon azure, cela m'aurait évité certains problèmes. Et d'autres encore j'imagine ...

Quand ça a dérapé? Début. Non. Discussion. Non. Repas. Non. Ah si! Repas. J'étais contente d'un compliment qu'il m'avait fait. Avec ma robe ouverte, Uoldar avait limite avalé de travers. Une blague de ma part. Posé sous forme d'invitation à une nuit charnel. Je l’embarrasse ... ça m'embarrasse.

J’oublie l'idée et on finit le repas. Repas tendu. Je sentais que j'avais fait une boulette. Je m'en veux. Je voulais passer juste un bon moment avec lui, rien de plus, et j'avais une énième fois dans ma vie déraper. Mais, à ma grande surprise, il accepte. J'en suis ravie.

La suite? Des ébats torrides entre une Asari et son amant Krogan. Du sexe à l'état brut. J'en suis toute étourdie. Les émotions, l'alcool, le Tuat, le plaisir charnel. Je me laisse tourbillonner dans cette ouragan de plaisir. C'est flou. Je prends mon pied.

Mais le dérapage n'est pas extrême. Pas de Fusion. JAMAIS. Seule Layla et Ishra y avaient droit! C'était ma ligne de conduite. J'avais étendu cela aux filles. Pour faire plaisir à Layla, pour m'intégrer au groupe. Mais c'était hors de question de fusionner avec Uoldar. Question de principe. J'en avais peu, mais ceux que j'avais, je les respectai jusqu'au bout...


Mes yeux reprirent leur aspect naturel. Je haletai. Ma tête se mit à tourner une fois que la Fusion se dissipa. Je me rendis compte que j'étais posée sur les genoux de Lala, celle-ci me caressant tendrement le visage et les excroissances, ou ailleurs sur mon corps de manière plus coquine mais sans réellement aller plus en avant que cela tandis que l'on s'embrassait passionnément.

Me redressant doucement, grognant un petit peu, je me rendis compte qu'on était presque arrivé à destination. Remettant ma tenue bien en place, je souriais timidement à Lala. Par la suite, pour le peu de trajet qui restait dans les sommets enneigés que l'on avait atteint, la discussion fut plus banale. Comme si la Fusion avait tout effacée. Enfin, tout, non. Je connaissais suffisamment Lala, elle allait réclamer une petite « vengeance ». Sous quelle forme, je l'ignorai. Mais je ne me faisais pas d'idées, j'allais y avoir droit ...

Reprenant le pilotage manuel pour faire glisser facilement le véhicule dans le petit parking souterrain du chalet - car, il y avait du monde! - Lala me lança d'un ton à moitié amusée et sérieux :

« Bon, d'accord. Je vais essayer de faire des efforts. Je veux bien que tu fasses des choses avec la première venue, me dit-elle en mimant les guillemets de la main. Mais dans ce cas, pas de cachotteries. Je veux tout savoir. Même si c'est avec la Tétrarchie au grand complet ou même avec une ville entière de Hanari ...
- Euh ... bien sûr ma chérie. Comme tu veux... approuvai-je, surprise par l'annonce de Lala, me retenant de lâcher une blague comme par exemple si je devais aussi filmer pour qu'elle ait une preuve ...
- Mais par contre, t'emballes pas trop ma petite mauve. Je ne vais pas laisser cette petite bêtise impunie et tu va sentir ma vengeance passée.
- Oh. Je me demandais où était le piège. Il faudra que je dépose des jours de congé  j'imagine? demandai-je en souriant.
- Oh Oui... d'une bonne semaine au moins. »

Des paroles qui en disaient long. Mais on y était pas encore. Et je préférai oublier cette idée. Pour l'instant, place à l'amusement et à la détente! Je rejoignis Ishra qui rassemblait tout ce petit monde. Tandis que les dernières arrivantes se posaient, je montai l'escalier en bois du chalet pour indiquer à Uoldar notre arrivée. En bas, Ishra expliquait à toutes notre invité Krogan.

Je me demandais quelle serait la réaction des deux parties ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vacances de ski chez Isi [PV Lalaaaaaaa et Krogyyyyyyyyyyy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vacances de ski chez Isi [PV Lalaaaaaaa et Krogyyyyyyyyyyy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Choix de l\'épée, notamment chez les Dúnedain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Système Mesana (Lessus)-
Sauter vers: