Du plomb dans l'aile [Solo]

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du plomb dans l'aile [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto
Fan N°1 de Blasto
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25

Infos rapides
Âge: 444
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique

MessageSujet: Du plomb dans l'aile [Solo]   Dim 2 Nov - 17:03



« Formulaire du RP »

• Date du RP: 28 Mars 3 ARW
• Lieu du RP: Falazé
• Type de RP: Solo
• Nombres de personnes requises:


« Légende des couleurs »

• #00FF66 : Isïana N’iim
• #FF9900 : Ishra S’Lani
• #99CC00: Capitaine Tala Nalzasis



Encore une colonie asari que la plupart des gens ne connaissaient pas. Et c'était d'ailleurs le cas chez les Asari jusqu'à ce qu'elle devienne le foyer de ces Néo-Probatrices. J'étais d'ailleurs surprise que le gouvernement ne m'en est pas refilée une pour me surveiller. Ou pour "l'exiler" comme les membres d'équipage de la Neliane.

Le souvenir de l'ancienne Falazé me revient en tête. Une colonie brutale, un peu à l'image du Far West américain qu'avait connu les humains à une époque. Epoque que je ne me rappelais plus trop d'ailleurs... Et un peu la colonie de tous les plaisirs et fantasmes. J'y avais passé de bons moments ... très bon moments. Bien que mes souvenirs là-dessus soient flous.

Une brise chaude me fit pousser un petit soupir d'aise et me fit lever les yeux au ciel, remarquant un cumunolimbus paresseux se déplacer longtemps dans le ciel. J'avais souvenir d'avoir lu il y a quelques mois que des scientifiques craignaient que les siècles d'abus qui s'étaient déroulés sur la planète aient pu déclencher un début de crise écologique. De là à ce que ça soit réellement le cas, j'avoue que je n'en savais rien. Mais du coup, d'y penser, cela piqua ma curiosité. Il faudrait que je relise ce fameux article...

Dans tous les cas, on s'était arrêté ici pour se détendre un peu. On venait tout juste de revenir d'une expédition punitive dans le système Gionia, non loin, après que  les forces de sécurités de la colonie de Falazé nous ait signalé la présence de mercenaires dans le coin à notre arrivée. Il fallait dire que les vaisseaux militaires asari, il n'y en avait pas beaucoup dans le coin à part les transports blindés qu'occupaient les Néo-Probatrices pour voyager de la Nébuleuse d'Innana au reste de l'espace asari.

On avait passé cinq bonnes heures à scanner Ratiis, la planète présumée avant de finalement trouver le campement des Asari. Il s'agissait de membres criminels qui prétendaient bosser pour Vice Queen. Assez bizarre, il me semblait que cela avait un rapport avec la musique. J'aimais d'ailleurs beaucoup leur dernière mélodie. Cela n'avait pas empêché les filles de partir à l'assaut de leur campement et de les arrêter. Du moins, les Asari qui s'étaient rendues. Les autres devaient avoir déjà été ensevelies sous les vents de souffre de Ratiis. Au moins, on avait éviter de tout faire sauter. Même si des explosions dans un monde de souffre, il paraitrait que ça serait joli. Bon après, venant de Lenara, une des scientifiques qui nous accompagnaient, je ne savais pas trop si je devais vraiemnt prendre ce genre de remarque au sérieux ...

Il y avait eu quelques blessées de notre côté, mais les deux infirmières de la Neliane avaient réussi à soigner tout le monde. Une bonne chose de faite. J'avais songé à les rejoindre mais outre la blessure que j'avais reçu durant l'attaque de l'avant-poste de Molovsky dans le secteur Argos Rhô mais également que je ne me sentais pas de repartir en première ligne avant un petit moment, le fait que tout l'équipage sache désormais que j'étais enceinte – et Ishra aussi – avait fait que Arlaa m'avait interdite d'y aller de toute façon.

L'équipage avait d'ailleurs très bien pris la nouvelle. A notre plus grand étonnement. Evidemment, il y avait eu des déçues – oui, celles qui rêvaient de coucher avec moi – mais passer ce détail, la plupart nous avait évidemment questionner pour connaître les pères. Etant données qu'on avait insisté que ni moi ni Ishra n'étions à la fois mère et père l'une et l'autre. Je trouvais cette idée assez glauque d'ailleurs, sans réellement savoir pourquoi ...

Mais du coup, vu que les combattantes étaient pour ainsi dire HS, Tala, la Capitaine de la frégate avait jugé bon de nous faire un "petit entraînement" pour toutes les autres. Au cas où, comme elle disait. Cela me fit un peu tiquer car il me semblait que chaque militaire asari, même simple opératrice des machines, se devait de savoir combattre si besoin. Ceci dit, avec le nombre de morts durant la Guerre, il devait y avoir eu nombre de recrutement sur le tas pour compenser les pertes et les recruteuses n'avaient pas du être trop exigeantes...

Enfin bref. Tala avait calculé son coût visiblement même sans le "petit incident" car il s'avéra qu'un terrain de paintball avait été loué par elle. Ou financé par l'armée. Aucune idée et je préférai ne pas demander. De toute façon, Tala ne m'aurait pas répondu...

On la suivait donc en petite troupe. On aurait dis une bande de touristes! Bien qu'en général, il était rare qu'une vingtaine d'Asari s'agglutinent autour d'un terrain de paintball pour visiter. Voire jamais en réalité. On était toutes aussi discrètes qu'un Yagh au Présidium.

Je portai une de mes mains à mon ventre qui commençait nettement à se courber. J'avais pris l'habitude de porter des robes longues pour tenter de le cacher un peu. Non pas de honte mais je  n'avais pas envie de rappeller tous les jours au reste de l'équipage que j'attendais une petite. Vu qu'inivitablement on me demenderait une énième fois qui était le père. Pour Ishra, vu qu'elle portait tout le temps des robes amples et longues, la transition avait été facile et c'était à force de remarquer que j'étais enceinte qu'Ishra avait été "découverte" à son tour.

Mais là, on allait devoir courrir un petit peu. En tout cas moi je ne me voyais pas faire l'Elcor dans un coin du terrain, j'allais sans doute bouger. Du coup, j'avais renfilé une tenue plus à même de me déplacer librement. Et donc une tenue plus légère, bien que suffisament épaisse, qui ressemblait plus à une combinaison de surf qu'autre chose. Très vilain à porter. Mais j'avais déjà fait du paintball – notamment lorsque j'avais été en compagnie de Hanaki qui adorait cette activité – et je savais qu'il était préférable d'avoir tout de même un peu d'épaisseur. Et être prêt à jeter sa tenue éclaboussée de peinture. Je m'imaginais déjà recouverte de vert, de bleu, de jaune, de rouge. Ah peut-être d'autres couleurs aussi? Turquoise, doré, ou magenta! Cela serait drôle tiens! Cela ne me suprendrait même pas, les gens ne savent même plus quoi inventer de nos jours! C'était comme cette Omni-Jouet pour adulte en forme de Citadelle rétractable. Je sentais d'ailleurs que j'allais en offrir un à Lala pour plaisanter ... le pire c'est qu'elle risquerait d'apprécier le cadeau. Et de vouloir l'essayer sans doute sur moi ... enfin, là n'était pas la question...

Bien qu'on soit sur une colonie asari, j'eus la surprise de constater que la gérante du paintball était une humaine. Assez mignonne d'ailleurs. D'un autre côté, à y réfléchir, cela n'avait pas grand chose d'étonnant. Le paintball était avant tout une occupation humaine. Et vu qu'il y avait des Asari qui bossaient ici également, je jurerai que la gérante était en couple avec une locale, d'où sa présence. Voire une décoration avec des fleurs et des arbustes humains dans cette colonie asari avait quelque chose de très ... déroutant. Et puis, c'était quoi cette manie de caser des ... Déesse, j'ai oublié le nom. Ah oui, des ficus! Pourquoi ils en mettaient partout? Il faudrait que je pose la question à une spécialiste un de ces quatre, tiens!


« Bougez pas les filles, je m'occupe des formalités. »

C'est sur cette simple indication que Tala nous laissa à l'entrée tandis qu'elle rentrait dans le petite enseigne pour discuter avec l'humaine. De notre côté, on regarda les environs. Le parcours était visible depuis l'entrée. Assez grand, du moins, c'était l'impression qu'il me donnait. Une des filles sursauta lorsqu'un petit animal blanc, tenant un bout de légume que je reconnus comme étant du poireau se mit à courir entre ses jambes, surprise. Celle-ci continua son chemin entre les jambes des Asari jusqu'à ce qu'Ishra finisse par l'attraper et le câliner tendrement.

« T'as vu Isi, un Nélaka humain! s'exclama-t-elle tandis que le petit animal ronronnait doucement suite aux caresses de l'Asari.
- Un chat, Ish, corrigeai-je en souriant.
- Oui, bon, j'ai plus eu l'habitude de voir des Nélaka, ça reste c'est tout ... Ils sont si mignons!
- Oh, elle vous embête? lança la gérante qui approchait de nous en compagnie de Tala, cette dernière regardant l'animal avec curiosité.
- Oh, non pas de soucis, répondit Ishra en souriant, reposant la chatte sur le sol, celle-ci se frottant contre la jambe de l'Asari en ronronnant.
- Tiens, elle a l'air de beaucoup vous appréciez, rigola la gérante.
- Les animaux l'adorent, plaisantais-je tandis que l'animal se rapprochait de l'humaine.
- Oh, si vous voulez, vous pouvez l'adopter, c'est une chatte érante. Personne ici n'en veut, j'ai juste pris l'habitude de m'en occuper.
- Oh, eh bien, je ...
- On verra ça plus tard, on est pas là pour ça. Les filles, suivez les consignes de Madame ici présente, elle vous expliquera comment ça marche! »

Le petit groupe acquieça et toutes se turent pour écouter l'humaine attentivement. Du moins pour la plupart, des curieuses encore étonnées par la chatte, pour qui c'était bien la première fois qu'elle en voyait un.

« Rien de bien compliqué les bleues. Enfin pour la plupart, ajouta-t-elle en remarquant ma peau mauve ce qui eut pour conséquence de déclencher quelques rires. On vous prète des répliques d'armes qui tirent des billes de peintures et les protections adéquates, notamment un masque. Une bille de peinture dans les yeux, ce n'est pas des plus agréables, ajouta-t-elle sur le ton de la plaisanterie, entrainant quelques nouveaux petits rires. L'idée est simple. Deux équipes s'affrontent. Dès que l'une d'entre vous est touchée par une bille de peinture, vous êtes considérée comme morte. Bien évidemment, toute biotique est interdite, même pour simplement crée une barrière. Il en va de même pour vos OmniTech. Il y a ensuite plusieurs règles qui existent en fonction de l'objectif à remplir. Madame Nalzasis a décidé de choisir l'objectif de l'éliminiation du leader adverse. Le but est simple : dès que le leader de votre équipe est touchée,  vous perdez.
- C'est exact. On va faire une partie en trois manches gagnantes. Donc au maximum, on en aura cinq. Je serai la leader de l'équipe bleue. Et Miss N'iim celle de l'équipe mauve.
- Pourquoi ne suis-je pas surpise, lançai-je.
- Il fallait bien quelqu'un de mon niveau, rétorqua-t-elle avec un sourire en coin.
- Votre niveau? Mais les mauves vont vous ridiculisez les bleues, contrai-je sur un ton de défi.
- Ah! Voilà une attitude que j'adore! s'exclama la gérante. Allez, suivez-moi, je vais toutes vous équipez. »

La vingtaine d'Asari que nous étions suivi donc la belle humaine à l'intérieur du bâtiment. Il était bien plus grand qu'il en avait l'air de prime à bord vu qu'on put toute rentrer à l'intérieur. On descendit à un sous-sol via un petit escalier en bois local pour arriver à l'équivalent d'un arsenal digne d'un baron du crime des Systèmes Terminus. Au détail près que ces armes-ci ne risquaient pas de tuer grand monde.

Tandis que l'humaine déblattait des informations à droite à gauche, j'examinai de mon côté les armes plus en détail. Des petits hologrammes flottaient devant chaque modèle. On y trouvait différentes données techniques ainsi que l'immatriculation de chaque réplique d'arme.

Je me retournai vers la gérante du paintball quand celle-ci m'interepella pour que je décide avec Tala des compositions des deux équipes. Après un rapide échange, on opta pour piocher chacune notre tour une Asari. Bien évidemment, mon premier choix se tourna vers Ishra. Non négociable et j'étais quasi certaine que la Capitaine de la Neliane avait fait exprès de me laisser commencer.

Par la suite, mon choix fut plus stratégique. Du moins, j'ai essayé. Ignorant pour quasiment toutes leur aptitude au combat, j'avais du coup préféré opter pour les affinités. Celles qui se connaissaient bien auraient sans doute plus de faciliter à combattre côte à côte et agir à peu près en symbiose que si j'avais pioché au hasard. Enfin, je l'espérai...

Une fois les équipes faites, l'humaine nous tendit les maillots colorés qu'on enfila sur nos tenues respectives. Cela fait, on décida de se concerter entre nous pour réfléchir à une stratégie. En effet, il y avait tout type de réplique ici : allant du simple pistolet au fusil de précision. Mon choix avait été ce dernier. J'aurai bien pris en prime une mitraillette mais une des règles imposées était de ne porter qu'une seule arme. Cela étant, vu que je devais rester cacher pour éviter de me faire toucher et que notre équipe perde, cela me semblait être une bonne idée.


C'est ainsi partagés et équipés que nos deux groupes remontèrent puis se dirigèrent vers le terrain de jeu. La gérante nous rappella une dernière fois les règles, puis nous disperça. Un groupe à une extrémité, l'autre à l'opposé. Je pus apprécier bien mieux la zone. Il s'agissait d'un simulacre de parc avec des accès sur les côtés avec de longs couloirs, une fontaine au centre et de nombreux arbres un peu partout. Dont certains troncs étaient tachetés de toutes les couleurs.

« Bon, c'est parti ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto
Fan N°1 de Blasto
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25

Infos rapides
Âge: 444
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique

MessageSujet: Re: Du plomb dans l'aile [Solo]   Jeu 20 Nov - 18:20



« Légende des couleurs »


• #00FF66 : Isïana N’iim
• #FF9900 : Ishra S’Lani
• #99CC00: Capitaine Tala Nalzasis


On se plaça chacun d'un côté, mon équipe mauve la plus proche de l'entrée, l'équipe bleue de Tala à l'opposé. On attendit que quelqu'un nous donne le départ puis se fut parti! Ce fut un peu chaotique à vrai dire. Chacune s'éparpilla dans tous les sens sans réelle stratégie. Je soupirai intérieurement, ça vallait la peine que je leur donne des indications! Je fis ce que je pus pour garder Ishra et trois autres proche de moi pour garder un semblant de protection. Mais évidemment, ça ne fut pas suffisant et après que les autres de mon équipe se fassent éliminer les unes après les autres, je finis par me prendre de la peinture au niveau du ventre.

« Alors Miss N'iim, nous "ridiculisez"? me lança Tala, comme je m'y serai attendue.
- Je suis généreuse, je vous laisse un point d'avance, répondis-je d'un ton amusé.
- Oh trop aimable à vous. Faites attention à ne pas trop nous en donner, on risquerait de s'ennuyer, nous. »

Me contentant de rire à la remarque, tout le monde retourna à son point de départ. J'en profitai pour engueuler un peu celles qui étaient parti dans tous les sens. Ce qui eut le mérite d'en calmer certaines. D'autres non, mais bon, tant pis pour elles. Quand elles se feraient touchées les premières et s'ennuiront le reste de la manche, ça les ferait peut-être réfléchir.

Et la seconde manche fut en notre faveur. Ayant bien analysés les lieux, j'avais envoyé Ishra à un endroit pour servir d'appât. Cela fonctionna et bien qu'elle se fasse rapidement éliminer de la partie, j'avais eus une ouverture et avec mon fusil de précision, je tirai une bille de peinture qui vint se loger dans le dos de Tala.

« Et un, partout! lançai-je en riant.
- Je vois, on le prend sur ce ton. »

Une troisième manche, puis une quatrième. Deux partout. La dernière manche allait être celle qui allait nous départager. Et j'avais épuisé mes idées. Tala avait contré ma stratégie à la troisième manche et je m'étais rapidement retrouvée esseulée près de la fontaine. J'avais du coup adapté mon idée en attaquant sur deux côtés à la fois. Et cela avait fonctionné. Mais cette fois-ci?

J'optai donc pour une stratégie plutôt audacieuse. En fait, totalement idiote, mais puisque je m'étais montrée intelligente jusque là, peut-être cela fonctionnerait-il. Je l'espérai. Ma stratégie était en fait toute simple. Je restai au point de départ, cachée derrière un arbre, tandis que tout le reste de l'équipe mauve attaquait l'équipe bleue. Une fois que j'aurai Tala qui passerait dans mon viseur, je lui tirerai dessus. Sinon, l'idée était que les autres s'en occupent avant. Un minimum de risque pour moi.

Je pus donc observer les filles s'avançaient le long des couloirs jusqu'à ce que les angles morts m'empêchent de suivre ce qui se passaient. De temps en temps, je voyais une membre de l'équipe bleue passer dans mon viseur, mais je ne tirai pas. Je risquai de me faire repérer. Ce qui n'aurait pas été une bonne idée.

Puis, enfin, je la vis! Elle était dans mon champ de vision. Je pris ma respiration tandis que j’alignai ma visée. Là, voilà, parfait. Juste au niveau de la poitrine. J'appuyai sur la détente. Et puis au dernier moment Ishra qui passa devant Tala. Et la bille de peinture toucha le postérieur de ma petite Ish, sur la fesse gauche je crois. Celle-ci sursauta, surprise de se prendre un tir par derrière. Cela valut une série de rire à travers le terrain de paintball.

« Mais! Ish! »

Le pourpre me monta au visage tellement j'étais embarrassée. Au point d'en oublier la partie et je reçus deux tirs de peintures de deux directions différentes. L'une au niveau des côtes, l'autre à la poitrine.

« Ah! Ah! C'est bon, c'est bon, je me rends les filles, j'ai perdu, j'ai compris! »

Une nouvelle série de fous rires dans l'assemblée. Déesse! Je ne savais plus où me mettre! Ish était en train de se masser le postérieur en me regardant, entre l'énervement et la stupeur. Quant à Tala, oulà, elle était heureuse. Son petit sourire en coin était si insupportable sur le coup! Mais bon, elle avait raison d'en profiter, je ne pouvais pas trop lui en vouloir. Cela me faisait quand même un peu mal au cœur. Ma fierté quoi! Bon, vous me direz, vu mon passé, certains penseraient que je n'en ai pas. Ce qui était mal me connaître. Très mal.

« Eh bien, je savais que vous aimiez Miss S'Lani, mais pas au point de lui tirer dessus à tout va,
- Si vous saviez répondis-je avec un petit sourire en coin qui la déstabilisa plus qu'autre chose, cherchant sans doute le sous-entendu. Seriez-vous jalouse que ça ne soit pas votre cas?
- Oh, Déesse non. Sans façon.
- Vous refuseriez mes avances? dis-je d'un ton faussement innocent.
- Vos? Quoi? manqua-t-elle de s'étouffer. J'aurai trop peur de me prendre une balle perdue de votre part.
- C'est petit ça!
- En attendant, tu m'as pas loupé Isi, se pleignit Ish
- Mais désolée choupinette, je ne te visais pas toi! »

S'en suivit une nouvelle tournée de rire. Mais la gérante revint pour nous indiquer de sortir du terrain, en effet, les prochains attendaient déjà. Docilement, on laissa la place pour rejoindre la gérante. Celle-ci tenait la chatte de tout à l'heure. Elle nous interpella d'ailleurs tandis que les autres Asari partaient rendre le matériel.

« Je pense qu'elle vous a pris d'affection, elle n'arrêtait pas de vouloir vous rejoindre nous dit-elle à l'attention d'Ish.
- Oh vraiment?, s'étonna la concernée.
- Oui, oui! Vous pouvez la prendre avec vous si vous le souhaitez.
- Isi?
- Ah c'est toi qui voit. Ce sera ton animal, pas le mien. Toi qui t'en occuperas par contre.
- Moi ça me va! s'exclama-t-elle, ravie. Elle a un nom?
- Pas vraiment, on l'appelle le chat.
- On aura bien le temps d'en trouver un.
- J'aurai...»

N'insistant pas, je souris simplement. Mais avant de pouvoir récupérer la chatte, on allait d'abord devoir rendre nos affaires de paintball. Ce qu'on fit. J'entendis quelques remarques murmurées à mon arrivée suivit de quelques rires. Bon, nul doute que j'avais désormais acquis le titre d'experte
en tir allié. Et j'allais surement avoir cette réputation un bon moment. Cela me fit soupirer ...

Mais au moins, l'équipage était d'excellente humeur. Une bonne chose au vu des évènements du mois dernier sur Argos Rhô qui, même s'il n'y avait vu – miraculeusement ! - aucune perte ainsi que les blessées lors de l'affrontement récent dans le système avait un peu ruiné le moral de l'équipage. Malgré l’embarras, moi-même arrivé à m'amuser de la situation.

Bon, et puis, voir Ish aussi ravie avec son animal me fit chaud au cœur. Bon, cela étant, je les connaissais ces sales petites bêtes! Et cette chatte n'avait pas intérêt à venir empiéter sur mon territoire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Du plomb dans l'aile [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fauve Blackmoon † Une des poulettes a du plomb dans l’aile
» Dans l'aile Est
» Dans l'aile Ouest
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Chasse forestière (PV: Ouranos, Diesel sans plomb 51)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Système Lakmos (Falazé)-
Sauter vers: