Hanibale asari

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hanibale asari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nissara T'sironia
Foudre bleu
Foudre bleu
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 14/01/2014

Infos rapides
Âge: 432
Profession: Commando asari
Classe: Biotique et Martiale

MessageSujet: Hanibale asari    Sam 8 Nov - 3:14

• Date du RP: 3 Avril
• Lieu du RP: Oméga
• Type de RP: Prime
• Nombres de personnes requises: Kali et Nissara, voir autre de l'équipe de kali


Oméga, la terre de toutes les promesses, la terre perdus ou peu importe comment les autres races l’appelait, était un lieu de crime organisé, de chaos jugulé et d’opportunité rentables. Voilà ou se trouvait Nissara T’sironia, commando asari, dans l’un des endroits les plus dangereux de la galaxie. Elle avait conscience de ne pas être dans l’endroit le plus sûr pour elle, en tant qu’agent concilien elle n’avait pas de réel poids dans cette partie de non droit de la galaxie. Elle avait cependant entendus une rumeur, une rumeur qui ne pouvait pas la laisser indifférente … La chasseresse venait de débarquer par l’un des multiples transports accepté par la reine pirate, équipé de pied en cape, certains regardaient son équipement avec avidité, se disant qu’ils pourraient en tirer un bon prix. D’un autre côté, une asari à l’aire sévère aussi bien équipé devait savoir se défendre. La plupart des gens la regardait ainsi, avec un mélange de convoitise et de crainte, cette crainte était d’autant plus présente quand les regards se portait sur le Varren à ses côtés.

La commando examina son environnement, elle était donc dans l’une des baie de chargement de cette ancienne mine géante, l’endroit ne reluisait absolument pas, loin du clinquant de la citadelle. Tout semblait avoir été endommagé puis reconstruit avec des techniques variables offrant un splendide contraste de différentes époques de reconstructions. Quelques traces de ci de la témoignaient d’entretiens récent, Oméga n’avait pas échappé à la guerre avec Cerberus, l’affaire avait fait grand bruit d’ailleurs. Certaines rumeurs témoignaient même de plus de clémence de la part de la reine pirate, une sorte d’adoucissement. Cela intriguait la commando qui avait connus l’époque ou Aria semblait sans pitié. Cependant la chasseresse ne pouvait s’empêcher d’éprouver une forme de respect pour cette asari, certes aux mains taché de sang, mais avec une logique bien ficelé et un charisme écrasant. Fendant la foule de badaud et racaille qui voyait en Oméga un lieu plein de promesse elle passa devant un « contrôle » des Serre. Ce groupe mercenaire avait su profiter du vide laissé par les trois autres puissantes organisations qu’était le soleil bleus, éclipse et les berzerker. Une turienne aux tatouages jaunes l’examina et sembla communiquer à sa radio, si la commando n’était pas stoppé ici, nul doute que certains étaient maintenant au courant de sa présence. Heureusement pour elle, elle n’avait rien d’une personnalité galactique.

Pénétrant dans les couloirs aux architectures changeantes bondées de monde, elle ne quitta pas réellement la zone et se retrouva dans un étrange petit hangar, bien trop étriqué pour donner envie d’y installer un camp, mais de quoi déposer une petite navette, ce qui convenait parfaitement au « propriétaire » des lieux. S’approchant de la porte elle repéra un genre de dispositif d’alarme un peu voyant.. Méfiante elle en repéra un second bien mieux dissimulé. Un sourire ourla les lèvres de la chasseresse qui fit signe à son varren de rester ici. Ce dernier gémi doucement, inquiet pour sa maitresse. D’une caresse tendre elle le calma et escalada souplement la façade avant de se faufiler dans une ouverture à peine plus grande qu’une conduite d’aire. Se réceptionnant souplement de l’autre côté elle avança tranquillement pour arriver sur une petite passerelle à demi effondré donnant sur un bien étrange spectacle. Un krogan tout ce qu’il y’avais de plus classique dans sa lourde armure au ton jaune orangé, un lance pique graal fixé au niveau des reins et des outils à la main, faisait un cours de mécanique à un Quarien. Ce dernier portait une tenue classique pour ceux de son peuple, les soieries d’un rouge orangé s’harmonisant asse bien avec l’ambiance du lieu, mais en beaucoup plus classe. Les deux étranges personnages penchés sur une navette Kodiak lourdement modifié. Doté des mêmes couleurs que son propriétaire Krogan, il avait été largement renforcé au niveau de son blindage, et au niveau de son armement.

« Tu vois ? Je t’avais dit que c’était les manchons d’accouplement qui étaient encrassé ! Les XL-54 ont vraiment ce petit souci, c’est dommage car niveau performance, c’est pas comparable »

« Avoue que ça aurait pu venir des coupleurs énergétique, tu le fait surconsommer vue tout le poids ajouté »

« Sur du matos Quarien ouais, mais la c’est des truc de l’alliance, pas mal bidouiller certes, mais c’est pas ça leur points faible. »

« Toujours aussi dégourdie en mécanique Vurk »


Le Krogan ainsi interpelé, leva la tête furieux avant de reconnaitre l’asari. Il éclata alors de rire.

« Et toi toujours aussi dégourdie pour te faufiler ! J’me demande comment ton p’tit cul bleus fait pour passer partout »

« Fait gaffe, je pourrais mal le prendre ! »


Lança la commando en riant avant de se jeter dans le vide et de ralentir sa chute par sa biotique, oui elle aimait se la péter parfois, ce qui ne manqua pas de faire se marrer le mécano qui leva les mains en signe d’apaisement. Et présenta son camarade de bricolage.

« Je t’avais parlé de lui. »

« Oui je m’en souviens, Neemla Vas Reya c’est cela ? Enchanté, Nissara T’sironia »

« De même, j’ai beaucoup entendus parler de vous, hum .. Goto est content de vous rencontrer également »

« Goto ? »
La commando cligna un instant des yeux avant que l’appareil vocal du quarien ne transmette une nouvelle voix, plus synthétique.

« Enchanté de vous rencontrer également »

La commando ouvrit de grands yeux en comprenant ce qu’elle venait d’entendre, des rumeurs lui était parvenus sur ce fait, mais elle n’y accordait pas réellement de crédit.

« Hé ouais, le p’tit à un Geth dans la combi ! J’comprend pas comment il fait, ça me ferais flipper moi que mon armure pense et parle ! »

« Goto m’aide énormément tu sais »

« Ouais ouais … Bon, tu viens pour mon message c’est ça ? »


La commando reprit un air plus sérieux et opina entrainé légèrement à l’écart par le Krogan qui ne voulait visiblement pas impliquer son protégé.

« Les gars d’Aria sont un peu tendus, cette asari se fait une sacrée réputation ici et ça semble pas plaire à la reine pirate. Bon, des détraqué y’en à plein pourtant sur Oméga, je me demande ce que celle-là à de plus que les autres, enfin … Elle reste dangereuse, pour qu’aria la prenne au sérieux en tout cas. Mais elle à quoi de si spéciale pour que toi aussi tu t’y intéresse ? »

Nissara eu une moue, les Ardath Yakshi était une tare propre à sa race qu’elle cachait scrupuleusement aux autres espèces, même si la politique avait changé cela restait un sujet délicat, d’autant plus que la propre sœur de la commando en était une, mais qui savait se contrôler elle.

« C’est compliqué, mais en gros, c’est une tare que l’on n’aime pas trop dans notre espèce et je pense que c’est pour ça que Aria est si à crans la dessus, ou alors je me plante et c’est juste qu’elle la trouve trop tarée pour la laisser en vie. »

« Hum .. Mouais bon comme tu le sens. J’ai parlé à quelques gars d’Aria, elle traite pas ça en personne bien sûr, mais j’ai pu t’avoir les infos qu’ils balancent aux freelance. J’sais pas qui d’autre y’a sur l’affaire mais ils découragent les petites frappes donc tu devrais pas avoir de débutant dans les pattes »

« Ouais, juste les pires qui voudront la prime »
Lâche la commando amusée, ce qui fit ricaner le krogan.

« Ouais, bref, si t’a besoin d’un truc au pire tu m’appel, l’affaire m’intéresse pas plus que ça mais j’veux bien te filer un coup d’main si t’est dans la panade. »

« Trop gentil ! »

« Que veux-tu, j’résiste pas aux p’tite bleus en armure »


La chasseresse rit de bon cœur et lui donna une claque dans le dos en souriant. Elle récupéra les données de Vurk avant de ressortir, par la porte cette fois, du Hangar. Une fois dehors Nissara vit un humain coincé sous un Vadrouille qui lui grondait « gentiment » au visage. Un sifflement de sa maitresse et le Varren revient vers elle pour avoir une caresse. Allumant son omnitech, totalement indifférente aux cris de terreur lâché par l’humain qui s’enfuyait, la chasseresse repéra une des informations intéressantes … l’emplacement de la dernière victime de l’asari cannibale. La commando se mit en route, s’aidant largement d’un plans sommaire fournis par Vurk. Il faut dire qu’Oméga était un vrais labyrinthe, un enchevêtrement chaotique de construction et de nouveau chantier pour gagner en place. En chemin Nissara se demanda si elle avait juste affaire à une détraqué mangeuse de chair ou à une authentique Ardath-yakshi, dans les deux cas, pour qu’Aria pose une telle prime sur cette être, c’est qu’elle devait avoir causé énormément de dégâts. Elle arriva finalement dans un bloc d’habitation des plus banale sur Oméga, mal famé, sale et surpeuplé. Des gens trainaient dans la rue, évitant soigneusement le chemin de la commando, d’autres au contraire la toisé de façon agressive elle ne dut d’éviter de se faire agresser que la présence de deux molosse d’Aria, un Krogan et un Butarien, qui tenait la porte du lieux du dernier meurtre. Elle s’approcha directement d’eux avant de parler.

« Je viens pour la prime, j’aimerais voir l’endroit pour pouvoir traquer cette malade »

Le butarien la détailla de bas en haut, ainsi que le Krogan, à ceci près que le premier garde pencha la tête vers la gauche, qui était une insulte chez ceux de sa race. Un sourire provocateur aux lèvres, la commando pencha également sa tête de ce côté ce qui fit ricaner le Krogan qui ouvrit la porte.

« Y’a déjà quelqu’un, vas falloir coopérer ou régler vos différents ailleurs, Aria veux pas plus de bordel qu’il y’en à déjà. »

La commando Opina avant de pénétrer dans le bâtiment, ignorant superbement le regard meurtrier du Butarien qui ne fit qu’alimenter le rire de son collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali T'Kando
Azure Widow
Azure Widow
avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 25/04/2014
Age : 26
Localisation : La Citadelle

Infos rapides
Âge: 299
Profession: Mercenaire
Classe: Martiale et Biotique

MessageSujet: Re: Hanibale asari    Dim 28 Déc - 21:41

Cela faisait un peu plus de 3 ans qu’elle n’avait pas mis les pieds dans la capitale des Systèmes Terminus, Omega. Malheureusement, Azure Widow n’était pas ici pour le plaisir et le travail qu’elle devait accomplir sous la roche remplit d’ezo était très loin d’être plaisant. Ainsi, avant de se lancer dans une chasse à l’homme, la mercenaire se perdit dans les artères poussiéreuses du cœur du Mal avant de se poser quelques instants dans un bar pour déguster un alcool qui pourrait servir de carburant à son yatch. Cela faisait 3 ans que Kali n’avait pas posé ses bottes sur ce caillou qui était ce qui se rapprochait le plus de son fouillé. Il fallait le faire pour considérer Omega comme son chez-soi… cependant, il était de nature publique qu’Azure Widow n’avait pas toute sa tête alors cette attirance moribonde qu’elle avait pour la Citadelle des Terminus se comprenait plutôt bien. Et puis… ici-bas, elle n’était pas la seule à dire qu’Omega était son chez-soi. Finalement, après avoir descendu son verre et manger un sandwich dont il ne valait mieux pas connaître les ingrédients, Kali décida de se rendre au nouveau lieu de rendez-vous fixé par leur contact. Au départ, ils devaient se rencontrer à l’extérieur de L’Au-delà mais la cible qu’elle devait tuer avait fait une nouvelle victime. Par conséquent, son employeur lui demanda d’aller directement sur la scène de crime pour débuter son enquête. De plus, il précisa qu’elle ne serait pas seul sur l’affaire… et la mercenaire devait avouer qu’elle n’était pas contre cette idée. Finalement, après une bonne demi-heure de voyage, Kali arriva au lieu de rendez-vous gardé par deux gars d’Aria, un Krogan et un butarien. Expliquant rapidement qu’elle était l’une des freelances engagée par le chargé de l’affaire Coreya, elle rentra sans attendre dans l’appartement. Et elle y découvrit une scène bien plus dérangeante qu’elle ne l’aurait imaginé.

Lorsque l’on descend dans la fosse au lion, il ne faut pas s’étonner de trouver des squelettes aux os brisés jonchés le sable rougeoyant du dernier malheureux qui fut jeté dans l’arène. Dans le même ordre d’idée, lorsque l’on descend à Oméga, il ne faut pas s’étonner de trouver des trucs sordides… cependant… Kali devait bien avouer que le tableau qui dégoulinait devant elle dépassait de très loin le sordide de la station. Cela le dépassait à tel point que même Aria, la reine d’Oméga, en était dégouté… et il y avait de quoi. Devant la mercenaire se tenait une scène grotesque, tiré du film Sin City, recrée pour les plaisirs carnassiers d’une Asari dont la santé mentale était sûrement bien plus préoccupante que celle de l’ancien commando. Mademoiselle Coreya Naz’am, comme elle se faisait appeler, était un spécimen assez étrange dont le régime était totalement constitué de viande qu’elle tranchait elle-même à partir de congénère encore frétillant, sûrement que la peur leur donnait une saveur alléchante après les avoir gorgé, noyé, plumé et rôti. A côté d’elle, les Ardat-Yakshi étaient des émissaires du bon goût et de la jovialité et la mort qu’elle provoquait par leur ébats était sûrement mille fois plus agréable que la fin offerte par celle dont la tête finirait bientôt empaillée sur une plaque et accrochée au-dessus de la cheminée de la mercenaire. En tout cas, de ce que Kali pouvait observer, elle espérait ne jamais avoir comme hôte sa cible pour un diner.

Le passage suivant a été caché du fait de son contenu pouvant choquer les plus jeunes. Sa lecture n’est en aucun cas nécessaire à la compréhension de la suite du rp par conséquent vous pouvez ne pas le lire. Si le staff juge son contenu inapproprié je le supprimerai immédiatement.

Spoiler:
 


Ce que Kali avait en face d’elle la dégoutait tout simplement et le contraste saisissant entre la partie nette et immaculée où c’était assise Coreya et la partie salit par le sang de la victime rendait le tout incroyablement malsain et malgré tout ce qu’elle avait pu voir dans sa vie, ce qui se trouvait devant elle la rendait mal à l’aise. Le pire, c’est que cette scène remontait en elle les souvenirs de sa captivité avec le scientifique Butarien et toutes les tortures qu’elle avait subi à l’époque. Pour empêcher le retour de ces effroyables souvenirs, elle fut forcée de se mettre une claque pour se rattacher à la réalité. Elle n’avait qu’une envie, c’était de sortir de cet endroit et respiré un air que le sang et la chair en putréfaction n’avait pas pollué. Malgré cela, elle devait rester dans l’appartement de la victime dans l’espoir de trouver des indices sur la location de Coreya ou de sa prochaine victime… Kali allait s’approcher de l’asari pour fouiller son corps lorsqu’elle entendit les deux gardes à l’extérieur entamer une conversation avec une troisième personne. Même si elle n’entendait pas leur conversation, elle se doutait que le troisième interlocuteur était la seconde personne assigné à la traque de la cible. Faisant attention de ne pas marcher sur la flaque de sang, l’ancienne commando s’approcha de la porte d’entrer pour saluer sa comparse. Affichant un grand sourire, elle déclara :

« - Bien le bonjour, je me présente Kali… et vous c’est quoi votre petit nom… »

Lorsque Kali vit le visage de celle avec qui elle allait partager la prime, elle se figea instantanément, choqué. Elle essaya ensuite d’articuler quelques mots mais rien ne sortit en clair et entre deux bégaiements, elle finit par articuler :

« - Mama ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu
Foudre bleu
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 14/01/2014

Infos rapides
Âge: 432
Profession: Commando asari
Classe: Biotique et Martiale

MessageSujet: Re: Hanibale asari    Mer 7 Jan - 17:51

Nissara n’était pas du genre à se retrouver désemparé ou perdus, elle avait appris à répondre à pas mal de situation au cours de sa vie, mais là, elle fut totalement prise de court. La première surprise fut la voix, intrigante, rappelant quelques souvenirs lointains. Puis ce fut au tour d’une silhouette, d’un visage et d’un surnom … Cet enchainement déclencha un raz de marée d’image et d’émotion chez la commando qui resta un instant figé. Les images d’une jeune asari pleine d’assurance ou elle dû mettre du plomb dans le crane, puis celle d’une chasseresses faisant ses premières armes, puis une commando, fière, forte et prometteuse … avant de laisser la place à une fille brisé obligé de voir ses camarades torturé à mort devant elle. La commando se souvenait encore de l’état de Kali quand son équipe l’avait sortie du laboratoire d’un énième taré de la galaxie. Elle seul avait survécus et finis dans une clinique spécialisé.

« Kali … »

Sa voix semblait lointaine, perdus dans les méandres d’émotions contradictoires. La commando généreuse était devenus une dangereuse tueuse et Nissara ne savait trop comment réagir. D’un côté, Kali était son ancienne élève assidue et attentive, la commando avait noué une véritable complicité avec elle. De l’autre, l’ancienne commando avait sombrée, tourmentée par ce qu’elle avait vécus elle était devenue une mercenaire brutale et sanglante. Cette image semblait cependant loin de la réalité au vue de l’état de choc de la mercenaire. Les désirs et réactions s’entrechoquaient dans l’esprit de Nissara qui hésitait entre étreindre Kali, heureuse de la voir vivante, et l’arrêter afin que cesse son sillon sanglant. Finalement des paroles furent les seuls choses qu’elle parvient à faire, des paroles charriant le regret.

« Pourquoi Kali …. Pourquoi avoir fuis ? Je t’ai cherché pendant des années …. Pourquoi être devenu azure Widow ? »

Oui, Nissara connaissait le nom de scène de son ancienne élève, elle l’avait longtemps recherché dans ses actions sans jamais la retrouver. Cela lui avait cependant permit de suivre ses péripéties et d’avoir appris pas mal de choses sur ce qu’elle était devenus. Elle se doutait un peu de la réponse qu’allait lui fournir la l’ex commando, mais elle voulait l’entendre de sa bouche et pas autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali T'Kando
Azure Widow
Azure Widow
avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 25/04/2014
Age : 26
Localisation : La Citadelle

Infos rapides
Âge: 299
Profession: Mercenaire
Classe: Martiale et Biotique

MessageSujet: Re: Hanibale asari    Mer 18 Fév - 0:43

Mama… ce surnom qu’elle avait donné à Nissara alors qu’elle était son instructrice tandis qu’elle était dans les forces armées asaris, c’était elle qui l’avait formé tout au long de sa croissance et parce qu’elle avait vu cette commando plus souvent que sa propre mère, elle avait fini par lui donner ce surnom. Ses camarades de l’époque l’avait également adoptés pour rendre honneur mais aussi se moquer, de la présence quasi-constante de Nissara pendant leur formation. C’était le bon temps, à l’époque, elle avait encore toute sa tête, des rêves de petites filles et des sœurs à qui elle pouvait tout confier en étant sûr de ne jamais être jugé. Et puis il y avait Nissara… cette image de perfection que toutes les quatre voulaient atteindre même si aucune n’avait jamais osé l’avouer... jusqu’au dur retour à la réalité. Elles s’étaient crues invincibles. Maintenant, seul Kali est en vie. Heureusement, les années avaient presque effacés le traumatisme que Kali avait vécu, sa folie s’était atténuée… ou plutôt s’était-elle mélangée à ce qu’elle avait été auparavant pour créer une toute nouvelle personne… L’asari ne saurait le dire. Ce qui était sûr, c’est que le résultat ne lui déplaisait pas plus que cela. Elle avait fini par apprendre à apprivoiser la bête qui la déchirait de l’intérieur et bon dieu qu’est-ce qu’elle aimait l’avoir en laisse. Désormais, c’est elle qui la contrôle et plus l’inverse.
Lorsque Nissara finit par reconnaître Kali, l’expression qui lui traversa le visage n’était pas particulièrement plaisant… il fallait dire que lorsqu’elle avait fui l’asile dans lequel elle avait été interné, elle avait envoyé deux gardes dans un lit d’hôpital. Rien de très grave mais il n’aurait pas pu se remettre à gambader avant quelques semaines de repos alité. Après cette évènement assez embarrassant pour les autorités asari, Kali avait cru comprendre que se fut Nissara qui avait pris la charge de la retrouver et de la ramener. Etant donné que les deux asari se retrouvaient un peu plus d’un siècle plus tard, vous pouvez facilement imaginer à quel point cette mission avait été un succès. Elle savait donc pertinemment qu’elle n’allait pas être très contente de le voir et pourtant… elle avait espéré des retrouvailles plus chaleureuse… plus chaleureuse qu’un simple :
« Pourquoi ? »
L’ancienne commando ne répondit pas à cette question, elle se contenta de se retourner vers le cadavre pour l’examiner. Elle le fouilla approximativement avant de se faire face violement à Nissara et de lâcher, une touche de colère dans la voix :


« - Pourquoi ? Non franchement pourquoi ? Après tout ce temps vous n’avez vraiment pas compris ? »

Kali soupira longuement. Elle allait reprendre la parole mais elle se coupa la parole, crachant un petit juron les lèvres à peine ouverte. Laissant de côté le cadavre, elle se dirigea vers l’ordinateur et l’alluma. Etant donné que ce dernier était verrouillé par un code, elle activa son omnitech et avec l’aide de l’afficha prédictif, il commença à craquer la faible sécurité de cet ordinateur domestique. Finalement, lorsqu’elle arriva au bout du crackage, elle se retourna vers Nissara et lâcha :

« - J’ai… j’ai attendu trois putains d’années… Trois foutues années dans une camisole de force, droguée comme une putain de junkie 24 heures sur 24, parqués avec des tarés encore plus malade que moi avec pour seul espoir la promesse que vous m’aviez faites en m’extirpant de l’enfer où j’étais tombée. Vous vous souvenez ? On va l’attraper Kali que vous disiez, on lui fera payer… ça fait peut-être un siècle mais je n’ai pas oublié. Alors pourquoi est-ce que je me suis enfuie ? Parce que j’en avais marre d’attendre… et puis comme ça je vous ai évité de trouver une fausse excuse pour m’expliquer qu’il vous avait échappé. »

Ravalant une série d’insulte dans leur langue, Kali se reconcentra sur l’ordinateur de la victime pour trouver un agenda, des memos, quelques choses qui indiquent où est-ce qu’elle aurait pu rencontrer la dingo qui l’avait ouverte en deux pour lui bouffer les abattis. Malheureusement, elle n’était pas vraiment dans ce qu’elle faisait. Elle ne pensait qu’à Nissara pour l’instant alors, tout en continuant de regarder l’écran elle déclara :

« - Mais ce n’est pas grave… c’est vieux tout ça… et puis je l’ai trouvé cet enfoiré et je nous ai vengé… c’est tout ce qui compte. Allez, mettons-nous au boulot, si vous voulez arrêter une cinglé, autant s’en prendre à celle qui à transformer notre compatriote en sandwich. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu
Foudre bleu
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 14/01/2014

Infos rapides
Âge: 432
Profession: Commando asari
Classe: Biotique et Martiale

MessageSujet: Re: Hanibale asari    Jeu 19 Fév - 21:38

Nissara devait être aussi marqué par cette rencontre que l’était Kali. Cependant ses instincts se réveillèrent pour de bon, lui faisant embrasser la pièce du regard avant qu’elle ne secoue la tête devant le spectacle macabre qu’offrait la zone de « déjeuner ». La scène l’écœura intérieurement, ho elle avait déjà vue pire et verrais surement encore bien d’autres atrocités si elle ne mourrait pas en service avant, cependant elle avait retrouvé asse d’humanité pour ne pas apprécier tomber sur ce genre de scène. C’est vers ce moment-là que Kali répondit à la commando, et elle lança ses vérité au visage de la chasseresse.

Nissara ferma un instant les yeux, elle avait compris Kali dès le jour de sa fuite, mais elle devait l’entendre de sa bouche. La commando senti une pointe dans sa poitrine en se rendant bien compte que Kali avait parfaitement raison. La chasseresse n’avait rien put faire pour son traitement, n’étant pas médecin elle avait tout de même essayé d’appuyer la baisse des traitements sans succès. Cependant la ou elle pouvait agir c’était contre son tortionnaire et elle s’était dépensé sans compter pour cela, mais pas suffisamment semblait-il.

La chasseresse jeta un nouveau coup d’œil à la scène macabre sans réellement la voir, en fait, elle lui rappela plus le traitement fait aux commandos du groupe de Kalita. Cette pensée la fit frissonner un instant mais elle se reprit et se dirigea finalement vers son ancienne élève. Elle parla, d’une voix calme, bien qu’une pointe de regret se fasse entendre à l’intérieur.

« On l’avait trouvé … le jour de ton évasion je venais t’annoncer qu’on avait mis la main sur des preuves, une piste solide qui allait nous mener à lui. Cependant tu avais fuis, et j’ai du tout faire pour empêcher une chasse contre toi, calmer les ardeurs et les craintes et me lancer à ta poursuite. Le temps que je retrouve la piste devenus froide, le temps que j’essaye de te retrouver … toi, tu lui avais déjà mis la main dessus. Ensuite je t’ai cherché longtemps, mais tu sais te faire discrète et j’avais peur, peur de ce que tu étais devenu, peur de ne pouvoir rien faire pour toi »

Même Nissara avait du mal à garder ses yeux levé, parfois son regard se perdait vers le sol comme elle parlait et se remémorait les décennies de recherches infructueuses en plus de ses missions. A sa dernière phrase elle poussa un lourd soupire et secoua la tête avant de redresser son visage pour planter son regard dans celui de Kali. Presque brillant, il reflétait un profond regret et une tristesse authentique. Ses pas la menait encore plus prêt d’elle, à portée de bras.

« Soyons claire, je ne me cherche pas de fausses excuses, j’ai tout fait, mais je n’y suis pas arrivé, je n’ai pas été asse forte Kali …. Désolé, j’’ai été une bien mauvaise Mama … »


Un sourire amer ourle les lèvres de la commando quand elle use de son surnom pendant cette période de formation. Après cette histoire elle n’avait plus jamais accepté qu’on l’appel ainsi. Elle ponctua ses propos d’une main ganté d’acier, qui se posa pourtant avec une délicatesse rare sur l’épaule de la pirate. Nissara se retenait de la prendre dans ses bras, ce ne serait peut-être pas à propos elle devait garder la tête froide, mais même elle avait bien du mal à le faire alors qu’elle retrouvait sa petite protégé après un siècle …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali T'Kando
Azure Widow
Azure Widow
avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 25/04/2014
Age : 26
Localisation : La Citadelle

Infos rapides
Âge: 299
Profession: Mercenaire
Classe: Martiale et Biotique

MessageSujet: Re: Hanibale asari    Ven 20 Mar - 18:11

Kali écoutait attentivement les mots qui sortait de la bouche de son ancienne instructrice, des mots remplis de regrets, des mots sincères… et comme un siècle auparavant, elle buvait ses paroles, sachant qu’ils reflétaient la vérité. C’était bizarre d’entendre la voix de Nissara après toutes ces années, il y avait quelque chose en elle qui serrait le cœur de Kali... comme des remords. Oh, elle ne regrettait pas ses actions, elle était heureuse maintenant et ce qu’elle est aujourd’hui a été forgé par ses choix. Ce qu’elle regrettait, c’était ce qu’elle avait fait subir à Nissara. Après, elle devait avouer être curieuse sur ce qu’aurait pu être sa vie, si elle avait été plus patiente. Peut-être serait-elle encore une commando à l’époque… peut-être serait-elle-même devenu probatrice puisque cela avait été son rêve de petite fille. Malheureusement, ce n’était que des suppositions… elle aurait tout aussi pu crever dans un coin ou ne jamais sortir de l’asile. Alors, autant se contenter du présent, surtout qu’il avait de quoi être plaisant.
Toujours face à l’ordinateur de la victime, Kali ne pouvait pas se concentrer sur ses recherchers alors qu’elle écoutait si attentivement les explications de Nissara, des explications qui avaient mis un siècle à arriver et pourtant… Kali trouvait cela étrangement agréable. Enfin de compte, malgré ces années sans se cotoyer, ses années à la détester, Kali avait toujours beaucoup d’admiration pour la commando mais ce n’était pas le moment de le dire. Alors elle se tut, laissant Nissara en finir avec ses mots.

« Soyons claire, je ne me cherche pas de fausses excuses, j’ai tout fait, mais je n’y suis pas arrivé, je n’ai pas été assez forte Kali …. Désolé, j’’ai été une bien mauvaise Mama … »

L’ancienne élève afficha un léger sourire puis elle se retourna vers Nissara et déclara :

« - Comme je l’ai dit… c’est vieux tout ça. Concentrons-nous donc sur le présent et essayons de ne pas décevoir Aria… ça… ça serait problématique je crois non ? »

Kali conclut sa phrase par un rire cristallin tandis que le ton légèrement ironique de ses derniers mots ne cachait nullement ce dont elle pensait de leur commanditaire. Même si la mercenaire respectait Aria, reconnaissant que l’asari était une certaine force de la nature, son but était quand même de lui faire de l’ombre. En pensant à cela, Kali se demanda si cette dernière connaissait les ambitions de son employé temporaire… il fallait dire que Kali n’était pas particulièrement discrète à ce niveau. D’un autre côté, la mercenaire avait autant de pouvoir de décision qu’une roturière face à une Impératrice, alors qu’on l’ignore n’était pas si étrange que ça. Cependant, elle comptait bien s’élever très rapidement et faire en sorte, que son nom ne soit plus ignoré.
Se reconcentrant sur sa tâche, l’ancienne commando se plongea dans les fichiers de l’ordinateur qu’elle avait finalement arrivé à cracker. Même si son omnitech était moddé pour faciliter les intrusions dans les systèmes informatiques, le piratage n’avait jamais été son point fort, elle préférait laisser faire d’autre personne plus doué qu’elle comme Lynia pouvait l’être. Cependant, elle devait savoir se débrouiller pour passer les barrières peu solide et l’ordinateur de la victime n’était pas vraiment compliqué à pirater. Il lui fallut tout de même un peu de temps. Après cela, elle n’avait pas d’autre choix que de fouiller ce que l’ordinateur contenait un fichier à la fois. Pour faciliter ses recherches, elle se concentra sur ce qui avait le plus de chance de lui donner un indice comme les mails de l’asari ou bien son agenda si elle en avait un sur son ordinateur. Après avoir passé plus d’une dizaine de minute à éplucher les données, Kali fini par tomber sur quelque chose d’intéressant.

« - D’après sa boite mail, je dirai que notre amie est mort il y a environ trois jours… les messages qu’elle a reçu depuis cette date n’ont pas été ouvert donc je pense que nous devrions concentrer nos recherches à ce moment. Par contre… hmmm… »

Kali s’approcha de l’écran en marmonnant avant de pianoter quelques choses sur le clavier. Quelques minutes plus tard, elle poussa un cri de victoire.

« - Ah ! Voila… c’est son agenda, super. Bon alors… Hmmm… Oh, ça c’est intéressant. Il y a trois jours, notre cher amie est allé à un restaurant pour participer à un speed dating. Avec un peu de chance, elle a rencontré Coreya là-bas, conclut et… elle a décidé de se faire un petit diner en privé. Alors… »

Continuant de cliquer et de pianoter sur l’ordinateur, Kali entra sur l’extranet, quelques minutes plus tard, elle tourna sur sa chaise pour faire face à Nissara :

« - Le speed dating a été organisé par une boite de rencontre qui a une "enseigne" à Oméga… et si on allait dragué un peu ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hanibale asari    

Revenir en haut Aller en bas
 
Hanibale asari
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Asari
» Le Galactica+ ses chasseurs
» Journal de Frey'jia T'Nora Ward (pas fini)
» Nommez cette Asari !
» Moïra T'Sanare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Système Sahrabarik (Oméga - Relais Cosmodésique)-
Sauter vers: