Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MJ : Tentaculeur
Admin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Mar 2 Déc - 19:20

Citation :
• Date du RP: 11 Avril 3 ARW (2189 EC)
• Lieu du RP: Système Tiamat, Algues Profondes
• Type de RP: Intrigue RP
• Nombres de personnes requises: 9 (Alexeï Kernov, Élizabeth Dawson, Isïana N'iim, Jonathan Sinassas, Kali T'Kando, Lynia T'Nora,  Nissara T'sironia, Rachel Barclay, Urdnot Uoldar)


--- Salle des Congrès du Présidium ---
H-18

« Bonjour, et bienvenue à tous et à toutes. Merci d'être présents aujourd'hui pour cet instant crucial » lança la Conseillère à Nevos à l'assemblée présente, son image depuis la Tour du Conseil relayée par la myriade de petits drones caméra qui virevoltaient au-dessus des trois actuels conseillers.

La dite assemblée aurait pu être la même que la précédente qui s'était déroulée un mois plus tôt. Le nombre était en tout le cas le même. La différence reposait sur le rapport de force. Il n'y avait quasiment aucuns mercenaires dans les parages. La faute au message de la Spectre Asari qui avait annoncé que le Conseil s'était servi d'eux simplement comme chair à canon. Ajoutait cela au fait que Molovsky n'avait pas été trouvé, de près ou de loin, abandonnant ainsi l'idée de toute possibilité de toucher la prime, et il n'y avait rien d'étonnant à ne pas en voir. La plupart qui était présent n'était que des amis ou de bonnes connaissances des militaires présents.

Et des militaires, là, il y en avait ! A vrai dire, ils constituaient près de quatre-vingt-dix pourcent de l'auditoire. En effet, le Conseil Militaire Hackett avait pris les devants et avait mobilisé le plus d'effectif possible. Il y avait la Flotte du Conseil mais également des renforts des flottes régulières asari, turienne, humaine. Même les Krogans, les Elcors, les Hanari ou les Volus étaient présents. Même s'il s'agirait là plus de forces au sol que dans l'espace. Seuls les Quariens et les Galariens étaient les absents. Voyant d'un mauvais œil le Conseil depuis longtemps pour leur disposer des forces pour les premiers et en pleine tensions internes pour les seconds, cela semblait après tout logique.

« Comme vous le savez, nos spécialistes ont travailler dur pour trouver la position de Molovsky. Ils ont réussi il y a quelques jours de cela, et mieux encore ! s'exclama Sparatus en rentrant vivement dans le sujet, levant le bras tandis que le Conseiller Osoba se penchait un peu.
- En effet, en plus de cela, nos ingénieurs ont pu récupérer une vidéo récente, riches en information, poursuivit l'humain.
- Cela n'a pas été confirmé, mais il s'agirait visiblement de l'intérieur de la base de Molovsky », termina l'Asari, tandis qu'un hologramme massif apparut au centre de la Salle des Congrès tandis qu'une image en deux dimensions apparut face à un mur.

Tel quel, l'assemblée pouvait voir sur le mur la vidéo d'une salle noire, sans doute de réunion, au vu de la table et des luxueux fauteuils disposaient autour. Au fond, il y avait une baie vitrée donnant sur un champ d'astéroïde visible aisément à vue d’œil, car faisant un peu d'ombre à la géante rouge.

« Le système Tiamat, dans les Algues Profondes, indiqua Nevos dont la voix était toujours retransmise même si l'hologramme la représentant elle et les deux autres conseillers avaient disparus. Cette image n'a fait que confirmer les données recueillies par nos spécialistes, enchaîna l'Asari tandis que des murmures de surprises se répondaient dans la foule. C'est un système perdu, où il n'y a rien à voir. Aucune raison donc de chercher là-bas. Mais ce système faisait parti de ceux dans on avait perdu le contact avec la balise de routage spatial.
- Le Spectre Williams a été envoyé en éclaireuse avec le SSV Normandy il y a quelques heures. Elle nous a confirmé la forte présence de pirates dans le système, poursuivit Osoba.
- C'est la raison pour laquelle vous avez tous été convié aujourd'hui. Mais laissons place à l'enregistrement. »

Sur ces derniers mots de Sparatus, l'hologramme sembla s'éveiller tout comme la vidéo au mur, comme si la lecture de la vidéo avait été mis en pause, alors que pourtant on pouvait bien voir que ce n'était pas le cas. Inutile de dire que les conseillers avaient calculé leur coup pour que tout soit parfaitement synchronisé.

On put ainsi voir une quinzaine de personnes entrer bruyamment dans la salle. Presque toutes les races étaient représentées ici dans des accoutrements différents allant de l'Asari en tenue légère à la limite de l’indécence au Krogan en armure de combat intégral en passant par la Butarienne dont les vêtements et les bijoux suffiraient à faire vivre une petite colonie des Terminus pendant plus d'une décennie.

Parmi tous, on pouvait remarquer aisément Molovsky, avançant silencieusement pour s'installer au fond, face à la caméra, seul. Tout le monde s'installa autour de la table. Sur la vidéo au mur, les plus visibles étaient une Quarienne, un Turien et un Krogan. Certains purent les reconnaître, que ça soit au niveau de la voix ou du visage. En effet, c'étaient eux qui s'étaient trouvés dans les avant-postes attaqués par les forces concilliennes, un mois plus tôt.

La situation resta ainsi pendant quelques instants. En effet, les pirates ne semblaient pas se retrouver régulièrement et les discussions étaient pour la plupart anodines. Rien de bien intéressant à retenir. On sentait que les conseillers avaient délibérément laisser ce passage pour faire monter la tension sur l'auditoire d'une part et de permettre aux plus observateurs de retenir les visages des lieutenants de Molovsky d'autres part. Finalement, Molovsky chuchota quelque chose à l'oreille de la Quarienne qui intima un peu d'ordre.

« Mes amis, mes amies. Un peu de calme s'il vous plaît. Ce n'est pas ainsi que nous allons pouvoir commencer à discuter.
- J'ai toujours fait comme ça et j'ai jamais eu de soucis, balança un humain à l'opposé de Molovsky, déclenchant quelques rires.
-Et c'est la raison pour laquelle vous n'avez qu'une petite flottille de minables, rétorqua le Turien, à côté de ladite Quarienne.
- Eh ! Je te permets ! Eh ! Les gars quoi, vous foutez pas de ma gueule merde quoi ! se plaignit le concerné faces aux rires moqueurs de la plupart des autres.
- Le patron nous a convié car il a un truc important à nous dire, alors arrêtez de faire vos pyjacks » gronda le Krogan.

S'en suivit un court silence. Tout le monde se tut, attendant la réaction de Molovsky. Celui-ci leva la tête de la table, comme si on venait de le sortir brutalement d'un rêve. Il fixa l'assemblée de pirates tour à tour puis murmura quelques paroles à la Quarienne puis au Krogan avant de se reperdre dans ses pensées, dessinant des ronds sur la table du doigt.

 « Bon, le patron est … indisponible pour l'instant.
- Dans les grandes lignes, il voulait parler de vos « méthodes », indiqua la Quarienne.
- Nos méthodes ? Comment cela? lança l'Asari légèrement vêtue.
- Et puis, en quoi ça le regarde, rétorqua la Butarienne. On est des pirates, on fait ce qui nous chante.
- Y a pirate et pirate. Quand on voit l'autre mollusque qui garde ses prisonnières asari pour s'en faire un harem d'esclaves glauque.
- Celui-ci fait ce qu'il veut de sa « marchandise organique ».
- Oui, mais le chef n'est pas très fan de vos … « égarements ».
- Et alors, qu'est-ce qu'on s'en fout, s'exclama une humaine. C'est pas lui qui est en première ligne. Nous on y est, on fait comme on le sent. Point. J'espère qu'on est pas venu juste pour entendre des conneries pareil !
- Bien sur. Le patron va vous parler de la suite des plans vu #crépitement de l'enregistrement# Mais avant, pourquoi ne pas boire un verre ?
- Ah, voilà une bonne idée ! » s'exclama une Turienne.

Et moins d'une minute après, une Asari apparut avec un plateau rempli de boissons multicolores, au plus grand ravissement des pirates qui se jetèrent la plupart dessus. De l'alcool bien évident, le meilleur de la race qui avait été servie. Après tout, Molovsky pouvait se le permettre. Aussi rapidement qu'elle était apparue, la serveuse redisparut sans qu'on puisse réellement la percevoir.

 « Je vous propose de faire un toast avant de discuter. Buvant tous ensemble pour notre victoire contre ces #crépitement de l'enregistrement#  et que cela continue encore !
- Bien parler ! » s'exclama l'Asari peu vêtue

Synchrones, les pirates burent tous leurs breuvages dans la joie et la bonne humeur. Puis, ils reposèrent leurs verres. A l'exception de Molovsky et des trois pirates à ses côtés, tous les autres se tenaient la gorge ou toussaient. Le Krogan jeta un petit sourire sadique en voyant la scène tandis que la Quarienne pouffait doucement. Quant à Molovsky, il regardait dans le vide après avoir éclater de rire comme un enfant.

 « Ahahaha ! Tu vois ma chérie, il ne faut pas être méchante. Sinon, tu finis comme ça. Hein, c'est triste hein. Oui, je sais, je sais. Mais que veux-tu, c'est comme ça la vie.
- Chef, vous pensez pas qu'on devrait les achever tout de suite, intervint le Turien. Je ne sais pas, ils pourraient alerter leurs fidèles pour foutre la pagaille ou ...
 « Ahahaha ! T'entends ma chérie ? lança-t-il en fixant le plafond. Aucun risque, Cirus. Les ondes ne passent pas. Et le poison de l'autre fou de Hanari qu'on a récupéré a été amélioré. Il vont tous crever, question de temps. Justement, le temps, c'est ça qui est bien. »

Il se leva et s'approcha du premier pirate au sol, l'Asari peu vêtue, qui tremblait et transpirait à grosse goutte, aisément visible sur sa peau à l'air libre.

 « Hein, on fait moins sa maligne ! hurla Molovsky. Vous pensiez quoi ? Que je ne vous voyez pas ? On s'en fout de Molovsky, gnagna. C'EST MOI LE CHEF ICI, VOUS M'ENTENDEZ. J'AI VIE OU DE MORT SUR VOUS TOUS. »

Il se tut un instant pour fixer la baie vitrée et la géante rouge, tandis que les trois autres pirates tranquillement assis attendaient, vérifiant simplement qu'aucun des autres ne se relèvent.

 « Tu vois ma chérie. C'est ce qui se passe qu'on désobéit à son chef. Une punition. C'est triste d'en arriver là. Mais je ne pouvais plus les laisser faire. On a une mission ! Et eux. EUX ! QU'EST-CE QU'ILS FONT ? Argent, sexe, pouvoir. Vous ne valez pas #crépitement de l'enregistrement# Enfin peu importe. La question est réglée. Hein ma chérie ? Ah oui, c'est vrai. Le Conseil. Oui, ça n'est pas encore fini...
 - Es...espèce de … fou ! réussit à dire la Butarienne, faisant rappliquer immédiatement Molovsky sur elle.
- Moi ? Fou ? Hmmm, laissa-t-il traîner en portant sa main au menton. Possible après tout. Sara ? Hakr ? Cirus ? Vos avis là-dessus ?
- Le plus fou est celui qui se met en travers de votre chemin, chef.
- Mais oui ! Bien, bien, bien ! Oui, ça c'est une bonne réponse ! Bon … allez, pas tout ça, mais va falloir faire du ménage.
- Je vais appeler du monde, indiqua la Quarienne qui quitta rapidement la salle, prenant un malin plaisir à marcher sur les pirates qui agonisaient toujours.
- Sinon les gars, vous m'avez trouvé comment ? C'était classe non ? demanda Molovsky à ses deux lieutenants, comme un enfant qui aurait bien récité sa leçon.
- Parfait. »

Sur ces mots, l'hologramme se coupa brutalement, replongeant l'auditoire de la Salle du Présidium dans l'instant présent. Mais, la vidéo était toujours allumée et trois portraits étaient affichés. Les trois lieutenants pirates de Molovsky. L'hologramme réapparut quelques secondes pour montrer les trois conseillers.

 « Comme vous avez pu le constater, Molovsky a fait une purge, commença Nevos. Le temps de remettre de l'ordre dans ses troupes, il n'a jamais été aussi faible. Cependant, nous pensons de plus en plus qu'il ne s'agisse que d'une marionnette. Il n'a pas du tout le profil pour diriger toute cette troupe.
- Par contre ces trois-là, continua Sparatus en désignant de la main la direction du mur. Il est fort probable que ça soit réellement eux les têtes pensantes de toute l'organisation. Une Quarienne et un Krogan, au vu du passé difficile envers le Conseil et ces deux races, il n'y aurait rien d'étonnant. Quant au Turien, des rumeurs circuleraient selon lesquelles il s'agirait de l'amant de ladite Quarienne. Dans tous les cas, ils sont dangereux.
- Et c'est la raison pour laquelle, vous allez avoir tous recevoir un profil sur eux à bord de vos vaisseaux le temps d'arriver à destination de la base de Molovsky. Il est capital de les capturer … ou les tuer, conclut Osoba.


--- Oméga, centre de communication ---
H-6

Oméga, l'antre d'Aria. Le cœur des Systèmes Terminus. Le fief de tout mercenaire, chasseur de prime ou autres criminels qui poursuivent l’appât du gain. Loin de l'Espace concillien. Loin de Molovsky et sa bande. Loin de la prime de cent millions de crédits.

Et c'était donc la prime qui allait à eux. En effet, bien qu'ils soient discrets et se fendaient dans la nature, les agents de Molovsky étaient partout. Oh, ils ne feraient rien pour nuire à Aria, Oméga ou plus globalement les Terminus. Cela ne ferait que faire plaisir au Conseil. Et tout ce qui arrangeait le Conseil, n'arrangeait pas Molovsky. Et les Terminus.

Mais alors pourquoi donc un des meilleurs agents de Molovsky était-il en train de s'introduire dans le centre de communication d'Oméga pour indiquer les coordonnées de la base de Molovsky ? Après tout, cela semblait idiot. Amener les Terminus à lui, quelle drôle d'idée.

Mais voyons, la raison était pourtant toute simple. Il s'agissait simplement de décrédibiliser encore un peu plus le Conseil. En effet, cela faisait plus d'un mois que leurs experts tentaient de déchiffrer les données pour découvrir la position de la base du grand pirate et plusieurs mois qu'on le cherchait tout court. Et, là, Molovsky venait de l'offrir gratuitement à tous.

« C'est fait chef. Comme vous me l'avez demandé, j'ai transmis sur tous les réseaux sociaux extranet, je cite : "Salut à tous, c'est Molovsky. Si vous voulez passez me voir, je suis au système Tiamat, Algues Profondes. Par contre, on est ouvert que de 8h à 20h et 5 jours sur 7".
- Parfait, bon travail. On se retrouvera aux coordonnées convenues.
- Bien reçu. »

D'Oméga, l'information transita dans tous les Systèmes Terminus, se relaya dans la Zone Neutre pour atteindre l'Espace concillien. Oh, bien évidemment, Aria fut furax d'apprendre qu'on s'amusait à pirater et s'introduire chez elle. Mais de là à ce qu'on trouve un responsable ...

--- Bordure du Système Tiamat ---
Heure H

Les Flottes alliées du Conseil surgirent avec un parfait synchronisme dans le système Tiamat. Un système proche de la mort dont l'étoile en fin de vie avait déjà avaler les deux seules planètes du système, laissant un champ d'astéroïde dense d'une planète qui ne s'était jamais formée. Un système qui allait avoir droit à une des plus grandes batailles spatiales depuis la bataille finale de la Terre, trois ans plus tôt.

Le Conseil avait décidé d'assurer sa victoire. La stratégie était très turienne : envoyer toute sa force pour vaincre, peu importe la puissance de feu en face. Bien évidemment, toutes les flottes des gouvernements concilliens n'avaient pas été ramenées au même endroit. Cela aurait été idiot. Rien de mieux pour indiquer aux Systèmes Terminus de faire des raids. Mais malgré tout, les centaines de vaisseaux réunis au même endroit étaient impressionnant. En son centre, le Destiny Ascension.

Le cuirassé géant asari avait bien changé depuis la bataille de la Citadelle, six ans plus tôt. Réparée, améliorée, on pouvait presque parler d'un super-cuirassé. Blindage Silaris, Barrière cyclone avancée, canon Thanix un peu partout sur sa structure. A lui seul, il pouvait détruire une flottille entière sans être vraiment trop inquiété.

A sa tête, l'Amirale Inia Kaliss. Une - jeune - Asari de trois cents ans qui avaient fait ces preuves durant la Guerre contre les Moissonneurs pour arriver à la tête de ce merveilleux vaisseau. C'était elle qui coordonnerait l'attaque. Mais pour l'instant, elle attendrait de voir la réaction de Molovsky, se contentant d'avancer lentement en direction du champ d'astéroïde. Elle avait étudié en long et en large toutes les données des affrontements précédents. Elle savait que le pirate allait lui réserver une surprise. Elle aurait pariée n'importe quoi que cela serait le cas. Elle ignorait simplement ce que se serait. Et cela, cela la chagrinait un peu.

Mais c'était la raison pour laquelle on lui avait attribué cet humain non ? Alexeï Kernov. C'était le nom qu'on lui avait donné. Que ça soit le cas ou non, à vrai dire, elle s'en fichait. Une fois la bataille terminée et le cas Molovsky réglé, elle ne le verrait plus et elle l'aurait oublié. Ayant vu de près les installations de Molovsky dans la Nébuleuse d'Amstrong et ayant décidé de se racheter – c'était ainsi qu'on le lui avait donné dans son rapport – il était sensé être le plus placé pour la conseiller dans les choix à prendre. Inia trouvait le lien plutôt étroit cela étant ...

Et puis, ça l’agaçait un peu d'avoir cet Alexeï sur son vaisseau. D'où des civils pouvaient se balader impunément ici ! Mais bon, ordre du Conseil. Et quand Nevos vous disait de chouchouter cet humain, on le chouchoutait. Cela étant, il ne s'était pas montré trop chiant jusqu'à présent. Inia lui accordait le bénéfice du doute.

Ce qui la chagrinait un peu également, c'était de faire office de transport de troupes. En effet, outre des militaires asari "classiques", il y avait des commandos asari. Et parmi ces commandos, il y avait Nissara T'Sironia. Cette dernière avait forte impression lors de la bataille d'Argos Rhô et en plus de son équipe commando habituelle, on lui en avait attribué deux autres équipes. Une vraie petite armée de commandos ! Qui ferait des ravages bien coordonnées. Cela, tout dépendait du commandant de Nissara. Mais en attendant d'attaquer et de débarquer dans la base de Molovsky, il s'agissait de finir les derniers préparatifs...

Concernant les préparatifs, un peu plus loin, à bord du croiseur SSV Manille, on alignait des Makos sur la piste d'envol. En effet, si jamais la base de Molovsky s'avérait être sur un astéroïde suffisamment grand, débarquer des véhicules pour pilonner la base pouvait s'avérer être une stratégie intéressante. A la tête d'une demi-douzaine de ces Makos, on pouvait compter sur le Lieutenant Rachel Barclay.

A mi-distance du SSV Manille et du Destiny Ascension, se trouvait la 3ème Flotte turienne. Cuirassé, croiseurs et tout ce qui constituaient la puissance militaire de la Hiérarchie Turienne et le respect au sein des autres races concilliennes. Mais, ce qui ne se voyait pas de l'extérieure, c'était la présence de très nombreux Krogans. En effet, la 3ème Flotte est la plus mixte et le meilleur exemple du rapprochement entre la Hiérachie Turienne et la récente Confédération Krogane. Au sein du croiseur PFS Eratus se trouvait Urdnot Uoldar, au centre de puissants guerriers krogans et des soldats turiens d'élite turiens qui, pour la plupart, avaient déjà eu l'occasion de s'entraîner et coopérer ensemble sur Ménaé. Mais cette fois-ci, il ne s'agissait plus d'un entraînement. Tous attendaient l'ordre de monter dans les navettes de débarquement.

Mais pour protéger ces navettes ? En effet, si les croiseurs et cuirassés pouvaient s'opposer aux plus grands vaisseaux, les chasseurs risquaient de poser problème. C'est la raison pour laquelle des essaims de frégates étaient présents. Humains, turiens, asari … il y avait de la variété. Parmi eux, on pouvait noter l'essaim asari dirigé par le duo composé de la Capitaine Tala Nalzasis et la diplomate Isïana N'iim qui avaient toutes les deux, à leur manière, faites bonne impression sur Argos Rhô.

Et tout ce monde n'attendait plus que l'ordre de l'Amirale Inia pour que la bataille ne commence. Mais ailleurs, qui allait dire à des Jonathan Sinassas ou une Kali T'Kando accompagnée de ses "fidèles" Lynia T'Nora et Elizabeth Dawson ? Personne ! Ils pouvaient débarquer à tout le moment dans le système. Maintenant, après ? Peut-être étaient-ils déjà là et avaient pu voir de leur yeux le combat de titan qui allait bientôt démarrer.
...

Car oui, depuis sa salle de réunion, Molovsky et ses trois lieutenants pouvaient voir grâce à un hologramme géant, la disposition des forces concilliennes faces au forces pirates désormais unifiées suite à la purge. Et si les Flottes du Conseil étaient supérieurs en nombre … Molovsky leur préparer  bien évidemment un premier cadeau. Il était comme ça … si généreux !

 « Ahahaha, la partie commence ! Regarde ça ma chérie, ça va être si beau ! »

_________________
Compte MJ d'Isïana N'iim! Attention, ça va tentaculer!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Sinassas
Angel leader
Angel leader
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 26/09/2014

Infos rapides
Âge: 32
Profession: Mercenaire
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Dim 7 Déc - 0:55

Les réunions sur le " Mother Of invention" étaient spéciales. Et parfois très serré. Surtout quand le groupe de Taylor était présent. Et cette réunion avait un air de retrouvaille d'une bande de copains.


" Silence dans la salle s'il vous plait, la réunion va commencer, on pose ce qu'on a en main et on m'écoute, car si j'ai avancé le jour de la réunion c'est pour un truc bonus qui pourrait rapporter pas mal."


Rapporter pas mal est tellement un mot magique dans ce milieu. C'est comme si tu disais Hanari à une fan de la série Blasto. Tu choppe tout de suite l'attention.
Jonathan posa les mains sur la table, et repris la parole.


" Il y a à peu près 12 heures, le conseil à annoncer savoir où se trouvait Molovski. Et pas plus tard qu'il y a 5 minutes, Molovski à donner sa position sur tout l'extranet. Vous vous dites, ou c'est qu'il veut en venir Johnny ? On va pas se taper Molovski tout seul non ?"


Jonathan jeta un regard à Janette qui se leva des jambes de Jacob, son amoureux, qui était dans la deuxième équipe.


" Un commanditaire nous a contactés afin de nous proposer un contrat. Une extraction de documents confidentiels cachés dans une statue en or de chat datant du 21°siecle humain. Nous n’avons qu’une seule consigne, on ne connait pas le nom de la société si on nous le demande et on essaie de faire ça discrets.
- Ca fait deux-là.
- Non un, une consigne et un ordre. Apprend à compter Javier et interrompt pas. Pour le reste on a trois cibles prioritaires en bonus vu qu’on risque des croisés, chacune avec une jolie prime sur leur tête. Un Krogan, un Turien et une Quarienne, vous avez reçu les infos sur votre omnitech. "


Une série de Dong se fit entendre dans la salle en parfaite synchronisation avec la fin du discours de Janette.
Il y avait juste un détail à régler. Jonathan laissa s'écouler un temps pour que chacun puisse lire les infos que Janette avait pu récupérer et repris la parole.


" Comme vous le savez, on discute de toutes les missions hard comme celle-là en groupe. Et là, c'est du Ultra-hard, donc je tiens à préciser que ceux qui ne voudront pas faire le grand saut seront déposé sur la planète la plus proche en attendant. Faut savoir que Molovski est un fin stratège et risque de préparer une petite surprise à l'arrivée, donc on risque d'en voir des vertes et des pas mures. On est peut-être en train de tenter le diable, mais je ne mettrais pas en jeu la vie de mes hommes.
- On gagne combien au total ?
- La personne paye 555555 pour les documents confidentiels, ce qui fait en une journée un revenue par personne de 20000 crédits de base. Rajouter un Bonus pour chaque données détruites du vaisseau de transport ainsi qu'un Bonus si on récupère les données intactes et on a environ du 25000 crédit par personne.

- On agira comment une fois sur le terrain ?"
demande un homme situé derrière Michael.

Jonathan fit glisser l'image qui lui intéressait sur le projecteur. C'était une représentation de la frégate au sol, vue de haut. Il leva rapidement sa main vers le haut pour lancer l'animation.


" Dès que nous avons une opportunité de Dropzone, le Mother of invention tombera dessus avant de redresser au dernier moment pour permettre aux Kodiak de déchargées tout le monde. Le vaisseau se repliera immédiatement pour éviter de se faire clouer sur place et ira assister la flotte. Roger ?

- Yessir.
Répondit par radio l'interpellé.

Une autre image montrait deux groupes de soldats en vue Aérienne.


" On aura deux unités sur le terrain, et peut être des militaires si nos objectifs sont les mêmes. Angel Law servira d'éclaireurs, votre objectif sera de nous repérer l'ennemi possible sur le chemin et de les occupés. On reste furtif et on avance en évitant les problèmes.
- Ou de bouclier qui déconne, hein Doug ?
- Mais euh...


Jonathan soupira tandis que quelques rires résonnèrent dans la salle.


* Pauvre Doug *


Il réprima le mince sourire qui se dessinait sur son visage et repris son sérieux.


" Pour finir, Angel Sword sera la cisaille qui coupera les mauvaises herbes. Camouflage actif au maximum, on élimine au tir, munition spéciales pour faciliter le travail des autres. Vérifier bien que vous n’avez pas de silhouette verte dans votre viseur, je n’ai pas envie de me retrouver avec un trou dans le cul alors que j'attaque un Krogan, Claire ?
- Oui ?
- Nan. Je voulais dire, compris ?
- Yes sir !
-Quelqu'un a d'autres questions ?


Jacob Letcher se leva du fond de la salle et leva lentement la main comme un enfant bien éduqué.


          -Comment on va trouver le colis au fait ? Parce qu’il devrait être bien rangé quelque part ?
         - On devra se débrouiller à ce niveau-là, un piratage de leurs ordinateurs devrait nous mener à l’objet. Autre chose ?


          -J’ai une question, vous savez si……


H-0 "Knock, Knock, Knoc




« On a une arrivée massive de vaisseau en approche, Big Brother est arrivé apparament. »
Jonathan rouvrit brutalement les yeux et se leva du siège de copilote. C’était l’heure.

Apparemment le conseil avait choisi le passage en force pour capturer Molovski. Il devait y avoir au moins une centaine de vaisseau, y compris le fameux Destiny Ascension. Le genre de truc qui te fait poser une question. Pourquoi c’est eux qui ont le plus gros jouet !

Jonathan jeta un œil sur l’hologramme des forces pour vérifier qu’ils n’auraient pas de surprise du côté des forces alliés.



« Ca risque d’être un sacré bazar ce truc, ça s’est sûr. 

- En espérant qu’on ne va pas se faire descendre par les gentils... Janette ? T’en est ou avec la base de Molovski ? Tu peux nous fournir un point d’entrée ?

-Je suis en train, patiente un peu… pas de mercenaires avec qui on pourrait travailler en coopération de ton coté ?

-Nan, on attend. Je pense qu’il y en aura qui passeront à l’attaque que après. Lance le signal, dés qu’on a une opportunité, on agis.

-Recu 5 sur 5 monsieur. »

Toute une flotte à ses pieds... Quel ironie. Le vaisseau était situé plutôt haut par rapport à l'endroit de la base de Molovsky, mais pour le moment, ils n'étaient pas considérés comme des cibles. Cela faisait deux heures qu'ils étaient inactifs, faisant comme s'ils avaient une panne moteur.
Le silence régnait sur le vaisseau, chacun avait vérifier son matériel et se préparait au combat.
En parlant de combat, il faudrait mieux qu'il descende.



Jonathan posa la main sur son Virus et se dirigea vers le hangar. La méthode de descente allait surtout dépendre des surprises que Molovski avait placées pour le moment. Il y avait la plus sécurisé. Ou la plus folle. Ses hommes en avaient l’habitude.


Dernière édition par Jonathan Sinassas le Mar 16 Déc - 22:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel Barclay
M-35 Mako
M-35 Mako
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 30/06/2014
Age : 21

Infos rapides
Âge: 25
Profession: Militaire
Classe: Martiale et Biotique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Dim 7 Déc - 18:13

Pendant ce temps au Hangar du SSV Manille

La jeune femme vérifia une troisième fois les systèmes de son armure, et encore une fois tout était parfaitement synchronisé. En même temps elle ressentit légèrement l'imposant bâtiment décélérer rapidement, signe qu'ils venaient d'arriver au système Tiamat des Algues Profondes. Rachel était toujours subjuguée des circonstances actuelles, elle était dans un croiseur, aux commandes de tout un pan de M-35 avec ses meilleurs hommes. Cela avait pour effet de générer plusieurs hypothèses dans sa tête. En ce qui concernait le "pourquoi", c'était une stratégie de l'état-major de l'Alliance, ils avaient besoin de tirs d'artillerie au sol et les M-35 étaient parfaits pour ça. La suite n'était pas difficile à deviner, ils voulaient les meilleurs, hors la 512 blindée postée sur Terra Nova était un excellent choix. Ils avaient besoin d'un commandant et c'est ainsi que Rachel se retrouva dans ce hangar aux côtés de ses hommes.

La militaire voyait cette opération comme une nouvelle occasion de prouver sa compétence auprès des hauts gradés. Les retombées de sa précédente opération sur Therum, sa survie sur Aïté et le démantèlement du réseau terroriste sur Terra Nova, furent les principaux tournants de la situation de son dossier dans les mains des grandes pontes de l'Alliance. Et la voici maintenant sur le point de mettre à terme aux histoires de Molovsky, si elle remplissait l'objectif, elle aurait probablement fait ses preuves face aux sélectionneurs du fameux programme N7.


« Big Mommy, préparez-vous nous arrivons dans quelques minutes. Terminé. »

"Big Mommy". Tel était le nom de code de l'unité blindée sur le futur théâtre de guerre qui allait surement s'annoncer. Ce surnom que portait Rachel après celui de "Mako" était une référence à "Big Daddy" qui appartenait à son défunt père. Caractérisant son côté attachant mais dur avec ses hommes dont elle avait héritée. Le lieutenant Barclay attrapa son casque à la visière teintée qu'elle plaça sous le coude avant de traverser l'énorme hangar tout en faisant résonner ses bottes sur le sol métallique.

Les M-35 étaient solidement ancrés au sol, six étaient présents, trois devants alignés et trois autres cinq mètres derrière. Le premier placé au centre était le bon vieux Mako sur lequel était encore gravé "Big Daddy", ancien véhicule qui appartenait à son père, elle avait fait en sorte de ne pas le faire retirer car de toutes façons il lui servait d'outil de travail à présent. Comment le prestige de la 512eme l'exigeait, les six équipages étaient alignés devant, formant deux lignes de dix-huit soldats qui avaient eux aussi le casque sous le coude droit.


« Garde à vous ! » hurla Rachel tout en tournant des talons pour parcourir le long de la ligne

Les trente-six hommes se mirent au garde à vous instantanément, cela avait pour effet d'exciter quelque peu Rachel qui garda son sang froid. La dernière fois qu'elle avait menée autant d'hommes, cela datait de la guerre des moissonneurs, et encore c'était une véritable boucherie. Une fois qu'elle faisait face aux hommes de l'Alliance, elle débuta enfin son court briefing.

« Repos. » fit Rachel d'une voix plus posée, déclenchant ainsi la réaction instantanée des autres

« Très bien. La plupart d'entre-vous n'ont aucune idée de ce qu'ils font ici donc je vais vous faire le topo. Nous sommes affectés au SSV Manille, jusque là votre cerveau a probablement pigé le truc. Nous venons tout juste de rejoindre les forces conciliennes pour aller botter le train d'un pirate nommé Molovsky et j'peux vous dire qu'avec la menace que ce troufion représente, papa croiseur va faire hurler les canons. »

Elle marqua une courte pause tout en commençant à faire des allés-retours le long de la ligne.

« Il se cache das le Système Tiamat et nous venons d'y arriver pour les plus lourds d'entre-vous niveau résonnement. Cette mauviette se cache dans le fin fond du trou du c** de la galaxie dans un champ d'astéroïdes, donc soit son QG ce situe sur un astéroïde, soit sur une station spatiale si il en a suffisamment dans le froc comme le Conseil peut prétendre. »

Arrivée au bout de la ligne, elle reprit son speach en repartant dans l'autre sens.

« Notre rôle consistera à fournir un appui aux forces terrestres par des tirs d'artillerie, donc oubliez la coaxiale sauf si je vous l'ordonne. Nous nous positionnerons à distance, celle-ci reste encore inconnue mais le commandant du Manille fera de son mieux pour nous larguer suffisamment près pour que l'on puisse être efficace. »

Une nouvelle fois elle repartit dans l'autre sens.

« On parlant de déposer, on ne sait toujours pas comment le croiseur va procéder, cependant vous pouvez vous attendre à ceci : Soit ils nous dépose normalement, soit nous serons obligés de sauter purement et simplement. Donc les pilotes je compte sur vous pour bien répartir la charge du véhicule et utiliser les propulseurs avec ingéniosité, utilisez les assistances au pilotage pour stabiliser le véhicule lors de l'atterrissage et augmenter la poussée des propulseurs lorsque vous arrivez à dix mètres du sol. Si nous devons sauter, Big Mommy One partira devant, je tracerai la trajectoire sur votre ATH et vous n'aurez plus qu'à suivre. Je sais qu'à priori cela peut paraître assez couillu mais vous vous rendrez compte que c'est beaucoup plus simple qu'il n'y paraît, suffit simplement d'utiliser ce que vous avez dans le crâne. Des questions ? »

Rachel s'arrêta afin de se préparer à répondre aux questions.

« Pourquoi embarquer des commandos si c'est pour rester à distance m'dame ? » fit un pilote en première ligne

« Bonne question Larripa. Si jamais les ordres changent et que nous devons larguer des renforts, l'embarquement de troupes nous sera utile, il ne faut pas que les M-35 ne servent qu'à pilonner les forces ennemies. Si jamais le largage est impossible, ils resteront à nos côtés et utiliseront les fusils de précision pour couvrir du mieux que possible. Encore une fois tout peut changer d'une seconde à l'autre donc autant se préparer du mieux que possible. Des questions ? »

Un silence se fit pendant un instant avant d'être brisé par la cheftaine.

« Parfait, embarquez dans les véhicules avec le restant d'équipement et tenez-vous prêts à démarrer les moteurs à mon commandement. Il risque d'y avoir des affrontements donc cramponnez-vous comme il se doit. Exécution ! »

Une fois l'ordre donné, les hommes s'agitèrent de nouveau. Cinq bonnes minutes suffirent à l'équipage de chaque véhicule à se préparer au largage. Les Mako étaient fermés à l'exception de celui de Rachel qui venait tout juste d'y grimper en dernière. Elle s'avança en se baissant jusqu'à la cabine de pilotage en faisant attention que chaque homme était parfaitement attaché et équipé.

« Tout est bon Shelby ? »

« Affirmatif madame. Connexion avec la passerelle du Manille établie, en attente du démarrage du noyau d'ézo. »

« Parfait. Ici Big Mommy One, toutes les unités au rapport. »

« Ici Big Mommy 2 au rapport. » fit l'ancien poseur de question à l'accent italien

« Big Mommy 3 au rapport. » annonça une voix rauque sur un ton mielleux

« Big Mommy 4 au rapport tout est bon. » fit la seule voix féminine du groupe

« Big Mommy 5 au rapport et prêt à démarrer. » balança une jeune voix légèrement efféminée

« Idem pour Big Mommy 6, au rapport. » répéta une autre voix rauque rappelant celle de Big Mommy 3

« Reçu. Restez en stand-by et attendez mon signal. »

La tension était clairement présente, Rachel faisait de son mieux pour rester concentrée et jusque là elle le faisait parfaitement. Elle s'installa dans son siège, attendant l'annonce du Manille.


Dernière édition par Rachel Barclay le Dim 7 Déc - 22:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto
Fan N°1 de Blasto
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25

Infos rapides
Âge: 444
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Dim 7 Déc - 20:43



« Légende des couleurs »

• #00FF66 : Isïana N’iim
• #FF9900 : Ishra S’Lani
• #99CC00 : Capitaine Tala Nalzasis


... Précédemment (non écrit) ...

Je regardai la géante rouge aisément visible depuis la vitre de la Neliane. D'où était située la frégate asari – à savoir au cœur d'une escadrille elle même proche du centre de la formation concillienne – l'étoile mourante n'était pas entièrement perceptible. Sans compter le champ d'astéroïde qui gravitait autour.

C'était là-bas que se trouvait Molovsky. Si le Conseil ne s'était pas encore fait bernée une fois de plus. J'avais beau être favorable au rapprochement de toutes les races, plus le temps passait, plus j'étais du style à être d'accord avec la Fédération de Rannoch : le Conseil était une véritable perte de temps. En tout cas, pas ainsi. Shepard l'avait démontré pendant la Guerre contre les Moissonneurs. Le Conseil avait eu l'air d'avoir changé. Et il y avait malgré tout du mieux. Mais, je sentais vraiment que c'était des modifications forcées à cause du contexte actuel mais que dans le fond, tout était comme avant. Cela me fit soupirer.

Je portai une main à mon ventre par réflexe, le caressant doucement. Demain, je serait enceinte d'exactement quatre mois, jour pour jour. Et j'espérai sincèrement que je puisse être encore de ce monde demain. Ishra m'attrapa la main, tandis qu'elle-même faisait de même, me souriant.

Contrairement à Argos Rhô, je n'irai pas en première ligne. Même si ironiquement, je ne m'étais jamais sentie aussi en forme depuis le début de l'année. Mais il était hors de question de mettre en danger mon bébé plus que de raison. J'étais vraiment inconsciente d'avoir voulu combattre il y a un mois. L'annonce de l'infirmière asari qui m'avait indiqué lors de ma convalescence qu'il ne s'en était fallu que de peu que je la perde m'avait refroidie. Je resterai donc sagement à l'abri.

Il y avait évidemment le risque que la Neliane soit détruite. Comme il y avait le risque de mourir d'un accident de voiture volante à tout instant ou qu'un malade mental tire à tout va et que je me retrouve en plein milieu. Bon, certes, la comparaison n'était pas le mieux. Mais bon, normalement, la Neliane ne se retrouverait pas en plein milieu des combats.

Cela étant, Tala m'avait précisé que le but de l'Essaim bleue, nom de code pour indiquer l'escadrille de frégates asari dirigée par la Capitaine de la Neliane, était d'escorter des navettes qui débarqueraient des hordes de soldats de toutes races sur la base de Molovsky. A partir de là, j'aurai plutôt été du genre à me dire qu'au contraire on s'y retrouverait en plein milieu.

Mais c'était peut-être une façon de Tala de me rassurer. J'avais remarqué que depuis sa rencontre avec Lala – je vous laisse imaginer les conséquences d'une nuit passée avec nous deux – je la trouvais bien plus gentille avec moi. Enfin, elle l'était déjà depuis le début. Mais elle ne me faisait plus aucunes piques ! Cela étant, l'une comme l'autre, on faisait « comme si de rie n'était. J'avais pourtant entendu des bruits de couloirs selon laquelle l'équipage était persuadée qu'on sortait ensemble. Si cela m'avait d'un côté ravie, je n'avais pas vraiment envie que cela ne complique notre relation. Ce n'était après tout qu'un coup d'un soir et on en était restée là. Enfin … de mon côté. J'en vins à me demander si elle n'espérait pas plus. Allons, allons, Isi, tu te fais des idées et t'essayes juste de te trouver une raison pour t'amuser encore une fois avec elle.

 « T'en penses quoi de toute cette histoire ? me demanda doucement Ishra, tandis que sur la passerelle de commandement, les officiers de la frégate étaient en pleine ébullition.
- Je ne sais plus trop quoi en penser, pour tout t'avouer.
- Nous deux devant cette vitre, face à une étoile rouge. Cela me rappelle la première expédition. J'ai l'impression que c'est si lointain … Que j'étais une autre personne à l'époque.
- C'était un peu le cas ma belle, répondis-je en souriant
- Comment cela ? s'étonna-t-elle, me fixant avec un regard curieux
- Eh bien, regardes-toi, Ish. Il y a même pas six mois, tu étais toute timide, tu ne faisais quelque chose que si je te le disais. Maintenant, tu le fais parce que tu le veux. Tu n'as pas remarqué que les membres d'équipage ne savaient plus trop comment se comporter avec toi depuis le début de l'année ?
- Ah ? Euh non. Vraiment ? me lança-t-elle en se retournant pour regarder les officiers, dont deux d'entre elles lui sourire et lui firent un petit signe de tête avant de se replonger dans leur travail.
- Bien sur. Pour tout t'avouer, Tala était venue me voir en pensant que tu étais malade, dis-je ce qui fit pouffer Ishra.Tu as toujours été mon ombre, sans vouloir être méchante avec toi bien sur.
- Oui bien sur je sais ma mauve.
- Tiens, regarde. Depuis quand tu m'appelles comme ça ?
- De ? Ma mauve ? Bah depuis ... »

Ishra se tut tandis que la révélation s'imposait à son esprit. En effet, c'était sa rencontre avec Tania, le fait qu'elle attende une petite d'elle … et bien nombre d'autres petits détails ici et là au fil des trois derniers mois qui avaient profondément changer ma petite bleue. Enfin non, qui l'avait libéré d'un poids qu'elle avait accumulé depuis des décennies et des décennies. Elle était si … resplendissante aujourd'hui !

 « Isïana ?  lança Tala – ce qui me faisait toujours aussi bizarre au vu de son respect du protocole la plupart du temps, ce qui valut d'ailleurs quelques regards surpris des officiers présentes. Je voulais dire, Dame N'iim, vous auriez un instant ? 
- Pour vous, toujours Capitaine, répondis-je en souriant, ce qui valut un regard bizarre de Tala. Comme convenu, tu notes le plus de détail possible d'une part sur comment Molovsky agit avec ses forces … d'autres part comment l'amirale du Destiny Ascension gère notre flotte, murmurai-je également à Ishra avant de rejoindre le siège à côté de celui de la Capitaine.
- Pas de soucis ma mauve, répondit-elle doucement, me lâchant la main et se dirigeant dans un coin de la passerelle où elle connecta son bloc de donnée aux ordinateurs de la frégate.
- Que se passe-t-il donc Capitaine ?
- Si vous ne savez pas quoi faire, je serai ravie que vous puissiez suivre la future bataille d'un point de vue plus globale pour m'assister. C'est la première fois que je dois gérer un essaim de frégates et au vu du volume de forces en présence, je risque fort de perdre l'ensemble du tableau, or, je déteste cela, m'avoua-t-elle franchement, à ma grande surprise.
- Oh ? Eh bien … j'en suis honorée. Je ne sais pas si j'y arriverai mais je ferai de mon mieux.
- Ne vous sous-estimez pas, Dame N'iim. Je vous sais parfaitement capable. Indiquez simplement moi si vous constatez un mouvement … « anormal ».
- Anormal. Je vois. Très bien. »

Sur ces mots, je me tus puisque Tala donnait ses derniers ordres à l'équipage avant le début du combat. J'avais une vision de la situation face à moi sous forme d'un petit hologramme, Tala en ayant un bien plus grand mais plus localisé autour du vaisseau. On pouvait bien voir les points lumineux bleus symbolisant l'armada concillienne qui était suffisamment compacte pour former un gros bloc. Des petits points marrons pour les astéroïdes et au milieu quelques points rouges, perdu dans la masse de roche du champ. Difficile à cette distance de distinguer quoique soit. Autant dire qu'à l'heure actuelle, je n'avais pas grand chose à faire.

Je me mis du coup à me tenter de me rappeler du discours du Conseil, il y avait quoi ? Quinze heures plus tôt ? Vingt ? J'avoue avoir oublié. J'avais un petit somme durant le trajet et je n'y avais pas prêtée plus attention que cela. Enfin, le Conseil. Dis donc, ça obnubilait un peu trop. Mais il y avait de quoi quand tu savais que dans le fond Molovsky n'avait pas si tord que cela... Cela étant, j'étais loin de soutenir la forme que prenait la manifestation de Molovsky fasse à un changement. Loin de là. Et si je le trouvais devant moi, je n'hésiterai pas à le tuer. Du moins, je pense.


Ah le Conseil. Leur discours me revint en tête. Ainsi que leur aspect théâtral. Je me souvins avoir soupirer à ce moment là. On parlait d'une bataille violente qui s'annonçait et les trois conseillers n'avaient rien d'autres à faire que s'amusaient à synchroniser leur texte. Pitoyable. Je les aurait bien mis à bord du Destiny Ascension moi tiens ! Cela leur aurait sans doute rappeler quelque chose, tiens. Il méritait nul doute d'avoir droit à un petit rafraîchissement de mémoire.

Tandis que je soupirai intérieurement, je me rendis compte que visiblement, les choses avançaient. Bon, qu'allait-il donc pouvoir bien se passer maintenant. Enfin plus exactement, que nous réservait Molovsky ? Je pense que c'était ce qui allait m'occuper l'esprit pour un petit moment désormais ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Kernov
Le Russe
Le Russe
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 17

Infos rapides
Âge: 31
Profession: Détective privé
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Mar 9 Déc - 21:51

Citation :
Couleurs :
Alexeï Kernov : #993300
Agent Asari : #6600FF (Indigo)

Apprenant qu'une nouvelle opération concilienne se préparait contre le fameux Molovsky, Alexeï ne s'était pas questionné bien longtemps. Il avait pensé qu'il allait avoir du mal à convaincre Julia, mais celle-ci comprit assez rapidement. Elle lui avait simplement adressé un doux « Je comprends, ne t'en fais pas » avec un de ses petits sourires. Une nouvelle fois, le jeune homme pouvait s'estimer chanceux. Chanceux d'avoir une compagne si compréhensive. Chanceux que celle-ci soit si attentionnée. Chanceux qu'elle ne soit pas déjà partie... Car des soirées et des nuits seule, elle en avait passées au moins une quinzaine, au bas mot. C'était dire si la solitude lui tendait les bras et l'enserrait de toutes ses forces.

Mais aujourd'hui, la situation était tout autre. Il n'allait pas se battre et prendre des risques pour son propre plaisir ou pour un argent salement gagné. Il n'allait pas risquer sa vie pour les beaux yeux de Nevos, d'Osoba ou de Sparatus, ni pour avoir les faveurs ou les amitiés de qui que ce soit. Le temps où il ne pensait qu'à sa petite personne était révolu. Aujourd'hui, il allait se battre pour ce qui lui paraissait juste. Pour combattre ce qu'il considérait comme étant un mal curable uniquement par sa destruction complète et totale. Et c'était dans cet état d'esprit de « justicier » qu'il se rendait dans la salle des congrès du Présidium. Une grande salle, largement remplie de militaire, et on ne se demandait pas pourquoi aucun mercenaire n'était présent. Alexeï n'avait toujours pas digérer ce que le Conseil leur avait fait, mais son envie d'attraper Molovsky dépassait cette rancune.

Une nouvelle fois, le discours des trois « charismatiques » dirigeants étaient aussi plat qu'un verre d'eau enfermé dans un coffre planqué à Fort Knox. Oh, des belles animations toutes jolies jolies, il y en avait, ça ils savaient faire. La mise en scène était bien leur fort à ces foutus conseillers de malheur. Mais une chose changeait : ils racontaient des choses que tout le monde ne savait pas déjà, ce qui était remarquable en soit. Ils parlaient d'une image ou d'une vidéo, peu importait au Russe, mais qui semblait avoir été prise dans le système Tiamat, dans les Algues Profondes. Un coin aussi paumé qu'une bourgade de 200 habitants sur Terre. Toujours est-il que c'était apparemment là que c'était installé le pirate. Tout était déjà trop simple et trop rapide. Molovsky n'était pas assez idiot pour avoir penser que cette information échapperait aux experts conciliens. Ils avaient trouvé cette base trop facilement. Le cryptage qui bloquait les données était censé être quelque chose de solide, pas une porte ouverte avec un panneau lumineux « Entrez, c'est gratuit ! ». A partir de ce moment, le Russe commença à croire que quelque chose n'allait pas.

Et sa pensée se confirma petit à petit, suite aux bruits de couloirs parlant d'une annonce qu'aurait fait le pirate sur Oméga. D'après ce qu'il pouvait entendre, il aurait manifestement dit à tous l'emplacement de sa base des Algues Profondes. D'un côté, cela pourrait aider la force de frappe concilienne, car ce message risquait d'attirer pas mal de mercenaires plutôt irrités - pour rester poli - par le fait que Molovsky ait tué certains d'entre eux sur Antibaar. D'un autre côté, ils ne seraient pas non plus alliés à la flotte du Conseil, considérant à raison que celui-ci s'était tout d'abord servi d'eux comme de chair à canon, mais aussi qu'il avait voulu les exterminer jusqu'au dernier sur la planète. En soit, ils n'avaient pas tort et Alexeï les aurait rejoints s'il n'avait pas mis un terme à sa carrière de chasseur de primes.

Perdu dans ses pensées, il n'entendit pas tout de suite l'agent concilien qui lui adressait la parole. Lorsque celle-ci posa sa main bleutée sur l'épaule du détective, il eut un sursaut d'étonnement plus que de peur et dévisagea l'Asari se tenant en face de lui, déjà en armure et prête à se battre. Celle-ci le questionna une troisième fois, les deux premières tentatives de lui parler ayant été un échec total.


- Monsieur, puis-je savoir qui êtes-vous ? dit-elle d'une voix calme mais sévère.
- Alexeï Kernov, répondit simplement le concerné.
- Vous pouvez développer ? retorqua t-elle d'un air impatient.
- J'étais en première ligne sur Antibaar contre Molovsky. J'ai eu le temps de voir de près ses installations accompagnés de deux ou trois camarades. Assez impressionnant pour un « simple pirate » par ailleurs, lâcha le Russe.
- Vous... Vous étiez sur Antibaar... Et vous n'êtes pas militaire. Qu'est ce que ça signifie ? demanda t-elle, surprise par la présence de ce qu'elle considérait comme un mercenaire.
- Cela signifie, pour faire simple, que je me suis tout d'abord reconverti entre-temps. Ensuite, sachez que je ne pardonne pas au Conseil ce qu'il a fait, même si j'ai eu la chance de m'en tirer, mais je mettrai ma rancune de côté, mon envie d'attraper Molovsky est plus forte que mon envie de râler sur les conseillers, expliqua calmement le détective.
- Si vous détestez les espèces conciliennes, pourquoi venir avec la flotte ? riposta t-elle.
- Je ne déteste pas les espèces conciliennes, elles, elles ne m'ont rien fait. C'est votre « Conseil » qui me dérange plus, assura l'ex-mercenaire.
- Je vois. Patientez quelques secondes le temps que je passe un appel.

Alexeï hocha la tête et reposa son dos sur le mur contre lequel il était. Il entendit à moitié l'Asari, ne faisant pas vraiment attention à ce qu'elle disait, considérant tous ceux qui se trouvaient dans la salle. C'était varié comme assemblée. D'un côté, on pouvait voir un gradé Turien qui faisait un discours digne... digne d'un Turien, en réalité, tandis que de l'autre, on voyait deux soldats humains, sûrement des sous-off', rigolant, essayant de se détendre malgré l'angoisse apparente sur leur visage et dans leur rire. Puis l'agent Asari se retourna vers lui. Le jeune homme fut surpris de son air abasourdi. Mais quand elle lui annonça la nouvelle, il comprit immédiatement d'où lui venait cette apprence étonnée.

- Vous êtes affecté au Destiny Ascension, Monsieur. En tant que conseiller stratégique. Les conseillers vous considèrent comme l'un des mieux placés pour aider et conseiller l'amirale Inia Kaliss pendant la bataille. Veuillez me suivre.

Le Destiny Ascension. Le vaisseau amiral. Et c'était là qu'il allait. L'étonnement lié à cette nouveauté fit tourner la tête d'Alexeï. Il y croyait à peine. Ce n'était pas son rêve, encore moins son envie la plus pressante, mais tout de même ! Il allait embarquer dans l'un des meilleurs bâtiments de la galaxie. De plus, la place qu'on lui réservait était tout de même loin des premières lignes et des risques. Certains diront qu'il s'était dégonflé, qu'il n'allait plus le courage ou quoi que ce soit pour aller se battre comme un soldat. La vérité était loin de là, car s'il n'avait pas rencontré Julia, il y serait allé sans réfléchir, sachant que l'argent et, moins probablement, la postérité, l'attendraient.

A peine commença t-il à suivre l'Asari que deux autres agents l'encadrèrent. Il était escorté tel un VIP alors que lui se considérait comme un homme tout à fait normal. Il ne comprenait pas qu'on utilise des agents pour l'escorter, alors que ceux-ci pourraient certainement être utiles ailleurs. De plus, il était équipé de l'armure qu'il s'était juré de ne jamais remettre excepté en cas de gros confilts. Et l'exception avait fini par arriver, à son grand désarroi. Il avait également prit un M-11 Silencieux ainsi que son fidèle camarade, le M-92 Mantis. Néanmoins, en toute logique, il ne devrait avoir à se servir ni de l'un ni de l'autre. Mais avec Molovsky, mieux valait oublier toute logique et se fier uniquement à l'imprévu, à l'illusion et à la tromperie. Cet homme était un comme un magicien dont la scène de spectacle s'étendait à toute la galaxie...

Et maintenant, Alexeï se trouvait sur le plus grand pont qu'il ait jamais vu pour le traquer. Ce vaisseau était plus que gigantesque. Un canon Thanix par-ci, un autre par là. Le Russe avait l'impression qu'il avait la puissance de feu nécessaire pour anéantir une flotte entière. D'ailleurs en parlant de flotte, celle qu'avait rassemblée le Conseil et Hackett était plutôt impressionante. Il n'avait pu un tel rassemblement depuis la reprise de la Terre. Même si la flotte présente aujourd'hui était importante, elle restait une bien petite flottille en comparaison de celle qui avait attaqué la Terre. La vue de tous ces vaisseaux restaient d'ailleurs ancrée en lui comme une cicatrice indélibile. Une cicatirce qu'il était malgré tout fier d'avoir.

Pendant le voyage, le détective prit son rôle très au sérieux. Devant lui, des séries d'hologrammes défilaient à une vitesse rapide, mais néanmoins lisible. Il y avait là les rapports et les dossiers sur les deux autres missions qui avaient eu lieu en même que celle d'Antibaar. Une série de pièges et d'artifices qui envoya tout droit les militaires en orbite sur Syba comme les civils présents sur Bekenstein dans un bourbier dont ils eurent beaucoup de mal à se sortir. Menés par des chefs, non pas idiots, mais inexpérimentés face aux tactiques fourbes de Molovsky, on ne pouvait que comprendre comment ils s'étaient retrouvés dans ces embuscades. Alexeï ne se disait pas plus intelligent, ou avec un esprit plus logique ou stratégique qu'eux, mais pour une fois, il pouvait se dire légèrement expérimenté et apte à combattre cette menace, car tous les rapports et les dossiers ne valent pas l'expériene de première ligne, qu'il ne retrouverait pas lors de cette mission.

Il prévint très vite l'amirale Kaliss qu'il fallait s'attendre à tout avec ce pirate. Mais surtout à des pièges. Et beaucoup de pièges. Kaliss avait combattu les Moissonneurs pendant la guerre, le Russe pensait donc, à raison ou à tort, qu'elle était habituée aux stratégies des machines, qui s'apparentaient étrangement à celles de sa Mère Patrie : foncer dans le tas et tapper jusqu'à ce que ça passe. Une technique largement utilisée par l'Armée Rouge lors de la Seconde Guerre Mondiale face à une Allemagne fasciste. Alexeï avait beaucoup étudié cette partie de l'histoire, qui l'intéressait particulièrement. Attiré par le conflit dans sa jeunesse, il avait passé beaucoup de temps à étudier les guerres qui avaient tailladé le XXème siècle de l'humanité. Mais aujourd'hui, tout changeait. Le cadre spatiale, les nouvelles armes et protections et tout un tas d'autres choses. Si on pouvait dire que le XXème siècle avait été une période d'évolutions et de changements, qu'en était-il du XXIIème ?

Enfin, le Destiny Ascension, accompagné de sa flotte, arriva dans le Système Tiamat et... C'était le vide total. Un soleil se mourant petit à petit, un champ d'astéroides et c'était tout. Il n'y avait absolument rien d'autre. L'étoile rouge, en fin de vie, semblait prier qu'on l'achève et faisait refléter ses rayonnements sanguins sur les différents vaisseaux. Le détective ne la voyait pas directement, le pont sur lequel il se trouvait étant fermé, mais une petite caméra lui permit d'avoir une vue superbe sur le vieux corps céleste. Autour de lui, tout l'équipage du bâtiment fourmillait et s'agitait. Tout bougeait dans tous les sens. Lui était debout, refusant de s'asseoir sur un siège qu'on lui avait tout de même proposé, devant ses différents hologrammes lui présentant des vues du système et des forces conciliennes. Et les forces en question, c'était à peu près tout ce qu'il voyait pour le moment, mais il ne doutait pas que cela changerait rapidement. Il se croyait dans un jeu de stratégie, mais cette fois, c'était un jeu qui coûterait la vie de plusieurs centaines, voire plus, de personnes.

Un jeu dont l'Amiral Kaliss seule tenait les manettes.

_________________
Si tu ne peux pas voler, alors cours
Si tu ne peux pas courir, alors marche
Si tu ne peux pas marcher, alors rampe
Mais quoi que tu fasses,
Tu dois aller de l'avant.

Martin Luther King

• Journal de bord •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu
Foudre bleu
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 14/01/2014

Infos rapides
Âge: 432
Profession: Commando asari
Classe: Biotique et Martiale

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Mer 10 Déc - 18:52

H-18

Nissara scrutait avec attention chaque changement des hologrammes chaque parcelle d’information lâché par le conseil. Ils ménageaient leur effet, mais le Briefing générale était bien plus instructif que celui d’il y’a un moins. Plus de concret, moins de blabla, cela plaisait à la chasseresse qui examina l’hologramme changé pour montrer le système Tiamat. Au moins, la précédente attaque n’avait pas servie à rien. Elle cligna cependant des yeux, le SSV Normandie avec le spectre Williams ? Le conseil n’avait pas lésiné sur les moyens pour sa reconnaissance, la commando espérait alors que le moins de mauvaise surprise possible puisse arriver. La précédente opération avait était lourde de conséquence après tout, un vrais foutoir au final au vue des pièges placé par Molovsky.
Une vidéo fut finalement lancé représentant une scène de rassemblement, une sacrée flotte si l’on imaginait que se trouvait la chaque commandant d’une flottille de pirate. La commando apprécia ce genre d’information, cela permettait de cerner mieux l’adversaire qui avait, jusque-là, cet avantage sur le conseil. Les discutions allaient bon train, mais sur des banalités, de quoi faire monter la pression avec les révélations croustillantes, le conseil avait du s’amuser, ils restaient des politiciens après tout. Nissara étrécie les yeux vers le Krogan en armure, elle reconnut celui qui avait mis à mal Uoldar, et rien que pour ça, elle aimerait bien lui balancer une charge biotique ou deux. Elle nota la présence des deux autres lieutenants, ceux présents aux différents points d’assaut d’il y’a un mois, ça ressemblait fort à un rassemblement d’état-major. Jusqu’au moment où on proposa un toast.

« Poison » Murmura la chasseresse en voyant arriver les cocktails, la suite de la vidéo, elle l’avait en effet deviné, mais pas la réaction de Molovsky. Ce type semblait clairement être un dément, parlant dans le vide à sa « chérie » une enfant ? Une femme ? Qui sait ce qui avait bien put motiver l’esprit de ce pirate humain vers cette haine contre le conseil. La chasseresse se mordis la lèvre, elle n’avait jamais été à l’aise face aux malades mentaux comme ennemi, ils étaient plus qu’imprévisible, de quoi souligner encore plus le danger qu’il représentait. Elle nota avec plaisir la transmission d’information sur ces lieutenants, en effet, ils devaient être les vrais dirigeants, encore que, on ne savait jamais. Dans tous les cas connaitre ces trois-là serait forcément un avantage pour eux, le Krogan avait usée de stratégie plus qu’efficace contre eux, il fallait se montrer prudent.

Nissara tourna ensuite son regard vers son équipe, mais également envers les deux autres groupes de commando asari qu’elle aurait sous ses ordres pendant l’opération. Kalita, N’okia Losnia, Nastila et Nostia constituaient son cœur d’équipe, elles les connaissaient sur le bout des doigts, mais c’était autre choses avec les deux autres commandos. Heureusement elle avait put organiser une rencontre avant le début des opérations. Plus que les dossiers et appréciations de chacune elle avait pu voir les deux chef d’équipe, et il leur restait du temps encore pour se coordonner avant le début de la mission. Parmi les chasseresses asari il y’avais Listra, chef d’une équipe plus basé sur l’infiltration et le dégâts à distance rapide. Elle avait deux tireuses d’élite dans son groupe, Trisnia et Kolia des jumelles aux marques bleus claires identiques, deux ingénieurs, Mirta et Istia la première au traits anguleux avec juste des « sourcilles » blanc et l’autre avec des marques nacré soulignant ses pommettes et enfin un duos d’adepte formé par la chef d’équipe, les yeux bleus extrêmement claire à la limite du blanc avec des tracé blanc sur ses excroissances et Oxis une asari plutôt athlétique aux marques orangé surprenantes.

L’autre équipe était dirigé par Asria, une asari au ton mauve et menue aux tracé bleus sombre sur son visage et experte en hacking. Son équipe était remarquable de par ses compétences de sabotages et contrôle des éléments mécanique et électronique. De façon surprenante un quatuor de hackeuse la formait, Asria d’une part, mais aussi Nosi, une plantureuse asari bleus sombre, Kila, une « jeunette » souriante aux traits agréables et aux marques bleus et Lisi celles aux grands yeux sombre presque dérangeant. Un duo d’adepte complétait le panel de cette équipe, Ilonia, aucune marque sur son visage témoins de sa sobriété, et Mila une asari à la taille fines et aux yeux violet surprenant. C’est en voyant de plus près ces deux groupe que la commando se rendit compte de la force de frappe de son propre commando. En effet elles étaient presque toute en armure plus lourde que la normal pour des commando qui affectionnaient tant leur tenue légère. Sans compter que 4 d’entre elles étaient très efficace pour tenir le choc et cogner fort, surtout Kalita et elle-même, deux vrais « brutes » selon les critères asari, et voir même d’autres races.

Une fois le discours terminé elle fit signe aux asari de la suivre les conduisant directement dans leur vaisseau d’embarquement. L’avantage de tels moment, c’est qu’on avait bar, couchette et armurerie cotes à cotes, et Nissara ne voulait pas voir son équipe s’éparpiller de trop avant la mission. Une fois rassemblé au bar, elle les installa légèrement à l’écart pour leur parler.

« Je vais être directe, on à surement dut vous parler de moi ou vous montrer mon dossier, j’ai fait de même pour vous. Cependant, j’ai surtout put parler à vos chef d’équipes ordinaires, et je comprends que cette situation ne vous paraisse pas habituel. Ceci dit, j’ai constaté, principalement dans ce que Asria et Listra que vous étiez des pros, les meilleurs dans vos domaine et je ne doute pas un instant que tout se passera bien entre nous. Bon, maintenant que c’est dit, je paye ma tournée, qui prend quoi ? »

La commando conclus par un large sourire avant de passer la commande sous les exclamation approbatrice de certaines.. Mais surtout Kalita. Boire un verre, équipe cotes à cotes, forçaient le dialogues entres chaque, et avant une mission, c’était le minimum à faire pour se sentir plus à lèse. Même des pros sont mieux avec des visages familier. Nissara, sous le regard approbateur des deux autres chef d’équipes, parla à chacune et força les équipes à se mélanger. La pauvre Nostia avait d’ailleurs bien du mal à se dépatouiller des deux jumelles tireuse d’élites qui avaient entendus parler de sa réputation. Ça discuta arme, stratégie, histoire de cul et autres banalité ou histoire croustillantes. Scrutant l’horloge la chef d’équipe se leva de table.

« Il vous reste 12 heures tranquille, vous avez quartier libre après à H-3 je vous veux toutes prêtes pour qu’on termine les préparatifs. Aller moi je vais me pieuter directe en attendant, vous pouvez balancer vos histoires sur mon les filles »

Conclus la commando en souriant à son équipe. Pourquoi si détendus ? Elle estimait avoir un ascendant sur les autres asaris car ayant lu leur dossier, la, son équipe allait pouvoir rééquilibré la donne, chacune serait au courant de pas mal de chose et c’est la que la confiance se pose réellement.

Nissara ne dormis pas immédiatement, elle voulait vérifier chaque parcelle de son équipement pour être prête directement au rassemblement. Elle examina son armure, éraflé de toutes part il faudrait vraiment qu’elle envisage d’en changer. Un modèle lui faisait de l’œil mais elle n’aurait les fonds que plus tard alors autant ne pas y penser. Elle passa ensuite en revus son Prêtresse, une arme toute récente elle, qui avait remplacé son éternel disciple, elle regrettait un peu la cadence de tire de sa précédente arme, mais la puissance de feu sans comparaison compensait largement ce fait. Arriva ensuite le tour de son pistolet Judgement. Fiable, précis léger, turien. De quoi la dépanner dans presque toutes les situations. Ses Solia passèrent entre ses mains, le tranchant vérifier et nettoyer des dernières saletés avant d’être rengainé, une dans sa botte, l’autre à son fourreau de hanche. Elle termina son inspection par sa Dualista, comme à son habitude. La commando avait toujours un pincement au cœur quand elle entretenait cette arme … Les souvenir lui revenait souvent de son « père » enfin sortie du coma en pleine guerre des moissonneurs, qui lui confiait sa lame avant de périr dans la destruction de l’hôpital. Ses doigts caressèrent tendrement la lame, parfaite, une arme monomoléculaire d’exception, sans conteste la meilleur arme de son arsenal. Elle la rengaina dans son fourreau dorsal. Se dévêtissent pour se retrouver en petit haut et simple shorty elle se glissa dans la couchette qui lui était alloué situé au-dessus d’une autre et ferma rapidement les yeux. Apprendre à dormir avant une opération, on l’apprenait vite si on tenait à sa vie.


H-3.05[/b]

« J’adore l’infinit mais j’arrive pas à accrocher à sa cadence de tire trop lente »

« ho heu … hé bien il suffit de s’y faire je dirais … »


Trisnia soupesait l’arme de tire de Nostia, appréciatrice de la façon dont il était entretenu ? La petite turquoise était on ne peut plus gêner, entre les compliments et les autres remarques elle se faisait plus petite que d’ordinaire. Les autres chasseresses discutaient tranquillement, Kalita notamment, louchant sur les splendides arguments de Nosi. C’est à ce moment-là qu’entra Nissara, équipé de pied en cap dans son armure, casque sous le bras, ses armes fixé dans son dos.

« Pas encore en tenue de danse les filles ? »

Lança la chasseresse en entrant dans la salle d’armurerie ou chacune des commandos avait ramené son matériel. La remarque fit sourire les filles de son équipe et prit légèrement de court les autres qui se détendirent en voyant son aire clairement espiègle. Les chasseresses commencèrent à passer en revue chaque élément du matériel embarqué. Arme, cartouche thermique, grenade, Nissara prit un soin tout particulier pour savoir exactement qui avait quoi dans son équipe. Déjà prête elle pouvait suivre les opérations sereinement et conseiller vis-à-vis des forces pirates déjà rencontré et décrite dans les dossiers. Chacune des asari put voir que Nissara avait pris grand soin de connaître son équipe, interpellant chacune d’elle par son nom, et sachant exactement en quoi elle excellait le plus. Cartouche thermiques supplémentaires pour les lignes arrières, grenades pour celles devants, armements adapté au combat en station. La commando ne laissa aucun doute passer, elle restait cependant pleinement à l'écoute, son rôle n'était pas d'imposer, mais d'optimiser avec ce que chacune faisait de mieux, le groupe devait être au top …


H-0

Nissara était sur le pied de guerre, chacun venaient de traverser le relais et on attendait maintenant le signal du largage. Elle avait ménagé son moment, pas de grand discours encore, pas de tirade héroïque, elle gardait ça pour 10 minutes avant le largage, c'était la qu'il fallait gonfler à bloque ses troupes. Néanmoins la tension étaient palpable, certaines des chasseresses asari les moins expérimenté craignaient vraiment la suite. Les commando elle, restèrent fidèle à leur réputation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali T'Kando
Azure Widow
Azure Widow
avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 25/04/2014
Age : 26
Localisation : La Citadelle

Infos rapides
Âge: 299
Profession: Mercenaire
Classe: Martiale et Biotique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Dim 14 Déc - 19:58

La Themis, une frégate de l’alliance de classe Alamo, repeint selon les goûts de son actuel propriétaire : Gabriel Wilson dit Paladin. Le bleu de la carlingue avait été remplacé par du rouge sang et le blanc par du noir et là où trônait le symbole de l’alliance, il n’y a plus qu’un dessin représentant une tête de mort qui semblait levé les yeux vers une étoile. C’était le symbole de la Dead Echo, une unité secrète aujourd’hui dissoute mais qui vit toujours grâce à Gabriel et leur reconversion sous la bannière grise des mercenaires. Quant au vaisseau, il porte le nom de la déesse humaine Grecque de la Justice, de la Loi et de l’Equité, mais elle n’est pas la justice qui siège dans un tribunal, elle est la justice immanente, celle qui ne passe pas par la médiation d’une procédure judiciaire mais par la volonté des Dieux. Elle frappe ceux qui viennent troublés l’ordre naturelle des choses tout comme à un moment de son histoire, la Dead Echo rendit sa propre justice lorsque l’autre avait failli à son devoir. Néanmoins, n’allez pas croire que Gabriel et sa troupe sont des justiciers car ce n’est pas le cas mais ils font preuve d’honneur et ça, c’est le plus important.
Mais reconcentrons-nous sur le début de l’affaire, si la Dead Echo se trouvait ici, c’était tout simplement parce qu’à bord de la Themis se trouvait Kali T’Kando. Obligé de laisser le Basilic en cale sèche après les dégâts qu’il avait subis sur Antibaar, la mercenaire avait demandé l’aide de son confrère dans la traque de Molosky et ce dernier était plus qu’heureux d’aider l’asari, content de pouvoir repayer un peu de la dette qu’il avait envers elle. Debout sur le pont principal de la frégate, Kali regardait un holo affichant tous les vaisseaux en position et la mercenaire contemplait avec un sourire en coin le Destiny Ascension, le fleuron de sa race. En face de ce regroupement concilien se tenait l’armée de Molosky ou au moins une partie et même elle voyait que ces derniers étaient largement désavantagés que ce soit par le nombre ou bien par la puissance de feu. Cependant, ces deux choses n’étaient rien pour Molosky et si Kali avait bien retenu une leçon, c’était celle que le pirate avait toujours un trou dans son sac. Et généralement, ce dernier était tout aussi décisif que déplaisant. Fixé sur le champ de bataille, la mercenaire essayait de trouver une logique de déploiement pour voir si elle pouvait trahir la localisation de la base de Molosky mais pour l’instant, rien ne lui sautait aux yeux.
Soupirant un instant, elle quitta l’hologramme des yeux pour se pencher sur ce qui l’entourait. Le pont était assez bondé, le personnel naviguant était à leur position ou bien était en train de s’y mettre et tout semblait concentré sur leur tâche. Au même moment dans quelques recoins quelques membres de la force d’assaut finissaient d’ajuster leur armure et leurs armes alors que le reste de la troupe se trouvait au pont inférieur atteler à la même tâche. Des conversations qui fusaient ici et là, Kali savait que tout était prêt pour l’assaut sur la base de Molosky. En discutant avec Gabriel, ils avaient décidés de ne surtout pas prendre part au combat spatial mais de se concentrer sur l’assaut terrestre afin d’être les premiers à envahir la base de Molosky ou du moins, à être les premiers à lui mettre la main dessus. Kali avait réussis à convaincre l’humain de ne pas se jeter trop tôt sur l’astéroïde qui abritait la base du pirate pour voir s’ils risquaient des complications. Malgré la désapprobation d’Abaddon qui souhaitait faire le premier sang, le chef de la Dead Echo accepta sans hésiter ayant compris que si Kali lui demandait ça, c’était pour les préserver lui et ses hommes d’un cadeau empoisonné du pirate. Gabriel connaissait l’asari depuis un peu plus de dix ans et même s’il ne s’était pas fréquenté pendant très longtemps durant cette période, il savait que derrière le personnage grandiloquent et cinglé d’Azure Widow, la vrai Kali cachait son désir de protéger les êtres qui lui était chère même si cela devait l’exposer au danger. Et en ça, il la respectait grandement même s’il ne lui dirait jamais de vive voix.
Tandis que Kali essayait de mettre au point une stratégie, les hommes de Gabriel s’occupaient des derniers préparatifs à l’exception d’Abaddon qui, assit sur une chaise d’une manière bien à lui, c’est-à-dire les pieds sur le socle et avachi sur le dossier, regardait la tête penchée sur le côté les deux accompagnatrices de Kali. Son horrible masque sur lequel était peint une tête de mort blanche n’était rien comparé à son visage, scarifié de toute part et ce même sur le sommet de son crâne chauve. Il regardait les deux jeunes femmes comme s’il essayait de leur transpercer l’âme avec des couteaux qui lui sortirait des yeux puis finalement, il se concentra un long instant sur Elizabeth avant de se balancer sur sa chaise.


« - Qu’est-ce qu’il y a, Abé ?
- Je ne les aime pas… Surtout la gamine… Pas confiance… elle veut crever l’autre chef. Et pis la p’tite bleuté, elle est faible… ou pas… elle est comme l’autre chef, elle se cache bien. »

Gabriel porta son attention sur les suivantes de Kali et afficha un léger sourire :

« - T’inquiète pas va, Kali doit bien savoir ce qu’elle fait… enfin j’espère.
- P’tête… Mais pas confiance quand même… je vais les garder à l’œil. »

Secouant légèrement sa tête, Gabriel s’approcha d’Elizabeth et Lynia et leur chuchota :

« - Faites pas attention à lui, il n’est pas si méchant… enfin, tant que vous ne lui donnez pas une raison de l’être… Mais je dois avouer que je suis d’accord avec lui sur un point. Elizabeth c’est ça hein ? Juste un conseil pour toi, si jamais contre les pirates tu tentes quelques choses contre Kali, sache que je te descendrai au moment où t’en auras l’idée. Reprenant un débit normal il déclara ensuite : Allez, moi je vais vérifier les navettes et toi Abé va prendre tes pilules. »

Lorsqu’il se retourna pour faire face à son second, ce dernier s’était barré en courant au moment où il avait prononcé le mot "pilule" et la chaise sur laquelle il était tournait inexorablement sur elle-même, propulsé par la détente de l’humain. Lâchant un « oh putain, il va pas remettre ça ! » Gabriel poursuivit son second dans le vaisseau.

« - Ah ah ! Ces deux-là ne finiront jamais hein… Lynia, Eli venez ici, lança Kali qui s’était tournée vers elle. »

Lorsque ses deux suivantes s’exécutèrent, l’asari se posa contre un pilier et croisa les bras.

« - Comme d’habitude, pas de risque inutile je veux vous voir entière quand ça sera fini… et oui, même toi ma petite Eli… tu devrais être contente, non ? Tu vas avoir une chance de passer ta frustration de ne pas pouvoir me tuer sur Molosky. Quand à toi Lynia… tu es bien plus en forme que par le passé mais je te demanderai de ne pas prendre d’initiative. Si tu hésites à pouvoir faire quelque chose ne le fait pas. Ce combat va être difficile alors autant mettre toutes les chances de notre côté, laissons le conseil commencer le premier round pour voir quels atouts Molosky à dans sa manche et lorsque ce sera fait, nous abattrons nos propres cartes. Oh, vous connaissez déjà Gabriel et Abaddon, j’ai quelqu’un d’autres à vous présenter. »

Kali leva la main vers une jeune femme typé asiatique qui pianotait prêt de l’hologramme, elle était habillé comme une militaire de l’alliance à l’exception que les blasons les représentant avaient été arrachés. Par-dessus, on avait recousu à la va-vite l’écusson de la Dead Echo.

« - Je vous présente la Capitaine Karma, le Themis c’est son bébé elle et à peu près tous les gens que vous trouverez sur ce pont ne font pas exactement parti de la Dead Echo… disons que c’est plus le personnel de soutien.
- Yep… Enfin Gabriel n’arrête pas de nous mettre dans le même sac mais si ce n’est pas spécialement vrai. La plupart des gens qui sont ici n’ont quasiment jamais eu d’arme dans les mains… comme n’importe quel personnel d’un vaisseau de l’alliance. Enfin, on le laisse dire ça lui fait plaisir et puis mes gars sont plutôt flatté d’être associé à sa petite troupe.
- Karma pilote elle-même le Themis en même temps qu’elle donne ses ordres, une vraie femme multitâche.
- Bof, y en a d’autres qui sont de bons pilotes ici mais si quelqu’un doit rayer la peinture, autant que ce soit moi. Enfin, si jamais sur la base de Molosky vous avez besoin d’un appui aérien, on sera là pour tout faire péter. C’est pas parce qu’on n’a pas d’armure ni de flingue qu’on va être inutile. En tout cas, tant qu’on n’est pas sur le foutu caillou où se cache l’autre enfoiré, c’est nous qui allons avoir le beau rôle. Après, ça sera à vous de jouer.
- Je te laisse faire les derniers préparatifs. »

Acquiesçant d’un léger mouvement de tête, l’humaine retourna vers sa console pour continuer son pianotage. L’ancienne commando asari reporta ensuite son attention sur Elizabeth et Lynia.

« - Voilà voilà, vous connaissez les membres les plus importants de la Dead Echo… et de son personnel auxiliaire. Ce sont tous de chics types, je suis heureuse qu’ils aient accepté de me porter un coup de main… et je suis également que vous soyez là toutes les deux… oui même toi Eli… je te l’ai déjà dit mais je vais me répéter, je n’ai absolument aucun sentiment négatif à ton égard. Après, tu fais ce que tu veux avec ça. Oh et… avant que je n’oublie, Lynia envoie un message à Alexei… dis-lui de ne pas oublier la comptine de Regik. »

Voyant que ni Lynia, ni Elizabeth ne semblait comprendre ce qu’elle racontait, Kali lâcha un petit rire cristallin avant de reprendre la parole.

« - C’est un vieu conte Galarien. Il y a fort longtemps, prêt d’un petit village, vivait un monstre horrible tapis dans une grotte sans fond. La bête faisait tellement peur, qu’aucun galarien n’osait dire son nom à haute voix redoutant qu’elle ne vienne à l’appel de son nom. Pour se débarrasser de la créature, les anciens du village demandèrent l’aide à des guerriers d’autres villages les appâtant grâce à une incroyable récompense. Aveuglé par les gains, ils allèrent dans la grotte pour essayer de terrasser la bête mais cette dernière leur réservait une terrible surprise. Le monstre n’avait pas de peau, il n’avait pas d’écailles, son corps tout entier était recouvert par la pierre. Dans l’impossibilité de transpercer la créature de leur armes, aucun d’autres eux ne sortit de la grotte vivant. Folle de rage, le monstre se rua vers le village et dévora tous ceux qu’il croisa sur son passage. Cependant, lorsque son ventre fut plein, il arrêta le massacre et captura les survivants afin de les mettre dans une cage. Ainsi, lorsque la faim le tiraillait, il n’avait plus qu’à tendre la main dans l’enclos qu’il avait bâti pour attraper sans se fatiguer son prochain gouté. Croyant que leur fin était venue, les galariens perdirent le peu d’espoir qui leur restait. Cependant, un jeune galarien n’avait pas encore renoncé. Il se nommait Regik et, cachant un os brisé sous ses vêtements, il appela la bête et lui lança un défi, il déclara qu’il était sûr qu’elle ne pouvait pas l’avaler tout rond, sans le mâcher avec sa toute petite bouche. Provoqué par le galarien, la bête lui déclara qu’il allait lui prouver le contraire. Ainsi, il attrapa le garçon, le jeta en l’air et ouvrit grand la bouche pour que ce dernier descende sans problème au fond de sa gorge. Il était heureux d’avoir prouvé à cet insolent qu’il avait tort… et Regik l’était également. Toujours vivant avec tous ses membres attachés à son corps, le jeune galarien prit l’os dans ses mains et trancha l’estomac de la créature. Taillant comme un enragé dans la bête, il finit par percer son cœur et la tué sur le coup. Au final, les villageois réussirent à sortir de la cage et firent leur possible pour extirper le garçon de l’intérieur de la bête et ils acclamèrent son courage et son intelligence. »

Kali fit une pause puis elle regarda le Destiny Ascension.

« - Tout ça pour dire que si tu ne peux pas détruire ton ennemi avec un assaut frontal alors essayes de l’anéantir de l’intérieur. Molosky a déjà corrompu pas mal de militaire… je ne vois pas pourquoi il se serait arrêter en si bon chemin. Surtout avec ce que le conseil lui offre sur un plateau d’argent. »

_________________


Dernière édition par Kali T'Kando le Dim 28 Déc - 21:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urdnot Uoldar
Rang 4
Rang 4
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 24/12/2013
Age : 22

Infos rapides
Âge: 442
Profession: Soldat d'élite
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Mar 16 Déc - 23:28

Uoldar observa l'enregistrement avec attention, son regard était le plus souvent poser sur Molovsky qui, même après toutes ces années de mercenariat dans la galaxie, surement l'une des personnes les plus déranger qu'il est put voir. Le fait d'être inactif le début de la discussion pour ensuite passer à cet état déranger fit légèrement hausser un sourcil au krogan, la question de savoir COMMMENT ce type à réussi à prendre le contrôle de tant de pirate avec un mental pareil... Les humains l'étonneront toujours. Mais une chose le dérangeait... Cette mauvaise impression qu'il avait déjà ressenti maintes fois par le passé, lors de sa période de Mercenariat... Et cela n'augurerer jamais rien de bon.

Dans la salle, ont pouvait entendre quelques réactions des personnes présentent. Certains amusèrent Uoldar, d'autres le firent soupirer, car certains étaient trop confiants, tandis que d'autres ne l'étaient pas assez. Puis si fut le "blabla" de fin et tout le monde put sortir de la salle dans le brouahaha commun après ce genre d'évènement, mais le krogan reçu un message via son OmniTech, ce dernier l'activa pour en vérifier le contenu...

- Mhhh... La blabla commun aux annonces officielles... " Rendez-vous à la baie VKO-34 numéro deux pour une embarcation immédiate pour la Troisème Flotte Turienne, vous serez embarquer sur le Croiseur PFS Eratus oú plusieurs krogans et turiens ayant fait quelques mois sur Ménaé y sont entroposer pour l'opération. " le krogan haussa légèrement un sourcil Bon, bha il n'y à plus qu'à... dit-il en enfilant son heaume et se dirigea tranquillement vers sa destination.

Une fois sur place, plusieurs krogans étaient présent, mais ils fixairent Uoldar d'un air assez envieux, l'équipement qu'Uoldar portait été, quand même, pas fréquent dans les troupes krogans.
- Pas mal ton matos. lança l'un des krogans présent D'oú tu sors ça ? Des caisses de la Confédération ?
- Si c'est le cas, j'veux bien la même chose !
- Vous pensez vraiment que les supérieurs vous offriraient ce genre de matos ? Uoldar rigola un peu Cela vient d'avant-guerre les p'tits gars, donc ne rêvez pas trop d'accord ?

La discussion continua quelques temps, puis un krogan en armure décorée arriva.
- Bon ! Tout le monde est là ? Parfait. dit-il en fixant tout le monde du regard Pas besoin de vous dire ce pourquoi nous sommes là ? Et dans le cas contraire, j'me bats le carrer ! Vous n'aviez qu'à écouter ce que le Conseil baraguinait tout à l'heure. dit-il en élevant un peu le ton Allez on s'bouge et on pose son gros cul dans cette navette ! Direction le Croiseur pour des pétages de culs en règle !

La réponse ne se fit pas attendre, alors que " la grande gueule " montait à bords, le reste des krogans monta à son tour, pour que la navette puisse enfin décoller en direction du Croiseur turien. Le trajet ne fut pas long, ni ennuyeux, car la bonne vieille occupation de " T'as vu cette cicatrice... ? " prit rapidement place dans la navette, même la grande gueule s'y était mits, de quoi mettre une bonne ambiance dans le groupe.
- Celle-là... l'un des krogans montra une large cicatrice sur sa plaque frontal Pendant la guerre, ma plaque à encaisser le choc et je me suis retrouver avec un morceau de métal planter dans le crâne.
- Ah ouais ? Moi, celle qui est la plus "fraiche"... Uoldar enleva son cache et montra à tous le monde sa balafre Ca, c'est une furie qui me l'a fait.
- Une Asari transformer ? Hé ben...
- Je peux m'estimer heureux... Un oeil au lieu de ma vie, j'ai vite fait un choix. dit-il en remettant son cache

Les grognants approbateurs se firent entendre, puis le pilote annonça leur arrivée sur le Croiseur Turien, la navette se posa dans l'un des hangars du croiseur, une fois sortit, ils purent voir l'intérieur du hangar et aussi les nombreuses escouadesz krogane/turienne en action, ces dernières s'entrainaient entre elles et se tenaient prêt pour l'assaut. Une fois au sol de l'hangar, une officier turien s'approcha du groupe et les salua.
- Bienvenue à bord du Croise PFS Eratus Messieurs ! Je suis le Major Tectus et je serais le chef de cette équipe de fières combattants que vous voyez là. dit le turien décoré en désignant la troupe se trouvant à côté de la navette et qui fit le salut turien.
- Bien... En espérant qu'ils soient aussi bon au maniemant de l'arme qu'avec leurs balais vos troufions. dit la grande gueule en ricanant
- Ils le sont ! Tout comme vos gros tas, en espérant qu"ils sachent sur quelle gâchette appuyer au lieu de taper avec l'arme.

Un silence s'installa, les personnes des environs craignairent qu'une bagarre se déclenche , mais au lieu de cela, un fou rire générale se fit entendre entre les deux escouades.
- Belle repartie. dit Uoldar Oú sont les autres escouades ?
- Nous sommes disperser entre tout les hangars et vaisseaux de la Troisième Flotte.

Les deux compagnies restèrent côte à côte tout le long de l'attente, ils discutèrent et s'entrainèrent ensemble, jusqu'à ce que l'appel se fit entendre. Puis se fut comme d'habitude. Les alarmes, les appels, puis toute la Flotte fut prête et accompagna le reste de la Flotte du Conseil dans son avancée.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynia T'Nora
Rang 1
Rang 1
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 27/04/2014
Age : 23

Infos rapides
Âge: 227
Profession: Esclave
Classe: Civile

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Lun 22 Déc - 21:19

Citation :
- Gabriel #999999
- Kali T'Kando/Azure Widow #00FFCC





- Faites pas attention à lui, il n’est pas si méchant… enfin, tant que vous ne lui donnez pas une raison de l’être… Mais je dois avouer que je suis d’accord avec lui sur un point. Elizabeth c’est ça hein ? Juste un conseil pour toi, si jamais contre les pirates tu tentes quelques choses contre Kali, sache que je te descendrai au moment où t’en auras l’idée. Allez, moi je vais vérifier les navettes et toi Abé va prendre tes pilules.

Selon Lynia, voilà qui résumait l’ambiance à bord de la frégate depuis que le trio s’y trouvait. Elle n’aimait pas spécialement ce genre de types, essayant de se la jouer cool et menaçant avec des répliques dont elle se passerait bien mais c’était là un lot quotidien pour quiconque passait du temps dans les systèmes terminus. Autant dire que l’esclave y était immunisée, gardant son sang-froid et ignorant ce genre d’individu. D’autant plus que la pique s’adressait à la dernière arrivée aux côtés de sa maitresse, une humaine du nom d’Élizabeth Dawson. Lynia savait que celle-ci avait eu un accrochage avec Widow, plutôt féroce puisqu’elle avait tenté de l’assassiner. De ce qu’elle savait, un certain marché l’avait fait se rendre auprès de Kali, Lynia n’avait pas cherchée à en savoir plus. Gabriel, qu’elle avait déjà rencontré après Antibaar, avait beau avoir une dégaine qu’elle n’appréciait guère lui et son collègue se méfiait sans doute d’Élizabeth pour les mêmes raisons que Lynia : son but premier avait été (voir était toujours) de tuer leur patronne à tout trois. De quoi être sur ses gardes…

Quant à la raison de leur venue dans le système Tiamat, il s’agissait là de la même que lors de leur arrivée à Antibaar : Molovsky, le célèbre pirate. Si la première fois avait été éprouvante dès le commencement, la fin et le bombardement traitre du Conseil ajoutait encore plus au stress que ressentait l’asari à l’idée de se frotter encore à cet humain. Ceci dit, sa maitresse souhaitait qu’elle vienne et Lynia n’avait rien à y redire. Pour quelles raisons voulait-elle de la présence d’une combattante tout de même si peu efficace quand tant de mercenaires acceptaient de la servir ? Était-ce par peur que Lynia ne s’enfuie ? Étant donné sa situation sur la Citadelle, peu probable… Peut-être cherchait-elle à donner de l’expérience à Lynia ? Curieuse méthode pour une personne normale mais totalement en accord avec le genre de sa maitresse. Celle-ci demanda d’ailleurs à ses deux acolytes de s’approcher avant de donner ses ordres, profitant en même temps pour leur présenter la commandante à bord, humaine également. Tout le monde était humain ici de toute manière, seules Lynia et sa maitresse étaient là pour dénoter sur le tableau. Écoutant attentivement, Lynia se contenta de confirmer avec un hochement de tête qu’elle avait bien compris ce qui lui était ordonné, saluant silencieusement d’une rapide courbette la capitaine Karma lorsqu’elle lui fut présentée.
- Oh et… avant que je n’oublie, Lynia envoie un message à Alexei… dis-lui de ne pas oublier la comptine de Regik. Continua-t-elle sur sa lancée en se tournant vers la concernée, qui ne comprit la référence qu’une fois expliquée par Widow : un conte Butarien qui lui fit étrangement penser à Roran, cet esclave humain que Lynia avait rencontré sur Joab.
La référence n’était pas bien dure à comprendre : sa maitresse cherchait simplement à prévenir leur ancien passager de rester sur ses gardes. Personnellement, l’esclave doutait qu’il ne le soit pas déjà, surtout après Antibaar, sa maitresse était sans doute aussi dans le même cas. Mais ce qui se cachait derrière cette demande, pour l’asari, était tout simplement la préoccupation de sa maitresse pour l’humain. Étrange d’ailleurs quand on savait qu’elle ne l’avait pas tant de fois rencontré. Aussitôt qu’elle eut un moment, Lynia envoya donc le message de sa maitresse à Alexeï Kernov. Elle se demanda au passage où ce dernier pouvait bien être au sein de la flotte…


HRP : Un peu court et pas franchement innovant à mon goût, j'espère qu'il plaira quand même à la lecture. Embarassed

_________________
Journal de Bord
Extranet
_________________

L'éternité se fait longue et immuable, quand les secondes s'égrènent dans un capharnaüm total.


Dernière édition par Lynia T'Nora le Mar 23 Déc - 19:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élizabeth Dawson
Tribunal des Corbeaux
Tribunal des Corbeaux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/04/2014

Infos rapides
Âge: 19
Profession: Programmeuse
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Mar 23 Déc - 15:41

La défaite est par essence humiliante. Mais elle l'est d'autant plus quand votre adversaire vous laisse la vie sauve. Enfin, que pouvais-je y faire, maintenant que je me retrouvai enrôlé dans la clan de ma propre cible. J'avais échoué à la tuer, trop peu préparée sans doute. Je ne m'étais jamais battu contre une biotique, et j'avais appris à la dur que mes techniques ne servaient à rien contre une charge nova. Après mon rétablissement, j'aurais pu m'enfuir, mais quelque chose me retenait : l'honneur. Vous trouvez cela idiot ? Moi aussi, maintenant que j'en reparle, mais à l'époque j'étais je l'avait fait dire un jour F.F.Coppola dans un de ses films : sois proche de tes amis, et encore plus de tes ennemis. Et si à l'époque, je n'avais pas connaissance de cette citation, l'idée restait la même. Kali était mon ennemi, et pour connaitre ses points faibles, il me fallait l'approcher.

D'après ce que j'avais compris, on allait s'attaquer à Molovsky. L'idée était plaisante, c'était déjà ça, mais la façon dont le Conseil s'y prenait me surprenait ... Envoyer une importante flotte dans un unique Système ? Sur le papier, c'est jolie. En adaptation cinématographique aussi, cela promettait une bataille spatiale éblouissante, mais dans la réalité, on pouvait se demander si il n'avait pas confié l'aspect tactique à un stagiaire. Si Molovsky jouait bien son coup et détruisait la flotte, le Conseil aurait du mal à s'assurer de sa protection. D'un autre côté, la puissance déployée était telle qu'il faudrait un Moissonneur pour espérer pouvoir la défaire. Mais si mon combat contre Kali m'avait appris une chose, c'est qu'il ne fallait jamais sous-estimer son adversaire, surtout quand celui-ci était de taille et dieu sait que Molovsky l'était.

D'après ce que je pouvais voir, Kali n'avait pas l'intention de participer à une bataille spatiale rangée. Tant mieux, j'avais toujours détesté ce genre de choses. L'issue était trop aléatoire et l'idée de me faire tuer sans avoir pu lever le petit doigt ne me plaisait guère. L'assaut terrestre me plaisait d'autant plus que j'avais eu la sage idée d'emporter mon matériel. J'aurais pu demander à ce que l'on m'en redonne un, Kali ne me l'aurait certainement pas refusé mais je m'en saurais toujours voulu si j'avais perdu mes sabres. Ils étaient l'héritage de mon passé et je n'avais pas l'intention de l'oublier. Je me demandais quel effet cela aurait sur Kali et ses sbires si je revêtais mon armure, heureusement que je ne portais que ma combinaison lors de notre affrontement, si non cette dernière aurait volé en éclat après la charge que je m'étais prise de plein fouet. Peut être même que Kali m'avait prévue une tenu ... Bah, peut importe, l'important était qu'en cas de combat, je sois dans un uniforme connu. Il me fallait être à l'aise et dieu sait que mon armure avait été conçu pour cella là, même si elle ne valait pas celle des Enfants de Gilgamesh.

Je me changeais donc dans un coin, à l'abri des regards, même si il n'y avait pas grand chose à voir étant donné que je gardais une combinaison en dessous. Tout était présent dans le sac que Seldon avait confié à Kali avant qu'elle ne m'embarque. C'était mon dernier souhait, mes dernières paroles que je lui avais adressé. Mes deux sabres, le bâton de combat rétractable, la lame courte, les couteaux de lancer, mon masque en graphène, quelques grenades, la paire de jumelle thermique et même le M-5 de mon père adoptif. Tout était là, comme au premier jour. J'avais finis de me préparer quand je remarquais la présence d'un objet au fond du sac, ma croix de St-George, accompagné d'un mot :

N'oublie jamais d'où tu viens, qui tu es.
Quand le moment sera venu, nous nous retrouverons.
Pour l'heure, Gilgamesh doit renaître.
Swan.

Je chiffonnais le papier, les larmes aux yeux, avant de le brûler par induction en déclenchant une décharge de mon omnitech. Tout s'était passé tellement vite que j'en avais presque oublié que je n'allais plus revoir Swan avant un bon moment. La séparation m'était d'autant plus douloureuse que j'avais du mal à faire clarifier mes sentiments envers elle. Son baiser m'avait prise par surprise mais pour autant, il ne m'avait pas déplu. Étais-je amoureuse d'elle ? Chercher une réponse immédiate était idiot, il allait me falloir du temps et notre séparation était parfaite pour cela.

Je passais le collier autour de mon cou et l'enfouissait sous mon armure, puis chassant l'humidité de mes yeux d'un revers de la main, je parti à la recherche d'un endroit où m'installer avant le début des hostilités. Je repérais une asari qui m'avait l'air tout aussi perdu que moi. Sa façon d'être était bien différente du reste de l'équipage, elle semblait ne rien avoir à faire ici. Pourtant, elle patientait sagement, comme si elle attendait quelqu'un. Je décidais donc d'aller à sa rencontre, masque relevé, peut-être était elle dans la même condition que moi. Ici non par volonté mais par obligation.

Une fois à ses côtés, je voulu engager la discussion seulement aucun son ne sortit ne ma bouche. Que pouvais-je bien lui dire ? "Salut, moi c'est Elizabeth, mais tu peux m'appeler Lizzy. J'ai essayé de tuer la maitresse des lieux mais comme tu le vois, j'ai pas bien réussi. Du coup, j'me retrouve dans un bourbier sans égal. Et toi ?". Sérieusement, je doutais fortement que ce soit la meilleur façon de se présenter. Je restai donc muette comme une carpe à ses côtés.

Apparemment, ma réputation n'était pas à faire. Je coltinais plusieurs regards mauvais de la part de l'équipage, notamment d'un homme au masque frappé d'une tête de mort blanche avachit sur son siège. Il eût une discussion avec un autre homme, plus présentable, et si je ne réussi pas à les entendre, au vu de la gestuelle j'avais le sentiment qu'ils parlaient de nous. Sentiment confirmé quand le "présentable" s'approcha de nous deux pour nous chuchoter :

- Faites pas attention à lui, il n’est pas si méchant… enfin, tant que vous ne lui donnez pas une raison de l’être… Mais je dois avouer que je suis d’accord avec lui sur un point. Elizabeth c’est ça hein ? Juste un conseil pour toi, si jamais contre les pirates tu tentes quelques choses contre Kali, sache que je te descendrai au moment où t’en auras l’idée.


Ça avait au moins le mérité d'être clair, même si je doutais fortement qu'il puisse lire dans mes pensées. De toutes les façons, je n'avais aucunement l'intention de m'attaquer à Kali durant la bataille, elle m'avait très bien démontré que pour l'instant, je n'avais aucune chance face à elle. Je gratifiait donc sa remarque d'un haussement d'épaule qu'il pouvait interpréter comme il voulait, c'était le cadet de mes soucis. Et il ne semblait pas en avoir plus à faire de ma réponse que moi de sa question étant donné que l'humain masqué confirma le fait qu'il était timbré et détala sans demander son reste à la prononciation du mot "pilule". J'enregistrai l'information, le timbré était sous traitement et cela allait peut être me servir pour plus tard.

Nous fûmes immédiatement rejoins par Kali qui avait du observer la scène de loin avec amusement. Elle nous enjoint de la rejoindre et j'appris par la même occasion le nom de l'asari : Lynia.

- Comme d’habitude, pas de risque inutile je veux vous voir entière quand ça sera fini… et oui, même toi ma petite Eli… tu devrais être contente, non ? Tu vas avoir une chance de passer ta frustration de ne pas pouvoir me tuer sur Molosky. Quand à toi Lynia… tu es bien plus en forme que par le passé mais je te demanderai de ne pas prendre d’initiative. Si tu hésites à pouvoir faire quelque chose ne le fait pas. Ce combat va être difficile alors autant mettre toutes les chances de notre côté, laissons le conseil commencer le premier round pour voir quels atouts Molosky à dans sa manche et lorsque ce sera fait, nous abattrons nos propres cartes. Oh, vous connaissez déjà Gabriel et Abaddon, j’ai quelqu’un d’autres à vous présenter.

Tu parles que j'étais contente, je ne prenais aucun plaisir à tuer. Je le faisais parce que c'était nécessaire pour maintenir l'ordre et parce que c'était ainsi que l'on m'avait éduqué, rien de plus. Mais elle avait raison sur un point, Molovsky et ses hommes étaient sur ma liste, je n'allais donc pas cracher sur cette opportunité. La tactique de Kali me plaisait d'avantage que celle du Conseil, peut être parce qu'elle ressemblait fortement à la philosophie du Schatten Kunst, attendre que son adversaire porte ses coups pour mieux parer. Kali nous donna aussi les noms des deux humains que nous avions croisés plutôt, Abaddon et Gabriel. D'après ce que j'avais compris, Abaddon était le timbré et Gabriel était l'autre. Kali nous présenta aussi la capitaine du vaisseau et aussi sa pilote principale, une asiatique du nom de Karma. Cela faisait beaucoup d'humains mais c'était expliqué par le fait que l'équipage appartenait anciennement à l'Alliance. La petite discussion entre Kali et Karma me permit de me faire une petite idée sur la personne qu'était la pilote, elle n'avait rien d'une pirate sanguinaire. Enfaite, d'après ses dires, l'équipage du Themis savait à peine mieux se servir d'une arme qu'un civil. Il allait peut être falloir que je revois mes positions sur certains sujets.

La discussion ne dura pas, l'heure tournait et les préparatifs étaient plus importants que la parlote. Kali se retourna vers nous afin de reprendre la conversation :

- Voilà voilà, vous connaissez les membres les plus importants de la Dead Echo… et de son personnel auxiliaire. Ce sont tous de chics types, je suis heureuse qu’ils aient accepté de me porter un coup de main… et je suis également que vous soyez là toutes les deux… oui même toi Eli… je te l’ai déjà dit mais je vais me répéter, je n’ai absolument aucun sentiment négatif à ton égard. Après, tu fais ce que tu veux avec ça. Oh et… avant que je n’oublie, Lynia envoie un message à Alexei… dis-lui de ne pas oublier la comptine de Regik.


Effectivement, j'en faisais ce que je voulais. Si tu pensais pouvoir m'amadouer avec ce genre de propos, tu te trompais lourdement. Ce n'était pas parce que j'allais combattre à tes côtés que j'allais changer d'avis à ton sujet. Il allait falloir en faire plus pour que mes objectifs changent. Et qui était Alexeï ? Encore un humain ? Décidément, nous étions légions par ici. C'était peu commun de voir une asari diriger un tel groupe. Enfaite, j'étais plus intrigué par qui pouvait bien être cet Alexeï que par la comptine dont j'avais déjà oublié le nom, mais apparemment Kali comptait nous expliciter son propos :

- C’est un vieu conte Galarien. Il y a fort longtemps, prêt d’un petit village, vivait un monstre horrible tapis dans une grotte sans fond. La bête faisait tellement peur, qu’aucun butarien n’osait dire son nom à haute voix redoutant qu’elle ne vienne à l’appel de son nom. Pour se débarrasser de la créature, les anciens du village demandèrent l’aide à des guerriers d’autres villages les appâtant grâce à une incroyable récompense. Aveuglé par les gains, ils allèrent dans la grotte pour essayer de terrasser la bête mais cette dernière leur réservait une terrible surprise. Le monstre n’avait pas de peau, il n’avait pas d’écailles, son corps tout entier était recouvert par la pierre. Dans l’impossibilité de transpercer la créature de leur armes, aucun d’autres eux ne sortit de la grotte vivant. Folle de rage, le monstre se rua vers le village et dévora tous ceux qu’il croisa sur son passage. Cependant, lorsque son ventre fut plein, il arrêta le massacre et captura les survivants afin de les mettre dans une cage. Ainsi, lorsque la faim le tiraillait, il n’avait plus qu’à tendre la main dans l’enclos qu’il avait bâti pour attraper sans se fatiguer son prochain gouté. Croyant que leur fin était venue, les galariens perdirent le peu d’espoir qui leur restait. Cependant, un jeune galarien n’avait pas encore renoncé. Il se nommait Regik et, cachant un os brisé sous ses vêtements, il appela la bête et lui lança un défi, il déclara qu’il était sûr qu’elle ne pouvait pas l’avaler tout rond, sans le mâcher avec sa toute petite bouche. Provoqué par le galarien, la bête lui déclara qu’il allait lui prouver le contraire. Ainsi, il attrapa le garçon, le jeta en l’air et ouvrit grand la bouche pour que ce dernier descende sans problème au fond de sa gorge. Il était heureux d’avoir prouvé à cet insolent qu’il avait tort… et Regik l’était également. Toujours vivant avec tous ses membres attachés à son corps, le jeune galarien prit l’os dans ses mains et trancha l’estomac de la créature. Taillant comme un enragé dans la bête, il finit par percer son cœur et la tué sur le coup. Au final, les villageois réussirent à sortir de la cage et firent leur possible pour extirper le garçon de l’intérieur de la bête et ils acclamèrent son courage et son intelligence,raconta-t-elle avant de faire une pause de quelques secondes en regardant par une des fenêtres qui donnaient sur le vide spatiale depuis la quelle on pouvait apercevoir le Destiny Ascension. Tout ça pour dire que si tu ne peux pas détruire ton ennemi avec un assaut frontal alors essayes de l’anéantir de l’intérieur. Molosky a déjà corrompu pas mal de militaire… je ne vois pas pourquoi il se serait arrêter en si bon chemin. Surtout avec ce que le conseil lui offre sur un plateau d’argent.

Sur ce point là, nous étions d'accord. Le Conseil voulait se montrer fort et imposant mais il risquait gros à manœuvrer ainsi. Molovsky était brillant, il l'avait déjà démontré par le passé mais le Conseil continuait à vouloir le traiter comme n'importe quel autre criminel. Il faisait là une erreur qui risquait de lui coûter cher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ : Tentaculeur
Admin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Dim 28 Déc - 22:46

 « Code couleurs des PNJs principaux » a écrit:
•  #666699 : John Molovsky
• #990099 : Cirus Carian
• #FF0033 : Sara'rath Nar Fazage
• #666633 : Weyrloc Hakr
• #2468BD : Amiral Inia Kaliss
• # D6B474 : Zaeed Massani
• #D21AD2 : ??? (apparaitra au prochain post =P)


Cela faisait un bon quart d'heure que l'Armada Concillienne était arrivée dans le système Tiamat. Inia Kaliss, à sa tête, s'impatientait. Il n'y avait aucune réaction de la part de Molovsky à leur arrivée. Aucune! Oh si, un message audio pour leur souhaiter la bienvenue. Une de ces innombrables petites plaisanteries qui avait le don de la fatiguer, elle.

 « On n'a assez attendu, faites avancer les flottes. Lentement. Et profitez en pour me mettre en contact avec Molovsky. »

L'ordre fut retransmis à tous les vaisseaux qui accélérèrent en direction du champ d'astéroïde. Tous les appareils de détection de l'armada concillienne indiquait que les flottes pirates attendaient dans un coin précis du champ d'astéroïdes. Ce qui semblait signifier que la base de Molovsky était en son centre. Les données recueillies jusqu'ici n'indiquaient aucune informations intéressantes. Comme si on brouillait volontairement leurs scanners. Ce qui était possible d'ailleurs. Inia se méfiait de tout avec Molovsky.

« On a une réponse! indiqua l'officier en charge des communications du Destiny Ascension.
- Parfait. Passez le moi à l'écran.
- Désolé Inia, mais le patron n'est pas disponible pour le moment, répondit l'image d'un Turien que tout le monde à bord de la passerelle du Destiny Ascension reconnurent comme étant Cirus Carian, un des trois lieutenants de Molovsky.
- Cirus. Moi qui espérait qu'il ne s'agissait pas vraiment de toi. Quel déception...
- Que veux-tu ma chère, les gens changent, répondit-il en haussant les épaules. Que puis-je faire pour toi? demanda-t-il simplement, comme deux amis qui s'échangeraient des amabilités.
- Je t'aurai bien demandé de te rendre et m'offrir Molovsky emballé dans un papier cadeau mais j'imagine que j'en demande trop?
- Tu as toujours été trop exigeante, répondit Cirus en lâchant un petit sourire amusé.
- Et je suppose que je perdrai mon temps à essayer de t'entendre faire raison, soupira Inia.
- J'aurai dis exactement la même chose à ton encontre, répliqua-t-il avec un brin d'amusement dans le regard, avant que celui-ci ne se fasse plus dur. Mais si j'ai un conseil à te donner ma chère … ne te mets pas en travers de notre route. Tu comprendras en temps voulu ... »

Sur ces mots, l'appel cessa, laissant la passerelle dans un silence absolu. Brisé par le petit rire d'Inia. Comme si Molovsky et ses troupes pouvaient faire quoique se soit contre son armada. Oh bien sur, il y aurait des pertes de chaque côté. Elle était amirale, elle savait pertinemment qu'il n'y avait que dans les holo-films à la Blasto que tout se déroulait parfaitement.

« On est à portée de tirs, signala une officier au bout de quelques instants.
- Que peut-on cibler? Des informations sur la base de Molovsky?
- Les astéroïdes bloquent la majorité des cibles potentielles. Et non, un système de brouillage nous empêche d'avoir des informations précises.
- Faites un tir de semonce. On verra bien leur réaction. »

Aussi tôt dit, aussi tôt fait. Un tir de Thanix partit du Destiny Ascension en direction de la position approximative de la base de Molovsky. La lumière bleutée fila avant de s'écraser contre un astéroïde, le faisant voler en éclat. Il y eut un battement de dix secondes.

« Comme vous voudrez. Procédons ainsi. »

La voix et le visage de Sara'rath Nar Fazage, la Lieutenant quarienne de Molovsky, était apparue sur les écrans de tous les vaisseaux de l'armada concillienne. Et tout d'un coup, le brouillage fut levé. Et le nombre de points rouges ennemis doubla. Oh, le nombre était encore loin d'être égal à celui du Conseil. Loin de là. C'était plus du deux contre un pour les forces concilliennes. De quoi assurer malgré tout la victoire. Du moins, Inia en rester convaincue.

« Amirale! On a un pic d'énergie en provenance de la base de Molovsky anormalement élevée, s'exclama soudainement une autre officier sur la passerelle du Destiny Ascension.
- Amirale, des escadrilles de chasseurs en approche! lança presque en même temps une autre Asari.
- Préparez-vous à recevoir les chasseurs en lâchant les nôtres. Transmettez à tous les vaisseaux. Et qu'on m'explique ce pic d'énergie!
- Je ne sais pas, Amirale. On dirait une sorte de … super-Thanix? »

Comme pour illustrer les propos de l'Asari, un puissant flash lumineux vert surgit de la base de Molovsky, éblouissant brièvement toute personne qui aurait regardé la base de Molovsky. Le rayon vert, qui n'était qu'en réalité qu'une boule de métal en fusion, fusa à une vitesse proche de la vitesse de la lumière et transperça un cuirassé turien, deux frégates asari avant de finir sa course sur un porte-chasseur humain. Tous volèrent en éclat.

Et comme si ce n'était pas assez, une cinquantaine de vaisseaux du Conseil se retrouvèrent soudainement sans énergie. Deux d'entre eux, furent violemment percutés par des astéroïdes et se brisèrent. Les autres furent en proie aux chasseurs des pirates qui se ruèrent dessus. Il n'était pas difficile de comprendre ce qui se passait : les vaisseaux sans énergie avaient eu leur IV hackée et toute l'alimentation avait été coupée. Car oui, certains vaisseaux dataient et étaient aujourd'hui obsolètes. Inia lâcha un juron.

« Faites avancer les vaisseaux en direction de la base. Qu'on me détruise ce super-canon! Cuirassé et croiseurs devant! Les frégates, détruisez moi ces chasseurs ennemis! Empêchez les de toucher aux vaisseaux sans défense! »

Les ordres furent retransmis. Les vaisseaux s'avancèrent dans le champ d'astéroïde. Mal leur en prit. Des astéroïdes étaient piégées. Des explosifs avaient été disposés un peu partout. Un croiseur turien perdit une « aile » et partit en vrille, s'écrasant sur une frégate humaine qui n'avait rien demandé à personne.

De plus, désormais à portée, les flottes pirates se mirent à ouvrir le feu. La riposte de l'armada concillienne ne se fit pas attendre. De chaque côté, des vaisseaux explosaient, mais le Conseil prenait petit à petit l'avantage. D'autant plus que le super-canon pirate mettait un temps fou à refroidir. Seuls trois frappes avaient été tirées depuis le début du combat.

 « On vous a jamais appris à frapper avant d'entrée? » gronda Weyrloc Hakr, le dernier Lieutenant de Molovsky qui était apparu comme la Quarienne une demi-heure auparavant.

Un signe de mauvais augure pour l'Armada concillienne. Inia avait fini par le comprendre et s'attendait au pire. Ce pire vit le jour sous la forme d'une cinquantaine de plate-formes qui surgirent de la base de Molovsky. Plate-formes qui contenaient... des Thanix. Ceux-ci ouvrirent le feu en même temps. Des rayons bleutés filèrent dans toutes les directions. On se serait presque cru dans une boîte de nuit du Présidium...

« Non mais ce caillou est encore plus protégé qu'Oméga! s'interloqua une officier du Destiny Ascension.[/color]
- On se replie! beugla Inia. On sort du champ d'astéroïde, mettez-nous hors de portée de ces putains de canons! »

Les ordres furent suivis, plus ou moins à la lettre. C'était un véritable chaos. Mais au final, l'armada concillienne s'extirpa de ce bourbier spatial. Rouge de colère, de s'être ainsi faite avoir, Inia beugla un rapport de situation.

« 30% de perte de notre côté. 5% du leur. On a toujours la supériorité numérique mais celle-ci est moins flagrante qu'auparavant.
- Je vois. On oublie donc l'assaut frontal. Il va falloir trouver autre chose ... »

--- Pour Alexeï Kernov ---

 « Vous avez vu comme moi que c'était peine perdue, lança-t-elle à l'attention d'Alexeï. J'étais concentrée sur mon schéma tactique habituelle. Je suis certaine que Cirus le savait. Cela explique que ces pirates aient pu me contrer aussi facilement... Aurais-je loupé quelque chose d'important? demanda-t-elle à la fois pour elle-même mais pour l'humain.
- Amirale, les pirates ne nous poursuivent pas.
- Eux aussi doivent mettre un peu d'ordre. Tant mieux pour nous, ça nous laisse du temps pour trouver un nouveau plan, rétorqua à l'officier qui venait de parler, cette dernière se faisant du coup toute petite, avant de retourner son regard perçant sur Alexeï. En temps normal, j'en verrai à nouveau toutes mes forces mais pour faire diversion et larguer des troupes au sol. Mais Cirus va s'y attendre. Il faut donc trouver autre chose. Officier Zazia! Des informations sur la base de Molovsky désormais?
- Oui Amirale! Il s'agit d'une installation construite sur la surface du plus gros astéroïde du champ. De quoi déployer des troupes. Pas plus d'un bataillon cela dit. Quarante-sept Thanix actifs. Sans compter leur super-Thanix. Vingt canons électromagnétiques de faible envergure pour la défense anti-navette.
- Je vois. Il ne s'attende pas vraiment à un débarquement de masse. Un point faible à exploiter. Reste à déterminer comment faire poser tout ce petit monde. Une idée originale ? » demanda finalement Inia à Alexeï, se taisant cette-fois si de bon pour entendre la réponse de l'humain.


--- Pour Nissara T'sironia ---

A bord du Destiny Ascension, plus exactement dans les hangars où attendaient plusieurs dizaines de navettes asari, la tension était montée au fur et à mesure que les minutes passaient. Chaque commando et chasseresse asari étaient prêtes, à sa façon, au largage.

Mais, ce fut la surprise pour plusieurs d'entre elles quand se furent à la place les pilotes de chasseurs et d'intercepteurs asari qui s'étaient ruées au pas de course dans leur appareil pour être propulser au cœur du combat, alors qu'elles attendaient toujours devant les navettes.

Les soldates asari présentes près d'un hublot avaient pu voir la violence des combats et notamment le super-tir vert qui était passé proche du Destiny Ascension à deux reprises, les éblouissant à chaque frappe. Elles purent également voir l'avancée dans le champ d'astéroïde … et la retraite après le rude combat.

Et l'ordre n'avait jamais été donné. Il régnait donc désormais de l'incompréhension parmi les troupes d'élite asari. Qu'est-ce qui expliquait cela? Mais que pouvait-il bien se passer là-haut pour ce revirement de situation?

Dans tout cela, Nissara tentait tant bien que mal de maintenir l'ordre. Son groupe de toujours était parfaitement calme, bien évidemment. Du moins, à leur manière. La question se posait plus sur les autres équipes sous la direction de la vétéran asari.


--- Pour Rachel Barclay ---


Cela avait secoué à bord du SSV Manille. Mais le croiseur avait tenu bon. On avait compté trois morts suite à la destruction d'un canon électromagnétique. Mais rien de bien grave comparer à d'autres.

De leur côté, les pilotes du groupe Big Mommy avaient attendu, tendus, l'ordre de largage. Un ordre qui n'était au final jamais venu, plus d'une heure après l'arrivée des forces concilliennes dans le système Tiamat.

 « Big Mommy One, ordre annulé. Situation en stand-by », avait fini par annoncer l'opérateur-hangar face à l'annonce du repli.

Bien évidemment, c'était l'incompréhension la plus totale au sein de l'équipe Big Mommy. Qu'est-ce qui avait bien pu se passer pour que finalement tout s'arrête? Certains pilotes n'attendirent pas l'ordre de leur chef pour aller la pêche aux informations.

« Oh! C'est quoi ça ? » s'énerva un pilote en sortant de son Mako.

Cela étant, Rachel comptait bien remettre un peu d'ordre dans tout cela. Et pas forcément que dans le groupe Big Mommy d'ailleurs. Du moins, au vu du tempérament de l'humaine, le contraire aurait été étonnant.


--- Pour Isïana N'iim ---

 « Rapport? finit par demander la capitaine de la Neliane
- Trois des douze frégates ont été totalement détruites de notre essaim. Deux hors combat. Une lourdement endommagé. La moitié de nos effectifs encore en état de combattre.
- Je vois. »

Par la suite, la capitaine ordonna à chaque vaisseau de se regrouper proche du Destiny Ascension, en attendant de recevoir de nouveaux ordres du vaisseau amiral. La frégate asari avait souffert mais était toujours en un seul morceau. Il y avait eu malgré tout cinq mortes, du à l'explosion d'un canon électromagnétique de la frégate et d'une brèche dans la coque lors de l'affrontement. Une brèche rapidement colmaté mais la disparition des Asari peinait l'équipage.

Sans parler des autres vaisseaux asari. Cela, c'était Tala et Isïana qui le portaient sur leur conscience. Mais elles ne pouvaient rien y faire, simplement se contenter de faire au mieux pour la suite. Tala avait d'ailleurs ordonné aux trois frégates mal en point de se placer au cœur de l'essaim, pour éviter de prendre des tirs perdus.

Mais peut-être le mieux était-il de retirer les vaisseaux hors d'état de combattre de l'armada concillienne, handicapant plus qu'autre chose les forces encore pleinement opérationnelles. Une réflexion qui dut traverser l'esprit de la diplomate asari en voyant les rapports?


--- Pour Urdnot Uoldar ---

Le PFS Eratus. Le croiseur turien avait méchamment mangé lors de l'affrontement. Comme un peu partout à travers l'Armada concillienne, les troupes présentes à bord attendaient qu'on leur donne l'ordre d'embarquer à bord des navettes. Un ordre qui n'arriva pas plus qu'ailleurs.

Le genre de situation qui a le don d'agacer les Krogans. Attendre? Ne pas pouvoir passer à la baston? Quelle hérésie! Mais la plupart prenait leur mal en patience. Les Turiens à côté, eux, étaient d'un calme olympien. A leur habitude. La différence d'attitude entre les deux races étaient proches du comique.

Mais la situation évolua lorsque l'Eratus fut touché par un tir de Thanix provenant des défenses de la base Molovsky. Le vaisseau trembla violemment mais le hangar avait miraculeusement été épargnée par l'attaque. Si on exceptait le plafond qui dégringolait petit à petit, et donnant sur le vide spatial.

 « Vite! Tous aux navettes! » beugla le Major Tectus.

Personne ne se fit prier et, parmi d'autres Krogans et Turiens, Uoldar rejoignit Tectus à l'intérieur de la navette la plus proche. Celle-ci une fois pleine vit sa porte fermée et décollée, imiter par une demi-douzaine d'autres.

S'éloignant rapidement du croiseur en perdition, la navette eut tout juste le temps de se réfugier derrière un astéroïde avant que l'Eratus n'explose. La navette fut touchée malgré tout par l'onde de choc et fila rebondir contre un autre astéroïde où elle se crasha. Mais tout le monde était sain et sauf à l'intérieur.

 « Rapport?
- Les moteurs ont grillé. Il va falloir réparer », répondit le pilote, une Turienne.

Mais heureusement pour eux, les chasseurs des pirates ne les avaient pas remarqué, bien trop concentrés à pilonner les vaisseaux ennemis ou abattre les chasseurs concilliens. Et rapidement, les occupants de la navette purent constater le repli des deux antagonistes. Les laissant là, en plein milieu.

Et Tectus commençait à s'énerver sérieusement et à beugler sur tout le monde, chose plutôt rare pour un Turien pour être signaler. Il était clair qu'il avait perdu le contrôle et  ne savait plus trop quoi faire. Lui qui était habitué au plan parfaitement millimétré.

Sans chef digne de ce nom, la situation allait être compliquée pour les survivants de l'Eratus. Uoldar allait hausser la voix et reprendre les rênes? Possible, mais un autre guerrier Krogan, Kelor Jarunt, semblait lui aussi vouloir ce poste...


--- Pour Jonathan Sinassas ---


Jonathan et sa bande purent admirés, si tel était l'emploi adéquat, toute la puissance de la défense de la base de Molovsky. Ils purent ainsi constatés qu'il était impossible pour eux de descendre en piquet. La moindre tentative reviendrait à être transformé en bouillie brûlante par le tir d'un canon Thanix.

C'était la raison pour laquelle le Mother of Invention avait continué à rester immobile, continuant à cherche une approche. Ce qui n'avait sans doute pas été prévu non plus par les occupants du vaisseau, c'était les deux frégates pirates accompagnés d'une trentaine de chasseurs qui avaient rappliqué sur eux.

 « N'essayez pas de vous défendre, on nous n'hésiterons pas à faire sauter votre épave. »

Une voix d'une Asari qui venait de déferler sur les radios du Mother of Invention. Comme pour ponctuer leurs paroles, les canons électromagnétiques étaient pointés sur le vaisseau des mercenaires. Le moindre mouvement est celui-ci deviendrait une épave, au sens propre.

 « Cela va être très simple. Soit vous vous rendez directement et tout ce passera bien pour vous, soit vous faites les marioles. Et ça sera la dernière fois que vous le ferez. Suis-je bien clair? »


--- Pour Kali T'Kando, Lynia T'Nora et Élizabeth Dawson ---


A bord de la Themis, Kali, Lynia, Élizabeth, Gabriel, la Capitaine Karma et plus globalement tous les occupants de la frégate avait pu se rendre compte de la violence du combat qui avait opposé le Conseil à Molovsky. De quoi donner des frissons dans le dos. Un vrai affrontement de titans. Difficile pour un petit poucet tel que la Themis de se jeter dans la mêlée.

Une autre surprise qu'eut droit la Dead Echo et leurs invitées ne vint non pas de devant eux. Mais bien derrière eux. Une frégate humaine venait de surgir subitement de SLM. Des mercenaires arrivés après le début de l'affrontement. Un appel fut lancé par le nouvel arrivant à l'attention du Themis.

 « Je vois qu'il n'y a pas que des suicidaires. »

Même sans vidéo, la voix était reconnaissable entre toute. Zaeed Massani. Le grand mercenaire qui avait participé lui aussi à l'opération sur Antibaar était de la partie sur Tiamat. Il y eut un petit moment de silence avant qu'il ne reprenne.

 « Sinon, vous qui êtes là depuis un petit moment j'imagine. Vous pourriez me faire un résumé de la situation? J'ai … disons une connaissance … qui attends un message de ma part avant de venir. Cela serait bénéfique pour tout le monde que vous me rendiez ce petit service. »

Il n'y avait pas vraiment de raison pour les occupants de la Themis de ne pas aider Massani. Surtout quand on savait le sentiment de Kali vis-à-vis de l'humain. Cela étant, qui pouvait bien être cette fameuse « connaissance »?

_________________
Compte MJ d'Isïana N'iim! Attention, ça va tentaculer!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel Barclay
M-35 Mako
M-35 Mako
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 30/06/2014
Age : 21

Infos rapides
Âge: 25
Profession: Militaire
Classe: Martiale et Biotique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Lun 29 Déc - 14:29

Rachel s'attendait à ce qu'il y ait des affrontements. Cependant elle ne pensait pas que cela allait durer aussi longtemps. Après-tout, les forces concilliennes étaient nettement supérieures. Dix minutes, puis quinze, puis vingt... Rachel commençait à s'inquiéter en sentant l'énorme croiseur jubiler de gauche à droit sans arrêt. Elle frissonnait à chaque fois que le vaisseau déchargeait son canon principal, elle profita pour écouter les communications du Manille étant donné qu'elle était connectée à la passerelle.

« Ils ont l'air d'avoir du mal... »

« On devrait peut-être sortir pour voir ce qu'il se passe ? » fit Shelby, la pilote

« Négatif. Si ça bouge c'est qu'on approche de notre objectif. Restez attachés dans vos véhicules et coupez les moteurs. Si le vaisseau se disloque, ça nous évitera de finir dépressurisés dans l'espace. »

Rachel venait tout juste de percuter le sens de sa phrase. Elle venait de prononcer ces mots comme si il s'agissait d'une habitude, elle s'en doutait que c'était un peu extrême, mais cela avait le mérite de calmer les autres qui étaient plus que chaud bouillant.

« Big Mommy One, ordre annulé. Situation en stand-by », avait fini par annoncer l'opérateur-hangar face à l'annonce du repli.

« Bien reçu, je transmet le message. »

Aussitôt Rachel respecta sa parole.

« A toutes les unités, on reste en stand-by. L'ordre est maintenu pour le moment, je répète, l'ordre est maintenu. Terminé.»

Et c'est ainsi que les chiens brisèrent leurs chaînes. A commencer par le "pizzaïolo" Larripa.

« Oh! C'est quoi ça ? » hurla-t-il en sortant de son véhicule

La cheftaine commençait à perdre le contrôle sur ses hommes, dès lors elle avait deux choix. Soit hurler un bon coup et tout rentrerait probablement dans l'ordre. Soit aller aussi à la pêche aux informations. Or, n'aimant pas vraiment le choix, la soldate avait décidée de faire les deux. Elle ouvrit la porte de son véhicule avant de descendre pour ensuite s'approcher rapidement de Larripa. Contrairement à ce qu'elle pensait faire, elle préféra rassurer ses hommes plutôt qu'hurler sans réfléchir. Certains riaient à travers le blindage de leur véhicule. Imaginez un italien à l'accent particulièrement prononcé et caricatural hurler à la mort.

« Larripa, retourne immédiatement dans ton M-35. Je vais aller voir ça sur la passerelle, t'inquiète pas. »

« A toutes les unités, vous avez l'autorisation d'ouvrir la porte de votre véhicule mais pas de sortir. Si le hangar se dépressurise, vous avez l'ordre de refermer le véhicule quoi qu'il arrive. »

Alors que les Mako s'ouvraient un à un, Rachel était déjà à l'autre bout du hangar encore dans son armure, le casque toujours sous le coude droit. Etant arrivée à la gigantesque passerelle une minute plus tard, elle s'approcha du commandant Landstar qui était trop occupé à parcourir les lieux dans tout les sens. La quarantaine, les cheveux bruns, grand, la mâchoire carrée. Une sorte de pilier aux origines allemandes au sang froid. Il avait le mérite de gérer la situation d'une main de maître.

« Lieutenant, je vous croyais dans le hangar. »

« Commandant. » fit-elle en saluant avant de reprendre

« Je voulais savoir comment on s'en sortait, mes hommes commencent à perdre patience et veulent des réponses. J'ai remarquée que ça secouait pas mal. »

« Je vous laisse voir droit devant, vous comprendrez pourquoi on avance pas. Ils ont une batterie de Thanix et cet espèce de canon monstrueux qui a littéralement transpercé notre flotte jusqu'à détruire notre porte-chasseur. Ils ont aussi piégés les astéroïdes ce qui nous oblige à revoir notre approche. »

Rachel sursauta littéralement, écarquillant les yeux, elle avait du mal à cacher son indifférence. C'était du délire, comment un canon pouvait transpercer un cuirassé en un coup ? Alors détruire plusieurs frégates avec en plus un porte-chasseur...

« Du coup on fait quoi ? On attend patiemment qu'ils rechargent leurs canons pour nous coller une autre branlée ? »

« On a l'ordre de se replier et de réfléchir à une autre stratégie. Je pensais arriver sur le flanc dans un angle mort et vous lâcher là-bas, nos navigateurs cherchent encore un point de largage, si j'étais à votre place, je retournerai au hangar sans tarder avant la prochaine vague. » ajouta-t-il sur un ton parfaitement stable et froid

« Très bien. Je suis toujours connectée à la passerelle au besoin. Vous pouvez nous larguer plus tôt que prévu, mes hommes ont une formation de pilotage en gravité zéro, tant que l'on reste à une portée de cinq kilomètres du point d'atterrissage ça nous va, cela vous permettra de repartir aussitôt et vous mettre à l'abri. »

« Entendu. »

Une fois l'entretien terminé, Rachel reparti au pas de course en direction du hangar. Le temps pour elle d'expliquer à ses hommes la situation et de redescendre la tension dans les rangs, ceci avait le mérite de préparer encore mieux son équipe. C'était la meilleure compagnie des forces blindées de l'Alliance, ils savaient diriger un Mako dans l'espace, se coordonner à la perfection, comment réagir en cas d'avarie du croiseur, connaissaient les objectifs secondaires en bref rien avait été laissé au hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu
Foudre bleu
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 14/01/2014

Infos rapides
Âge: 432
Profession: Commando asari
Classe: Biotique et Martiale

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Mar 30 Déc - 23:43

Nissara patientait, les chasseresses étaient prête pour le largage il ne restait plus que le fameux feus vert. La commando avait ménagé son moment pour gonfler ses troupes, trop peut être ? Non, les soldat étaient toujours prévenus quelques instant avant le largage et l'ordre n'était toujours pas arrivé, de quoi intriguer et faire monter la tension. Son équipe était tendus également, comme avant chaque mission, et c'était tant mieux. Foncer sans avoir un minimum de crainte c'était courir à la catastrophe. La commando fronça cependant des sourcils en voyant les équipes de chasseurs et d'intercepteurs foncer vers leur vaisseau la, il y avait un soucie. La commando resta proche d'un hublo, se disant qu'une vision, même partiel, du combat l'aiderait à mieux comprendre. Ce qu'elle vit l'inquiéta, mais son visage resta de marbre, elle avait crains le pire et il se déroulait sous ses yeux. Quand le replis fut visible elle fit signe à son équipe.

"Dispersez vous prenez la température des troupes, sauf toi Nastila, tu vas voir l'officier de pont et demander un rapport de ma part."

La commando se rapprocha du centre de la passerelle d'envol et expliquant rapidement ce qu'elle faisait aux deux autres chef d'équipe sous ses ordres. La elle poussa une caisse d'un lourd coup de pied, de quoi se faire un promontoire, et eu les rapports de ses chasseresses presque au même moment. La communication se fit par omniteque, elle eu une bref moue mais qui passa rapidement. Elle grimpa ensuite sur la caisse, attirant facilement l'attention pour les asari proche, mais le brouhaha ne s'arreta pas et elle poussa de la voix, entre la chanteuse et le sergent instructeur.

"CHASSERESSE !!"

Le silence tomba doucement, mais aucunement la tension des asaris qui se demandaient ce qui pouvait bien se passer. Nissara resta planté la un instant, attendant que le silence se fasse devant elle ce qui ne dura pas longtemps devant la sévérité de ses traits.

"Chasseresse ... J'entends beaucoup de question et d’interrogation, j’entends déjà le mot foutoir revenir, mais nous sommes en guerre au cas ou vous ne l'auriez pas remarqué ! Molovsky est un tueur imprévisible et sans scrupule, usant de plans tortueux, il était logique que nos plans évolue au fur et à mesure de la bataille !"

Le ton était à la fois sévère et lourd de sens, la commando savait qu'il fallait s'attendre au pire et elle fallait bien le faire comprendre. Elle reprit cependant d'un ton plus calme

"Ces changement ne sont pas le plus important, le plus important c'est que nous soyons prêtes à tout ! Molovsky joue à l'imprévisible, et nous devons être prête à tout pour le contrer ! La ou nous seront le plus utile c'est d'être le plus concentré possible au moment ou on aura besoin de nous, nous sommes des chasseresses asari, une élite guerrière ! Nous nous battons pour une cause ! Pour que cet enfoiré arrête de briser les efforts de chacun ! Derrière nous, ce sont tout ceux qui compte sur nous, qui ont leur vie entre nos mains ! Et devant nous, une raclure démente qui entraine plus de gens dans le chaos !! Aujourd'hui, on à besoin de nous pour le stopper, ET C'EST CE QUE NOUS FERONS !!"

La commando laissa un bref instant sans parler, laissant ses paroles inspiré s'imprégner dans chacune des chasseresses devant elle avant de reprendre

"Le meilleur à faire maintenant c'est d'être prête dès que notre force sera appelé ! Je veux de la discipline ! Je veux de la vigilance ! je veux voir des chasseresses !!! SOYEZ PRÊTE A TOUT ET MALHEURS A CEUX QUI NOUS CROISERONT AU COMBAT !!!!"

Nissara scruta les asari devant elle, les yeux encore brulant de sa diatribe, déterminé et confiante. Elle devait tenir les chasseresses, et elle le ferait, pour le plus grand malheur de leur ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Kernov
Le Russe
Le Russe
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 17

Infos rapides
Âge: 31
Profession: Détective privé
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Jeu 1 Jan - 21:31

Alexeï avait prévenu Inia. Il l'avait « conseillée » puisque c'était ce que l'on voulait de lui. Il lui avait dit que contre Molovsky, les tactiques et stratégies conventionnelles étaient inutiles. Elle l'avait entendu, ça, c'était certain, mais l'avait-elle à peine écouté ? La réponse était bien évidemment non. Le pirate était un homme intelligent, et ça l'Amirale semblait l'avoir oublié. Il avait déjà mis les forces conciliennes en déroute une fois sur Antibaar, rien ne l'empêchait de recommencer. Les chefs conciliens jouaient toujours la même carte, ce qui laissait le champ libre à Molovsky de servir de toutes les autres. Le détective l'avait compris. Il avait crié au loup, et personne ne l'avait entendu.

Pourtant, au début, l'Amirale avait semblé compétente. La mission avait eu l'air de bien commencer. Mais le Russe avait appris à ne pas tirer de conclusion attive, surtout face à l'homme contre lequel il se battait. Sur Antibaar aussi tout avait bien débuté, mais la fin de l'opération était beaucoup moins belle à voir que son commencement. Et il ne voulait pas qu'un fiasco comme celui des trois premières missions contre Molovsky se reproduise ici.

Mais, alors que la flotte s'avançait doucement, glissant dans le vide comme un navire dans l'eau, Alexeï ressentit la même chose que sur Antibaar. Ses soupçons ne firent que s'accroître quand il reçut deux messages Extranet à la suite. Le premier venait d'Azure Widow, l'Asari psychopathe aux côtés de laquelle il avait combattu lors de la première opération. Le message parlait de la comptine  de Regik, une histoire galarienne. Quand il eut fini sa lecture, il regarda autour de lui, lentement, méfiant, examinant presque chaque Asari une par une, essayant de déceler une manière, un geste, qui trahirait un espion. Son regard s'attarda longuement sur l'Amirale et sur les principaux officiers. Il fallait qu'il les garde à l'œil. Ce petit conte l'avait fait réfléchir. Il avait oublié cette hypothèse, celle des traîtres et des agents doubles, et cela l'irrita de ne pas y avoir pensé plus tôt. Il avait été imbécile et naïf de croire que toutes les Asaris présentes ici étaient biens, belles et gentilles. Le monde ne tournait pas comme ça, et il fallait, même si cela lui déplaisait, qu'il le garde en tête. Mais bon, même s'il ne voulait pas tomber dans le paranoïa, il s'avouait qu'il était fort probable que des traîtres soient présents ici même, dans le même vaisseau, voire dans la même pièce que lui. Après tout, quel meilleur endroit pour un agent double que le vaisseau amiral d'une si grande armada ?

Baissant de nouveau la tête sur son Omnitech, il ouvrit le second message. Cette fois, il venait de son ami volus Orwenn. Celui-ci lui conseillait de ne pas se battre à la régulière, ici, dans les Terminus. Il lui précisa également qu'il avait été proposé pour être conseiller aux côtés de l'Amirale. Cela ne l'étonna pas, vu l'esprit tactique de l'habitant d'Irune, et il regretta profondément que son ami ne soit pas là. Dans ce genre de moments, il en aurait bien eu besoin... Néanmoins, il remarquait que le Volus était particulièrement pessimiste, comme toujours. Mais contrairement à d'habitude, ce pessimisme l'inquièta au plus haut point...

Mais il n'eut pas le temps de prolonger sa pensée, entendant l'Amirale dire :


- On n'a assez attendu, faites avancer les flottes. Lentement. Et profitez en pour me mettre en contact avec Molovsky.

Pensait-elle réellement que Molovsky allait lui répondre ? Pour lui, elle ne devait être qu'un moucheron concilien de plus à écraser sous sa botte. Quelques minutes passèrent et donnèrent raison au Russe. Ce fut en effet Cirus Carian, le Turien qui avait fait maltraiter la Spectre asari sur Antibaar, qui lui répondit, dans toute sa splendeur sarcastique. Une rapide discution s'engagea et s'acheva sur une note très mystérieuse et se voulant appeurante. Le détective ne sut pas si l'effet de peur fut réussi, toujours est-il que le mystère s'installa. La dernière phrase du lieutenant de Molovsky avait alarmé Alexeï. Le rire d'Inia ne fit qu'appuyer cette alarme. Elle ne comprenait manifestement pas que Cirus ne rigolait pas. Si cette menace serait venu d'un quelconque pirate, il aurait lui aussi ri. Mais cette fois, elle venait d'un homme qui avait déjà failli le faire tuer et cela suffisait pour qu'il prenne la menace au sérieux...

Un tir partit du Destiny Ascension et se brisa contre un astéroïde suite à l'ordre de l'Amirale. Le Russe secoua la tête et attendit la réaction du pirate, qui se fit attendre une dizaine de secondes. Puis une image holographique de la lieutenante quarienne apparut. Elle ne dit qu'une seule phrase, mais cela suffit pour faire comprendre à Alexeï l'ampleur du danger. C'était un piège, il le savait mais s'était voilé la face depuis le début. Et le tir du super-Thanix qui vint peu après lui donna une nouvelle fois raison. De plus, il vit sur son hologramme tactique que des vaisseaux perdaient de l'énergie alors que la flotte pirate venait de doubler de volume. Le détective brailla :


- Protégez les vaisseaux sous-alimentés ! On risque de perdre toute la flotte !

Partout autour de lui, des Asaris criaient des ordres, transmettaient des demandes et obéissaient à l'Amirale. Puis, alors qu'il continuait d'hurler des ordres -tout comme l'Amirale - la cerise sur la gateau arriva : des plateformes de Thanix se mirent en position et mitraillèrent la flotte. Des vaisseaux commenèrent à exploser de toutes parts, tandis que la flotte pirate ne subissait que très peu de pertes. Inia finit par ordonner le repli. Le Russe baissa la tête. C'était un nouveau fiasco. Ce qu'il avait voulu empêcher avait recommencé... Il entendit l'Amirale demander, ou plutôt beugler, un rapport de la situation. Il écouta l'officier parler. 30 % de pertes du côté concilien et à peine 5 % du côté pirate. C'était... affligeant et démoralisant. Il ne releva même pas la tête quand Inia lui adressa la parole :

- Vous avez vu comme moi que c'était peine perdue, lança-t-elle à l'attention d'Alexeï. J'étais concentrée sur mon schéma tactique habituelle. Je suis certaine que Cirus le savait. Cela explique que ces pirates aient pu me contrer aussi facilement... Aurais-je loupé quelque chose d'important? demanda-t-elle à la fois pour elle-même mais pour l'humain.
- Amirale, les pirates ne nous poursuivent pas.
- Eux aussi doivent mettre un peu d'ordre. Tant mieux pour nous, ça nous laisse du temps pour trouver un nouveau plan, rétorqua à l'officier qui venait de parler, cette dernière se faisant du coup toute petite, avant de retourner son regard perçant sur Alexeï. En temps normal, j'en verrai à nouveau toutes mes forces mais pour faire diversion et larguer des troupes au sol. Mais Cirus va s'y attendre. Il faut donc trouver autre chose. Officier Zazia! Des informations sur la base de Molovsky désormais?
- Oui Amirale! Il s'agit d'une installation construite sur la surface du plus gros astéroïde du champ. De quoi déployer des troupes. Pas plus d'un bataillon cela dit. Quarante-sept Thanix actifs. Sans compter leur super-Thanix. Vingt canons électromagnétiques de faible envergure pour la défense anti-navette.
- Je vois. Il ne s'attende pas vraiment à un débarquement de masse. Un point faible à exploiter. Reste à déterminer comment faire poser tout ce petit monde. Une idée originale ? demanda finalement Inia à Alexeï, se taisant cette-fois si de bon pour entendre la réponse de l'humain.

Elle avait monologué. Elle avait posé des questions à Alexeï avant d'y répondre elle-même, ne laissant même pas le temps à l'Humain d'intervenir. Il releva lentement la tête et poussa son manteau long, qui claqua contre une machine dans un grand bruit qui fit tourner quelques têtes. Il se tourna doucement vers l'Amirale, tachant de contenir sa colère comme il l'avait toujours fait. Néanmoins, quiconque avec un minimum de lucidité aurait pu voir dans ses yeux le combat qui faisait rage en lui pour empêcher cette colère éclater. Il serra les dents aussi fort qu'il le put, et se relâchant, poussa un immense soupire. Tous ces morts, Alexeï les portait durement dans sa conscience, malgré le fait que cette défaite ne soit pas totalement de son fait... Sa voix grave et sombre se fit d'abord à peine entendre, elle était tout juste audible par Inia.


- Vous osez me demander ce que vous avez loupé ? Sa voix grimpa peu à peu dans les tons jusqu'à se stabiliser pour que tout le monde entende. Je vous avais prévenu que contre Molovsky, les tactiques conventionnelles étaient inutiles... Je vous avais prévenu qu'avec Molovsky, on ne pouvait s'attendre à rien si ce n'est à des pièges et autres surprises tout aussi sympathiques... Avez-vous ne serait-ce qu'écouté une seconde ce que je vous ai dis ? Inia commença à ouvrir la bouche, mais le Russe la coupa dans son élan. J'en doute, vu l'échec cuisant que nous venons de subir. 30 % de la flotte, est-ce que vous vous rendez compte ? Vous rendez-vous compte du nombre de familles qui vont pleurer leur père, leur mère, ou leurs enfants ? Vous en rendez-vous compte de ce qui vient de se produire, sous vos yeux même, à cause de vos enfantillages ? Termina Alexeï d'une voix redevenu calme et posée.

Ne voyant aucune réaction notable de la part de l'Asari, l'Humain reprit, plus calme cette fois-ci :

- Et pour répondre à votre dernière question, j'ai bien une idée oui. Replier les équipages des vaisseaux endommagés dans d'autres vaisseaux, ou peu importe où. Ensuite, on prend les vaisseaux endommagés, et on les envoie directement dire bonjour à Molovsky. Pendant qu'ils font diversion, des groupes d'assaut peuvent s'infiltrer, puisque la base est faiblement défendue face aux navettes. Des troupes rentrent dans la base, butent les méchants et récupèrent Molovsky. Mais puisqu'il s'attend à vous voir revenir avec la flotte entière, nous n'allons pas le décevoir. Mais c'est au dernier moment que vous stopperez tous les vaisseaux intactes pour laisser les vaisseaux endommagés y aller. Les pirates risquent d'être surpris. Et dans le même temps, on envoit le maximum de navettes possibles vers l'entrée de la base. Quant aux chars et aux véhicules, on peut toujours envoyer un vaisseau les débarquer discrètement et repartir aussi sec. Toutes les navettes et le vaisseau se serviront des astéroïdes pour rester à couvert. C'est suicidaire, mais pas autant que votre plan.

Qu'allait décider l'Amirale ? Une nouvelle fois, c'était dans son terrain qu'était la balle, il restait maintenant à voir comment elle allait la renvoyer...

_________________
Si tu ne peux pas voler, alors cours
Si tu ne peux pas courir, alors marche
Si tu ne peux pas marcher, alors rampe
Mais quoi que tu fasses,
Tu dois aller de l'avant.

Martin Luther King

• Journal de bord •


Dernière édition par Alexeï Kernov le Jeu 22 Jan - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Sinassas
Angel leader
Angel leader
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 26/09/2014

Infos rapides
Âge: 32
Profession: Mercenaire
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Mer 7 Jan - 8:55

Il y eu une secousse,  et Jonathan manqua de s’écraser contre un des couloirs du vaisseau.
« Qu’est ce qui se passe bon sang ? 

-          Ils viennent de lancer leur flotte sur Molovski, et apparemment ce dernier sais recevoir. Je vous envoie les images dans le Hangar. »
Jonathan se mit à courir et rejoignit ses hommes. Le hangar était plutôt grand, et vu la conception du vaisseau, la sortie dans l’espace était située au centre, pour l’instant fermé. Tous étaient en train de regarder sur les écrans ce que voyait le poste de pilotage. Et c’était un véritable feu d’artifice. Apparemment, Molovski avait un Super Thanix, des météorites piégées, ainsi que des plateformes supportant des Thanix. Un véritable feu d’artifice ou des lueurs bleues et rouges se mêlaient aux flammes des vaisseaux des races rassemblées ici. Mais une mauvaise surprise vint interrompre le spectacle.
« Jonathan ? On a deux frégates pirates ainsi qu’une quarantaine de chasseur sur nous. Et apparemment la jeune demoiselle Asari qui les diriges n’est pas du tout amicale, mais alors pas du tout.

-          Max ? »
Le capitaine du vaisseau passa sur l’écran, en tenue de combat. On voyait que l’ancêtre était prêt à défendre son vaisseau jusqu’à la mort, et cela faisait chaud au cœur à certains de voir le patriarche.

« On va leur balancer un message radio leur indiquant qu’on a des problèmes moteurs et que nous sommes en train d’effectuer les réparations. Dans tous les cas mettez-vous en place. On va préparer une surprise s’ils tentent de nous aborder par le tunnel d’entrée.  On garde la même fenêtre de tir. Terminer. »

Et son visage disparut de l’écran. Jonathan sentait l’inquiétude de ses hommes, qui avaient besoin d’un homme capable de donner des consignes claires et précises.

Le plan était simple. Un droppage sur l’astéroïde qui abritait la base de Molovski en profitant du Bordel environnant. Soit en créant des couvertures pour le véhicule de débarquement avec les contenaires qu’ils avaient récupérés, soit offrir une couverture longue portée au vaisseau en balançant des bandes de métal utiliser par les leurres de missiles antiradar.

Les ondes ricochaient  sur les bandes métalliques, et les radars donnaient l’impression d’une arrivée massive de vaisseau.

Troisième solution, le genre de solution que personne ne pense et qui peut marcher.

Un saut HALO direct sur la base de Molovski accroché à des drones de minages de champ d’astéroïdes. La majorité des débarquements se faisaient avec l’aide de transport, et personnes n’avaient pensé à sauter en solo.

L’un des avantages c’est qu’à la vitesse ou ils pouvaient se déplacer, il faudrait prévoir des canons beaucoup plus précis. Et malheureusement il n’y avait pas de modèle suffisamment précis pour abattre un homme en plein vol.

Mais ils n’allaient pas tenter cela maintenant. L’ennemi allait dans tous les cas se connecter au vaisseau. Comme l’entrée était au deuxième pont du vaisseau, ils devront emprunter les escaliers N°2. Sauf si il y avait une fuite.
« Michael, Doug, bloquer les escaliers 2 et 4. Explosifs légers c’est clair ? On gagnera du temps vu qu’ils devront passer par le vieux 3. Angel Sword ? Mettez les conteneurs de paillettes en place. Angel Law, il me faut les Drones de minage qu’on a modifié. Let’s move Solder ! »
Chacun partit s’occuper de la tâche qu’il lui était attribué. Il sentait de l’incompréhension, de la panique même. Mais chacun s’attelait à son travail avec une rigueur militaire.

Jonathan empoigna son M-7 Bombardier et s’arrêta à côté d’un drone de minage.

Les drones de minages avaient étés modifier afin de booster leur réacteurs de déplacements afin de pouvoir bouger avec rapidité. Héloïse leurs avaient rajouté une petite amélioration d’IA leur permettant de calculer les points d’impacts des tirs en total autonomie et de déplacer les drones automatiquement. Sans intervention du plongeur accroché en dessous. Une solution de dernière chance.
On entendit de légères explosions dans le vaisseau, alors que Michael et Doug revenaient.

Les escaliers étaient désormais impraticables, enfin dans l'immédiat.


Mais pour le moment il fallait attendre. L’Asari qui pilotait l’une des frégates avaient placé ses pions. Il avait placé les siens. A elle de jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto
Fan N°1 de Blasto
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25

Infos rapides
Âge: 444
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Jeu 8 Jan - 15:25



« Légende des couleurs »

• #00FF66 : Isïana N’iim
• #FF9900 : Ishra S’Lani
• #99CC00 : Capitaine Tala Nalzasis


Je m'étais toujours demandée ce que cela faisait d'assister à un combat … et être totalement impuissante. Ne pouvant rien faire de plus que regarder. Comme lorsqu'on regarde un holo-film et que la seule chose que l'on voudrait dire serait de gueuler sur les héros pour ne pas commettre une boulette qui arrive...

Au détail près, que là, c'était la vraie vie. Pas une suite de lumières projetées sur notre rétine. C'est … frustrant. Je me sentais … mal. Pas à ma place. Les combats, c'étaient fini pour moi. Comme le disent si bien les humains : « Je suis trop vieille pour ces conneries ». Cela résumait bien. Je l'avais bien vu sur Argos Rhô. C'était la raison pour laquelle je me trouvais à l'heure actuelle sur la passerelle à essayer d'aider de mon mieux Tala. Une aide peu utile mais je continuai et à défaut de permettre à la Capitaine de la Neliane d'être meilleure dans sa tâche, ça lui allégeait un poids.

Mais malgré cela, ce n'était pas ma place. Pas dans une bataille digne de la Guerre contre les Moissonneurs. Ce n'était pas comme une bête escarmouche contre des pirates de seconde zone. Non ! Et moi, je me retrouvais en plein milieu. Je me sentis bête. Qu'est-ce que penserai Lala ? Je mettais notre fille en danger après tout...

Je m'étais dis qu'à bord de la Neliane, tout irait bien. Quelle erreur ! Molovsky et sa bande avait clairement montré le contraire. C'en était presque effrayant. Ce dire qu'un pirate avait réuni une telle puissance de feu. Mais surtout une telle technologique ! D'où pouvait bien sortir cette super-arme ? J'avais eu une « superbe » vue du trait verdoyant qui avait traversé toute l’armada concillienne, faisant exploser plusieurs vaisseaux en une milliseconde ! C'était si … irréel. Si je ne m'étais pas mordu la lèvre – à me la faire saigner – j'aurai cru être en plein milieu d'un cauchemar. Mais non … je ne rêvais pas.

Et le tremblement qui secoua la frégate lorsqu'un tir de Thanix de la base de Molovsky vint arracher l'un des deux canons de la frégate. Les alarmes raisonnèrent à l'intérieur du vaisseau, indiquant une brèche dans la coque, jusqu'à ce que les compartiments se ferment le temps qu'une barrière cinétique soit mise en place pour bloquer l'air et maintenir une pression là où se trouvait il y a peu du métal.

 « Des pertes ? demanda Tala.
- L'officier Vemi, l'artilleuse T'Lessi, les matelots Lomani, Ntya et Bahgta sont manquantes » répondit sobrement l'IV du vaisseau.

Il y eut comme un instant de frisson qui parcourut la passerelle de la frégate. Des blessées, il y en avait déjà eu. Moi incluse d'ailleurs. Mais malgré les difficultés, depuis que la Neliane avait été réaffectée à son rôle d'exploration et que je l'avais intégrée avec Ishra, et ma petite Aerti, il n'y avait eu aucune morte. Cela faisait un petit choc.

L'autre choc qui passa dans mon esprit fut de me dire que ce nombre risquerait d'augmenter au fil des heures. Mais je préférai l'oublier. Du moins j'essayai. Car cette fois-ci, cette pensée se décida à me trotter dans l'esprit. Au final, aider Tala m'occupait la tête.

Jusqu'au repli de l'armada concillienne. D'un simple regard sur l'hologramme, la débâcle était évidente. Si les points lumineux représentants les forces concilliennes avaient vu leur densité diminuer, difficile de remarquer la différence chez les pirates.

C'était un tel … gâchis de vie. Objectivement, je ne pouvais pas trop en vouloir à l'Amirale de l'Armada. Elle avait fait ce qu'elle a pu. A moins de bombarder à distance la station, je voyais mal ce qu'elle aurait pu faire d'autre. Et au vu des systèmes de défense de la base de Molovsky et du champ d'astéroïde dense, il aurait fallu des jours, des semaines, des mois avant d'y arriver.

Et ça y est, mon cerveau recommençait à s'emballer ! Je fis quelques exercices de respiration, discrètement, tandis que Tala regroupait les frégates survivantes de son essaim. Je remarquai que trois frégates mal en point avaient été placées au cœur. Si d'un côté, à première vue, cela semblait être une décision pour les mettre à l'abri, vu la puissance des combats, cela ne me semblait pas être une sage décision. Mais pour avoir suivi le déroulement de la bataille d'un point de vue général, j'étais persuadée que la formation ne tiendrait jamais …

 « Tala ? lançai-je doucement, ne voulant pas non plus la déranger alors qu'elle était toujours aussi concentrée sur sa tâche. Capitaine Nalzasis ? insistai-je tout de même au bout de quelques instants d'absence de réponse.
- Oui ? répondit-elle simplement, un regard à moitié surpris, sans doute par le fait que l'interpelle ainsi.
- Si je puis me permettre, ne pensez vous pas que demander à vos trois frégates mal en point de tout simplement attendre en périphérie du système. Je trouve que c'est risqué leur vie.
- Certes, laissa échapper Tala en plaçant une de ses mains sous son menton, réfléchissant rapidement. Mais, je ne peux pas non plus me permettre ceci sans l'accord de l'Amirale. Officier Iviris, mettez nous en contact avec le Destiny Ascension !
- A vos ordres Capitaine » répondit l'officier com' de la Neliane

Il ne restait plus qu'à attendre la réponse du cuirassé amirale de l'armada concillienne. J'étais plutôt perplexe. Est-ce qu'elle allait prendre la demande de Tala en considération ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali T'Kando
Azure Widow
Azure Widow
avatar

Messages : 330
Date d'inscription : 25/04/2014
Age : 26
Localisation : La Citadelle

Infos rapides
Âge: 299
Profession: Mercenaire
Classe: Martiale et Biotique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Sam 10 Jan - 19:14

Citation :
Code couleur :
Kali : 00FFcc
Karma : FFB6B8
Gabriel : gray
Abaddon : darkred

Que dire… Kali ne savait pas si elle devait éclater de rire ou bien cracher des insultes… sûrement les deux en faites. Son hilarité était tout bonnement causée par la surprise de Molosky à l’égard de la flotte du conseil, même elle, dans ses rêves les plus fous, n’auraient jamais imaginé que le pirate sorte des satellites de la mort par cinquantaine. Quant à sa colère, elle était essentiellement dirigée vers la chef des opérations concilliennes qui s’était fait avoir comme une gamine mais, c’est également sur Molosky qu’elle tournait ses pensées négatives. Elle en était certaine, elle se délecterait du moment où elle pourrait refermer ses mains autour du cou de cet humain. Malheureusement, elle allait devoir attendre un moment… elle devait attendre de voir la flotte du conseil s’enfuir la queue entre les jambes. Une fois que les combats furent terminés, la mercenaire regarda l’équipage de la Themis qui semblait tout aussi ébahi qu’elle, lâchant un sourire, elle frappa dans ses mains pour attirer l’attention.

« - S’il vous plait, je vous demande votre attention ! »

Kali se déplaça le long de la passerelle de manière élégante, assuré, tout signe de sa colère s’était effacé de son visage même si elle affichait un ton ferme. Prenant une profonde inspiration, elle reprit :

« - Je sais ce que vous ressentez… je vois que certains d’entre vous son mal à l’aise… moi aussi je le suis… Cet homme que nous allons affronter déborde de ressource… mais nous aussi… nous avons du cran. Vous ne devez pas faiblir, vous êtes l’équipage du Themis non ? N’est-elle pas la déesse de la Justice ? Il est vrai que Molosky semble avoir un bon jeu de carte mais vous ne croyez pas qu’il fait preuve de beaucoup trop d’arrogance à nous les dévoiler ainsi ? Moi si… et je sais qu’à un moment où un autre il va faire une erreur… une opportunité fera alors son apparition et à ce moment, que ferez-vous ? »

Le silence régna un instant puis Karma fit son apparition près de l’asari et lâcha en levant le poing :

« - On lui bottera le cul à cette pâle copie d’Albator !! »

A ce moment, plusieurs rires s’élevèrent dans le vaisseau ainsi que plusieurs cris d’euphorie et quelques applaudissements. L’ancienne commando afficha un grand sourire et inclina légèrement la tête devant Karma. L’humaine répondit uniquement par un clin d’œil et alla discuter avec l’un de ses officiers de ponts qui arrivaient avec des rapports d’écoute. Laissant la capitaine du vaisseau à ses fonctions, elle rejoignit Lynia et Elizabeth qui s’était assise dans un coin en compagnie de quelques membres armés de la Dead Echo qui se présentaient à elle par politesse et par curiosité, souhaitant voir qui était les deux accompagnatrices de celle que leur chef appelait chef. Lorsque Kali fit son apparition à leur côté les 3 soldats la saluèrent comme les militaires qu’ils étaient puis lâchèrent aux deux jeunes femmes qu’ils avaient hâte de les voir passer à l’action. L’ancienne commando leur adressa un fin sourire puis se reconcentra sur ses deux "élèves" et afficha un sourire maternel. Après quelques secondes de silence, elle ouvrit la bouche pour parler mais l’officier des communications interpella la mercenaire depuis son poste.

« - Madame T’Kando, une frégate vient de sortir de SLM et nous contacte, vous voulez leur parler ?
- Bien entendu, ouvre les canaux.
- A vos ordres Madame. »

L’humain s’exécuta sur le champ et une voix… agréablement familière résonna dans les hauts-parleurs de la frégate.

« - Je vois qu'il n'y a pas que des suicidaires. »

Cette voix… Zaeed Massani… Zaeed Massani… Que dire de plus si ce n’est qu’en entendant la voix du mercenaire, Kali sauta en l’air comme une gamine de 13 ans qui aurait eu un autographe du dernier boys band turien à la mode. Essayant de reprendre une élégance plus raisonnable, même si c’était carrément foutu, l’asari s’éclaircit la gorge pour répondre mais Massani la prit de vitesse.

« - Sinon, vous qui êtes là depuis un petit moment j'imagine. Vous pourriez me faire un résumé de la situation? J'ai … disons une connaissance … qui attends un message de ma part avant de venir. Cela serait bénéfique pour tout le monde que vous me rendiez ce petit service. »
- Bonjour Monsieur Massani, c’est Kali T’Kando, nous nous sommes croisés sur Antibaar. Je suis très heureuse de voir que vous avez décidé de rejoindre la petite fête. En ce qui concerne la situation et bien, voilà ce qu… »

L’asari n’eut pas le temps de finir sa phrase que Karma arriva en courant vers Kali :

« - Attends… Attends attends ! C’est… LE Massani ? LE Zaeed Massani ? Celui qu’on a récupéré sur le glaçon ?
- Oui c’est lui… bon dis, tu ne vois pas que je suis un peu occ… »

Kali fut une nouvelle fois interrompu mais cette fois-ci par Gabriel qui venait d’arriver en courant la moitié de son armure enfilé.

« - Oh putain j’y crois pas ! C’est Zaeed Massani hein ?
- Oui c’est lui mais bordel vous allez me laisser lui parler ? »

A peine avait-elle fini de parler que l’humain monta sur la passerelle et poussa Kali qui tomba à la renverse et s’écrasa un peu plus loin. L’humain s’éclaircit la gorge et déclara :

« - Monsieur Massani, je suis le chef à bord de ce vaisseau, je me nomme Gab… pouarf ! »

La capitaine du vaisseau, Karma, s’était elle aussi rendu sur la passerelle et venait de coller son genou dans le ventre de son compatriote.

« - Ne faites pas attention à cet idiot, c’est moi la capitaine du vaisseau ici donc c’est moi qui commande. »

Le chef de la Dead Echo se releva quelques secondes plus tard et fit une prise à la jeune femme asiatique avant d’essayer de reprendre la parole mais Karma l’en empêcha. Les deux humains se battirent comme des mômes de quatre ans pour avoir le "micro" de la conversation puis finalement, Abaddon vint mettre son grain de sel, sautant sur les deux humains pour participer à la baston… Enfin lui, c’était surtout pour se marrer qu’il était dans la mêlé pas comme si il en avait quelque chose à foutre de parler à Zaeed. Ainsi, après une dizaine de seconde de chamaille Bennyhillienne, Kali finit par se relever en se frottant la tête douloureusement et jeta un œil assassin aux trois humains. Un rictus de colère était particulièrement visible sur le sommet de son front tandis qu’une aura violacée l’entourait à mesure qu’elle chargeait son pouvoir biotique. A partir de ce moment, Karma, Gabriel et Abaddon arrêtèrent de se chamailler et s’excusèrent platement mais cela n’empêcha pas la mercenaire de staser les trois énergumènes avant de reprendre sa place et de reprendre également la conversion.

« - Excusez-moi pour l’interruption, un… problème interne que je viens de régler. Bref, reprenons Monsieur Massani. »

Respirant un grand coût, Kali expliqua tout ce qui venait de se passer devant ses yeux, l’arrivée de la flotte concillienne plus la leur, le fait qu’elle est décidé de rester à l’écart pour éviter les petits cadeaux piégés de Molosky… fait que venait d’épargner à la Themis d’avoir à faire à une cinquantaine de plateformes de combat, armés de canon Thanix. La petite surprise du pirate avait fait son office et taillée une bonne partie de la flotte du conseil avant que celle-ci ne décide de sonner la retraite… action avisé selon la mercenaire ce qui prouvait que la chef des opérations étaient moins stupide que celle qu’ils avaient dû se coltiner sur Antibaar.

« - Voilà, c’est tout ce que je sais. Pour l’instant, nous attendons patiemment l’action de la flotte du Conseil… ou bien l’action de Molosky. Nous espérons traverser les lignes ennemis pour attaquer directement la base de cet enfoiré mais bon… avec ces plateformes… Hmpf… Je dois avouer ne pas avoir d’idée pour l’instant… mais ça va venir… Et sinon, qui est donc cette connaissance dont vous parliez ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élizabeth Dawson
Tribunal des Corbeaux
Tribunal des Corbeaux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 26/04/2014

Infos rapides
Âge: 19
Profession: Programmeuse
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Mar 20 Jan - 15:27

Le super-canon Thanix avait pris par surprise tout le monde. On s'attendait certes à une résistance acharnée, j'étais à peu près certaine que nous foncions droit dans un piège. L'assaut frontale du Conseil était une idiote à mes yeux, mais jamais je n'avais imaginé que Molovsky puisse posséder une telle puissance de feu. C'était un massacre, à partir du moment où vous vous retrouviez dans le viseur de se monstre, il n'y avait plus qu'à déclencher l'évacuation d'urgence. Aucun bouclier ne pouvait lui résister, peut être même que son pouvoir destructeur dépassait celui du Destiny Ascension ou du moins il s'en rapprochait.

Heureusement pour nous, Kali avait eu la bonne idée de rester en arrière. Laisser aux autres les joies de la première ligne pour prendre le temps d'analyser la situation. Mes contusions encore présentent me rappelèrent à ce qui s'était passé dans l'appartement quelques semaines plutôt. Le stratagème employé était le même, et il payait une fois de plus. Je ne savais pas si Kali en était consciente, mais sa retenue faisait d'elle quelqu'un de plus dangereux encore que je ne le pensais.

Je tournais mon regard vers Kali pour voir sa réaction. Celle-ci nous faisait face, lâchant un sourire avant de frapper dans ses mains pour attirer notre attention.

- S’il vous plait, je vous demande votre attention !
dit-elle avec assurance avant de continuer. Je sais ce que vous ressentez… je vois que certains d’entre vous son mal à l’aise… moi aussi je le suis… Cet homme que nous allons affronter déborde de ressource… mais nous aussi… nous avons du cran. Vous ne devez pas faiblir, vous êtes l’équipage du Themis non ? N’est-elle pas la déesse de la Justice ? Il est vrai que Molosky semble avoir un bon jeu de carte mais vous ne croyez pas qu’il fait preuve de beaucoup trop d’arrogance à nous les dévoiler ainsi ? Moi si… et je sais qu’à un moment où un autre il va faire une erreur… une opportunité fera alors son apparition et à ce moment, que ferez-vous ?


Thémis, la déesse de la Justice. La blague, rien ici n'incarnait la Justice ou alors celle-ci était toute subjective à l'équipage. Quand à ce qui est de la supposée erreur de Molovsky, je doutais que celui-ci ait qu'un super-canon Thanix sans son sac. Pour moi ce n'était qu'un amuse-gueule avant le plat principale et dieu sait que celui-ci le Conseil allait avoir du mal à la digérer. Mais apparemment, ce genre de considération n'était pas à l'ordre du jour puisque Karma débarqua au côté de Kali, lâchant une référence qui me passa loin au-dessus de la tête.

Le discours de Kali et la réplique de sa pilote avait fait son effet, l'équipage avait repris du poil de la bête et certains finirent par venir nous voir. Intriguer par notre présence, certains firent le grand saut et se présentèrent.

- Andrew Skom, j'suis ... membre de la Dead Echo quoi, se présenta un jeune homme aux cheveux bruns en bataille. Et je vous présente aussi Laura Sanch et Anku Oraka, dit il en désignant une jeune femme blonde aux cheveux courts et un homme un peu plus vieux que les deux autres et typé asiatique. Et vous ? Vous venez d'où ?

Laissant le soin à Lynia de se présenter en première, je pris en note ce qu'elle dit afin de comprendre un peu mieux la personne qu'elle était. Quand se fut mon tour, je fis aussi succinctement que possible. Je n'avais pas spécialement envie de spécifier que j'avais essayé de tuer leur boss.

- Elizabeth Dawson, et ... euh ... j'suis avec Kali, enfin pas "avec-avec", avec quoi ... ok. On oublie, bafouillais-je. Je sais deux trois trucs pour le combat et je suis aussi programmeuse informatique, mais bon, plus trop maintenant ...

C'était une vraie catastrophe, je ne savais absolument pas ce que je pouvais ou non préciser sans risquer de ma vie au passage. Heureusement pour moi, Kali nous rejoins rapidement, faisant partir ceux qui étaient venu nous adresser la parole. Elle nous fixa quelques secondes, avec l'intention de replonger dans un long discours mais quelqu'un l'interrompit avec qu'elle puisse commencer. Apparemment, une frégate venait d'arriver sur le champ de bataille et tentait d'entrer en contacte avec le Thémis. Des renforts ennemis ou amis ? Si ils avaient réussi à nous encercler, c'était grandiose.

Cependant, la réalité fut tout autre. Une voix grave se fit entendre, félicitant me semble-t-il, le fait que nous soyons resté en arrière. Le comportement de Kali changea brusquement, devenant presque enfantin. Apparemment, notre interlocuteur était quelqu'un d'important pour elle. Il demanda ensuite un résumé de situation, Kali se dépêcha de lui répondre, l'appelant "Monsieur Massani". Ce nom aurait-il du me dire quelque chose ? Je ne savais rien. J'avais un vague souvenir, peut être l'avais-je lu quelque part. Sur l'extranet certainement. Karma se joignit à Kali, j'appris ainsi le nom de "Monsieur Massani" : Zaeed. J'avais effectivement lu deux, trois trucs sur lui. Un mercenaire, excellent, le meilleur peut être. Je n'avais pas retenu grand chose, son statut ne m'intéressait pas. C'était une proie bien trop grande pour la novice que j'étais. Dans tous les cas, c'était une véritable célébrité sur le vaisseau puisque Karma et Gabriel étaient tous les deux au moins aussi excité que Kali, et se chamaillés pour avoir le droit de lui parler. Désolant, vraiment. Même l'autre taré d'Abbadon avait finit par les rejoindre, même si je doutais fortement qu'il sache de quoi il était question. Au final, Kali s'énerva et finit par staser les trois autres énergumènes, profitant de se moment de calme pour terminer ce qu'elle avait commencer, à savoir résumer la situation à ce Zaeed Massani, lui demandant au passage qui était la personne qu'il était sensé rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ : Tentaculeur
Admin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Jeu 22 Jan - 23:34

 « Code couleurs des PNJs principaux » a écrit:
•  #666699 : John Molovsky
•  #990099 : Cirus Carian
•  #FF0033 : Sara'rath Nar Fazage
•  #666633 : Weyrloc Hakr
•  #2468BD : Amiral Inia Kaliss
•  # D6B474 : Zaeed Massani
•  # 6633FF : Aria T'Loak



--- Base de Molovsky : Centre de commandement ---
H+3

 « Ah ! Dans leur tronche ! rugit Hakr en tapant des poings.
- Qu'ils reviennent donc ! enchaîna la Quarienne, un sourire froid qui aurait pu être visible si elle ne portait pas sa combinaison intégrale quarienne.
- Ne sous-estimez pas l'ennemi, rétorqua Cirus. C'est comme ça qu'on les a eu. On a bénéficier de l'effet de surprise. Désormais, on ne l'a plus, continua le Turien.
- Boaaah ! T'es trop sérieux Cirus !
- Il en faut bien un pour nous trois ...
- Elle a raison ceci dit, lança Molvsky, assis dans un large siège noire donnant vers l'étoile du système, mâchant du pop-corn comme s'il était au première loge d'un holo-film. Hein ma chérie ? ajouta-t-il pour finir par parler tout seul.
- Enfin. Dans tous les cas … je me demande quelle sera la réaction d'Inia. Elle sait très bien que je la connais par cœur. Va-t-elle me surprendre ? »


--- Pour Alexeï Kernov ---
--- Passerelle de commandement du Destiny Ascension ---

Inia regarda d'un air froid et menaçant Alex tout le long de son monologue. Elle laissa planer quelques secondes de silence. Un silence qui aurait pu être total si le bruit de l'électronique et de la ventilation ne venait le perturber. Toute la passerelle ne parlait plus, guettant la réaction de l'Amirale. Le calme avant la tempête. Pourtant, l'Asari ne cria pas. Bien au contraire, sa voix était tout de ce qu'il y avait de plus banal. Simplement, la froideur dans ses paroles avait de quoi donner des frissons dans le dos.

 « Vous osez venir me parler d'enfantillage … Humain ? Je vous demande un constat objectif et vous me crashez au visage. Vous avez de la chance que le Conseil est insisté pour votre présence, cela ne dépendrait que de moi, vous seriez dans une capsule de sauvetage à l'heure qu'il est pour vous éduquez la notion de hiérarchie et de savoir-vivre ... »

Elle se tut un instant pour bien faire comprendre à Alexeï qu'il n'était clairement pas en condition de force, loin de là. Une fois qu'elle sentit que le message était passé, elle reprit lentement, comme un professeur enseignant à son élève.

 « Concernant vos jérémiades maintenant. Il va falloir que vous compreniez bien comment marche la guerre, jeune homme. J'ai lu votre dossier. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je ne comprends pas votre présence ici, pour tout vous avouez. Vous n'avez aucune expérience d'une bataille. Oubliez tout de suite que vous êtes en première ligne, où sauver votre camarade à côté de vous, vous aidera à avancer. On ne peut PAS, se permettre de compter à l'unité. C'est impossible ! On se doit d'avoir une vision d'ensemble. »

Elle s'entoura de sa biotique et jeta un regard meurtrier à Alexeï pour l'indiquer de ne pas l'interrompre, ayant soudainement eu l'impression que celui-ci allait ajouter quelque chose.

 « Et vous allez me dire que j'en ai rien à faire des individualités ? Que 30% de perte ne sont que des chiffres sur un écran ? Mais pour qui me prenez-vous ? Vous avez combattu contre les Moissonneurs, je le sais bien. Mais avez-vous eu des millions d'êtres dont la survie ne dépendait que vous ? Aviez-vous eu le sort d'une colonie entière entre vos mains ? Non. Moi oui. J'ai préféré sacrifier une flotte asari entière pour permettre l'évacuation de milliers d'êtres. Stratégiquement, c'était idiot. Nous n'avions aucune chance de tenir. Pourtant je l'ai fais. Et vous savez quoi ? Je le referai sans hésitation. »

Elle se tut un court instant tandis que de douloureux souvenirs lui revenaient à l'esprit. Elle remarqua d'ailleurs finalement que tout l'équipage l'observait.

 « Qu'est-ce que vous regardez ? Toutes les unités sont replacées ? Nous sommes prêtes à combattre à nouveau  ? Non ! Alors au travail, beugla-t-elle avant de reporter à nouveau son regard sur Alexeï. Alors, oui, ça me travaille. Mais je referai la même chose. Pourquoi ? demanda-t-elle de manière rhétorique avant de rire avant de fixer les yeux de l'humain d'un regard perçant. Je savais très bien que ce pirate allait nous piéger. Vous vouliez que je fasse quoi ? C'est bien beau de se vanter maintenant que le mal est fait. Oh les astéroïdes piégés, c'était d'une évidence ! Que je fasse quoi ? Passer des heures à casser le moindre caillou qui passe sous notre nez ? Le hackage de certains de nos vaisseaux ? Vous pensez vraiment que c'est mon rôle de surveiller que chaque capitaine de toute cette armada a pris le soin de vérifier ses logiciels de contre-mesures ? Vraiment ? Ohhh … et bien sûr, vous allez me dire que c'était évident que Molovsky cachait dans sa botte secrète une super-arme inédite dont même le Conseil n'était pas au courant ? Oh et que bien sûr, ce fou a pu récupérer autant d'armement lourd pour rendre sa base microscopique encore plus protégée que le nouveau Purgatoire ? Bien sûr, c'est du bon sens.
- Amiral, un vaisseau de l'armada demande une autorisation d'instruction.
- Très bien, faites les patienter. J'en ai presque fini ici. Vous parliez de vous écoutez ? Mais moi, m'avez vous réellement entendu ? Ne serait-ce que pour vous rendre compte  que vous veniez de proposer exactement la même chose que moi ? Ce que, justement, nos adversaires se douteront ? »

Elle laissa Alexeï sur cette dernière question. Elle appela l'officier de communication pour la mettre en relation avec le vaisseau qui l'appelait...


--- Pour Isïana N'iim (et Alexeï Kernov pour les dialogues seulement) ---
Passerelle de commandement de la Neliane

 « Ici l'Amiral Kaliss, je vous écoute Neliane.
- Excusez-moi de vous déranger, Amirale, mais j'aimerai vous demander s'il est envisageable de retirer trois vaisseaux de ma formation pour les maintenir loin de l'armada. Ils sont incapables de combattre et ce serait suicidaire de les garder dans mon essaim, demanda la capitaine de la Neliane.
- Une remarque logique. Bien entendu. Répétez l'ordre à tous les vaisseaux qui sont incapables de combattre et … Oh...
- Amirale ? appela la Capitaine Nalzasis, en regardant Isïana, ne sachant trop comment interpréter ce « Oh » de sa supérieure.
- Une idée qui m'a traversé l'esprit. Mais cela ne change rien à votre demande, Capitaine.
- Bien compris, Amirale. Neliane, terminée. »

Une fois cela dit, la communication fut interrompue et la capitaine de la frégate retransmit les ordres autorisés. Depuis son hologramme, Isïana pouvait d'ailleurs voir l'opération répétée par plusieurs autres formations. Des frégates et des croiseurs se déplaçaient lentement vers l'extérieur de la formation. La capitaine de la Neliane fit même évacuer une des trois frégates endommagées, celle-ci ayant eu ses moteurs ayant rendu l'âme, l'empêchant de toute manœuvre...


--- Pour Alexeï Kernov --
-- et Isïana N'iim, Rachel Barclay, Nissara T'sironia ---
--- (pour les dialogues seulement) ---
--- Passerelle de commandement du Destiny Ascension ---

L'Amirale Kaliss réfléchissait à vive allure. Une idée qu'elle jugeait incongrue avait germé dans son esprit suite à sa communication avec le capitaine de la Neliane. Et c'était parce qu'elle était incongrue, qu'ironiquement, elle l'étudiait aussi sérieusement. Oui, Cirus ne s'attendrait certainement pas à cela de sa part. C'est bien trop aléatoire … trop peu conventionnel. Cela l'amusait beaucoup cette stratégie. Oui beaucoup.

 « Voilà comment on va procéder. Je veux que mes ordres soient transmis sur le haut-parleur de tous les vaisseaux de l'armada en état de combattre. »

Le temps que l'annonce soit retransmise et que chacun soit prêt à écouter le message, Inia résuma rapidement son plan à Alexeï. Bien qu'elle n'ait envie que de lui donner une bonne claque biotique, elle savait se tenir et si elle mettait de côté l'aspect sanguin de l'humain qu'elle avait pu voir, il était loin d'être idiot. Le cas contraire, Conseil ou non, elle aurait craqué de toute façon et il l'aurait envoyé en cadeau à Cirus …

 « Bonjour à tous. Pour ceux qui ne reconnaîtraient pas ma voix, je suis l'Amirale Kaliss. C'est moi qui dirige cette armada, se présenta-t-elle succinctement une fois qu'on lui indiqua que la communication était prête. Comme vous l'avez remarqué, Molovsky et sa bande nous ont offert de vilains cadeaux. Il convient donc d'innover, la méthode conventionnelle n'ayant pas lieu d'être ici. De ce fait, nous allons rentrer dans leur jeu. Comment faire ? C'est en réalité très simple. Molovsky aime bien récupérer les équipages déserteurs. Offrons lui donc cela. Faisons lui croire que nous en avons parmi nous. Cela étant ... »

Elle se tut un instant pour bien chercher ses mots, ne voulant pas donner de fausses idées à certains.

 « Il ne s'agira bien évidemment pas de vrais déserteurs mais d'hommes et de femmes spécialement sélectionnés. L'objectif pour eux et de débarquer des troupes et des véhicules pour éliminer ces canons Thanix. Sans eux, il sera plus facile pour nous de prendre d'assaut sa base. Il ne faut bien évidemment pas trop de vaisseaux pour que cela reste crédible. Les vaisseaux répondant à ses critères et volontaires sont priés de se présenter une fois ce message terminé. Pour terminer celui-ci, le Destiny Ascension sera de la partie. Nous allons simuler ma prise d'otage par des « rebelles » qui voudront offrir le Destiny Ascension. Pendant ce temps, tous les autres vaisseaux, vous ferez un court bond en SLM pour être en périphérie du système pour simuler une retraite désordonnée. Mais vous serez prêt à revenir lorsque je donnerai le signal. Destiny Ascension, terminée. »

Elle se tut et la communication cessa tandis que tout le monde dans l'armada, du capitaine de cuirassé au simple matelot de seconde zone comprennait bien l'implication de cet ordre. Il régnait un climat de stupeur au sein de la passerelle de commandement du cuirassé asari.

Elle prenait un énorme risque en procédant ainsi. Elle le savait. Mais il fallait bien un leurre, pour convaincre de la « réalité » de ces déserteurs. Et puis, le Destiny Ascension était le vaisseau qui embarquait le plus de troupes. Il semblait logique qu'il fasse partie de la partie. Quant aux pirates, ils ne pouvaient pas passer à côté d'une si belle prise. C'était obligé qu'il prenne ce risque.

 « Monsieur Kernov, il ne vous reste plus qu'à pointer une arme sur moi. Oh. Et si vous pouviez ne pas presser la détente, je vous en serez indéfiniment reconnaissante. »

Et, une fois que les ordres furent transmis, l'armada concillienne sembla se disloquer. Des tirs fusèrent même entre vaisseaux, pour accentuer le sentiment de scission. Des coups dans l'eau, absorbés par les barrières cinétiques mais pour ajouter au spectacle. La plupart s'éloigna dans la même direction, d'autres poussèrent le vice jusqu'au bout en quittant la formation principale, comme l'essaim de la Capitaine Nalzasis.

Et, seuls, le Destiny Ascension et son « escorte de déserteurs » avançaient lentement en direction de la base de Molovsky. Une attitude qui intrigua les pirates qui campèrent sur leur position : les vaisseaux pirates s'orientant simplement en direction des intrus qui approchaient.

Mais ce fut à un autre point du système qu'une nouveauté apparut. Une flotte complète de vaisseaux de toute nature et de toute race surgit soudainement de SLM. Celle-ci entoura l'appareil où se trouvait Zaeed Massani.

--- Pour Kali T'Kando, Lynia T'Nora et Élizabeth Dawson ---
--- A bord de la Themis ---

 « Hm... Je vois. Je vois aussi que vous avez un équipage turbulent, Widow. J'ai connu ça, dit-il d'un ton amusé. Et il s'agit d'une Asari, comme vous. Enfin comme vous, je ne m'avancerai pas jusque là. Oh, vous la connaissez forcément. Si je vous dire la Reine d'Oméga ? Cela vous parle ? »

Il se tut un instant, laissant l'équipage de la Themis digérer l'information, puis il s'excusa rapidement, ayant une autre communication. Quelques instants plus tard, il reprit d'une voix toujours aussi amusé.

 « Aria demande si cela vous dérange de rejoindre sa flotte, ne serait-ce que pour cet affrontement. A moins que vous ne préfériez opérer en solo, bien évidemment. »



--- Pour Jonathan Sinassas  ---
--- A bord du Mother of Invention ---

L'équipage d'infiltration des pirates avaient tranquillement passé le sas, confiants dans le fait que les membres du Mother of Invention ne tenterait rien contre eux. Et ce fut au début le cas. Bien qu'énervé par le ralentissement dut à la descente du second étage par ces escaliers de secours, le chef du cortège de pirates, une Butarienne, avait fini par tomber sur les pilotes du vaisseau.

 « Alors un problème de moteurs c'est ça ? On a des mécanos de haut niveau ici, 'suffit de nous dire où c'est. Et pas de conneries. La chef est suffisamment à cran comme ça. »

La raison du dérapage qui suivit ne fut pas très clair. Qui tira en premier ? Ce pirate turien qui crut qu'un des pilotes détenait une arme ? La mauvaise blague d'une Asari sur une belle blonde aux yeux bleus ? Dans tous les cas, cela tourna en règlement de compte et la Butarienne beugla que ça finirait en bain de sang.

Et le combat à bord du Mother of Invention avait été en effet violent. La pirate asari, à bord de son vaisseau, aurait bien été tentée de détruire ce vaisseau sur le champ, folle de rage qu'on lui résiste ainsi, mais elle avait ses hommes encore à bord et elle ne pouvait se le permettre. Elle avait beau être pirate et s'attaquer à la veuve et l'orphelin, son équipage ... c'était SON équipage. C'était comme se tirer une balle dans le cœur. Elle ne pouvait juste pas !

Mais alors que les pirates commençaient à prendre l'ascendant, l'arrivée de la flotte d'Aria vint gâcher le début de satisfaction de la pirate asari. Elle était sensée être tranquille par ici, loin de l'armada concillienne ! Pas se retrouver au mauvais endroit !

De ce fait, elle préféra sonner la retraite et ses hommes à l'intérieur du Mother of Invention revinrent rapidement sur leur vaisseau d'origine. Elle n'était clairement pas de taille à résister à ça et se mettre à l'abri avec le reste des forces de Molovsky était la meilleure des solutions.

 « Vous avez de la chance ! Cela ne se répétera pas une seconde fois ! » lança-t-elle en colère sur le canal du vaisseau.

La flotte d'Aria avançait à la même vitesse que l'armada concillienne reculait. Un étrange balai spatial. Puis, finalement, les vaisseaux de la plus grande force en présence disparut en SLM. Proche de la base de Molovsky, le petit groupe de « déserteurs » étaient désormais au niveau de la flotte pirate. Sans être encerclée, un arc de cercle se trouvait face au Destiny Ascension et ses compagnons.

Mais ce fut des nouveaux arrivants qu'une communication se lança, sur toutes les ondes captables. Tout le monde dans le système pourrait les entendre. La voix d'une Asari. Certains purent même voir son visage en vidéo.

 « Molovsky. Je sais que tu m'entends ! Pour qui te prends tu ? Que tu sèmes la pagaille au Conseil, je m'en moque royalement. Mais t'ai-je donné le droit d'utiliser mon centre de communication … sur MA station ? Non ! »

Il y eut un petit silence dans la transmission. Comme si elle avait été subitement coupée. Mais elle reprit finalement et normalement une dizaine de secondes plus tard.

 « Si ces idiots du Conseil sont incapables de venir te chercher. Je vais le faire à leur place. La plaisanterie a assez duré. ON NE FAIT PAS CHIER ARIA ! »

Ce fut cour et net. Mais très clair. Néanmoins, il était difficile d'imaginer la flotte d'Aria, au moins aussi puissante que celle des pirates, arriver à percer les défenses de Molovsky alors que l'armada concillienne s'y était cassée les dents. Ce fut d'ailleurs pour cette raison que celle-ci se contenta de rester à bonne distance dans un premier temps...


--- Pour Alexeï Kernov ---
--- Passerelle de commandement du Destiny Ascension ---

L'ambiance était électrique. Toutes les Asari sur la passerelle se demandait si la stratégie de leur supérieure fonctionnerait où si elles se retrouveraient atomisées par le prochain tir du super-canon de Molovsky.

Jusqu'ici tout allait bien. Inia avait comme tout le monde reçut le message d'Aria et n'avait pas pu s'empêcher de ricaner. Des paroles. Du vent. C'était tout ce que la Reine d'Oméga pourrait faire dans l'immédiat. Elle fut stoppée dans ses pensées moqueuses par Cirus qui était apparut sous forme d'hologramme.

 « Inia, Inia, Inia, soupira le Turien en voyant la scène qui lui était proposée. Ne t'avais-je pas prévenue pourtant ? Oh, bravo jeune homme au fait, vous serez très bien récompensé pour cette capture, ajouta-t-il à l'attention d'Alexeï.
- J'aurai su que tu aurais un canon géant, j'aurai sans doute fait marche arrière. Pourtant la longueur n'était pas quelque chose qui te manquait il me semble.
- Certes, se contenta de répondre Cirus avec un sourire amusé. Ce n'est pas une de mes idées. Alors dis-moi, qu'est-ce que je vais faire de toi ? »

Inia ne répondit pas. Elle connaissait suffisamment bien Cirus pour savoir que ce n'était qu'une question énoncée à haute voix pour faire croire qu'elle avait son mot à dire, ce qui n'était évidemment pas le cas dans l'esprit du Turien.

 « Tuez là jeune homme, se contenta-t-il de dire à l'attention d'Alexeï.
- Cirus ?! s'exclama l'Asari, interloquée.
- Au revoir Inia. »

La situation était critique. Elle regarda Alexeï puis Cirus. Elle appuya discrètement sur un bouton sur son accoudoir. C'était le signal pour passer à l'attaque.

Quoiqu'il arrive sur la passerelle, ses escorteurs fonçaient sur la base en tirant à bout pourtant sur le peu de vaisseaux qui faisaient rempart à la base de Molovsky. En un rien de temps, les vaisseaux concilliens firent débarquer leur troupe. Les défenses légères de la base tentèrent de repousser l'assaut mais la réaction fut bien trop tardive et malgré des pertes chez les forces concilliennes de débarquement, le plus grand nombre était passé.

La flotte de pirate réagit au quart de tour. Simplement, le Destiny Ascension était en plein cœur de la formation ennemie et seul, le cuirassé fit des ravages. Décontenancés, les pirates reprirent de la prestance en formant deux sous-flottes.

La première était entre le Destiny Ascension et la flotte d'Aria. Cette dernière s'empressa d'attaquer la sous-flotte à sa portée, sous le feu de la moitié des canons Thanix défendant toujours la base.

La seconde était entre le vaisseau amiral asari et le reste de l'armada concillienne était revenue, occupée par l'autre moitié des défenses anti-vaisseaux. Les appareils concilliens tentèrent de reprendre un semblant d'ordre et imita la flotte d'Aria, s'attaquant à l'autre sous-flotte...

HRP : Voilà, alors, pour être sur que personne ne rate un détail, je ferai désormais toutes les remarques sur le post d'Intrigue en fin de message (à part si vraiment c'est trop long auquel cas je posterai sur le post d'information comme d'habitude).

Donc, je voulais préciser tout d'abord les nouvelles règles suivantes :
• Tout d'abord concernant « l'ordre » de RP. Pour permettre à tout le monde de répondre pleinement sans pénaliser les plus actifs, on va désormais appliquer la règle suivante : 1 tour dure 1 mois.
Un tour, c'est un message MJ qui fait avancer vraiment l'histoire (c'est ce que je faisais actuellement). A côté de cela, je pourrai en plus répondre dans le mois en fonction des réponses rapides (par exemple, je pourrais poster au bout de 2 semaines pour les personnes qui auront répondu, mais cela ne fera pas « trop » avancer l'histoire).
• Vous avez la possibilité de sauter un tour si vous me l'indiquer (si vous savez que vous ne pouvez pas être présent le mois prochain par exemple). Cependant, passer deux tours signifient votre abandon à ce chapitre de l'Intrigue (pas de pts MEL bonus donc et éventuellement de pts de conciliation/pragmatisme que vous auriez pu obtenir).
• Je passe automatiquement le tour de quelqu'un qui n'a pas répondu. Si cela se répète une seconde fois, sa participation à ce chapitre sera abandonnée ET il sera interdit de participation pour le prochain chapitre. Donc, si vous SAVEZ que vous ne pourrez pas trop participer, dites que vous passez votre tour. Au pire si finalement vous pouvez, vous pourrez toujours répondre, il n'y a ps de soucis.

Pour ce message en lui-même, quelques précisions :
• Donc, au cas où ça ne serait pas clair, la situation individuelle est la suivante :
→ Alexeï : tu as le choix entre tirer sur Inia ou non. Tu n'es PAS au courant qu'Inia lance l'attaque. Elle ne t'a pas dis qu'elle pouvait le faire ainsi car elle veut que Cirus soit persuadée que tu n'étais pas au courant de cette éventualité. Donc soit tu te dis qu'en la tuant juste elle, Cirus sera convaincu que t'es bien un déserteur et la mission se déroulera comme prévu. Soit tu décides de ne pas tirer en te disant que la mission va échouer. Après, tu as aussi la possibilité de négocier avec le Turien évidemment, mais il prendra ça pour un refus de la tuer (on en revient donc au second cas)... Oui je suis sadique et ? Very Happy
→ Rachel : avec tes Makos, tu débarques sur l'astéroïde loin de la base. Tu vas pouvoir aller pilonner de la défense pirate ! Évidemment, il y aura de la résistance. Ton objectif est de détruire surtout les canons Thanix. Ah et il y a un fort relief, alors pour viser, ça ne sera pas une mince affaire !
→ Élizabeth Dawson, Kali T'Kando et Lynia T'Nora : toutes les trois, cela dépendra de la décision de Kali de s'intégrer ou non à la Flotte d'Aria. Si non, vous êtes en solo (ce qui s'avère plutôt risqué). Si oui, vous serez donc avec elle. Soit vous décidez de combattre dans l'espace, soit vous débarquez au sol (ça sera à l'opposé de Rachel et Nissi) mais là attention il y aura encore des défenses spatiales donc atteindre la surface de l'astéroïde ne sera pas aisé.
→ Isïana N'iim : c'est moiiiiiii ! Bon quand même histoire de … avec le reste de l'armada concillienne à attaquer la demi-flotte pirate entre la dite armada et les troupes au sol.
→ Jonathan Sinassas : alors donc, les pirates venus te rendre visite sont partis, tu te retrouves donc en plein milieu de la flotte d'Aria. Soit tu viens les aider, soit tu continues à opérer en solo de ton côté (ce qui est encore plus risqué que pour Kali & cie :p)
→ Nissara T'sironia : Tu es grosso modo avec Rachel et d'autres PNJs combattants (il n'y a pas que toi et Rachel quoi Very Happy). Toi et tes commandos vous êtes plus proches car débarquer en navette mais quand même pas collé à la base. Il y aura des affrontements uniquement contre des snipers à cette distance voir des personnes utilisant en face des tourelles. Vous n'êtes pas complètement à découvert, vous pourrez bénéficier du relief accidenté pour vous cacher et avancer à l'abri de la plupart des tirs. De la plupart !
→ Urdnot Uoldar : Tu n'as pas répondu ce tour-ci donc de ton côté, ça n'a pas évolué. Cependant, si tu veux, tu pourras avoir une frégate humaine qui passera non loin et te trouvera. Après avoir vérifié qu'il n'y a pas de vaisseau pirate pour la déranger, elle pourra te récupérer.

_________________
Compte MJ d'Isïana N'iim! Attention, ça va tentaculer!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynia T'Nora
Rang 1
Rang 1
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 27/04/2014
Age : 23

Infos rapides
Âge: 227
Profession: Esclave
Classe: Civile

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Lun 26 Jan - 15:01

Citation :
- Andrew Skom #666633
- Technicien #444428
- Élizabeth Dawson #ADFF2F
- Lynia T'Nora #8cc6d7





Chaos serait sans doute le terme le plus approprié pour ce qui s’était passé. N’ayant pas d’autre alternative que d’observer sans rien pouvoir faire, Lynia observa la flotte concilienne se faire littéralement démonter vaisseau par vaisseau, pièce par pièce. La cerise sur le gâteau de ce spectacle terrifiant étant bien sûr cet immense tir qui détruisit des vaisseaux aussi facilement que l’on coupe du beure au couteau. L’asari était complètement glacé par ces évènements, se demandant à quel instant au juste le vaisseau sur lequel elle se trouvait allait prendre un tir perdu, ou une attaque en règle, qui le détruirait. Bien que cela n’arriva heureusement pas, elle ne parvint pas à se départir de cette sensation de nervosité et ce n’était pas les paroles de Widow qui parvinrent à la rassurer. Elle aurait tout donné à cet instant pour pouvoir mettre les pieds sur la terre ferme.  À côté de son ressenti trois humains l’approchèrent, elle et sa nouvelle « coéquipière » humaine, Élizabeth. Visiblement, ceux-là s’étaient décidés à faire connaissance et vu leurs têtes, Widow devait être l’une des rares si ce n’est la seule asari qu’ils avaient eu l’occasion de rencontrer. Mais bon, cette expression bizarre qui semblait indiquer la surprise de la part de cette espèce, elle avait fini par s’y habituer. Surtout que les regards ne tardaient jamais à baisser, passant de la surprise au lubrique – particulièrement chez les « hommes », ce sexe masculin qu’elle retrouvait chez presque toutes les espèces aliens et qu’elle avait du mal à comprendre.
- Andrew Skom, j'suis ... membre de la Dead Echo quoi, se présenta un jeune homme aux cheveux bruns en bataille, visiblement un peu gêné. Et je vous présente aussi Laura Sanch et Anku Oraka, dit-il en désignant une jeune femme blonde aux cheveux courts et un homme un peu plus vieux que les deux autres et typé asiatique. Et vous ? Vous venez d'où ? Lynia fut la première des deux à répondre à cette question.
- Je m’appelle Lynia, je… j’accompagne Azure, enfin Kali, depuis quelques temps maintenant. Et j’ai pas vraiment envie de parler d’où je viens. Elle s’arrêta là avec un énième mauve aux joues (elle ne les comptait plus), n’ayant pas du tout d’intérêt à repenser au chemin qu’elle avait parcouru. En particulier son passage sur Zorya. Quant à son statut d’esclave, si elle pouvait se passer d’évoquer le sujet, elle ne se gênait jamais. À ses côtés, l’humaine s’exprima donc à son tour.
- Elizabeth Dawson, et ... euh ... j'suis avec Kali, enfin pas "avec-avec", avec quoi ... ok. On oublie. Je sais deux trois trucs pour le combat et je suis aussi programmeuse informatique, mais bon, plus trop maintenant ... Au moins maintenant, Lynia savait qu’elle n’était plus la seule bafouilleuse du groupe. En même temps, difficile d’avouer qu’elle avait tenté de tuer ce qui était un peu la patronne de tout le monde ici.

Détournant le regard du quatuor humain, les murmures de l’équipage apprirent à l’asari que l’arme utilisée se trouvait être une sorte de canon Thanix géant. Lynia fit alors remarquer à un humain distrait une communication entrante d’une frégate inconnue, en attente. Surpris ce dernier ce dépêcha de prévenir Widow, enfin T’Kando de son apparemment véritable nom, laissant après son accord tout le monde sur le pont entendre une voix que Lynia connaissait bien suite à Antibaar : Zaeed Massani. Celui que sa maitresse lui avait détaillé dans les moindres détails comme LE mercenaire du siècle. Ses soupçons sur la planète gelée s’étaient vite retrouvés confirmés par la suite, sa maitresse avait le mercenaire humain en admiration totale, à la limite du fanatisme. Autant dire qu’après la question du mercenaire, Lynia craint le pire en ce qui concernait Widow. Elle se trouvait loin, très loin de la réalité.

La suite ne fut que combat entre l’asari et les membres de la Dead Echo, visiblement tous aussi fans de Massani que l’était sa maitresse. Légèrement honteuse pour eux, Lynia se prit la tête dans ses mains. À côté, un technicien de la frégate s’exprima, rassurant et amusé.
- Il ne faut pas être gênée, ils sont toujours comme ça. C’est devenu une habitude chez eux maintenant d’agir ainsi, il faut voir ce comportement comme la preuve qu’ils sont confiants.  Lui dit-il, réussissant à faire sourire Lynia.

Quand ils eurent fini leur combat amical, bien que sans coup retenu, ce fut comme Lynia aurait dû s’y attendre sa maitresse qui répondit à Massani, lui expliquant le détail de la situation. Elle écouta attentivement leur conversation, n’ayant guère plus à faire. Et la suite qui s’annonça de la bouche du mercenaire humain fut pour le moins… surprenant.  Car son fameux contact n’était autre qu’Aria T’Loak, la Reine d’Omega en personne. Celle-là même que sa maitresse prenait en exemple, celle-là même dont elle voulait l’influence et le pouvoir. Autant dire que tout le monde à bord fit les yeux ronds à cette annonce, d’autant plus que l’humain demandait au nom d’Aria si l’équipage souhaitait intégrer sa flotte pour l’occasion. ÇA pour une surprise, s’en était une ! Avant qu’une réponse ne puisse être donnée, la voix même de la Reine se fit entendre et sur toutes les fréquences d’après le technicien de tout à l’heure que Lynia questionna. Et bon sang, la Reine en colère était bien une chose qui avait de quoi effrayer l’esclave.
- Molovsky. Je sais que tu m'entends ! Pour qui te prends-tu ? Que tu sèmes la pagaille au Conseil, je m'en moque royalement. Mais t'ai-je donné le droit d'utiliser mon centre de communication … sur MA station ? Non ! Un petit silence se fit, puis la communication reprit : Si ces idiots du Conseil sont incapables de venir te chercher. Je vais le faire à leur place. La plaisanterie a assez durée. ON NE FAIT PAS CHIER ARIA !

Était-ce plus effrayant que le canon Thanix ? Lynia n’était pas loin de le penser… Pour autant, aucun mouvement ne se fit de la part de la flotte pirate. Sans doute à dessein, les infos qu’avait donné Widow à Massani étant sans aucun doute remontées jusqu’aux oreilles de la Reine.  Elle n’allait pas risquer sa flotte, d’après Lynia, face à une arme de ce genre. Sans doute attendrait-elle une occasion plus propice. Néanmoins, sa maitresse n’avait pas encore répondu à la proposition de rejoindre ladite flotte pirate. Allait-elle accepter ? Là était toute la question. Nul doute qu’être aux côtés de son idole plaisait à sa maitresse mais suivre Aria… Lynia admettait qu’elle n’avait aucune idée de comment Widow – T’Kando ! – considérait réellement la Reine. Un exemple certes, mais était-ce aussi une cible, ou une idole ? La décision fut finalement de suivre Aria. Après réflexion, il était vrai qu’il s’agissait là du choix le plus raisonnable. Jouer en solo dans une bataille de cette envergure étant suicidaire…

Après un certain temps, durant lequel la Themis se mit en position parmi la formation de combat – si on pouvait appeler ça ainsi – de la flotte d’Aria, les combats reprirent. Tandis que le célèbre cuirassé que Lynia ne pouvait que connaitre, le Destiny Ascension, pilonnait la flotte pirate de Molovsky cette dernière se coupa en deux. Forcément, celle des deux qui se retrouva entre le Destiny et la flotte pirate d’Aria devint une cible plus que facile. De son côté, Lynia se demanda l’intérêt d’un tel mouvement de la part de Molovsky si c’était pour placer ses troupes en sandwich entre deux ennemis. À moins qu’il n’ait encore une surprise…  En tout cas, la flotte d’Aria se mit en marche, la Themis avec, pour attaquer avec toute sa force de frappe le sous-groupe de Molovsky qui, du coup, disposait d’une puissance de feu bien inférieure. Leur seul atout, c’était l’espèce de super Thanix qui allait selon Lynia viser le cuirassé en priorité. Tout du moins l’espérait-elle, l’alternative étant d’avoir une chance sur deux d’en devenir elle-même la cible. Elle ignorait totalement ce que devint l’autre sous-groupe de de la flotte pirate, elle n’eut de toute manière pas le temps de s’en préoccuper.  Le technicien qui s’occupait des moteurs était visiblement un peu surchargé de travail, comme le reste de l’équipage, elle proposa donc à l’humain de l’aider. Il accepta avec plaisir visiblement, en profitant pour lui demander de surveiller les indicateurs de surchauffe des moteurs tandis qu’il se concentrait sur le reste. Un fort tremblement se fit ressentir sur le pont tandis que les boucliers cinétiques encaissaient de leur mieux, une énième voix humaine indiquant dans le brouhaha général l’état des émetteurs des boucliers. Les moteurs prenaient beaucoup eux aussi, sollicités constamment pour telle ou telle manœuvre, mais les indicateurs de chaleur étant pour l’instant encore correct. Un autre tremblement, plus faible, se fit alors à nouveau sentir. Se concentrer sur l’écran était positif pour l’esclave, qui trouvait là un moyen d’oublier qu’elle se trouvait au cœur d’une bataille spatiale digne des plus grands holofilms – surtout avec cette espèce d’alliance de fortune entre criminels et gouvernement.  La dernière info à laquelle elle fit attention, ce fut celle qui mentionnait l’envoi de troupes aux sols de la part d’Aria. Forcément, Lynia se mit donc à se demander si sa maitresse allait décider de faire partie de ces troupes, et par voie de conséquence, si ELLE allait attaquer la base.

Quel était le pire : risquer de mourir dans l’espace sur un vaisseau, ou risquer de mourir dans l’espace sur un astéroïde ?


HRP : Voilà, ma réponse pour les deux derniers posts MJ. En espérant bien ne plus manquer de tour (et bien sûr, que ça vous plaise Razz). ^^

_________________
Journal de Bord
Extranet
_________________

L'éternité se fait longue et immuable, quand les secondes s'égrènent dans un capharnaüm total.


Dernière édition par Lynia T'Nora le Ven 30 Jan - 10:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nissara T'sironia
Foudre bleu
Foudre bleu
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 14/01/2014

Infos rapides
Âge: 432
Profession: Commando asari
Classe: Biotique et Martiale

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Lun 26 Jan - 20:12

Nissara attendait calmement, l’odeur du combat à venir lui emplissait les narines comme un parfum capiteux. Elle la connaissait bien cette odeur, et elle la connaîtrait encore longtemps. Les chasseresses semblaient en ordres, prêtes à réagir, et c’est ainsi que toutes entendirent les ordres de l’amirale en charge de l’opération. La commando ouvrit de grands yeux surprit et ourla finalement un petit sourire. Osé, risqué, et particulièrement inattendus, exactement ce dont ils avaient besoin pour contrer Molovsky.
Évidement ce plans pouvait ne pas marcher et entrainer encore plus de pertes, mais si cela fonctionnaient, il y’aurait moyen d’enfin prendre un vrais avantage sur l’ennemi, un tel officier était précieux.

« Tout le monde à son poste ! On va casser du pirate ! »

L’ordre était lancé, et toutes les chasseresses y répondirent en se mettant en place dans leurs navettes. Le moment du largage approchait à grand pas maintenant, et chacune savaient ce qui les attendrait au sol. Nissara reçut quelques indications plus précises de leur objectif, et fit ouvrir un canal pour les haut-parleurs de toutes les navettes.

« Nous allons être largué au plus proche de la base de Molovsky, ce qui était le plans initial, les variante maintenant seront que l’on voie mieux notre point de chute et ses défenses. Au sol, nous auront affaire à des snipers, il conviendra donc à nos tireurs d’assurer une couverture pendant que les biotiques défensives se mettent en place pour que l’on progresse. Il y’aura vraisemblablement des tourelles thanix sur notre route, et bien qu’elles soient normalement l’objectif des chars si vous avez moyen d’en neutraliser un sans mettre en péril votre ligne saisissait votre chance, ça offrira un peu de répit à la flotte. Pour le mur d’enceinte que l’on vient de découvrir les tanks nous aménageront une ouverture à coup sûr. Après, on progresse en éliminant les menaces jusqu’à atteindre Molovsky. En action les filles ! »

A peine avait elle dit ça que la couleur de la lampe dans la navette changea annonciateur du largage. La carlingue vrombie imperceptiblement au moment de se lancer dans l’espace comme un essaim d’insecte caparaçonné. Les secousses s’amplifièrent dès lors qu’ils durent éviter les tirs dans la grande mêlée spatiale. Pour Nissara c’était le pire des moments, la crainte d’être abattus avant même d’avoir posé un pied sur le champ de bataille, elle avait appris à faire avec ceci dit, et ne paniquait plus comme lors de ses premiers largages. Imperceptiblement elle flatta le flanc de Vadrouille, le Varren s’était placé dans ses jambes, lui-même n'aimait pas cette situation. Chose rare, leur navette se posa rapidement et surtout sans crash. La commando fut presque surprise de ne pas subir un atterrissage en catastrophe comme pendant la première mission contre le pirate. La porte se rabattis immédiatement et son commando sortie au complet avec les effectifs supplémentaires sous ses ordres. Faisant un rapide état des lieux elle fonça droit vers un couvert. S’entourant d’une barrière bleuté asse dense elle reçut un tire qui mit à mal ses protections biotiques avant qu’elle ne soit hors de vue. La situation était comme elle le pensait et son interface holo lui envoya quantité d’information.

« En formation comme convenue ! Tire de couverture contre sniper et avancé à couvert, on essaye d’attirer leur tire sur nous qui sommes protégé ! »

Une fois l’ordre lancé à ses commandos, la chasseresse siffla son varren et sortie de sa cachette pour foncer vers un autre couvert. L’enchainement commença autours d’elle, des tirs partaient de leur position en riposte de ceux pirates, et plusieurs des chasseresses spécialisées dans les couvertures biotiques purent faire progresser des leurs sous certaines protections. Un étrange ballet prit forme avec la coordination magistrale que seul des pros entrainés pouvaient reproduire sur le champ de bataille. Les balles fusaient autours de la commando qui faisait évoluer Vadrouille à coup de sifflement. Une navette approcha cependant rapidement de sa position et la commando du faire un saut pour s’écarter de la trajectoire du vaisseau pour ne pas finir broyer. Une longue trainée de poussière accompagna le dérapage du véhicule qui s’arrêta dans sa course à quelques mètres seulement de la commando. Profitant de l’écran de poussière elle fonça droit sur la carlingue qui était le couvert le plus proche. Un humain sorti en titubant abattus d’un tir avant que Nissara n’a eu le temps de lui dire de se mettre à couvert. Rageant elle vit que la vitre avant avait était détruite et rentra à l’intérieur de ce côté qui était moins exposé aux tirs. Jetant un coup d’œil rapide elle constata que l’équipe à l’intérieur était réduite et que c’était surtout du matériel qui était entreposé dans la navette.
Son œil fut notamment attiré par une caisse de lance-roquette de l’alliance, et d’explosif. Pile ce qui leur fallait !

« N’okia, Losnia, Kalita sur ma position, les autres équipes continuer la couverture et l’avancé, on à peut-être trouvé des jouets pour contrer les Thanix. »

Oubliant le raffut extérieur, mélange d’ondes biotique, d’explosion et de tirs, Nissara entreprit de faire un rapide check du matériel à disposition. Médigel, grenades et cartouche thermiques en plus de ce qu’elle avait déjà trouvé. Elle nota cela et mit une balise virtuelle pour tous les allier ayant une interface holo. Un bruit de .. ha non des injures en krogan. Kalita apparut dessuite après par la même entrée que Nissara en râlant.

« J’ai horreur des sniper quand ils sont en face !! Déjà deux fois que ma barrière explose. »

« Rale pas, sans N’okia j’aurais eu pire ! »


Lança Losnia en passant la tête dans l’ouverture, la précédemment cité sur les talons en technoblindage et omnibouclier actif. S’accordant une fraction de seconde de sourire en vue des remarques lancé, la commando reprit les rênes.

« N’okia, balance moi un repère topo des tourelles proches, Kalita, Losnia, chopé les lance-roquettes on à 5 tirs. »

Les commandos s’exécutèrent en récupérant le matériel, Nissara s’équipant aussi d’un lance roquette.

« Nissara, la navette semble encore en état de voler, on pourrait pas s’en servir pour passer la muraille ? »

« Je doute qu’elle aille aussi loin que … ho … elle aurait encore son pilote automatique ? »

« Faut le bidouiller, mais Nastila devrait pouvoir le faire rapidement »

« Niquel. Nastila, sur notre position, Nostia couple toi avec les jumelles »

« Désolé ! .. oui ! »


Nissara cligna un instant des yeux, toujours surprise par cette manie qu’elle avait de s’excuser à chaque tir. Se plaçant proche de l’ouverture de déploiement, et profitant des repères de N’okia, la commando repéra une tourelle dans la ligne de mire et sourit largement. Se mettant en position les trois chasseresses armée de lance-roquettes tirèrent en différé, trois impacte furent entendus sur le thanix avant que ce dernier n’explose en plein chargement d’un tir. Jetant les armes devenues inutile Nastila arriva à ce moment-là, souriante de voir le feu d’artifice.

« Bidouille la navette, si tu peux la balancer en pilotage automatique sur le thanix à 36° nord ça aiderais bien je pense, il est compliqué à atteindre depuis le sol à cause de la rocaille. »

« Et si je peux pas ? »

« Alors tu ne décolle pas, on avance, tu nous rattrape quand tu à finis. »


Récupérant quelques explosif, le quatuor de commando reprit alors sa position proche du feus ennemi.. Trop proche, la barrière de Nissara explosa en un rien de temps et seul l’omnibouclier de N’okia lui sauva la vie avant qu’elle n’arrive à se jeter derrière un couvert.

« Bordel ! »

Une sueur froide perla sur son front avant qu’elle ne l’essuie rageusement pour calmer le bref emballement de son cœur. Serrant les dents elle reprit sa lancée et bénis l’équipe de Listra qui offrait de nombreuses donnés tactique et éliminaient les snipers à tours de bras, elles étaient clairement dans leur élément. Un vrombissement inquiétant passa au-dessus de sa tête avant qu’elle ne reconnaisse la navette de l’alliance qui tournoyait étrangement droit vers un thanix. Son matériel fut largué en plein tonneau comme un ravitaillement improvisé. Plusieurs tirs ricochaient sur sa carlingue et les artilleurs de la tourelle tentèrent même d’abattre cet étrange missile. Le temps de chargement fut trop long cependant et la navette percuta de plein fouet la mécanique de la tourelle qui se tordit et lança son tir sur une montagne proche qui fut déchiqueté sous l’impact. Plusieurs gravas s’éparpillèrent dans le ciel offrant une motivation de plus pour les force concilienne, et plus de rage pour les pirates.

Dérapant le long d’une pente raide, Vadrouille sur ses talons, la commando s’approchait rapidement de la muraille extérieur, une porte gigantesque se dressait devant elle alors que les meurtrière de l’installation vomissait ses balles pour arrêter l’avancer des asari. Ils purent alors constater l’ampleur d’une artillerie biotique à plein régime et des traces d’explosions bleutées apparurent rapidement en de multiples endroits de la muraille. Se plaquant contre le rempart la commando repéra une commande proche de la porte.

« N’okia, j’ai une interface ici, Asria, il me faudrait de tes experte également, couvrez les vous autres »

« On est en route ! »


Après seulement quelques instants, trois hackeuses s’entraidaient sur le système d’ouverture de la porte. De quoi faire une jolie entrée en pleine base ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel Barclay
M-35 Mako
M-35 Mako
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 30/06/2014
Age : 21

Infos rapides
Âge: 25
Profession: Militaire
Classe: Martiale et Biotique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Mar 27 Jan - 13:53

« Big Mommy, préparez-vous au largage. »

Le SSV Manille commença son approche de manière discrète. Même si le mot ne convenait pas vraiment vu la taille du croiseur. Les lumières au sol étaient rouges, puis passèrent à l'orange, signe que le largage était en attente. Un écran transparent bleuté se forma à l'emplacement de l'imposante porte afin d'éviter que le hangar ne se dépressurise. Puis cette dernière commença à s'ouvrir lentement, dévoilant peu à peu le théâtre de guerre qui se faisait sous leurs yeux.

« Les scans viennent de récolter des infos. La gravité reste relativement faible, la surface est rocailleuse et très en relief. On vous large à un kilomètre de la surface, on peut pas faire plus proche. »

« Reçu cinq sur cinq. A toutes les unités, démarrage des véhicules. Vous me suivez, on garde une distance de quinze mètres. Je rappelle que nos ordres sont de pilonner les défenses afin d’alléger les forces conciliennes. Des unités au sol sont déjà présentes pour tenter d'entrer. On se pose, on se place et on explose. »

A peine elle eu le temps de finir qu'un bip strident résonna dans tout le hangar. Les lumières au sol passèrent au vert et l'opérateur gesticula des bras afin de donner le signal. Les six Mako terminèrent dans l'espace, flottant paisiblement au milieu des débris. Rachel avait les yeux rivés sur l'astéroïde, analysant les défenses, elle devait trouver une position parfaite pour les pilonner.

« Shelby, dérive sur la droite, je viens de marquer notre ZA. »

Soudain, une musique retentit dans tout les véhicules.

Cette dernière ne put s'empêcher de faire réagir les équipages, mais dans le bon sens. C'est en partie pour cela que Rachel laissa la musique tourner sur le canal de transmission.

« Oh bordel c'est quoi cette horreur ? » annonça la voix grave du troisième véhicule

« Ça mon gars, ça vaut toute tes merdes de techno pour attardé ! » répondit Larripa aux commandes du deuxième M-35

« J'trouve ça reposant moi. Pas toi Rogue ? »

« Euh... Ouai c'est... déstressant. Mais je la connais hein ! C'est de la musique moderne du moyen-âge. Neuvième siècle !» fit le pilote en se rattrapant, sans savoir ce qu'il disait. Ce dernier avait cette habitude à vouloir impressionner sa collègue

« AHAHAHAHAHAHA ! » hurla Larripa face aux propos de Rogue.

Rogue désactiva la transmission avec sa collègue afin de s'entretenir directement avec Larripa.

« Marre-toi encore une fois et je t'encastre la tête dans ton tableau de bord... Tu pourrais m'envoyer d'autres musiques dans le genre sinon ? »

« T'es toujours amoureux de Kait' à ce que je vois !» répondit-il à Rogue en le taquinant

« Et alors ça te pose un problème le spaghetti ? »

« J'entends tout les garçons ! »

« Et merde... »

« Stahl, t'es à la traîne et à la dérive. Au rapport. » annonça Rachel d'un sérieux extrême, tout en gardant un oeil sur ses instruments.

« Un débris sur la trajectoire m'dame. J'augmente de douze pourcent la poussée.»

« Négatif. Corrige seulement ta trajectoire. Ça sert à rien de puiser dans les réserves, on est à 100 mètres de la ZA. Je vous ai mâché le travail en marquant votre ZA. On aura pas la place d'atterrir au même endroit à cause du relief. Alors on se regroupe sur le plateau au point de ralliement. »

La formation en train des M-35 changea subitement. Tous partirent vers un endroit différent, s'approchant peu à peu de la surface de l'astéroïde.

« Jaugez bien la puissance comme sur le simulateur. Pas assez, vous vous écrasez. Trop et vous êtes reparti dans l'espace sans billet de retour. » fit Rachel en ramenant la pression qui s'était envolée.

Les Makos se posèrent un à un sur la surface du sol. L'atterrissage fit trembler les équipages du véhicule de Rachel, malgré le harnais qu'elle portait.

« Atterrissage réussi mon lieutenant. A deux mètres seulement de la ZA. Aucune avarie à reporter. »

Les rires fusèrent de partout. L'atterrissage s'était déroulé sans accro, mais ce n'était que le début. Les autres étaient en pleine bataille et ils devaient se placer et vite.

« Larripa, coupe-moi cette musique. A toutes les unités, déclarez votre situation. »

« Big Mommy 2 au rapport. A trente-mètres de la ZA »

« Big Mommy 3 au rapport. Quinze mètres, le terrain et difficilement praticable mais on arrive. » annonça une voix rauque sur un ton mielleux

« Big Mommy 4 au rapport tout est bon pour nous. Nous sommes là dans vingt secondes. » fit Katelyn, la seule voix féminine du groupe

« Big Mommy 5 au rapport, avarie au niveau des suspensions gauche. L'atterrissage à été un peu rude à cause du terrain fort glissant mais on est en état de marche. Arrivée dans quarante secondes. » répondit la voix légèrement efféminée

« Big Mommy 6, au rapport. J'ai failli atterrir sur le dos à cause de cette saloperie de pente. On est à... Douze mètres du point de ralliement.» déclara Stahl, le pilote à la voix très grave

Le plateau sur lequel Rachel avait décidée de l'emplacement des véhicules était parfait. Le relief leur permettait de rester à l'abri, tout en ayant une vue imprenable sur le théâtre des affrontements qui avait lieu droit devant. La jeune femme se détacha. S'avançant à l'avant du Mako, elle voulait observer ce qu'il se passait. La bataille était violente visiblement, mais là n'était pas l'objectif. Le but du groupe Big Mommy était de pilonner les défenses Thanix. Une minutes plus tard, les cinq autres véhicules était en place. Se positionnant tous de la même manière pour ne former qu'une ligne en direction de la base, tout en gardant une distance de trois mètres entre chaque véhicule.

« Que tout les hommes s'arment et débarquent. Les artilleurs, prenez vos repères et soyez prêts pour la désignation de la cible. »

« La vache. C'est pas avec nos canons qu'on va descendre le leur. » ajouta Rogue en désignant le "Super-Thanix"

« C'est pour ça qu'on à l'ordre de ne viser que les petits. »

Les portes s'ouvrirent une à une. Les marines en descendirent tout en filant droit devant pour se placer. La majorité d'entre-eux étaient équipés d'un fusil de sniper. Les autres les assistaient en leur aidant à corriger leur tir pour les rendre plus précis. A plus d'un kilomètre des lieux de l'affrontement, ils se devaient de viser juste.

« Bien. Sur votre ATH vous avez les cibles marquées. Les snipers, concentrez vos tirs sur l'infanterie au sol. Les Big Mommy pairs visent les cibles pairs et inversement. Il y a un paquet de missile donc autant les descendre un à un en se concentrant sur eux plutôt que de tirer n'importe comment un peu partout. Cible une et deux. Feu ! »  fit Rachel sans repos

Les six véhicules crachèrent tous en direction de leur cible. Six traînées bleutées traversaient le désert en relief de l'astéroïde pour ensuite s'écraser contre les défenses pirates. Deux Thanix tombèrent d'un coup, de quoi alléger légèrement la flotte. Rachel répéta l'opération sans arrêt. Elle voulait voir ça de dehors, mais il était plus facile de commander depuis l'intérieur avec les informations sur l'écran. Tout était en place. Ses hommes pilonnaient les défenses ennemies tout en couvrant celle des alliés.


Dernière édition par Rachel Barclay le Mar 27 Jan - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Sinassas
Angel leader
Angel leader
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 26/09/2014

Infos rapides
Âge: 32
Profession: Mercenaire
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Mar 27 Jan - 15:51

Savez-vous ce qu’est le pire dans la guerre ? C’est de ne pas pouvoir agir tandis que tes camarades se font tirer dessus.
Pendant de longues minutes, Jonathan et tous les hommes présents dans le hangar attendirent avec appréhension. Des cris, des bruits de tirs et d’explosions. Et un silence.


« Dans tes dents, Bia*** ! »


Et la tension diminua d’un coup. Apparemment il y avait encore un gars qui avait tenté de séduire la belle Blonde du bâtiment.
Jonathan se releva de derrière la caisse avec un mince sourire.


« Janette ? Ca va la haut ? 
-On a quelques blessures légères et Alisée qui s’est pris une balle au niveau de la jambe, mais sinon ca va. On se place en position, on a une fenêtre de largage d’ici 5 minutes. Qu’est ce qu’on fait de la flotte qui vient d’arriver ?
- Essaie de découvrir de qui c’est, on va commencer à se mettre en place. Hangar out. »

Jonathan se retourna et regarda ses hommes.
Dans chacun de leurs yeux, il pouvait lire l’attente. C’était ses hommes, ses camarades, ses frères. Avait-il le droit de les emmener dans cette galère ?


*Oui, ils m’ont suivis car ils avaient confiance en moi, en ce capitaine qui avait les plans les plus originales de la planête.*

Jonathan leva le poing en l’air, laissant un silence flotter, avant de lâcher un laconique : « Rock and roll Girls ».
Ce n’était pas du tout l’ordre qu’un capitaine donnerait, mais chacun d’entre eux

savaient ce que cela voulait dire.
Chacun s’éparpilla dans le hangar, répétant un balai improvisé ou chacun avais sa tâche à faire. Héloïse et Igor, les deux techniciens de combats se mirent immédiatement à vérifier les paramètres des drones ainsi que les protections improvisés qui devaient renforcer le blindage des sondes. Doug vérifia les sièges, comme d'hab, tandis que Michael amenait la grue accrochée au plafond afin de déplacer les trois drones sur la plateforme de largage.

En moins de temps qu’il fallut pour chanter l’hymne national Galarien d’avant la scissions  ( qui compte 182 strophes) Jonathan était attaché avec Héloïse, Michael et Doug à l’intérieur du drone, quand Janette lui renvoya une discussion balancée sur tous les canaux. 

La reine d’Oméga. Et en pleine forme.

Jonathan afficha les caméras en dessous du vaisseau et visualisa l’aire d’atterrissage.


« Envoie leurs notre opération, on va sauter et occuper un peu leurs défenses au sol, si ils pouvaient éviter de nous shooter par erreur ca serait bien merci. 
-Roger that, préparer-vous à être secouer Angel, ouverture des portes de l’enfer dans 2 minutes. »

Jonathan vérifia que son matériel était bien fixer ainsi que l’étanchéité de son casque. Tout était bon.

" Soldat ! Nous nous sommes battu ensemble sur les terrains les plus dangereux, nous y avons survécu ; Mais aujourd’hui, aujourd’hui, nous sommes désormais en face d’une force qui a mis en échec la flotte du conseil, équipé, et prêt à nous recevoir. Allons-nous nous défiler ? Non ! Nous sommes des soldats, des mercenaires, des hommes mais surtout un groupe, une équipe. Alors on va sauter en groupe ! On va se battre en équipe, et on va revenir vivant de cette bataille. SOLDAT ! ÊTES VOUS AVEC MOI ! 
-YES SIR !
- Mother of Invention ici Angel, ouvrer les portes du paradis. " Ordonna Jonathan en lançant un peu de musique dans son casque.

"Reçu Angel Leader, dépressurisation du hangar. "


Une mince secousse ébranla le drone dans lequel se tenait Jonathan, avant de pivoter doucement.

« Angel ? Ouverture des portes dans trois… Deux….. Un …… Good luck… »

Les réacteurs des drones s’enclenchèrent brutalement. Pleine vitesse.
En plein dans la gueule du loup. De loin, Jonathan en était sûr, on pouvait voir la chute des trois drones foncer vers le sol. Avec appréhension, Jonathan observait la descente rapide vers l’astéroïde de Molovsky. L’ennemi commençait à se rendre compte qu’ils débarquaient, et il pouvait voir les canons des Thanix pointer vers l’ombre imposante des drones de minages.


Il serra les dents, conscient de ce qui allait arriver. Vu la distance à laquelle se trouvait les drones par rapport au sol, Jonathan était sûr que les Thanixs ne pourront que tirer deux fois. Deux petites fois avant que ils puissent toucher le sol. Et massacrer du pirate.

Il ne savait pas comment, mais il l’avait senti.  Jonathan tira la manette sous sa main vers la gauche. Avant de sentir le drone tourner sur lui-même.

« Préparer à l’impact ! » Hurla Doug en serrant les dents juste aprés.

L’impact fut brutale, et Jonathan fut éjecter à l’extérieur lorsque les pattes des drones s’ouvrirent.
Il y était, il avait réussi à atteindre la base de Molovsky.
Il tenta de se relever, trembla quand une poigne puissante le souleva de terre pour le remettre debout. Michael le regarda, son fusil à pompe à la main, et donna un coup de tête en direction de la base adverse. Il avait raison, il fallait avancer un maximum, servir de leurre afin de permettre aux mercenaires d’aria d’avancer.


« Soldat ! hurla-t-il en acquiesçant à la remarque silencieuse de son camarade, en avant ! Plan P.
-Et pourquoi pas le Plan juste avant le plan R tant qu'on y est !»

Jonathan dégaina son M-7 bombardier en souriant et se mit à courir en activant son camouflage. Jonathan dépassa  Mickiewicz et sauta par-dessus un fossé avant de se glisser derrière une couverture naturelle.

« Angel Leader ! J’aurais besoin d’une diversion ! »

Jonathan jeta un coup d’œil par un trou et y plaça le canon de son virus. Il se força à réduire ses battements cardiaques, se calmer, avant de couper sa respiration et d’appuyer sur la détente. Il déplaça son arme vers la gauche, retint son souffle, et tira. Cela parut lui semblé une éternité, stimulé par l’adrénaline, mais cette séance de tir ne dura que quelques instant avant qu’une mitrailleuse ennemie le repéra.

« Angel leader stun.
-          M’en occupe. »

Jonathan réactiva son camouflage tactique avant de se mettre à courir dès qu’il fut sûr que l’IV des tourelles était sur Javier « Veggies »Williams, le tireur d’élite de l’autre équipe. Un homme qui ne jure que par les légumes.

Car c’était ainsi que les Anges avançaient. Une tactique de saute-mouton, ou les deux équipes s’entremêlaient, attirant l’attention avant de disparaitre et avancer. Cette tactique semblait bien marcher, vu qu’ils réussirent à arriver en dessous des murailles relativement en bonne sante. Les mitrailleuses qui protégeaient les contreforts de la muraille de Molovsky furent rapidement explosées avec une attaque synchronisée des drones lances missiles d’Héloïse et ceux de Jonathan.

Le groupe se retrouvait donc dos à la muraille, en train de regarder en direction des  drones de minages, derrière lequel s’abritaient certains des transporteurs des mercenaires d’Aria. Jonathan leva deux doigts. Deux minutes pour se soigner en cas de besoin. Deux minutes pour placer les charges d’entrées.
Et deux minutes plus tard ( en fait deux minutes et 14 secondes) les Angels avaient ouvert une brèche en silence pouvant permettre à deux hommes de pouvoir passer de front.


*A tous les coups on a battu un record*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ : Tentaculeur
Admin
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 10/11/2013

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Sam 7 Fév - 16:26

« Code couleurs des PNJs principaux » a écrit:
•  #666699 : John Molovsky
•  #990099 : Cirus Carian
•  #FF0033 : Sara'rath Nar Fazage
•  #666633 : Weyrloc Hakr
•  #2468BD : Amiral Inia Kaliss
•  # D6B474 : Zaeed Massani
•  # 6633FF : Aria T'Loak


--- Pour Nissara T'sironia  ---
--- A l'entrée du hangar A-04 de la base de Molovsky ---

Collées au rempart, Nissara et ses commandos pouvaient constater le combat violent qui se déroulait tandis que les les trois hackeuses sous le commandement de l'Asari faisaient leur job. Si son groupe avait réussi à atteindre le mur métallique de l'enceinte, il s'avérait que c'était loin d'être le cas ailleurs. La résistance des pirates se resserraient au centre de la base et plus qu'avancer, les troupes concilliennes se faisaient repousser. Les renforts pirates avaient été rameutés car des explosions biotiques ou même d'explosifs étaient visibles parmi la formation concillienne.

De son côté, Nissara put constater que la sécurité informatique de la base avait bien été travaillé car il fallut trois bonnes minutes pour que la porte métallique ne commence à se relever. Durant ce laps de temps qui sembla durer une éternité pour les trois Asari, l'une d'elle perdit d'ailleurs la vie. Un pirate bien trop téméraire avait pointé un fusil d'assaut par-delà la meurtrière et vidait son chargeur en contrebas. Le pirate fut bien rapidement puni d'un tir en pleine tête mais le mal était fait.

La porte n'était qu'à hauteur de ventre quand une dizaine de grenades surgirent soudainement alors que les Asari allaient s'aventurer à l'intérieur. S'en suivit une avalanche de balles en direction des jambes des commandos Asari. Malgré la réaction rapide des militaires, il y eut des pertes.

Se repliant rapidement, elles purent constater la présence d'une vingtaine de pirates de toutes races à l'abri derrière des caisses ou trois véhicules de combat dont deux d'origine turienne, l'autre étant asari, qui étaient l'équivalent des Makos humains. Les modèles turiens démarrèrent en trombe en tirant à tout va sur les Asari puis les forces concilliennes se trouvant sur leur route. Le modèle asari était quant à lui surmonté d'une Asari, justement, qui tenait une mitrailleuse lourde à cadence rapide, bien protégé par une barrière cinétique montée sur le véhicule. Pour la déloger, il faudrait la prendre de flanc.

Mais pour ne pas faciliter la tâche des commandos asari, elle démarra un tir de barrage qui empêcha quiconque de passer : la moindre balle et c'était la mort, avec ou sans barrière cinétique ou biotique. Mais la faille résidait dans la rapide surchauffe de l'arme qui laissait un intervalle de dix secondes pour entrer dans le hangar et se mettre à l'abri derrière des caisses métalliques. Encore fallait-il ne pas se faire tuer par les vingts pirate au sol …

« Ici Nelrus, besoin de renfort hangar A-04 ! Comment ça pas avant cinq minutes ? C'est urgent là il y a une brèche dans l'enceinte ! » beugla un Turien parmi les pirates.



--- Pour Rachel Barclay ---
--- A moins d'un kilomètre de la Base de Molovsky ---

Il était indéniable que la position des Big Mommy était idéal pour tirer sur les canons Thanix qui tiraient à travers le « ciel étoilé » de l'astéroïde. Et ils étaient suffisamment loin pour ne pas être inquiétés par les tirs de roquettes. Mais pas de l'espace. Où tous les Makos formaient des cibles faciles.

En effet, trois chasseurs pirates plongèrent sur l'astéroïde et s'alignèrent sur les véhicules humains en déversant balles et surtout torpilles antigrav. Réactifs, la formation se brisa pour éviter la destruction. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Big Mommy 3 explosa en millier de morceaux lorsqu'une torpille l'éventra, la boule de feu rapidement étouffée par l'absence d'oxygène de l'espace. Big Mommy 5 avait vu ses l'arrière de sa structure arrachée par une explosion et après une pirouette se retrouva sur le dos. Ses occupants se dépêchèrent de sortir avant la nouvelle vague.

Mais outre l'espace, il fallait également faire attention au sol. Deux véhicules pirates turiens avaient surgi du hangar attaqué par Nissara et son commando et avaient filé droit sur la position de Rachel après avoir écrasé plusieurs soldats concilliens. L'un des deux avait été endommagé par un tir de roquette durant cette manœuvre mais était toujours en état de combattre. Les deux véhicules turiens prirent à part Big Mommy 2 qui évitaient tant bien que mal les tirs des trois chasseurs pirates. Le feu croisé finit par venir à bout du Mako qui fut détruit à son tour.

Les trois chasseurs comptaient s'occuper du véhicule de Rachel mais des renforts aériens concilliens  les mirent en déroute, l'un des pirates fut même abattu et s'écrasa sur une partie des troupes d'Aria, de l'autre côté de la base.

Désormais, c'était entre trois Big Mommy et les deux véhicules pirates. Si l'avantage numérique était pour les concilliens, les barrières cinétiques des Makos avaient salement souffert et dans les faits, l'égalité était plus proche qu'on ne pouvait le penser...




--- Pour Jonathan Sinassas  ---
--- Salle A-076 de la Base de Molovsky ---


Au vu de la quantité de pirates défendant la base depuis l'enceinte, il était étonnant de penser qu'il y est bien quelqu'un qui puisse se trouver à l'intérieur de la base. Encore, dans des points clés de la station, pourquoi pas ? Mais dans une simple salle de détente ?

Il n'y avait que Molovsky pour y songer. Et ce fut la raison pour laquelle les six pirates qui regardaient la télévision, attendant un ordre d'affectation pour défendre l'installation contre ces salopards de concilliens, sursautèrent quand un pan du mur de la pièce explosa, déclenchant un appel d'air.

Mais les occupants de la pièce possédaient une combinaison de combat et ne furent pas gêner par la fuite de l'air dans l'espace. C'était la première règle que tout arrivant dans la station se devait d'apprendre : à bord de la base, lorsque le signal d'alarme retentit, on enfile sa combi' jusqu'à la fin de l'alerte. Et ces pirates étaient professionnels.

Et ce professionnalisme qui les firent réagir au quart de tour. Armes rapidement en main, ils virent deux personnes entrer et abattirent les deux intrus avant même que ces derniers ne puissent réagir. Mais ils savaient très bien que d'autres arriveraient et après avoir lancé deux grenades par l'accès faite à l'explosif, quittèrent en hâte la pièce.

« Salle A-076 occupée par l'ennemi. Je répète, salle A-076 occupée par l'ennemi. Les forces d'Aria se sont infiltrés dans la base. Nous nous replions vers le hangar A-12. Demande de renfort au hangar A-12 et à la salle B-074...»

Fermant la porte derrière eux et la verrouillant, les six pirates reculèrent de plusieurs salles, courant à travers une longue coursive. De ce fait, Jonathan et le reste des Angels purent par la suite entrer dans l'intérieur de la station. Ils purent voir les corps de leur collègue sans vie et deux portes verrouillées.

L'une menant vers le hangar A-12 vers lequel les six pirates s'étaient réfugiés et une autre qui mènerait par la suite vers un escalier qui permettrait de monter à un étage supérieur. Mais avant même de savoir vers où se dirigerait Jonathan, il faudrait déjà déverrouillé les portes...



HRP : Kroggy, t'as encore 2 semaines pour répondre sinon t'es viré de ce Chapitre et interdit pour le prochain ! Chut!

Pour ce message en lui-même, quelques précisions :
• Déjà, deux illustrations (oui moche et ? :p) pour que ça soit plus clair sur « qui est où ? ».
→ Plan général autour de la base : Lien
Le marron : astéroïde. Le gris : Base de Molovsky
Les nuages de points ça indique globalement la position des forces (bleu : concillien, rouge : pirates, mauve : forces d'Aria).
Les étoiles représentent les personnes « au sol ». Sinon, il s'agit de personne à l'intérieur d'un vaisseau.
Le trajet en pointillé représente le trajet du vaisseau de Kali & cie. Je l'ai laissé dans l'espace vu que vous n'avez toujours pas atterri.
→ Zoom sur la base en elle même : Lien
Le marron : le sol de l'astéroïde. Le gris : Base de Molovsky. Les nuances de gris : clair pour l'intérieur de la base, plus foncé sur les bords pour l'enceinte et le gris foncé au centre représente le super Thanix)
Les nuages de points ça indique globalement la position des forces (bleu : concillien, rouge : pirates, mauve : forces d'Aria).
Les étoiles représentent les personnes « au sol ». Sinon, il s'agit de personne à l'intérieur d'un véhicule.
La base de Molovsky se « dévoilera » au fur et à mesure de vos avancées (il en va de même pour les forces ennemies). Il y a évidemment plusieurs étages mais je simplifie en faisant de la 2D. Si jamais y a besoin de préciser, je mettrais un numéro pour mettre un « étage » à côté des persos (edit: voir faire un dessin par étage).

• Quelques infos supplémentaires sur la base. Il y a « 10 étages ». Vous arrivez tous au niveau « A ». Après, en montant, ça monte de niveau (jusqu'au niveau « J » donc). Vous n'avez pas droit de monter de niveau tant que je vous ne l'indique pas ! Le super-Thanix étant au niveau J. Également, vous pouvez faire le « contour de l'intérieur de la base » sans soucis, mais plus vous vous enfoncerez plus je risque de vous dirigez (traduction : pas de réponse en mode « yolo je traverse toute la base » sans mon autorisation !).
Edit: Suite à une question de Jon sur la CB qui sert à tout le monde: vous avez de nombreux rappels des plans de la base un peu partout. Simplement, il n'y a que les numéros de salles, pas plus d'infos. Et comme il y a les surfaces représentées, vous pouvez deviner les points où il risque d'avoir "beaucoup de monde". Pour le niveau A, il n'y a que les hangars un peu partout autour de la base (il y en a 12). Et j'anticipe pour l'avenir, il y aura un moment où il y aura des zones "grisées" en centre de la base (au niveau A, il y en a très peu). Si jamais vous vous demandez ce que c'est, il y aura écrit sur les panneaux: "Roche de l'astéroïde" avant d'atteindre ces salles.

• Au cas où ça ne serait pas clair, la situation individuelle est la suivante :
→ Rachel : Bon, alors, yolo *sbaff* Donc là concrètement, c'est un combat entre véhicules en périphérie de l'attaque. Il n'y aura plus d'attaque aérienne (d'un côté comme de l'autre). Tu peux gagner directement, pas de soucis, mais je préviens simplement que si un Mako s'arrête, ça sera la destruction immédiate :p
→ Jonathan Sinassas : Alors de ton côté tu es à l'intérieur de la base, à la périphérie. Je développe un peu plus. Donc tu es sur la salle A-76. Tu peux emprunter des salles jusqu'au hangar A-12 (toujours occupé par les pirates, mais contrairement à Nissi tu n'as pas le soucis du « véhicule qui empêche de passer » car tu arriveras directement de manière latérale). Sinon, aller jusqu'à la salle A-74, prendre un escalier, et se retrouvait à l'étage « B ». Dans les 2 cas, tu auras du monde qui t'attendra. Un 3ème choix possible : tu t'aventures dans les salles de l'étage A mais sans monter ou aller dans le hangar (donc tu t'aventures dans l'intérieur de la base). Tu peux avancer au maximum de 8 salles mais tu ne trouveras rien de particulier (faible résistance et faible « gain »). Simplement, si tu choisis ce choix, ça sera dans ma réponse où je t'indiquerai ce sur quoi tu pourras finalement tomber Wink
→ Nissara T'sironia : Alors de ton côté Nissi, pour « imager un peu », l'ambiance du hangar, c'est un peu comme l'attaque de la station de Cerberus dans ME3. Il y a plein de couverts, ça tire dans tous les sens. Avec simplement un gros véhicules en face en plus. Alors pour la question « tir à la roquette », tu peux, mais ça nécessitera à minima une demi-douzaine de tirs et il y aura des pertes chez tes Asari. A côté de ça, tu peux faire en sorte d'avancer lentement mais de manière sure en bougeant quand la mitrailleuse surchauffe de manière à prendre latéralement les pirates (l'idée c'est que la mitrailleuse est « fixe » et ne fait pas de rotation, un peu comme l'idée de la mission sur Mars sur ME3 toujours).

Si vous avez des questions, MP ou CB Very Happy

_________________
Compte MJ d'Isïana N'iim! Attention, ça va tentaculer!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexeï Kernov
Le Russe
Le Russe
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 17

Infos rapides
Âge: 31
Profession: Détective privé
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   Dim 8 Fév - 0:49

Spoiler:
 

Lorsqu'il eut terminé son monologue, le Russe sentit qu'il allait le regretter. Il le pressentit lorsqu'il vit le regard d'Inia se poser sur lui avec une froideur à faire trembler un sibérien. Son regard ne fit cependant pas flancher le détective, ce dernier ayant été habitué à des regards similaires, peut-être même pires, lors de se carrière de mercenaire. La voix de la chef d'opération eut par contre de quoi faire froid dans le dos. Elle donna même un frisson à l'Humain, et pourtant il en fallait pour impressionner Alexeï qui pensait avoir tout vu alors qu'il était chasseur de primes...

Il s'était fait passer un véritable savon. Il n'avait pas été tendre avec l'amirale et celle-ci le lui avait bien rendu. Elle lui avait même rendu le double, si ce n'était plus. Mais, bien qu'il n'avait pas vraiment aimé la manière dont il était passé, son message était vrai et maintenant qu'elle le lui avait fait remarquer, il se posait lui même la question : pourquoi était-il là ? Pourquoi était-il à bord du plus grand et du plus puissant cuirassé de la flotte concillienne alors qu'il n'avait jamais commandé plus de six hommes à la fois ? Et là, il avait pour but de conseiller un chef qui en contrôlait plusieurs centaines de milliers et qui n'avait à l'évidence pas besoin des conseils d'un homme n'ayant vécu que la première ligne. Elle voyait la guerre complètement différemment de lui. Lui la regardait comme un simple soldat combattant sur son front tandis qu'elle prenait une vue d'ensemble, une vue que devait prendre un commandant.

Il n'avait ni fait l'idiot, ni fait l'enfant, ni quoi que ce soit de ce genre, contrairement à ce qu'avait pu penser l'amirale. Il n'avait juste pas supporté de voir autant de personnes mourir devant ses yeux sans qu'il puisse rien n'y faire. Il n'avait pas supporté d'être complètement impuissant face à tant de morts, d'être incapable de sauver ne serait-ce que l'un d'entre eux. Et c'était cet état esprit qui le différenciait d'Inia. Elle, elle semblait habituer à voir des millions de gens se faire tuer, puisqu'elle en parlait comme une quelconque personne parlerait du beau temps et de la pluie. Il ne pensait pas qu'elle y était insensible néanmoins, juste qu'elle avait appris à vivre avec. Ses déclarations à propos de cette planète qu'elle avait sauvé au prix d'une flotte entière avait d'ailleurs choqué Alexeï. Réellement. Mais, au-delà de ce choc, il comprenait à la perfection les raisons de cette action. Il comprenait mais ne savait pas si lui aurait été capable d'un tel choix. Et il était par ailleurs heureux de ne pas avoir à faire un choix comme celui là...

De plus, sur tous les points qu'elle évoqua, il réalisa qu'elle avait raison. Bien qu'il fallait s'attendre à tout avec Molovsky, personne, pas même Inia, Alexeï ou quelqu'un d'autre, n'aurait pu prévoir que tous ces pièges étaient présents. Les astéroïdes piégés pouvaient à la limite être devinés, et encore, mais le super-Thanix et les problèmes techniques des vaisseaux, tout cela n'était pas prévisible et surtout pas du ressort de l'amirale. Et son désespoir l'avait conduit à croire cela... En réalité, ce n'était pas le Russe calme, froid, serein et sûr de lui qui avait parlé peu avant. C'était un Alexeï choqué et ne sachant plus se maîtriser qui avait pris la parole. Mais maintenant qu'il reprenait ses esprits, il se rendait compte qu'il n'avait rien calculé comme il aurait dû le faire. D'un autre côté... Il s'attendait à voir des pertes et des gens mourir, mais autant que cela... Presque personne n'était préparé à ce genre de choses et le détective n'avait pas été une exception.

Malgré la remontrance plutôt violente et sévère qu'il venait de subir sans avoir l'occasion d'en placer une, il fut impressionné - et ce n'était pas une mince affaire - de la rapidité à laquelle Inia trouva un second plan. De plus, ce plan était largement meilleur que son prédécesseur. Plus risqué, plus osé, c'était sûr. Mais tactiquement, cela pouvait fonctionner si Molovsky se laissait convaincre qu'ils étaient bien des déserteurs. C'était quitte ou double même. Soit ils passeraient et auraient toutes les chances de gagner soit... Soit les pirates ne feraient qu'une bouchée d'eux en les détruisant un par un. L’amirale était audacieuse en plus d'être intelligente, un savant mélange qui s’avérait cruellement efficace.

Il fut également étonné du calme avec lequel elle lui expliqua son plan. On aurait dit que tout ce qui venait de se passer était oublié, comme s'il ne s'était rien produit du tout. L'imitant, il l'écouta comme un enfant écoute son professeur alors que celui-ci lui explique une chose importante. Désormais, il comprenait pourquoi l'Asari avait été nommée amirale des forces concilliennes...

Et lorsque les vaisseaux du Conseil commencèrent à s'échanger des tirs autour d'eux, il comprit que c'était le moment. Ils ne pourraient plus faire marche arrière, revenir sur leur décision. L'heure de contre-attaquer était arrivée et si elle était réussie, elle serait une victoire décisive. Et dans le cas contraire... Non, il ne préférait pas imaginer ce qu'il se produirait dans le cas contraire. Suivant les ordres d'Inia, il attrapa son M-11 Silencieux et le leva doucement vers l'amirale, la main sûre mais l'esprit légèrement inquiet. C'est alors qu'une intervenante pour le moins inattendue fit son apparition. Cette voix, ce ton, cet air prétentieux, Alexeï le reconnut immédiatement. Tout comme toutes les Asaris présentes manifestement. Il s'agissait de la Reine d'Oméga, la fameuse et l'unique Aria T'Loak. Elle aussi venait participer aux réjouissances. Et d'après ce que le Russe voyait sur l'écran holographique affichant le système, elle n'était pas venue seule, bien au contraire. Une flotte d'une taille relativement impressionnante bien que moins conséquente que celle du Conseil, probablement composée de toutes sortes de pirates, de mercenaires et autres chasseurs de primes fit son apparition du côté opposé à celui des vaisseaux « rebelles » concilliens. Puis, la patronne de tout ce tas de brutes fit passer un rapide message pouvant se résumer à : « Bonjour Molovsky. Tu fous la m*rde chez moi donc je ne t'aime pas. Au revoir ». Des paroles qui auraient pu être prises à légère si elles avaient été prononcées par quelqu'un d'autre. Mais là, il s'agissait d'une personne dont le seul nom en faisait trembler plus d'un... Néanmoins, cela n'empêcha pas Inia de rire. Un rire moqueur. Alexeï pensait sincèrement que sa réaction était idiote, mais ne l'ouvrit pas, préférant continuer à se faire discret. Et, alors qu'elle continuait à se bidonner sur son trône d'amirale, un image holographique apparut devant elle et l'Humain. C'était un Turien, le même que tout à l'heure, celui qui était dénommé Cirus. Il soupira longuement et dit :


- Inia, Inia, Inia. Ne t'avais-je pas prévenue pourtant ? Oh, bravo jeune homme au fait, vous serez très bien récompensé pour cette capture, ajouta-t-il à l'attention d'Alexeï.
- J'aurai su que tu aurais un canon géant, j'aurai sans doute fait marche arrière. Pourtant la longueur n'était pas quelque chose qui te manquait il me semble.

Cette remarque, si elle avait été placée dans un contexte différent, aurait légèrement fait rire Alexeï. Mais vu la situation et l'atmosphère actuelle, avec une tension qui était à son paroxysme et une concentration extrême, elle ne fit même pas réagir le jeune homme.

- Certes, se contenta de répondre Cirus avec un sourire amusé. Ce n'est pas une de mes idées. Alors dis-moi, qu'est-ce que je vais faire de toi ?

Question rhétorique ou non, l'amirale ne prit pas la peine de répondre.

- Tuez là jeune homme, dit-il à l'attention du détective qui pointait une arme sur elle.
- Cirus ?! s'exclama l'Asari, visiblement interloquée.
- Au revoir Inia.

Il sembla au Russe qu'il recevait un coup sur la tête. Il sentit le regard d'Inia puis celui de Cirus se poser sur lui. Son arme était levée. Son doigt était posé sur la détente. La tête baissée, il réfléchit rapidement aux choix qui s'offraient à lui à ce moment. Il ne savait pas quoi faire, il était totalement perdu. Devait-il tirer et éliminer cette femme qui, malgré l'animosité régnant entre eux, était brillante et avait manifestement un grand avenir devant elle ? Ou bien devait-il baisser son arme et ne blesser personne au risque de voir la mission échouer et le plan si ingénieusement conçu de l'amirale tomber à l'eau. Il fit le vide dans sa tête, pour ne pas laisser la panique prendre le dessus sur sa concentration et son sang-froid. Il prit plusieurs inspirations discrètes et releva la tête, décidé et sûr de son choix et posa son regard sur Inia, qui le fixait avec appréhension. Il la regarda d'un air désolé et se tourna vers le Turien :

- Non, je ne la tuerai pas, dit-il calmement en fixant le Turien du regard.
- Hm ? Et pourquoi pas ? s'interloqua t-il en faisant ce qui devait être l'équivalent Turien du froncement de sourcils, après un moment de silence
- Pour la simple raison que c'est une adversaire et une stratège honorable. Elle ne mérite pas de mourir exécutée ainsi, improvisa t-il

Cirus fixa un moment Inia puis son regarde se posa de nouveau sur Alexeï, l'air perplexe.

- Et qui êtes vous pour être aussi affirmatif ? Votre tête ne me dit rien...
- On m'a désigné « Conseiller » pour aider l'amirale ici présente. Il semblerait que j'ai mal joué mon rôle.
- Il... semblerait... en effet. Je le répète une seconde et dernière fois. Tuez-là, où je m'en occuperai moi-même ... et tout le vaisseau avec. Suis-je clair... « Conseiller » ? lâcha t-il après un second moment de silence.
- Je crois que vous mal compris la situation : j'ai pris le contrôle du vaisseau le plus puissant créé jusqu'à maintenant. Vous n'êtes pas en mesure de me menacer... Pirate, répondit-il en prenant le même ton que le Turien.
- Bien sur que si. Comme cela, murmura t-il d'un air mystérieux.
- Déesse ! Le super-Thanix est pointé sur nous... Et paré à tirer ! paniqua une Asari.
- Donc... Si comprends bien, vous êtes prêt à détruire un vaisseau capable d'éliminer une flotte entière ? Juste parce que je refuse de tuer Inia ? Ça doit être une blague, non ? Vous êtes vraiment avec Molovsky ? ironisa Alexeï.
- Et vous ? dit Cirus avec un sourire.
- Tout cela dépend de vous, rétorqua le Russe en rendant son sourire au Turien.
- Je pense que vous n'avez toujours pas compris. Vous n'êtes pas en position de négocier. Vous ne l'avez jamais été, répondit-il en ricanant.

Partout sur le pont, les officiers asaris commençaient à s'agiter et à paniquer, ne comprenant pas à quoi jouait l'unique Humain présent. Celui-ci garda son calme, malgré la légère peur qui commençait à l'envahir.

- Bon, Inia, ton pantin me fatigue. Belle stratégie, j'avoue ne pas m'y être attendu venant de toi. Mais tu ne me surprendras pas deux fois ... Oh ... et fais attention, termina le sous-fifre de Molosvky avant que l'image holographique ne s'éteigne.

Encore une nouvelle surprise. Ils n'étaient plus à une près, mais tout de même. Était-ce parce qu'il avait refusé de tuer l'amirale que le Turien avait compris qu'ils mentaient ? Il n'en savait rien mais toujours est-il que rapidement, autour du Destiny Ascension, tous les vaisseaux se mirent à bouger et les pirates qui réagirent le plus rapidement furent laminés. Les escorteurs du vaisseau de commandement chargèrent vers la base de Molovsky, se hâtant de débarquer leurs troupes. Comment Inia les avait prévenus, ça il n'en avait aucune idée, mais le fait était que son plan fonctionnait jusqu'à maintenant. Observant son schéma tactique du système, il remarqua que la flotte pirate se sépara en deux sous-flottes, une s'occupant de la flotte concillienne, l'autre ce celle d'Aria. Quand au Destiny Ascension... Il était au milieu de tout ce carnage et sous les ordres d'Inia, il commença à attaquer les pirates. Alexeï les trouvait extrêmement nombreux pour un seul vaisseau, mais il oubliait que celui-ci était équipé d'une batterie de Thanix particulièrement violents. D'un peu partout, des tirs magnétohydrodynamiques fusaient et éventraient des vaisseaux pirates. Malgré tout, certains d'entre eux parvenaient à s'approcher et causaient des dégâts - non critiques, fort heureusement - au Destiny Ascension. Néanmoins, ceux qui se rapprochaient ainsi finissaient également détruits, attaquer le bâtiment faisant d'eux une cible prioritaire. A plusieurs reprises, il indiqua aux artilleurs les cibles qui étaient les plus proches et par conséquent les plus dangereuses. Petit à petit, les pirates se retiraient hors de portée du cuirassé, certains rejoignant les deux autres sous-flottes, les autres restant en formation devant le vaisseau, se plaçant assez loin pour éviter d'être éliminer sur place. Une Asari cria alors qu'ils étaient dans le champ de tir du super-Thanix mais celui-ci ne tirait pas. Il semblait juste les viser pour leur faire passer un message qui fut rapidement assimilé comme signifiant « Arrêtez de tirer sinon vous êtes morts ». Ce fut clair et précis et Inia ne préféra pas prendre de risques et laissa son bâtiment ainsi que son équipage hors de danger. La situation était bloquée sur le Destiny Ascension. Au moindre mouvement, ils risquaient de recevoir un tir qui les détruirait à coup sûr. Qu'allaient-ils pouvoir faire et comment allaient-ils se sortir de ce bourbier ? Alexeï ne le savait encore une fois pas mais une chose était sûre, ils ne pourraient rester ainsi éternellement.

_________________
Si tu ne peux pas voler, alors cours
Si tu ne peux pas courir, alors marche
Si tu ne peux pas marcher, alors rampe
Mais quoi que tu fasses,
Tu dois aller de l'avant.

Martin Luther King

• Journal de bord •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue - 1er Arc - Chapitre 2 - Un choc de titan!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Modeliste : Titan Warhound
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Résumé de l'intrigue
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI
» Titan warlord pour 40k

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Système Tiamat-
Sauter vers: