Alec V. D'Arcy - memories that matter

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alec V. D'Arcy - memories that matter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alec V. D'Arcy
Rang 2
Rang 2
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 04/01/2015

Infos rapides
Âge: 28
Profession: Officier de l'Alliance
Classe: Martiale

MessageSujet: Alec V. D'Arcy - memories that matter   Lun 5 Jan - 1:25

« FICHE DE PERSONNAGE »

« Identité »

Nom complet : Alec Veronica D'Arcy
Sexe : Féminin
Race : Humain
Âge : 28 ans
Planète natale : Terre
Affiliation : Alliance
Profession : Officier de l'Alliance
Vaisseau : (En suspension) SSV Austerlitz
Rang : 2

« Description physique »

Alec n'a pas un physique qui serait qualifié d'extraordinaire. Contrairement à son mentor, elle ne présente aucune particularité physique. Mais être dotée d'un physique relativement banal sans pour autant être insipide était fort utile pour se glisser dans la foule et en étudier le comportement. A cette époque charnière de sa vie, elle garde au fond de ses prunelles sombres un regard parfois juvénile, tout en commençant à marquer légèrement sa ride soucieuse qu'elle avait commencé à creuser pendant la guerre. Ses traits fins révèlent ses origines un peu précieuses, qui avaient dû se perdre dans le métissage successif des différentes lignées. Et, à son grand regret, son corps n'est pas marqué de ces cicatrices qui font l'histoire d'un homme - ou en l'occurrence d'une femme -, trahissant son poste de "planqué" d'officier de communication. Au cours de sa formation militaire, elle avait acquis une musculature sèche et fine, peu imposante, en dépit de ses efforts. C'est une brune d'une taille honorable, souvent vêtue de l'uniforme de l'Alliance, ou de tenues de vol assez simples, se contentant d'arborer discrètement la médaille des vétérans de la guerre sans pour autant sortir tout le barda qui aurait pu s'étaler sur sa poitrine.  Un devoir de mémoire. Parfaitement rompue aux traditions militaires, elle s'applique à rester inexpressive au possible et neutre, autant dans les expressions de son visage que dans les postures qu'elle adopte. A peine promue officier, elle a été projetée dans l'enfer de la Guerre. Pourtant, elle s'en est tenue à l'honneur de l'uniforme et à une rigueur impeccable, même sous le feu, même dans les moments les plus désespérés, se faisant souvent plus royaliste que le roi dans l'étrange équipage que le commandant D'Anceny avait recruté pour peupler les rangs du SSV Austerlitz.
« Description psychologique »

Contrairement à son mentor, Alec est bien plus réservée, moins adepte des coups d'éclats et des beuveries qui avaient caractérisé son aînée. Encore jeune dans le métier, elle s'est souvent effacée, suivant les instructions d'Hadès à la lettre. Plutôt dans l'introspection, elle s'est réellement révélée dans son poste d'officier de communication, par sa rigueur et sa vigilance. Elle s'est peu à peu imposée, d'abord encouragée par Hadès, puis de son propre chef, gagnant progressivement le respect de l'équipage. L'autre facette de son métier de communicante a souvent été mise à l'épreuve, et sa patience lui a permis de s'attirer les confessions d'Hadès. A la mort de cette dernière, elle reprit volontiers son flambeau, faisant même de ce fardeau un devoir de mémoire qu'elle prendrait soin d'honorer. C'est ainsi qu'elle s'est montrée parfait chevalier, dans la lignée bienveillante d'Hadès, loyale, droite et fidèle comme un chien. Alec est une réelle force de travail, abattant une somme de travail parfois impressionnante sans sourciller et supportant des conditions souvent difficiles. Adepte de la brièveté de la parole, elle se fait précise et rigoureuse, parfaite dans ses galons, pour se trouver bien souvent socialement inadaptée dès qu'elle quittait le bord ou son uniforme. Solitaire et mutique, elle se révèle maladroite et incapable de réelles interactions sociales. On ne lui connait aucune relation amoureuses si ce n'est amicales - le genre de secret qu'elle ne partageait qu'avec D'Anceny -, et se cantonne à des relations strictement professionnelles, cordiales et précises. Incapable de faire le deuil de sa mentor, elle a refusé de lire son héritage et d'assumer les fonctions qu'elle lui avait promis, se contentant de se jeter corps et âme dans la reconstruction de la galaxie et le maintien de l'ordre, à son échelle. Si son éducation l'avait élevée dans l'idée d'une suprématie humaine, son expérience, notamment au contact de l'équipage du commandant D'Anceny, lui avait progressivement ouvert l'esprit pour une collaboration interespèce. Elle a tendance à considérer chacun comme un collaborateur, s'en tenant à des relations cordiales et professionnelles, et se positionne comme un bon officier de liaison entre les différentes forces intergalactiques.
C'est d'ailleurs la haine commune des moisonneurs qui a servi à resserrer les rangs. De plein fouet, Alec ressentit alors l'injustice dans sa plus grande splendeur. Ce contre quoi elle s'était toujours battue. La raison même de son engagement. L'odeur du désespoir. De la mort. De l'exil forcé sur les rives du Styx. Et même si aujourd'hui, la paix est globalement assurée, au moins contre les gros scarabées, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de se méfier. Jusqu'ici, les faits l'ont détrompée, mais elle reste sur ses gardes. Trop de choses lui échappaient, trop de paramètres et de détails. La littérature lui donnait souvent raison : en dépit des trois lois, qu'est-ce qui avait empêché les robots de déconner, dans les nouvelles d'Asimov ? Elle restait relativement hostile à cette coopération, et balayait d'un geste de la main impatient toute discussion à ce sujet.
« Biographie »

La jeune femme se tient accoudée au comptoir, seule, fumant pensivement une cigarette. L'homme qu'elle attend se fraie un chemin jusqu'à elle et se pose à ses côtés. Un journaliste. Comme quoi les outils de propagande étaient encore importants, même trois ans après la fin de la guerre. Elle sirote une boisson sans alcool, dont les reflets bleutés viennent souligner les traits fins de son visage. Il l'écoute, lui pose des questions. Elle répond par des phrases courtes, avant de réellement se lancer.

"Vous savez, mon histoire en soi ne revêt une réelle importance qu'à la lumière de celle du commandant D'Anceny.Qu'est-ce que vous voulez savoir sur moi ? Et qu'est-ce que j'aurais d'intéressant à vous dire ? Vous dire que je suis née sur Terre, en France, il y a 28 ans ? En quoi c'est intéressant, vraiment ? J'ai eu un cursus assez classique, dans un lycée militaire. Tradition familiale oblige. J'ai été enfermée très tôt dans des internats. Ordre, discipline, éducation. La totale. J'ai intégré l'Alliance, j'ai suivi une formation de deux ans et je suis sortie enseigne de vaisseau de seconde classe. L'équivalent de sous-lieutenant, le grade juste après aspirant, en fait. C'était un peu de famille, vous voyez ? Le père étant lieutenant-colonel dans l'armée de Terre, j'avais plutôt intérêt à suivre la voie. Mais moi, c'était les étoiles qui me faisaient rêver. Certainement le vieil aspect conquérant. Je ne sais pas trop.
Après avoir fait mes classes, j'ai fait quelques vaisseaux. D'un côté j'ai appris à commander un équipage, tout en me spécialisant dans les communications. Puis, vous connaissez la suite des événements. D'un côté, je voulais revenir sur Terre, avec les miens, vous comprenez ? Mais de l'autre, j'ai été au bon endroit, au bon moment. Sur la Citadelle, j'ai reçu l'ordre d'affectation. Y a-t-il plus meilleure école que la guerre ? Je ne pense pas. Toujours est-il qu'il y avait ce vaisseau, un peu bizarre, majestueux, en cale. Le vaisseau de la Messagère, le SSV Austerlitz, qui battait pavillon concilien à l'époque. Mais il terminait sa nouvelle métamorphose, pour se frayer un chemin dans la guerre. C'est comme ça que je l'ai connue, le commandant D'Anceny. Elle venait de tout perdre. Sa femme, sa fille. Rien d'évident à gérer. J'aurais aimé la connaître dans d'autres circonstances, ça devait être une femme formidable en dehors de la guerre. Mais voilà, ça vous change un homme.
On a combattu les moissonneurs ensemble. J'étais devenue officier de communication du SSV Austerlitz. Dans cet équipage étrange, fait de bric et de brocs, de vétérans de l'Alliance qui étaient prêts à suivre D'Anceny jusqu'à la mort. C'est ce que la plupart ont fait, quand nous nous sommes retrouvés sur Terre. On a appris à se connaître. Bien. Des soeurs d'armes. Parfois, j'avais l'impression que c'était moi qui lui faisait maintenir le cap. Et surtout pas perdre la boule. Egoïste, n'est-ce pas ? Parfois, on avait des temps morts. Elle me racontait sa légende. Etait-ce vrai ? Je n'en sais rien, et au final, je n'en ai cure. La connaître a été un honneur. C'est moi qui ai reçu ses dernières communications, avant que tout ne parte en sucette. Ses derniers mots..."

La jeune femme soupire, et reste un moment silencieuse, regardant sans le voir son verre.

"Je suis devenue le porte flambeau du commandant D'Anceny. Je me souviendrai toujours de son enterrement. Des derniers honneurs. De me dire qu'au final, si peu de gens la pleureraient. Elle aussi avait tant perdu dans la guerre. Et vous savez quoi ? Je pense qu'elle est mieux là où elle est maintenant. Ca me coûte de dire ça. Mais au moins est-elle apaisée. Elle aurait aimé voir l'univers se rallier aux nouvelles bannières. Les reconstructions. L'espoir. Elle est morte pour ça Je lui vouerai une fidélité éternelle. C'est ce qui m'empêche de me barrer. Je suis restée fidèle à l'Alliance, parce que c'était pour moi la seule façon de ne pas la trahir. De ne pas l'oublier. Et de faire résonner au mieux ses dernières volontés. L'Austerlitz est encore là. Et il y a sa plaque sur la cabine du commandant. Jusqu'ici, personne ne l'a réintégrée. C'est drôle. Parfois quand je m'y ballade, pour m'occuper de l'entretien, j'ai du mal à me dire qu'elle est partie. Son fantôme flotte là, quelque part, et je sens encore son regard vairon bienveillant sur mes épaules. J'ai refusé d'être affectée ailleurs que sur l'Austerlitz. Je ne le commande pas. Je n'en ai ni les grades ni la carrure. Mais je travaille dur pour l'avoir un jour. Pour m'en montrer digne.

Aujourd'hui, c'est majoritairement un bâtiment du génie. C'est-à-dire qu'on vogue de planètes en planètes pour filer un coup de main à la reconstruction. Il charrie aussi du matériel et des vivres. Et vous savez quoi ? J'ai l'impression que l'Aussie a retrouvé toute sa raison d'être. C'est un honneur. De voir à nouveau le visage des gens s'éclairer lorsque l'on arrive. Un nouveau travail de colon pour le vieux bonhomme. Avec l'égide du commandant qui flottera à jamais sur sa carlingue."

La jeune femme sourit et retourne à sa contemplation. Le journaliste se retire, silencieusement, compulsant déjà ses notes. Il allait encore en baver pour terminer ce portrait du commandant D'Anceny.
« Combat »

Classe : Soldat (officier de spécialisation état major, donc quasiment jamais sur le terrain) / Martial par défaut
Pouvoirs actifs : aucun du listing (spécialisation état major)
Pouvoirs passifs : Premiers secours, maîtrise du corps à corps, communication, commandement.
Inventaire : Uniforme de l'Alliance, omnitech - modifié pour coupler avec l'interface du vaisseau -, Datapad (dernières volontés d'Hadès).


Dernière édition par Alec V. D'Arcy le Mar 6 Jan - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layla Archer
Super Lala
Super Lala
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 28

Infos rapides
Âge: 31
Profession: Exploratrice
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Alec V. D'Arcy - memories that matter   Mar 6 Jan - 12:32

Welcome dans notre asile de fol Ripl... euh Alec. Tu vas voir c'est sympa : des cookies, des cocktails des jolies filles en petites tenues, des xénomorphes qui font la samba. Bref que du fun

Alors alors voyons comment s'en sort notre off com

Et et bien... presque rien à redire c'est très rare.

La seule remarque concerne la psychologie ou manque quelques faits.
-Est ce qu'il y a des races qu'elle apprécie plus/moins que d'autres
-Ses ressentis vis à vis de la Guerre contre les Moissonneurs d'une part qui s'est finit il y a 3 ans et sur les Moissonneurs eux même d'autre part vue qu'ils sont toujours là à jouer les maçons du coeur


voila voila juste des petits ajouts et c'est bon Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melrpg.forumactif.org
Alec V. D'Arcy
Rang 2
Rang 2
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 04/01/2015

Infos rapides
Âge: 28
Profession: Officier de l'Alliance
Classe: Martiale

MessageSujet: Re: Alec V. D'Arcy - memories that matter   Mar 6 Jan - 13:20

Ca roule, je te fais ça de suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layla Archer
Super Lala
Super Lala
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 28

Infos rapides
Âge: 31
Profession: Exploratrice
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Alec V. D'Arcy - memories that matter   Mar 6 Jan - 15:00

oki c'est bon je valide

manque plus que l'extranet et le journal de bord dans les sections qui vont bien

Si t'as des questions hésite pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melrpg.forumactif.org
Alec V. D'Arcy
Rang 2
Rang 2
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 04/01/2015

Infos rapides
Âge: 28
Profession: Officier de l'Alliance
Classe: Martiale

MessageSujet: Re: Alec V. D'Arcy - memories that matter   Mar 6 Jan - 15:07

Merciiiiiiiiii

VAGUES DE COEUR SUR LALA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alec V. D'Arcy - memories that matter   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alec V. D'Arcy - memories that matter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Best Memories With Memories
» L'esprit du vieux manoir [ Pour l'équipe Caruso, Rivière et Memories.]
» alec ▲ the show must go on.
» Un point sur les émotions [PV Alec Lockheart]
» DMITRI & JAYCEE ♒ What's the matter with you ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Dossiers Validés-
Sauter vers: