Bar et vous [Alec V. D'Arcy]

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bar et vous [Alec V. D'Arcy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rachel Barclay
M-35 Mako
M-35 Mako
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 30/06/2014
Age : 21

Infos rapides
Âge: 25
Profession: Militaire
Classe: Martiale et Biotique

MessageSujet: Bar et vous [Alec V. D'Arcy]   Jeu 29 Jan - 19:45

• Date du RP: 21 avril 2189
• Lieu du RP: Terra Nova - Spatioport de Scott
• Type de RP: Fermé
• Nombres de personnes requises: Alec V. D'Arcy seulement

Rachel admirait encore le coucher de soleil sur le tarmac, plongeant la capitale humaine peu à peu dans l'obscurité. La vue était resplendissante, bien qu'il y avait deux baies vitrées et du monde qui la séparait de ce panorama. La lueur orange flamboyante ne cessait de remonter le moral de Rachel, elle qui une semaine avant était entre la vie et la mort. Elle avait gardée des séquelles de l'attaque de l'appartement, qui était toujours en travaux de rénovation. Fort heureusement, sa rééducation quotidienne et la chirurgie réparatrice lui avait fait gagner du temps sur son rétablissement.

La militaire fit un dernier signe à sa mère qui embarquait dans la navette et ce en levant sa béquille droite. Une fois engouffrée dans le sas, elle retourna à son panorama qui était désormais dégagé. Rachel souhaitait quitter cette planète et accompagner sa mère pour une fois, mais les médecins étaient clairs, la rééducation primait avant tout le reste. Si elle voulait avoir une chance de rejoindre la villa de Rio et intégrer le programme N7, elle devait être au top de sa condition physique. Elle resta pendant de longues minutes sur place, appuyée sur ses béquilles, ses bras contractés par le poids afin de soulager ses jambes de cette interminable attente. Une fois le soleil couché, Rachel décida de sortir de ses pensées. Le point sur sa vie était désormais terminé et il fallait dire que regarder le soleil était plus bénéfique pour elle que d'en parler avec un spécialiste. Ce n'était pas la première fois qu'elle en payait les frais au nom de l'Alliance. D'abord il y a eu la mort de son père, puis son accident sur Aïté, ensuite l'attaque de la base de Molovsky qui a été une horreur et enfin la nouvelle attaque des terroristes directement chez elle. Il n'y avait pas de fumée sans feu, c'est ce que Rachel venait de conclure...

Le lieutenant Barclay commença son escapade dans le gigantesque spatioport de Scott. La situation actuelle était tendue, l'attaque de l'appartement des Barclay a suscitée une nouvelle vague d'inquiétude au sein de la population. L'Alliance avec un grand a, à donc décidée d'agir en augmentant sévèrement le niveau de sécurité de la capitale. Par sévèrement, cela sous-entendait évidemment plus d'hommes. La 512eme blindée ainsi que la 11eme compagnie et d'autres troupes de la 6eme flotte en orbite patrouillait dans les rues. Les Makos passaient parfois dans le centre-ville, les Kodiak surplombaient aussi depuis les airs et enfin l'infantrie... Les soldats en armure simple de l'Alliance, dépourvus de casque afin de rassurer les personnes. Ils patrouillaient par groupe de trois voir quatre, armés du fameux M-8 Avenger. Ils étaient loin de la préparation en temps de guerre, mais les effectifs étaient mobilisés uniquement pour parer à toute éventualité et surtout pour rassurer le plus rapidement que possible la population de l'une des plus grosses colonies humaine.

La chaîne de télévision de l'Alliance, Alliance News Network ne s'était pas retenue de parler de cette affaire. Les écrans disposés un peu partout dans le spatioport y faisaient encore référence, répétant sans cesse que l'Alliance était sur le qui vive afin d'encore une fois "rassurer les colons". Les Barclay étaient connus sur Terra Nova, du moins lorsqu'il s'agissait de l'Alliance. Mais le défilement de son portrait aux infos lorsqu'elle était dans le coma augmenta sa notoriété auprès de la population. Et cela agaçait fortement Rachel. Elle ne pouvait pas faire dix pas sans que quelqu'un ne la reconnaisse, les infos d'ANN étaient finalement ancrées dans le crâne d'une grande partie des colons. Chaque fois, elle avait cette même réaction: regarder rapidement la personne qui l'interpellait, sourire maladroitement en se forçant, dire éventuellement merci en hochant la tête puis ensuite poursuivre son chemin en retournant la tête dans le sens de la marche.

Evidemment ils ne lui demandaient pas d'autographe. Ce n'était pas une star non plus et elle était loin de l'être, mais ils avaient un certain respect pour ce qui lui était arrivé. Alors qu'elle déambulait encore dans le hall principal au milieu de la foule, son attention se porta en direction d'un espace réservé aux "dignitaires", comme les grands voyageurs importants ou les haut-gradés... En vérité, un coup de piston suffisait amplement à passer le vigil à l'accueil. Rachel avait simplement à hocher la tête pour faire comprendre qu'elle voulait y entrer. Posant ses béquilles sur la moquette bleu marine, l'ambiance changea radicalement. Rachel analysa les lieux en balayant du regard pendant une bonne dizaine de secondes.

A sa gauche était disposé un fabuleux bar d'une dizaine de mètres. Comptoir en marbre gris, le tout meublé dans un bois de noyer marron-rouge. Quatre étagères en verre décoraient le mur, illuminés par des néons blancs éclairant ainsi les bouteilles. Sur la droite, des tables ainsi que des fauteuils en cuir, occupés par des hommes d'affaires tous vêtus de manière classe. Trop occupés à discutés ou à contempler l'aquarium du mur de droite. Et enfin devant-elle se dressait une gigantesque baie vitrée qui défilaient les informations sur la météo et les derniers infos. Celle-ci donnait une vue imprenable sur le tarmac, ainsi que sur la campagne dont seul les tours relais étaient perceptibles grâce aux lumières qu'elles émettaient. Rachel s'avança au comptoir du bar, déstabilisée par ce calme légèrement couvert de bavardages de client et le bruit de l'holo-tv du bar. Elle n'entendait même plus ses béquilles percuter le sol. Enfin installée sur son tabouret au coussinet étonnement confortable, elle ne ressentait même plus cette douleur à la jambe. Le barman le salua aimablement, à peine elle eut le temps de déposer ses béquilles contre le comptoir, sur sa droite.


« Je vais prendre un whisky avec deux glaçons s'il vous plait. »

Ses yeux se rivèrent sur l'écran du dessus dès que le barman s'éloigna de son champ de vision. Evidemment ce dernier ne diffusait pas un holo-film, mais bien au contraire une chaîne d'information très connue chez les humains: Alliance News Network !

C'était un face à face entre Rachel et l'écran, ses yeux étaient rivés sur ceux de la présentatrice, comme si cela allait influencer ses paroles. Cette fois-ci, un débat étaient en cours entre deux politiciens dont elle en avait que faire de leur identité.


« Faut-il vraiment prolonger d'avantage la présence des forces terrestres dans Scott ? C'est un débat à suivre ce soir sur Alliance News Network ! »

Du vent, du vent et encore du vent. De quoi attirer les chasseurs d'ouragan. La militaire vêtue de sa tenue d'officier baissa sa tête et remarqua son verre qui n'attendait qu'à être vidé. Elle regarda sur la droite, puis sur la gauche, constatant qu'elle était seule sur les quinze places au comptoir, elle commença à savourer son précieux nectar orange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec V. D'Arcy
Rang 2
Rang 2
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 04/01/2015

Infos rapides
Âge: 28
Profession: Officier de l'Alliance
Classe: Martiale

MessageSujet: Re: Bar et vous [Alec V. D'Arcy]   Lun 23 Fév - 22:43

- C'est quoi ce bordel ?
- Mesures de sécurité, lieutenant.

Et voilà, encore une journée à s'encombrer de remplissage de paperasse, dans l'unique but de pouvoir se poser, et vérifier que oui, le SSV Austerlitz était bien affrêté pour la mission. Bonheur absolu de la jeune femme lorsqu'un officier de communication lui signifia que la cargaison devrait être passée au crible pour vérification de la marchandise. Bon, cela voulait donc dire que tout l'équipage serait en cale sèche pour la journée, le temps de procéder à l'échange et aux différents process. Cela dit, c'est une bonne chose, au moins une équipe de maintenance viendrait mettre le nez dans le SSV Austerlitz, et pourrait remettre deux ou trois choses en ordre, avant qu'il ne redécolle vers une autre mission. En ces temps relativement calmes, le vaisseau du commandant D'Anceny avait repris ses leçons de routine. Lorsqu'elle décida de donner le quartier libre à ses hommes, elle jeta un regard bref vers son grand uniforme, suspendu dans son casier. Un léger sourire. Au moins, elle n'aurait pas à l'enfiler, et pourrait se contenter de l'équivalent d'une tenue treillis avec ses galons sur sa poitrine et ses épaules. Et à vrai dire, il n'y avait pas plus confortable.

Terra Nova. 37h pour faire le tour d'elle-même. Alec allait avoir un jetlag carabiné lorsqu'elle redécollerait avec l'Austerlitz. Un léger soupire. Il était vrai qu'on n'en parlait finalement pas assez lors de la phase du recrutement. Cette adaptation permanente qui avait de quoi perturber un homme. Heureusement qu'elle avait de quoi contrecarrer ses effets, mais il y avait quand même un certain vertige. A chaque fois qu'elle foulait une terre qui n'était pas la sienne. Etrange, pour quelqu'un qui avait passé une grande partie de sa vie à naviguer.

C'était ce même malaise qui l'étreignait, lorsque ses pas la guidèrent dans les rues de la capitale. Elle entendait déjà les moqueries de ses gars : "Vous devriez vous détendre, D'Arcy.". Cela faisait trois ans qu'elle ne parvenait pas à se détendre. A prendre du temps pour elle. Savourer une pause, entendre un réel rire et le trouver beau. Boire un verre sans se soucier du temps qui passe. La vérité était qu'Alec se laissait enfoncer chaque jour un peu plus dans son propre désespoir, sa propre tristesse, et sa propre résignation. Elle ne parvenait plus à penser pour elle-même. Machine de guerre étrangement rodée, elle se laisse aller à un bourdonnement vague, qui la suit à pas de loup. Et les mots, qu'elle avait vaguement retenus.

"Dites, faudrait que quelqu'un l'accompagne, non ?
- Oh, elle va pas se perdre, la lieutenante. Elle saura toujours retrouver la route de l'Austerlitz. Son coeur est à bord
."

Elle avait trouvé cela à la fois cruel mais terriblement juste. Alors, elle s'était contentée d'hocher la tête et de leur fausser compagnie. Elle avait maintenant des heures à tuer. Difficile. Aucune envie de se traîner dans un cinéma. Ses pas la ramenèrent au spatioport. Peut-être pourrait-elle réintégrer en douce le vaisseau pour aller rattraper du temps de sommeil. Son ventre gargouilla. Non, allez, quelques minutes. Et franchement, le mess ne lui disait rien ce soir-là. Avisant le restaurant réservé aux dignitaires, elle se demanda si elle pouvait à nouveau provoquer la chance. Cette audace de l'instant la fit sourire : voilà un léger challenge qui allait l'égayer. Elle se rendit à l'entrée, et se présenta sous son matricule. Etrangement, on la laissa passer. Bien embarrassée, elle se dirigea vers le comptoir, tâchant d'éviter les regards des légitimes visiteurs du lieu. Elle se réfugia au comptoir, s'asseyant à une distance respectable de la jeune femme en béquilles dont le regard était fixé sur l'écran. Elle était donc bien dans la merde, puisqu'elle devrait désormais agir comme si tout ceci avait été parfaitement planifié. Le serveur s'approcha d'elle et s'enquit poliment de ses désirs. Elle se composa une expression et demanda d'une voix douce teintée de ses accents français un Long Island. Quitte à réellement passer sa soirée dans un bar...

Elle remonta nerveusement les manches de son treillis et passa une main sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bar et vous [Alec V. D'Arcy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Système Asgard (Terra Nova)-
Sauter vers: