Orwenn Baram

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Orwenn Baram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orwenn Baram
Rang 3
Rang 3
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 26/12/2013

Infos rapides
Âge: 58
Profession: Tenancier
Classe: Technologique

MessageSujet: Orwenn Baram   Dim 12 Jan - 18:52

« Identité »


Nom complet : Orwenn Baram
Sexe : Masculin
Race : Volus
Âge : 58 ans
Planète natale : Irune
Père : Mowek Baram (décédé - cause naturelle)
Mère : Dwily Baram (décédée - attaque d'Irune par les Moissonneurs)
Sœur : Dolvy Osaw (décédée - attaque d'Irune par les Moissonneurs)
Frère : Dowam Baram (vivant - Tenancier d'une quincaillerie sur Chasca)
Affiliation : Aucun gouvernement
Profession :Tenancier de l'auberge-taverne « Destiny's ways » sur Benning – Système Euler, Flux d'Arcturus. Possède une fortune importante se comptant en millions, ancien trafiquant d'armes, de drogues – jamais dans l'esclavagisme mais néanmoins preneur d'otage à ses heures perdues.
Vaisseau :Archonte – détruit lors de l'attaque des moissoneurs. Épave localisée sur Irune.
Rang :3
Taille : 1m12
Poids : 46 kg- 67 kg avec la combinaison.
Situation sentimentale : Indéfinie
Orientation sexuelle : Hétérosexuel, monogame.

« Description physique »

Orwenn est un volus tout ce qu'il y a de plus volus, dépassant tout juste le mètre dix, il passe donc pour un nain devant la communauté galactique. Nain et rondouillard qui plus est car la combinaison qu'il porte – comme toutes les combinaisons des membres de son espèce – forme une sorte de globe, on remarque aussi que les plis de la partie moins rigide de sa combinaison. Celle ci est de couleur tirant sur le brun foncé complété avec du blanc au niveau des bras et du casque, en plus de bandes jaune-orangées, néanmoins la couleur originale des matériaux ayant servit à sa construction commence à réapparaître par ci par là. Un œil avertit peu entrevoir quelques déformation de la combinaison du à des impacts d'objets et de balles dût pour la plupart à la vendetta des Soleils Bleues après que ceux ci aient retrouvé la trace d'Orwenn (celui ci ayant pris en otage la nièce d'un des dirigeants des Soleils Bleues quelques mois auparavant et l'ayant échangé contre une somme de plusieurs millions de crédits). Les lumières qui servent à l'éclairage de sa combinaison sont de la même couleur, elles lui permettent une vision relativement bonne en nocturne puisque disposé aussi au niveau de ses yeux, par ailleurs il possède une excellente vue avec une acuité visuelle de onze sur dix. Il possède différentes sacoches et capsules dont il se sert pour transporter des explosifs, ainsi que quelques outils et de la nourriture spécifique aux Volus. Son timbre de voix est caractéristique d'une personne rompue à l'art du discours, calme et pausé, elle lui permet de transmettre des émotions sans difficulté à ses interlocuteurs et de parler longuement sans que le bruit de son respirateur gêne son élocution, passant quasiment inaperçu.

« Description psychologique »

Si dans sa jeunesse Orwenn avait pour habitude de voir son propre intérêt avant toute chose, les événements de ces dernières années et le passage du temps l'ont assagi. Maître dans l'art du discours et de la négociation, il a façonné sa voix pour qu'elle ne laisse transparaître que les émotions qu'il souhaite laisser transparaître. Jouant tout aussi habilement avec les mots et possédant ses propres codes de langage, il est possible pour un intervenant extérieur de tirer une conclusion rapide, facile et de tout évidence fausse, qui ferait d'Orwenn Baram un simple beau parleur. La réalité est bien plus complexe que cela, si Orwenn sait flatter et faire preuve de belle parole, il sait aussi être clair et directe quand l'occasion s'y prête.

Plutôt bon stratège autant dans l'organisation d'assauts que dans la conception de contrats de commerce, il fait preuve d'un grand sang-froid et ne se laisse que rarement emporté – même si cela peut lui arriver. Il porte une grande importance au respect des anciens et même si il n'a « que » 58 ans, il se considère lui même comme un ancien, même envers d'autres espèces qui vivent plusieurs milliers d'années comme les Asari et les Krogan.

Actuellement sa position envers la géopolitique mondiale est relativement passive mais il se réserve le droit d'intervenir un jour si les choses n'allait pas dans la direction qu'il souhaite. Peu connu du grand publique, il n'en reste pas moins qu'un certain nombre de personnes ont une dette envers lui, notamment certains volus qu'il a sauvé lors de l'attaque d'Irune en sacrifiant l'Archonte et en risquant la vie de sa pilote pour détourner l'attention alors qu'ils évacuaient.

Considérer Orwenn comme un philanthrope n'est peut être pas qu'une grossière erreur, en effet, le volus a récemment investit dans plusieurs colonies pour financer la reconstruction et le développement de marchés en ces lieux et même si il tente de se persuader qu'il ne l'a fait que par intérêt personnel (ce qui n'est pas complètement faux), il n'en reste pas moins qu'il y a un petit quelque chose au fond de lui qui fait qu'il n'arrive pas à s'en convaincre totalement.

Sa position envers les autres races est mitigé et dépend enfaîte beaucoup de l'individu. Les butariens sont sans aucun doute l'exemple le plus frappant. Si Orwenn a pu tisser les liens d'une amitié extrêmement forte avec son garde du corps Kar Diag, la race butarienne l'a toujours répugné par sa tendance esclavagiste - bien que celle-ci ait abandonné ces méthodes, le sentiment de dégout est tenace. Une autre race qu'Orwenn n'apprécie guère est la race turienne, les ayant toujours trouvé arrogant et n'arrivant pas à oublier la période pendant la quelle la race volus n'était qu'un protectorat des turiens - même si les volus se sont récemment émancipé de l'autorité Turienne. Orwenn n'en reste pas pour le moins très ouvert envers les autres races, aimant particulièrement les Humains, les Asari – bien que celles-ci fassent un peu trop « pouf » à son goût, les Krogans – brutaux mais toujours utile. Orwenn n'a pas encore d'opinion sur les Geth bien qu'il voit d'un bon œil leur alliance avec les Quariens – race qu'Orwenn n'apprécie pas vraiment mais dont il est conscient du potentiel. Pour ce qui est des Elcors, Orwenn n'a pas spécialement de jugement étant donné qu'il n'a eu que de rare et court contact avec eux, comme pour les Hanari. Les Vortchas ne l'inquiètent pas plus que cela, il n'a que peux de contactes avec eux et laisse aux gangs et aux scientifiques le loisir de s'en servir comme bon leurs sembles, de toutes les façons ce genre de choses ce n'est plus de son âge.

« Biographie »

Orwenn Baram est né sur Irune le 28 octobre 2131 dans une famille importante d'un clan moyen - le clan Baram. Il est le benjamin d'une fratrie de deux, ayant donc une sœur – Dolvy – de deux ans son aîné et un frère – Dowam – de quatre ans son aîné. Son père – Mowek Baram – était directeur d'une entreprise locale et sa mère était consultante économique à l'ambassade asari. Il suit jusqu'à ses 20 ans un cursus économique lambda, montrant des facultés dans l'art du discours et dans la négociation, sans vraiment être suffisamment bon pour être repéré par de grosses entreprises.

Il fait finalement son stage de fin d'étude chez son oncle, Amog Baram, un tenancier d'une quincaillerie située dans les Secteurs de la Citadelle. Mais Amog se révèle vite être bien plus qu'un simple vendeur d'objets en tout genre, Orwenn est bientôt envoyé comme coursier aux quatre coins de la galaxie comme intermédiaire pour assurer le bon déroulement de ventes d'armes à des groupes paramilitaires. Cette période dure dix années, une décennies pendant la qu'elle il va se familiariser avec le monde l'ombre, se faire des contactes dans les Systèmes Terminus, y apprendre les lois et les coutumes. C'est une période est éprouvante mais qui lui fait découvrir un monde dont il avait à peine imaginé l'existence, un monde où rien de garantit que parce que l'on a respecté les termes du contrat, celui avec qui vous négociez fera de même. Dans ce monde, vous n'avez que rarement le droit à une seconde chance, soit vous apprenez – et vous avez intérêt à apprendre vite, soit vous mourrez dans une ruelle sombre et humide.

Un jour, le 12 novembre 2161 pour être précis, Amog est contacté par un groupe de paramilitaire disant servir les intérêts de la Reine d'Oméga. Bien entendu, l'oncle se montre méfiant, après tout, il n'a jamais rien fait pour attirer l'attention d'Aria T'Loak mais l'affaire est trop alléchante pour la refuser, douze millions de crédits pour une simple livraison de cargaison d'armes et d'armures. Amog accepte donc et envoie Orwenn comme intermédiaire. La transaction se déroule sur un des quais d'Oméga, ce qui renforce la crédibilité des négociants. L'échange se déroule parfaitement, sans accroche et c'est avec sa douzaine de millions qu'Orwenn retourne voir son oncle.

À peine est il arrivé que l'attaque de la station spatiale Daevya - une station civile asari située à la bordure des Systèmes Terminus - fait la une des tous les journaux. Quand la tête du cerveau de l'opération apparaît, le monde bascule autour des deux volus. L'auteur de ce raid n'est autre que le Krogan avec qui ils venaient de faire affaire. Amog prend alors la bonne décision et fait prendre le premier cargo en direction d'Oméga à Orwenn. L'organisation de la filière illégale de vente d'armes ayant été construite avec un habilité remarquable, personne ne pouvait retrouver la trace d'Amog Baram, par contre, Orwenn n'était, lui, à l'abri de rien. Ce dernier décida de changer plusieurs fois de vaisseaux pour brouiller les pistes, changement régulièrement d'identité et payant le plus possible avec des moyens officieux, ce qui fonctionna remarquablement bien. En posant le pied sur Oméga, Orwenn n'avait plus grand chose en poche, le voyage lui ayant coûté la quasi-totalité de ce qu'il avait pu réunir pendant les quelques heures qui avait suivit la diffusion du spot d'information.

Son arrivé de ne passa pas inaperçu et quelques heures après, alors qu'il était entrain de déjeuner dans un restaurant proposant une nourriture spécifique à son peuple, un duo de butariens l'encadrèrent, lui enjoignant de les suivre, apparemment quelqu'un d'important voulait lui parler, de très important.

Aria T'Loak ne se présenta pas elle même mais un Turien répondant au nom d'Arium Octavius fit office d'agent de liaison entre les deux protagonistes. Le marché était relativement simple, Orwenn fournissait toutes les informations dont il disposait sur les mercenaires qui s'étaient fait passer pour des agents d'Aria et celle ci ne s'opposerait pas à son installation sur la station, si Orwenn refusait, les deux butariens avaient pour ordre de lui soutirer les informations par la manière forte. Orwenn s'empressa d'accepter le marché et donna à Aria – ou plutôt à Arium – toutes les informations dont il disposait sur le krogan et son équipe, suffisamment apparemment pour que celle ci soit satisfaite et qu'Orwenn puisse s'installer sur Oméga sans être inquiété.

L'installation sur Oméga ne fut pas chose facile, en effet dans une station où la seule et unique loi est « On ne fait pas chier Aria », tous les coups sont permis. Orwenn comprit vite qu'un des rouages essentiels pour se faire respecter n'était pas la cruauté, car l'on trouvait toujours plus cruel que soit, mais l'argent. Si vous en possédiez suffisamment et si vous faisiez toujours attention à respecter, et vos contrats, et vos contractants, vous pouviez vous arrivez à faire ressentir aux autres quelque chose relativement proche de ce que l'on pourrait appeler « le respect ».

Orwenn ouvrit d'abord une petite quincaillerie qu'il nomma « L’Arrimage », il fit ses premières réussites dans le milieu de la pègre, ainsi qu'une réputation d'une personne qui respectait les contrats à la lettre et surtout, qui n'hésitait pas à payer bien – c'est à dire, à payer plus que la concurrence. Cette attitude attira rapidement les vautours, essayant de l'arnaquer en lui disant que tel ou tel concurrent vendait à ses services à des prix plus avantageux. Orwenn fit naturellement une vérification des informations au près de ses concurrents et finit par conclure que certains de ses clients lui mentaient allègrement. Refusant de se faire marcher sur les pieds, Orwenn décida d'engager quelques gros bras pour aider à la compréhension, ce fut son premier contacte avec le butarien Kar Diag qui deviendra par la suite son garde du corps et ami.

Les représailles permirent à Orwenn de faire son premier baptême du feu. Alors que les tirs fusaient de partout, le volus ne pu que remarquer le talent de Kar Diag pour ce qui relevé du combat de rue et de la destruction. À partir de ce jour, Orwenn se jura de faire appel à ses services quand il en aurait besoin, ce qui arrivera plus rapidement que prévu.

La quincaillerie prit de plus en plus d'importance dans le quartier où il s'était installé, suffisamment pour qu'il puisse racheter les magasins de d'autres concurrents, créant ainsi des animosités à son égard et faisant un peu d'ombre à d'autres marchands plus important. Orwenn décida que pour sa propre sécurité, il valait mieux engager un garde du corps permanent et ce fut tout naturellement Kar Diag qu'il engagea. À partir de ce moment là, Orwenn changea le nom du magasin pour faire plus sérieux et le transforma en « ArrimaCorps ».

Alors que « ArrimaCorps » grandissait à vu d’œil, Orwenn qui attaquait sa quarantième année, commença à se poser des questions sur sa descendance, sur ce qu'il laisserait derrière lui. Appelez cela la crise de la quarantaine si vous voulez, il décida de fréquenter un peu plus les bars et commença une relation avec une asari du nom d'Aluïa Z'Eeva. Mais il se rendit rapidement compte que ce n'était pas ce qu'il recherchait, non qu'il aimait les hommes mais simplement qu'il ne ressentait pas le besoin d'avoir de ce genre de sentiments ou de fonder une famille. Il préféra donc quitter son amante plutôt que de lui laisser croire  en quelque chose qui ne se réalisera jamais.

Un jour, le passé de son garde du corps le rattrapa et deux hommes se présentèrent  à la boutique sous couvert d'un « mandat » d'Aria, réclamant une conversation privé avec Kar Diag. Orwenn ne fut pas dupe cette fois-ci et compris que ces hommes n'était pas là pour parler et encore moins de la part de la Reine d'Oméga. Jouant le jeu, il les conduisit dans l'arrière boutique et les élimina d'une balle dans la tête pour le premier et d'une grenade collante pour le second. Après cette incident – et avoir fait repeindre l'arrière boutique parce qu'un humain qui explose dans une salle pas très grande forcément ça salit beaucoup – Orwenn demanda à son garde du corps de lui raconter son passé.

Quelques jours après cet incident, Orwenn décida d'élargir son fond de commerce en se lançant dans le trafique d'armes et de stupéfiants sur Oméga. Jouant habilement des rivalités entre marchands, il réussit à se dégager un place suffisante pour se développer correctement, « ArrimaCorps » devint ainsi une des sociétés principales du petit quartier d'Oméga où il était localisé.

Pendant plusieurs années, jusqu'en 2186 pour être précis, Orwenn réussit à maintenir son influence dans le quartier tout en faisant attention à ne pas gêner ou faire de l'ombre à d'autres concurrents disposant de moyens plus importants ou ayant leurs entrées à « L'Au-Delà », le club d'Aria. Cette année là fut riches en rebondissement mais elle commença avant tout par l'attaque des Blues Paladins et la rencontre avec l'humain Alexeï Kernov et le drell Tyas. Comment décrire rapidement cette affaire ? Et bien résumons là à la prise en otage d'Orwenn par les Blues Paladins, la mise en commun du savoir faire de Kar Diag, du duo humain-drell, ainsi qu'un petit bataillon de mercenaire, dont le fameux Foudre krogan, Urdnot Grall. L'affaire se régla rapidement quand nos compagnons passèrent à l'action, faisant voler en éclat les forces des Blues Paladins. Depuis ce jour, une amitié lie Orwenn et Alexeï, qui accepta un temps de faire partie de l'équipage de l'« Archonte ». Ce jour marqua aussi l'entrée en service d'Urdnot Grall, comme second garde du corps et mécanicien, de la timonière humaine Alicia Aester, ainsi que de la mise en service du cargo « Archonte ».

Comme souligné précédemment, cette année fut très riche en rebondissement et tout autant en rencontre. Quelques semaines après l'incident, alors qu'Alexei avait décidé de partir de son côté, Orwenn mit le cap vers Tuchanka pour y ouvrir des canaux de commerces. Pris à parti dans un mal entendu, Kar Diag et Grall furent jetés dans une arène avec un second krogan, bien plus ancien que la grande majorité des habitants de Tuchanka. Orwenn et Alicia réussirent eux à rejoindre l'« Archonte » et à décoller avant que quelqu'un ne décide des les envoyer dans l'arène eux aussi. Après un long combat acharné, Orwenn réussit à localiser ses compagnons et Alicia réussit une manœuvre de sauvetage périlleuse avec brio, démontrant une fois de plus son talent pour le pilotage. C'est ainsi qu'Orwenn rencontra celui qui se nommait lui même l'Ancien, un chaman krogan dont le clan n'était plus.

L'attaque des Moissonneurs fut l’événement – ou plutôt le bouleversement – majeur de cette année là. Alors qu'Orwenn était sur Illium pour affaire, se retrouvant au passage dans une prison de haute sécurité parce que bon, être vendeur d'armes, de drogues et occasionnellement être plus ou moins responsable de l'attaque de la station Daevya, ça vous fait pas que des amis, des centaines et des centaines de monstres mécaniques apparurent dans le ciel en tirant des rayons de la mort rouge qui atomisaient tout ce qu'ils touchaient. Au prix d'une longue nuit de fuite et de combats – et avec l'aide de mystérieux rangers, Orwenn réussit à rejoindre son vaisseau et profitant d'une diversion, ils quittèrent la planète et réussirent à s'enfuir.

Un autre événement majeur fut l'assaut de la base des Soleils Bleues par un commando de mercenaires recrutés par Orwenn. La mission ayant été préparé avec minutions, elle se déroula grosso modo sans accroche notable et beaucoup de Soleils Bleues moururent ce jour là. Orwenn en profita pour prendre en otage une des nièces d'un des dirigeants des Soleils Bleues, qu'il échangea par la suite contre plusieurs dizaines de millions de crédits.

Orwenn n'en avait pas finit avec les Moissonneurs et quand il apprit que le front se rapprochait dangereusement d'Irune, il retourna sur sa planète natale pour sauver le plus de monde possible. Pendant cette attaque, il perdit sa mère et sa sœur et sacrifia l'« Archonte » pour sauver un groupe de politiciens et d'économistes volus. Par chance, son frère était à la Citadelle lors de l'attaque si bien qu'il échappa à l'hécatombe.

L'année 2186 n'aurait été qu'une année maudite si le Commandant Shepard n'avait pas réussit à mettre fin à l'invasion en se sacrifiant héroïquement.

L'année qui suivit fut consacré à la reconstruction et alors que les affaires d'Orwenn recommencèrent à fonctionner, un bataillon de Soleils Bleues se présenta devant sa boutique armée jusqu'aux dents. Orwenn ne s'y attendant pas du tout, la vendetta fut terrible. Au prix d'un combat sanglant, Orwenn et son équipage réussirent à s’enfuir, abandonnant tout ce qu'ils avaient reconstruit. Mais Kar Diag avait été touché à la colonne vertébrale ce qui le paralysa et Grall perdit une main en voulant se protéger de l'explosion d'une grenade à fragmentation.

Cette affaire porta un coup très dur à Orwenn, l'obligeant à se cacher au fin fond de la galaxie, sous la fausse identité d'Oswald Hangov. Kar Diag retourna sur Khar'Shan pour se faire soigner et retrouver l'usage de ses jambes et Grall dut retourner sur Tuchanka pour aider à la reconstruction, ordre de Wrex. Alicia resta elle au près d'Orwenn, jouant le rôle de la serveuse en attendant que l'équipage soit prêt à repartir vers de nouveaux horizons ...

« Combat »

Classe : Technologique
Barrière : Barrière Cinétique
Pouvoirs actifs :

  • Camouflage Tactique
  • Scan Tactique
  • Drain d'énergie
  • Technoblindage
  • Recharge de bouclier
  • OmniLame (antigrav)
  • Décharge
  • Décryptage

Pouvoirs passifs :

  • Maîtrise de la mitraillette
  • Maîtrise du pistolet
  • Maîtrise technologique
  • Premier secours

Inventaire :

  • Armure (et mods) : Armure-combinaison volus : Modulateur classique / Émetteur de Médigel / Ablatif / Joints antitoxines
  • Armes : M-5 Phalanx : Compensateur / Calibrage de viseur / Allonge de canon / Amélioration du chargeur
                 M-9 Tempête : Amélioration de barrage / Allonge de canon / Amélioration du chargeur
  • OmniTechs (et mods) : Polaris : Ampli à noyaux multiples
  • Munitions : Gauss (M-5 Phalanx) / Phasique (M-9 Tempête)
  • Explosifs : Flash / Fumigène / Collante / Fragmentation


« PNJ »


  • Kar Diag : Butarien



  • Urdnot Grall : Krogan



  • Alicia Aester : Humain





Dernière édition par Orwenn Baram le Sam 1 Fév - 23:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layla Archer
Super Lala
Super Lala
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 28

Infos rapides
Âge: 31
Profession: Exploratrice
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Orwenn Baram   Lun 13 Jan - 15:28

(°(o)°)


Super Volus est content, il a trouvé un ami. Donc (re)bienvenu parmi nous Orwenn

Rien a dire sur la fiche Tu es validé

Il manque plus que le Journal de Bord et l'Extranet à faire.

Si tu as des questions n'hésite pas

Hein? Oh et Super Volus à un truc a te dire


(°(o)°)

*TCHHHHT* C'EST JOUR DE PAYE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://melrpg.forumactif.org
 
Orwenn Baram
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guilde Tartaros
» Grimoire Heart
» Les Wanted
» Nemesis • Skygge • Orwenn • Hannah • Sydney △ M O O N
» Papa Ours est là ! ~ Orwenn Nevening [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Dossiers Validés-
Sauter vers: