Une ennuyeuse journée historique

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une ennuyeuse journée historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto
Fan N°1 de Blasto
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25

Infos rapides
Âge: 444
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique

MessageSujet: Une ennuyeuse journée historique   Ven 17 Jan - 0:29



« Formulaire du RP »

• Date du RP: 3 Janvier 3 ARW
• Lieu du RP: Frégate Neliane, Système Inconnu, Secteur non nommé
• Type de RP: Solo
• Nombres de personnes requises:


« Légende des couleurs »

• #00FF66 : Isïana N’iim
• #FF9900 : Ishra S’Lani
• #99CC00 : Capitaine Tala Nalzasis



« Rapport! lança Tala une fois la Neliane arrivée dans le système, limite si elle n'avait pas beuglée trouvais-je.
- Rien à signaler, Capitaine. Pas d'activité à proximité du relais et aucune trace d'une quelconque présence sur les senseurs longue distance » répondit simplement l'Officier Nyxelos de sa douce voix mélodieuse.

Je me tournai un bref instant vers elle, celle-ci ne s'en rendant pas compte car bien trop absorbée par son travail. Cette jeune Demoiselle était très reposante. Des rumeurs circulaient sur elle, disant qu'elle était une ancienne acolyte de la Favorite. Bien évidemment, les commentaires allaient à tout va sur ce sujet mais Nyxelos avait toujours rétorqué qu'elle n'avait jamais couchée ou fait quoique soit de sexuel durant le laps de temps avec la Favorite. Moi je voulais bien la croire, pour avoir déjà pris visite une fois ou deux chez Sha'ira par le passé, Nyxelos aurait été bien plus utile pour la discussion que le sexe. Dasmeni. Même son prénom je le trouvai mélodieux.

« Appel entrant en provenance du Conseil Militaire Hackett, signala Iviris. Au vu de l'absence de menace, l'expédition est libre de toute formation préétablie et n'a plus à suivre la Flotte du Conseil.
- Très bien. Madame N'iim, des suggestions? demanda Tala en me regardant.
- Tout dépend comment est constitué ce système, répondis-je en me tournant vers Dasmeni pour qu'elle puisse me donner une réponse.
- Selon les premières analyses, il y aurait six planètes qui graviteraient autour de cette naine bleue. Deux géantes gazeuses à la périphérie, un champ d'astéroïde, trois planètes telluriques de taille convenable et enfin une géante gazeuse chaude très proche de l'étoile.
- Je vois ... si on suit la logique, s'il y a un relais, c'est qu'il y a eu des Moissonneurs, donc qu'il y a une ancienne race qui est passée par ici à un moment où un autre, commençai-je en réfléchissant à haute voix même si j'eus l'impression que toutes les filles autour de moi pensaient que je les informais. De ce fait, on peut supposer que les géantes gazeuses ont dû être exploitées depuis des milliers d'années et qu'il n'y a pas plus grand chose d'utile. Il serait donc mieux de s'aventurer vers l'intérieur du système pour voir ce qu'on trouvera du côté des planètes telluriques.
- Eh bien va pour cette idée » conclut Tala avant d’ordonner la mise en branle du vaisseau.

De mon côté, je délaissai finalement l’activité de la passerelle pour me tourner vers Ishra qui n’avait pas été inactive pour autant. Elle tenait dans ses mains un bloc de données sur lequel elle avait griffonné des notes. Remarquant que je la fixai désormais, elle releva la tête et prit la parole.

« Les scientifiques ont commencé leur analyse dès la sortie du relais, m’indiqua-t-elle en lisant ses notes. Selon Phénala H’Jah, l’astronome, la deuxième planète du système … qu’elle a noté P2 … serait dans la zone habitable. Elle suggère donc de s’attarder sur celle-ci en priorité.
- Tu pourras lui dire c’est que notre direction, Ish.
- Pas de soucis Isi »

Je pus noter quelques regards surpris des officiers proches de nous. Cela avait beau faire plusieurs mois que l’on était à bord de la Neliane, les militaires présentes n’arrivaient toujours pas à se faire qu’Ishra et moi on se nommait par nos petits surnoms. Bien évidemment, je lui avais dit d’en rajouter autant que possible. Ne serait-ce que pour énerver un peu Tala.

Le reste du trajet fut pour le moins calme. Et ennuyeux, autant le dire clairement. La pression au sein de la passerelle retomba rapidement une fois que la Flotte du Conseil s’éparpilla pour vérifier les contours du système. Certains vaisseaux repartirent même rapidement au vu de l’absence totale d’activité dans les environs. Comme je m’en doutai, la grande majorité des explorateurs composant l’expédition se ruèrent vers les deux géantes gazeuses externes pour s’empresser de trouver un filon à exploiter ou revendre sa position à une corporation par la suite. Au final, peu étaient les vaisseaux à se diriger vers le cœur du système. L’un d’eux m’étonna malgré tout en s’arrêtant sur le champ d’astéroïde. Peut-être pensait-il trouver un bout de caillou semblable à des astéroïdes comme Israfil?

Ishra resta à mes côtés la plupart du temps, me lisant les comptes rendus des scientifiques au fil des heures. Cela m’avait toujours sidéré. On peut parcourir des centaines voire des milliers d’années-lumière grâce aux relais cosmodésiques mais on doit passer des heures pour voyager à l’intérieur d’un système ! Enfin. Les scientifiques donc. Ils n’ont rien indiqué de particulier. A première vue, le système a l’air tout ce qu’il y a de plus banal. Pas étonnant que personne n’ait jamais pris la peine d’y fourrer les pieds. Surtout au vu de la distance qu’il faudrait parcourir en SLM pour revenir jusqu’à la Citadelle !
Quant à moi, j’avais commencé à préparer mon propre compte rendu pour la Tétrarchie. J’avais pensé qu’il valait mieux commencé dès maintenant. Et puis quitte à s’ennuyer, autant le passer en réalisant quelque chose qui l’est, non ? Peut-être que j’en profiterai pour écrire sur mon Journal de Bord aussi tiens ? Ah non … j’aurai le temps sur le trajet de retour. Surtout qu’Aethyta a insisté pour que je vienne vite faire mon rapport. Je ne vois pas en quoi cela est réellement urgent, mais bon…

Et puis je devais me rendre sur Rannoch après cette expédition. Retrouver ma chère Layla ! Mon cœur se mit à battre rapidement et je sentis mon regard s’empourprer. J’avais l’impression de retourner à l’état de jeune Demoiselle quand je pensai à cette si belle humaine ! Je jetai de furtifs regards à gauche et à droite. Ouf ! Personne ne l’avait remarqué. Je m’autorisai un léger soupir. Après tout, cela aurait pu être un soupir d’ennui…

« Isi ? »

Je manquai de sursauter et de tomber de ma chaise ! Je me tournai vivement vers Ishra, qui était tout juste réapparue. Elle fronçait légèrement les sourcils, visiblement contrarié. Je pensai immédiatement à ma réaction en pensant à Lala mais comment aurait-elle pu savoir ?

« Oui Ish ? Qu’y a-t-il ?
-  C’est Aerti, me chuchota-t-elle à l’oreille.
- Ah ? Qu’est-ce qu’elle a fait ? répondis-je sur le même ton, inquiète, tandis que quelques regards curieux se posaient déjà sur nous.
-  Elle a … décidé de grimper sur une étagère et s’est retrouvée coincée en haut. Shajia a essayé de la refaire descendre … mais la petite l’a mordue. »

Cette remarque ne put m’empêcher de pouffer, même si je me repris rapidement pour ne pas déranger les militaires qui travaillaient toujours de leur côté, se réveillant au fur et à mesure qu’on s’approchait de la deuxième planète. La troisième, une boule de roche sablonneuse ayant été dépassée voilà quelques minutes.

« Elle tire bien ça de son paternel. Hanaki m’avait mordu une fois quand j’ai essayé de trop la taquiner … enfin. Les souvenirs sont ce qu’ils sont. Tu peux t’en occuper Ish s’il te plait ?
-  Mais je …
- Pas de mais. Il n’y a rien à faire pour l’instant de toute façon. Je préfère que tu surveilles Aerti le temps qu’elle se calme. Et note-moi quelque part qu’il faudra que je m’explique avec Arlaa. Histoire que je n’oublie pas.
-  Arlaa ? La médecin ?
- Oui. T’inquiètes pas, fait juste ce que je dis, l’intimai-je en souriant tout en lui signifiant de la main de s’en aller. Allez !
- Euh … oui, oui Isi. »

Je ne pus m’empêcher de sourire face à son hésitation. Ishra était vraiment trop chou. Dans une autre vie, j’aurai peut-être fini par me mettre avec elle. Enfin … j’aurai déjà été avec elle depuis bien longtemps. Mais d’un autre côté, si je n’avais pas eu la vie que j’ai connue jusqu’ici, je ne l’aurai sans doute jamais connue et Ishra aurait fini comme esclave chez un sale Butarien. A faire des choses dont je ne préfère plus penser et aurait été sans doute morte durant l’attaque des Moissonneurs sur l’Hégémonie. Une bien triste fin pour une vie sans doute bien plus tragique. Ce n’était qu’avec ce genre de réflexion que je mesurai la chance que je lui avais donné…

« Madame N’iim ? Vous êtes toujours avec nous ? demanda Tala d’une voix amusée.
- Désolé, j’étais dans mes pensées », rétorquai-je d’un ton froid qui stoppa net la Capitaine de la Neliane dans son envie de me chercher des noises.

Elle savait pertinemment qu’il valait mieux éviter dans ces cas-là et Tala était suffisamment intelligente pour ne pas s’y essayer. Comment s’appelait-elle celle qui m’avait traité de prostituée l’autre fois ? Ah oui, Niya. Celle qui bossait pour l’entretien. Un balai dans le cul et elle était calmée. Au sens propre du terme. J’aimais bien la surnommée la Turienne depuis. Bon, Arlaa m’avait passé un savon comme quoi utilisait le manche à balais comme sextoy anal n’était ni hygiénique ni appropriée pour quelqu’un de mon rang. Celle-là aussi. Je vais lui faire bouffer ses pilules qu’elle a refourguées à ma petite, on va voir si elle ne va pas l’apprécier ce manche à balais ! Et comme ça, elle voudra me faire une petite. Très bien, elle aura un spécimen de test rien que pour elle ! Oui bon … j’exagère un peu …

« Mais je vous écoute…
- Oh. Fort bien ! Je vous demandai ce qu’on fera une fois en orbite de la seconde planète ?
- Là encore, tout dépendra de ce qu’on trouvera. J’aurai pensé que vous connaîtriez ma façon de penser depuis le temps.
- Vous êtes une femme très complexe, rétorqua Tala du tac au tac.
- Ah ? Merci, répondis-je en souriant, surprise d’une telle remarque, ce qui étonna à son tour la Capitaine de me voir ravie. Donc, si on trouve quelque chose d’intéressant, on verra nos véhicules d’exploration. Sinon, on prend quelques clichés et on repart.
- Dites Capitaine, on pourrait donner notre nom à … quelque chose ? demanda timidement Shori Jaliss, l’Officier en charge de la barrière cinétique de la frégate.
- Comme ? demanda Tala, incitant Shori à continuer.
- Eh bien je ne sais pas. J’imagine que le système ou une planète ça sera difficile mais par exemple une lune, une mer ou une montagne. Ce genre de chose.
- Le pic Iviris, ça sonne bien je trouve.
- Madame ?
- En soit, la Conseil de la Citadelle a statué l’idée de "Premier arrivé, premier servi". Donc dans l’absolu pourquoi pas, répondis-je en haussant les épaules. Après il faudra se mettre d’accord avec les autres explorateurs mais si par exemple on se réserve une zone, rien n’empêche de donner nos noms à des lieux géographiques, oui bien sûr.
- Cool , dit simplement Shori en souriant telle une gamine en regardant Iviris qui visiblement était aussi ravie qu’elle.
- Mais, ça sera moi qui déciderai ce que je voudrai. En concertation avec Madame N’iim qui pourra elle aussi choisir ce qu’elle veut en priorité. Par la suite, vous vous mettrez d’accord. »

S’en suivit des courants de protestations déçus et des soufflements, ce qui me fit sourire. Tala ne sembla pas le remarquer, ou préféra l’ignorer à mon avis, tandis qu’elle demandait à Iviris de la mettre en communication avec les autres explorateurs s’approchant de ce qui pour l’instant se dénommait P2.

Aussi futile soit-elle, cette idée de donner son nom avait remotivé les filles dans leur travail et une certaine agitation régnait dans la passerelle. Tant mieux, un point lumineux commençait à grossir. La planète visiblement. Ce fut le moment que choisit Ishra pour réapparaître.

« J’ai réussi à calmer Aerti, elle se tiendra tranquille. Arlaa m’a indiqué que l’effet finirait bientôt et la petite serait très fatiguée par la suite. J’ai bien insisté sur le fait qu’elle évite à l’avenir de redonner son truc à la petite.
- Tu as bien fait.
- Et il se passe quoi ici ?
- Elles se tirent les excroissances pour savoir qui aura tel endroit pour y laisser son nom.
- Sérieusement ? me demanda Ishra en fronçant les sourcils, pensant que je plaisantais.
- Mais je suis sérieuse! De vraies petites exploratrices ! Peut-être que j’arriverai à les reconvertir un de ces quatre ! Enfin faudrait déjà que je vire Tala … ajoutai-je en murmurant à l’oreille d’Ishra pour qu’elle seule entende, ce qui la fit sourire.
- Qui sait. Bon, je vais me remettre aux rapports des scientifiques le temps qu’on arrive.
- Bonne idée. »


Dernière édition par Isïana N'iim le Dim 15 Mar - 12:07, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto
Fan N°1 de Blasto
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25

Infos rapides
Âge: 444
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique

MessageSujet: Re: Une ennuyeuse journée historique   Mar 21 Jan - 18:24



« Légende des couleurs »

• #00FF66 : Isïana N’iim
• #FF9900 : Ishra S’Lani
• #99CC00 : Capitaine Tala Nalzasis


« Alors? s'impatienta Tala.
- Rien de particulier, répondit Fala Erana via les communications de la Neliane
- Mais ce n'est pas possible! ragea la Capitaine du vaisseau, la frustration et l'énervement se mélangeant dans sa voix.
- Les données des sondes lancées en orbite basse semble confirmer les rapports jusqu'ici, précisa Dasmeni, ce qui n'améliora pas l'humeur de sa supérieure.
- On tombe sur une planète qui en théorie aurait du être habitée par une race intelligente avec des bâtiments, de l'eau, de la vie. Ou au moins quelque chose d'y rapprochant (elle désigna la planète ocre et brune visible depuis la baie vitrée de la passerelle). Et on a quoi? Rien! Une boule vide. Vierge. Lunaire! Où est la logique?
- Les Moissonneurs? murmurai-je pour moi-même, ayant du croire à ma propre suggestion.
- Une théorie dangereuse, rétorqua Ishra qui travaillait près de moi et avait du m'entendre, continuant à pianotait sur son bloc de donnée comme si de rien n'était.
- A ne pas mettre en toutes les oreilles, c'est certain »

Je fixai mon regard à nouveau sur ma console, délaissant Tala qui toujours aussi frustrée pianotait sur la surface métallique de l'accoudoir de son siège de commandement d'une main tandis que l'autre soutenait son menton, le regard brillant de colère. Commençant à la connaître, j'imaginai bien que découvrir ... qu'il n'y avait justement rien à découvrir l'exaspérait au plus haut point. Tala avait gagné son grade de Capitaine trop tard à son goût. Oh, je n'avais pas eu besoin de le demander. Elle l'avait suffisamment dit dans d'autres moments d'exaspération pour que je le sache. Elle qui rêvait de grandeur n'avait atteint le grade de Capitaine qu'à la fin de la Guerre contre les Moissonneurs. Désormais en temps de paix, il était peu probable qu'elle puisse participer à d'autres batailles. Et tant mieux! Du coup, elle se plaignait de ne pas pouvoir partir à la chasse de ce pirate humain. Comment s'appelait-il déjà? Rososky? Morovsky? Ah non Molovsky! Johns Molovsky. Une personne a qui j'aurai bien aimé mettre une droite ceci dit...

Mon regard fut attiré par un brusque changement de luminosité. L'écran de ma console était divisée en quatre parties de part égale. La vue d'une caméra embarquée à bord du véhicule d'exploration où se trouvait Fala. Deux autres provenaient des deux navettes militaires asari. Pilotées chacune par les deux sœurs Iniori. De vraies petites as qui se ressemblaient comme deux gouttes d'eau. A croire qu'elles puissent être jumelles! Enfin, la dernière vue représentait les données recueillis par les sondes. Rien de particulier comme l'avait bien souligné Fala.

Je cherchai ce qui avait bien pu attirer mon regard. Rien de particulier au sol visiblement. Je me concentrai sur les deux sœurs. Les caméras bougeaient légèrement mais rester globalement dirigées vers le sol. A part des cratères, le sol semblait vraiment plat. Sans doute une illusion d'optique.

« Auriez-vous découvert quelque chose? demanda Tala, me prenant à moitié par surprise, d'un ton que j'aurai presque cru plaintif, ou était-ce mon imagination ...
- Il m'avait semblé mais visiblement non, répondis-je, ce qui valut un soupir de la Capitaine qui reporta son regard sur la planète en contrebas, ne pouvant cacher sa déception.
- Tant pis. »

Je portai brièvement mon regard vers Ishra qui haussa les épaules après avoir croiser le mien. Il ne m'en fallut pas plus pour me remettre à mon observation. Cela faisait maintenant six heures que les trois pilotes avaient été envoyées depuis un point de largage précis. Et si j'imaginai bien les pilotes s'ennuyaient à arpenter le même paysage depuis tout ce temps, c'était pire pour nous là-haut qui n'avaient pas même pas le plaisir de piloter!

Bon, j'avais eu un bref interlude personnelle puisque j'avais reçu un message extranet en provenance de Lala. C'était bien évidemment Ishra qui l'avait reçu sur son bloc de données. Je me refusai à mélanger temps professionnel et personnel! Du coup, ma petite Ish me servait de courtière.

Elle m'avait glissé entre les mains son bloc de données en me demandant mon avis sur les commentaires des scientifiques, qui soit dit en passant devaient être encore plus déçus que nous! Je fus surprise, mais très agréablement, de voir le mail de Lala à la place des notes. Je ne pus dissimuler un sourire mais étant face à ma console, seule Ishra avait pu le remarquer. Et celui-ci s'élargit au fur et à mesure que je m'imprégnais de son contenu.

Rejoindre les filles sur la maison dont m'avais parlé Lala sur Rannoch? Mais mille fois oui! Déesse, il aurait fallu que je devienne folle pour ne pas accepter l'invitation! Je manquai de peu de pouffer de rire quand je tombai sur le postscriptum de son message. Ma foi un planning intéressant. Je rendis le bloc à Ishra.

« C'est bien ce qui me semblait... Capitaine? appelai-je la concernée.
- Oui?
- Je pense que nous perdons notre temps et nos ressources à rester ici.
- Vous en êtes sure? insista malgré tout Tala, espérant encore que l'on tombe sur quelque chose.
- Certaine. »

Mon ton sec suffit largement à la convaincre de faire rappeler les pilotes. Je m'autorisai alors un petit soupir et m'étirai, me rendant que je m'étais crispée d'une part par l'attente puis par la lecture du mail de Lala. J'indiquai rapidement à Tala que retournai à ma cabine et qu'elle me prévienne si jamais je devais être au courant de quelque chose.

Ce qui n'allait à coup sur ne pas être le cas étant donné qu'une fois le retrait d'orbite géostationnaire, l'ordre de mission était simple: retour au relais jusqu'à la Citadelle puis de là débriefing sur Thessia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une ennuyeuse journée historique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée pas si ennuyeuse que cela [PV Kuro]
» Limonade: un berceau historique méconnu
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» VIDEO Historique , ha la nostalgie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Système Trident (Relais Cosmodésique)-
Sauter vers: