Pendant ce temps là... [solo]

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pendant ce temps là... [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ranka Lee
Rang 1
Rang 1
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 27/01/2014
Age : 26

Infos rapides
Âge: 27
Profession: Assistante enquêteur
Classe: Technologique

MessageSujet: Pendant ce temps là... [solo]   Ven 31 Jan - 0:26

• Date du RP: Janvier 3 ARW
• Lieu du RP: Citadelle (Appartement Ranka Lee & Lieu de travail)
• Type de RP: Solo
• Nombres de personnes requises: –

#00FFFF : Ranka Lee
#D40000 : Karex Rakeloc
#235EE6 : Desaxos Akdros
#15ED31 : Loria Villyrius


Voilà bientôt plus de trois ans que ce cauchemar avait débuté... m'arrachant tout ce que j'avait de plus précieux à mes yeux, un peu plus de deux ans que ce dernier est terminé et que j'ai déménagé de la Terre pour la Citadelle, presque autant de temps que je me suis engagé dans les services de sécurités de la citadelle, le SSC, et voilà bientôt un an que je suis dans ce petit logis que je me suis acheté. Evidemment ce n'est pas avec ma paye de SSC que je vais pouvoir rembourser mon crédit à ma banque, et mon conseiller est un volus en plus, coïncidence ? Je ne crois pas, mais c'est la pire espèce concernant l'argent, je les mépriserais presque pour ce qui est de l'argent, il devrait être interdit de les avoir comme banquier, enfin soit... il était temps que je me lève pour aller sur mon lieu sur mon de travail... grâce à ma télécommande qui était sur ma petite table de chevet, j'entrouvrait à peine les stores, de quoi laisser passer un peu la lumière pour ne pas agresser mes pauvres yeux dès le réveil.

Quelques minutes plus tard je me décida enfin à me lever, prenant un bon thé chaud que je buvais debout devant la baie vitrée de ma chambre, encore en robe de nuit et les cheveux tout ébouriffée, j'espère que personne ne me voit dans cet état, mais en même temps, je cherchais un peu le bâton pour me faire battre non ? Mais que voulez-vous, c'était mon seul moment féerique dira-t-on, qui me faisait oublier les atrocités de la guerre que j'ai connu sur Terre. Le seul hic, c'était de voir par moment un moissonneur pour gâcher la vue, une espèce que j'ai craint et que je craint toujours autant... d'ailleurs je fais régulièrement des cauchemars de ces... êtres ? Cette nuit je n'en avait pas fait, et heureusement... je préfère les nuits calmes aux nuits agitées. Une fois le thé finit je me prépara pour partir au boulot, ma combinaison habituel, et des vêtements civil par dessus, juste pour faire un peu plus habillées aux yeux des autres, sur le lieu de travail c'était pas vraiment important... une douche tiède, coiffage et léger maquillage, très léger... j'en avais perdu l'habitude, juste un fond de teint et rien de plus... une paire de chaussure, la petite veste et hop le tour était jouée, il n'y avait plus qu'à prendre le sac qui était déjà prêt pour affronter les murs et trottoirs de la Citadelle.

Je me rendais sur mon lieu de travail par navette, à pied ça faisait un peu trop long, il y en avait déjà pour une vingtaine de minute en navette, et encore un peu moins de dix minutes pour finir le trajet à pieds, sans compte la minutes, très longue minute d'ascenseur... car évidemment, mon bureau était assez haut dans les étages, comme s'il n'y avait déjà pas assez de chemin comme ça il fallait en rajouter à l'intérieur du bâtiment même, mais qui suis-je pour me plaindre ainsi ? Je suis vivante... malgré tout. J'ai tellement perdue cette année là, que je me suis complètement détachée de la Terre, sans même avoir une seule once d'espoir de retrouver un jour quelqu'un de ma famille, quels étaient les chances qu'ils aient survécu à cet enfer ? Surtout que Vancouver fut très lourdement touchée lors du premier assaut... mais tout ceci était du passé, je devais aller de l'avant, et continuer à vivre, je ne sais pas qui m'a offert cette "chance", mais je compte bien la saisir et ne pas la gaspiller. Je sortis de l'ascenseur, tête baissée, jusqu'à ce que...

- Hey Lee ! Toujours dans la lune, regarde un peu où tu marches, tu vas te faire mal un jour en me cognant. Ajouta le krogan en hurlant de rire juste après.
- Désolé Karex, j'ai pas regardé où je mettais les pieds, encore une fois. Fis-je avec le sourire le plus angélique que je pouvais faire en rajoutant un petit rire avant de continuer ma route.

Ah oui, j'ai oublié de vous dire que j'étais dans une équipe, et voici donc l'un des tout récent membre, on est rentré quasiment ensemble au SSC, enfin j'étais là deux ou trois mois avant lui quand même je crois. Karex Rakeloc, c'était bizarre de voir un krogan au sein du SSC, mais que voulez-vous, les temps change, il était accompagné de Agessa T'Lura, une asari qui était là depuis plus longtemps que moi, c'est l'une des plus anciennes du groupes. Ces deux là formaient l'un des plus gros duo en matière d'agent de terrain, l'un utilisait sa force brute tandis que l'autre utilisait son charme... je vous laisse deviner sur qui il faut mettre les adjectifs qui les qualifies. Ces deux-là devaient sûrement se diriger vers la cafétéria, ils ont du veiller toute la nuit à coup sûr. Je pris l'angle du mur à gauche, c'était par là que se trouvait mon bureaux, en passant c'était toujours le même rituel, ou presque, quand rien ne bougeait et que tout le monde étaient à son poste. Tout d'abords je commençait par Loria Villyrius, la femme turienne que j'aimerais le moins au monde affronter en combat singulier, elle était en compagnie de Tony Jensky et Desaxos Akdros, et contrairement aux apparences, c'était Loria qui commandait ces deux petits gaillards.

- Salut la compagnie !
-Salut ma be.... Aie ! Commença Akdros sans pouvoir terminer sa phrase... le pauvre venait de se prendre une bille que Loria venait de lui jeter.
- Ce ne sont pas des manières pour dire bonjours à une femme Ak' ! Commença-t-elle sur un ton agressif. Puis se retourna vers moi avec un sourire assez gêné. Excuse-le Ranka il ne sait toujours pas dire bonjour correctement. Finit-elle par un petit rire gêné avant de foudroyer le coupable du regards.
- Ne t'inquiètes pas voyons, ce n'est pas la peine de le martyriser pour autant. Finis-je en continuant ma route alors que Tony ce contenta d'un sourire et d'un geste de la main pour dire bonjour.

Loria était l'une des rares à tout savoir de mon passée, et c'est la raison qui la pousse à être assez protectrice envers moi. Elle se posait déjà des questions quand je me figeait en regardant un moissonneur à mon arrivé, les premières fois j'étais morte de peur, et c'est elle et elle seule qui a réussi à me relever, j'ai beaucoup d'estime pour elle... c'est une amie qui m'est chère... en passant j'ai oublié de préciser leur fonction, c'était pas bien compliqué, Tony et Ak' formaient la seconde équipe de terrain, et Loria supervisait les deux équipes. Une fois ceci fait, je fit un petit détour pour aller voir Jess Corma, la légiste et petite nouvelle du groupe, peut-être un peu dérangée sur les bords d'ailleurs, elle avait la fâcheuse tendance de raconter plusieurs histoire de cadavre qu'elle avait examinée... juste après le petit déj ce n'était pas forcément une bonne chose, aussi c'est pourquoi beaucoup d'entre nous faisait en sorte d'écourter la visite, ce que je fis d'ailleurs, un bonjour très rapide pour ne pas lui laisser le temps de raconter la moindre histoire. Puis il y avait mon bureau donc, enfin... "mon"... notre plutôt, je partageait ce bureau avec trois autres personnes, Anna Hanbar, avec qui je faisait le même travail, nous sommes toutes les deux expertes en infiltration et piratage informatique, ce qui fait que la plupart du temps on nous demande beaucoup notre aide pour les agents se trouvant sur le terrain, tracer un appel, visionner des caméras de surveillance pour se rapprocher de leur but, bref... tout ce genre de petite chose, et quelques fois des choses un peu moins légales qui permettent d'avancer dans les enquêtes, mais ceci n'est pas en général de notre ressort, ou même de Lilus Jorthan, le sous-chef de la section. C'était Aren Medictus, le chef de la section, un turien où le résultat était plus important que tout, sauf la vie de ses agents. Il était prêt à dépasser les lois pour mettre la main sur un malfrat ou bien pour pouvoir protéger ses hommes, des méthodes que les supérieurs n'apprécient guère... et encore, heureusement qu'ils ne sont pas au courant de tout, mais les résultats étaient souvent là et c'était lui qui dictait sa propre loi au sein de la section. Nous étions une équipe assez soudée les uns envers les autres, et c'est ça qui faisait notre force... on va dire que grâce à eux, j'ai retrouvé un goût à la vie, bien que légèrement amer, il n'est plus sans goût, c'était déjà ça. En parlant de ça, Medictuc et Jorthan étaient également au courant de mon passé sur Terre, ils connaissaient mes peurs et savaient quand est-ce que la mission pouvait être mis en péril ou non par ma faute.

Quoiqu'il en soit, voilà la petite équipe avec qui je travaillait, une équipe qui était plus que sympathique, comme je l'ai déjà dit, ils m'ont donné un nouveau goût à la vie, ils étaient comme une deuxième famille presque, et je faisait tout pour aller de l'avant, évitant ainsi de pouvoir mettre un jour en danger l'équipe. En général les journées étaient plutôt calme et il ne se passait pas grand chose, souvent il y avait de la paperasse à remplir et faire plusieurs rapports, pas très intéressant, mais ça payait mon pain et mon crédit. C'était ça le cours d'une journée normale au bureau du SSC à la citadelle, enfin, là où j'étais principalement, le reste, je n'étais pas au courant de ce qu'il se passait, quand au soir, rien de bien intéressant, à part rentrer et regarder la télé en mangeant un bon petit plat chaud, il n'y rien de bien folichon. Ma vie n'avait rien d'un parcours héroïque, et je ne m'en plaignais pas, je préfère le calme... j'ai eu mon lot d'action pour tout le reste de ma vie je pense... mais au fond de moi, je savais qu'en rentrant au SSC, ma vie ne sera pas toujours facile, il y aura des moments dur, c'était sûr et certains... mais il était de s'endormir, Morphée devait venir, pour que le lendemain le même cycle se répète, à moins qu'un pépin n'arrive et vienne chambouler le quotidien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pendant ce temps là... [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pendant ce temps dans le reste du pays...
» PENDANT CE TEMPS,LES AFFAIRES CONTINUENT.....
» Pendant ce temps-là , Martelly nomme les directeurs généraux.
» Pendant ce temps, sur Brume-Azur
» Atya, le marteau ne frappera pas pendant quelque temps !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Système Veuve (Citadelle - Relais Cosmodésique)-
Sauter vers: