Le mauvais endroit au mauvais moment ?

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le mauvais endroit au mauvais moment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ranka Lee
Rang 1
Rang 1
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 27/01/2014
Age : 26

Infos rapides
Âge: 27
Profession: Assistante enquêteur
Classe: Technologique

MessageSujet: Le mauvais endroit au mauvais moment ?   Lun 3 Fév - 20:02

• Date du RP: Janvier 3 ARW
• Lieu du RP: Citadelle
• Type de RP: Pv Uoldar
• Nombres de personnes requises: –

#00FFFF : Ranka Lee
#006600 : Medictus
#B1221C : Karex


Est-ce qu'il était utile de dire que tout allait parfaitement bien au travail ? Il faisait beau, un beau "soleil" dira-t-on, enfin c'était juste pour se remonter le moral au travail, car actuellement il n'y avait rien, c'était l'ennuie total. Ranka discutait tranquillement avec Anna, elles parlaient souvent de nouveauté technologique au boulot qui leur permettrais d'être plus efficace au boulot derrière leurs écrans, il leur arrivait même de regarder des séries policières au travail, mais quand le chef n'était pas là... et oui... elles étaient comme ça et on y pouvait rien, Rank et Anna formaient une belle paire, mais pas toujours dans le bon sens pour le pauvre chef turien. D'ailleurs, ils étaient entrain de regarder une série, malgré que le sous-chef sois là, lui il s'en fichait un peu, c'était pas lui qui allait les en empêcher de faire ça, et puis il avait d'autres pijak à fouetter. C'était le dernier cadet de ses soucis, il s'occupait plus de son boulot que d'autres choses, mais bizarrement à ce moment là... Rank se demande pourquoi est-ce qu'il les fixait... avant de mettre quelques secondes à comprendre que le chef de la section, Medictus, était juste derrière leur dos, elles éteignirent tout, prisent de panique et se mirent au garde à vous presque.

- Ch... chef. Quel bon vent vous amène ici ? Commença-t-elle assez gênée à priori de s'être fait prendre comme ça.
- Prenez vos affaires, on va à la citadelle dans la zone active 8, un véhicule est entrain de fuir le SSC, on suppose que c'est un véhicule volé. Commença-t-il sur son air des plus sérieux, sans avoir l'air énervé, puis il appuya sur un bouton qui correspondait à un interphone, en lien direct avec l'équipe de terrain. Loria, j'ai besoin de Agessa et Karex, et sur le champs.

Puis à peine eu-t-il raccroché, que l'asari et le krogan s'étaient présenté même pas une minute après. Ils étaient donc cinq, plus le sous-chef turien, Jorthan. C'était donc le branlebas de combat, le SSC était là pour agir vite dans ce genre de situation, et surtout faire qu'il n'y ait pas de victime parmi les civils... le calme était finalement de courte durée quand la dure réalité des chose vous revenez en plein dans la face. Ils se mirent donc rapidement en route vers les étages inférieurs où étaient logés les véhicules de fonction, ils en prirent deux, trois par véhicule, et Ranka était au commande de l'un des véhicules. Le temps de demander à la patrouille où ils étaient pour savoir quel serait le chemin le plus rapide pour arriver sur les lieux, et par la même occasion, leur couper la trajectoire.
Après quelques minutes ils avaient enfin un visuel sur la cible, faisant un donc tir d'intimidation pour les forcer à atterrir, ce n'était pas Ranka qui tirait bien évidemment, elle, elle était occupé à conduire correctement, non c'était le chef lui-même avec son mantis qui s'en occupait, visant les réacteurs, et pour ça il fallait ouvrir la portière... c'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquels le chef prenait toujours un cordage de sécurité pour éviter de tomber. Ceci fait, le véhicule alla donc se "poser" sur une zone où il n'y avait pas énormément de résidents qui passaient par là à cette heure-ci de la journée, et fort heureusement. Quand les fuyards sortirent du véhicule pour emprunter une ruelle afin de s'échapper, Ranka alla bloquer la ruelle par là où ils étaient rentré, le chef, le sous-chef et elle, se mirent en position de tir, prêt à tirer donc... tandis que la deuxième équipe allait s'occuper de les intercepter, et pour ça, quoi de mieux que de créer une barrière biotique et de placer un krogan juste derrière ??

- Couché les jeunots... et on vous feras pas de mal. Et ça vaut pour toi aussi le krogan ! Ne fait pas l'innocent !
- Faites ce que dites le krogan, jetez vos armes et il ne vous sera fait aucun mal... Ranka, Jorthan, coffrez-les, on les embarque. Ajouta Medictus, suivis d'un "Compris chef." de la part de Jorthan et Ranka.

S'en suivis alors la procédure des arrestations, regardant donc aux alentours, les suspects avaient lâché quelques paquet pas net... un trafic de drogue apparemment. Ranka se dirigea donc vers le krogan en question, suivis de près par son sous-chef... autant Karex n'avait eu aucun mal à coffrer les trois zigotos derrière, autant Ranka n'était pas très confiante de se rapprocher de trop près de la personne qui était de la même espèce que Karex... elle connaissait leur force brute, et elle n'avait envie de finir avec le coup brisé à cause d'une pincette du krogan... mais elle n'était pas seule, et c'était déjà ça...

- Au nom de loi, je vous arrête, vous avez le droit de garder le silence et d'appeler un avocat, tout ce que vous pourrez dire d'ici là, sera retenue contre vous. Avant de commence à l'emmener vers la voiture de fonction qu'elle conduisait il n'y a même cinq minutes encore. D'autres personnels du SSC venait de se dépêcher de venir, mais ils arrivaient un peu trop tard, il fallait dire qu'il n'y avait pas une grosse grosse résistance de la part des malfaiteurs... ce qui était assez étonnant d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urdnot Uoldar
Rang 4
Rang 4
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 24/12/2013
Age : 22

Infos rapides
Âge: 442
Profession: Soldat d'élite
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Le mauvais endroit au mauvais moment ?   Mer 19 Fév - 16:53

[ Désolé du retard et de l'orthographe, mais l'inspiration est revenu !!! ]

Cela faisait plusieurs heures que la Navette «  Diplomatique Krogane «  avait quittée Tuchanka pour se rendre à la Citadelle, dans le Système Veuve, et Uoldar somnolait en attends la fin du voyage. Il repassa à toutes ses petites aventures et ses petits moments de détente passée sur la Citadelle, cela le fit sourire, et il remarqua que même avec plus de mille ans d'espérance de vie, le temps passait très vite...Trop vite même.

C'est alors qu'une voix ce fit entendre dans la navette, cela le réveilla et il commença à faire craquer ses os en écoutant le message.
- Nous venons de passé le Relais dit une voix de turien Arrivé estimer à trente minutes.

 Uoldar se repositionna dans son fauteuil et vérifia si tout son matériel était présent.

- Marteau... il posa son regard sur le marteau en face de lui C'est bon...Le Claymore...il glissa son regard sur la droite pour le fixer... Ça aussi...

C'est alors qu'une Asari arriva par la porte du cockpit, il fit un salut militaire avant de s'adresser au krogan qui venait d'attraper son couteau pour inspecter la lame.
- Monsieur, sachez que le quai sera quasi vide, vous pourrez vous rendre directement aux Ambassades. Dit-elle d'un ton normal.
- Merci petite. Dit le krogan avec le sourire Mais pas besoin d'être à fonds dans les protocoles. Les ordres, les saluts, tout ça...Par mon genre. lâcha t-il en se levant tout en faisant craquer ses vertèbres
- C'est le protocole Monsieur. Dit-elle au garde-à-vous, elle ensuite fixa le hublot à sa droite Préparez-vous Monsieur, nous arrivons.

 La Navette s'approcha d'un quai qui semblait assez vide, mis à part des quelques personnes se baladant ou observant la vue, et c'est après une dizaine de minutes que Uoldar posa de nouveau le pied sur la Citadelle après plus de trois ans, le choc de son armure contre le sol attira l'attention sur lui un instant, avant d'être oublier par les personnes des environs. Il se retourna vers les deux pilotes et les remercia avant d’emboîter le pas pour les Ambassades. Il s'arrêta d'abord à «  l'accueil habituel «  pour une vérification d'identité. Une asari se chargea de son cas et afficha un grand sourire.
- Bonjour Monsieur. Dit-elle d'une voix douce Bienvenue à la Citadelle et j'espère que votre voyage c'est bien passé ?
- Il s'est très bien passé et je vous remercie pour cette accueil. dit-il avec le sourire.
- C'est normal Monsieur, puis-je avoir votre nom et la raison de votre visite ?
- Urdnot Uoldar, Soldat et... » Diplomate «  de la Confédération Krogane. dit-il, avec un peu de difficulté pour le " diplomate " . Et Je suis en visite sur la Citadelle pour parlementer avec d'autres lèches... il toussa et se reprit...Diplomates.
- Je vois. elle étouffa un rire avant de fixa son écran Bien, tout est en ordre, je vous souhaite un agréable séjour sur la Citadelle Monsieur.
- Je vous remercie Mademoiselle. dit-il en s'éloignant lentement Et passé une agréable journée .

Il marcha plusieurs minutes et repensa à quelques souvenirs,  avant la guerre, il aurait eu droit à un cri d'effroi et une escouade du SSC comme accueil. Après quelques instants, il se trouva en face de l'ascenseur lui permettant d'atteindre le Présidium, mais son regard se porta vers sa droite.
- Mhhhh...Les Secteurs... marmonna t-il en se massant le menton Peut-être qu'un petit détour pour se remémorer de bons moments ne serait pas de trop...

Après quelques secondes, il passa sur la droite pour aller vers le Secteur en question et il revit plusieurs lieux qu'il avait visité auparavant, cela lui donna le sourire à repenser à tout ses moments. C'est après une heure de balade qu'il entra dans une ruelle vide, cette dernière lui permettrait d'atteindre les ascenseurs conduisant au Présidium et il remarqua qu'il allait être juste pour l'horaire.
Bon allez...On monte, on discute et on évite tout les lèches-culs et autres grattes-papiers....marmonna t-il avant d'entendre un bruit lourd qui provenait de l'autre côté de la ruelle

Il tenta de discerner de ce qu'il se passait au fonds de la ruelle, puis il vit plusieurs silhouettes courir vers lui et une fois à sa portée, le groupe de personnes l'évita tout en continuant leur route. Uoldar se tourna pour les suivre du regard et se gratta l'arrière du crâne.
- Ça pour être pressez...Ils le sont... pensa t-il

Il allait continuer à marcher, mais une voix de l'un de ses semblables lui fit arrêter le pas.
- Couché les jeunots... et on vous feras pas de mal. Et ça vaut pour toi aussi le krogan ! Ne fait pas l'innocent !
- Hééééé merde...soupira t-il
- Faites ce que dites le krogan, jetez vos armes et il ne vous sera fait aucun mal... puis le Turien fit un signe de la tête à ses " larbins "

Uoldar leva les mains et soupira tout en fixant les agents du SSC s'approcher, il observa le krogan faisant partit du groupe, cela lui fit afficher un petit sourire, au moins les siens s'intègre bien ici. Puis il fixa une petite humaine, qui s'approchait de lui, cela se voyait qu'elle n'était pas à l'aise et une fois en face de lui, elle fixa ses compagnons pour ensuite glisser son regard sur le krogan.
- Au nom de loi, je vous arrête, vous avez le droit de garder le silence et d'appeler un avocat, tout ce que vous pourrez dire d'ici là, sera retenue contre vous.
- Ne vous inquiétez pas...  dit-il en gardant les mains en l'air Je connais ce discours. Il glissa ses yeux vers le véhicule de l'autre côté de la ruelle On va par là j'imagine... N'est-ce pas ?

L'humaine commença à marcher et le krogan emboîta le pas jusqu'au véhicule, ils croisèrent d'autres membres du SSC en allant vers le véhicule, une fois dans ce dernier, l'humaine activa les moteurs et la navette décolla.  Après quelques minutes de silence, Uoldar posa son regard sur l'humaine et toussa pour débuter sa phrase.
- Dites....Si je vous dis que je suis un Diplomate... Vous penserez que je me fout de vous ? Demande t-il avec un petit sourire aux lèvres.

[ À suivre... ]
      ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ranka Lee
Rang 1
Rang 1
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 27/01/2014
Age : 26

Infos rapides
Âge: 27
Profession: Assistante enquêteur
Classe: Technologique

MessageSujet: Re: Le mauvais endroit au mauvais moment ?   Lun 3 Mar - 1:04

Surprise ou non ? Ranka devait bien admettre que c'était bizarre que le krogan se laisse autant faire, pire même, il disait connaître la procédure... un habitué des forces de l'ordre ? Elle avait un doute là-dessus, elle ne l'avait jamais vu sur un quelconque fichier ou même dans un interrogatoire. Elle conduisit donc le krogan jusqu'à la navette du SSC qu'elle avait utilisé pour venir jusqu'ici. Elle passa donc devant son chef tout aussi surpris que lui visiblement, rengainant donc son arme à sa ceinture, quand à Karex, lui... il était entrain d'embarquer les trois individus qui tentaient de fuir juste avant. Inutile de dire que même à trois, contre un krogan, ils n'avaient pas vraiment envie de s'y frotter, et encore moins un krogan armé d'un fusil un pompe. Après deux trois échanges verbaux entre collègues concernant les suspects comme quoi ils allaient être conduit immédiatement au bâtiment du SSC et soumis à un interrogatoire, Ranka monta donc dans la voiture où le krogan attendez patiemment derrière, une fois à l'intérieur, elle décolla donc, direction... le quartier général. Après quelques minutes, elle entendit le krogan tousser avant qu'il ne prenne la parole.

- Dites....Si je vous dis que je suis un Diplomate... Vous penserez que je me fout de vous ? Demande t-il.

Ranka ne réagit pas tout de suite pour le coup, pensant encore à une farce, ce n'était pas vraiment courant de se faire passer pour quelqu'un d'important, mais dire qu'un suspect connaissait une personne importante était une valeur courante en revanche... profanant toute sorte de menace diverses et variés concernant la vie privée, le travail, bref... comment rendre la vie plus pourrie qu'elle ne pourrait l'être en fait, mais Ranka était peu sensible à ce genre de menace, contrairement à certains, elle avait vécu l'enfer, la rendant insensible à ça... mais le krogan n'avait pas l'air de vouloir être menaçant, mais plutôt comme s'il essayer de se sortir de ce pétrin dans lequel il s'était fourré.

- Nous vérifierons votre identité à notre arrivé. Fit-elle d'une voix neutre sans même daigner à se retourner.

Le reste du trajet se fit dans le silence le plus totale jusqu'à arriver à destination, une fois fais, elle se gara au parking sous terrain, invitant donc le krogan à sortir du véhicule, à vrai dire elle n'avait pas le choix, ce n'était pas elle qui allait bouger ce mastodonte par la force. Ce dernier sortit du véhicule, se laissant donc "guider" par la petite et jeune humaine aux yeux du krogan, allant dans un premier temps jusqu'à l'ascenseur, heureusement qu'il était assez large, car un ascenseur standard avec un krogan aussi imposant que lui... il fallait en vouloir pour y loger, de toute manière c'était étudié pour en même temps, il pouvait accueillir jusqu'à une douzaine de personnes de taille turienne. Une fois arrivé au bon étage, elle l'emmena directement en salle d'interrogatoire, le laissant seul un instant.

- Akdros. Dit-elle d'une voix un peu plus forte que d'habitude pour attirer son attention, ce qui eu l'effet qu'elle voulait d'ailleurs.
- Hey ma jolie ! Que puis-je faire pour toi ? Fit le turien toujours aussi charmeur qu'il souhaitait l'être, souhaitait seulement.
- Le krogan qui est dans la salle d'interrogatoire, je veux savoir qui c'est. Dis-moi s'il est fiché ou n'importe quoi d'autre, cherche partout, même dans les dossiers politique.
- Ok je te fais ça tout de suite. Puis il partis en direction de l'étage supérieur où se situait les bureaux de l'équipe.

Décidément... il ferait n'importe quoi tant que c'était une femme qui le lui demandait, enfin, ce n'est pas pour autant qu'elle ne tiré pas profit de cette situation d'ailleurs, elle toussa légèrement en pensant à ça et fit un bref sourire, qu'elle estompa aussitôt en se dirigeant de nouveau vers la salle d'interrogatoire. ouvrant la porte et jetant un regard au krogan qui n'avait pas bougé d'un cil, elle referma donc la porte derrière elle et s'assit en face de lui, la table les séparant.

- Bien... que faisiez-vous dans cette rue ? Vous étiez l'acheteur de ce sable rouge ? Ou alors un simple "passant" qui allait prendre un bagage qu'il ne connaissait pas ?

Principalement, son but était de savoir s'il travaillait seul ou non, car il était possible qu'il y ait des complices aux alentours, si ça avait été le cas, pourquoi n'avaient-ils pas attaqué ? Trop peu nombreux ? Sans doute... ou bien ils n'avaient tout simplement pas envie d'ébruiter cette affaire plus que ça ? Des coups de feu à la citadelle il y avait des chances pour que le lendemain il y ait une nouvelles en première page, et ce qui déplaisait fortement aux deux camps, les journalistes, c'étaient plus une plaie qu'autre chose.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urdnot Uoldar
Rang 4
Rang 4
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 24/12/2013
Age : 22

Infos rapides
Âge: 442
Profession: Soldat d'élite
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Le mauvais endroit au mauvais moment ?   Sam 8 Mar - 20:27

...

- Nous vérifierons votre identité à notre arrivé. Fit-elle d'une voix neutre sans même daigner à se retourner.
- Je vois... Dit-il en soupirant.

Il observa l'extérieur pour s'occuper le temps du trajet, cela lui permit de voir que les réparations avaient bien avancer et que la vie sur la Citadelle avec reprit son cours... Un peu comme l'histoire dans laquelle il est tomber.  Une fois arriver au poste, la navette alla se poser dans un parking souterrain et l'humaine sortit en première de la navette, cette dernière invita Uoldar à descendre, ce qu'il fit sans faire d'histoire et suivit la jeune humaine à un ascenseur menant aux bureaux du SSC.

Après quelques minutes dans l'ascenseur, ils arrivèrent à un étage comportant quelques bureaux et  plusieurs portes, menant sûrement aux salles d'interrogatoire, c'est une fois en face de l'une d'elles que l'humaine y fit entrer le krogan, le montra la chaise et une fois qu'il s'y soit installer, ce retrouva seul un moment.

Il inspecta la pièce du regard, cela n'avait pas changer, toujours la même couleur, les même tables, les même chaises... Il affiche un sourire en repensant à toutes les heures passer ici à se faire interroger par les agents du SSC par rapport aux problèmes qu'il provoquait un peu partout là où il allait.
- Ahahaha... Je ne regrette rien.Dit-il en rigolant doucement

 Ce n'est que quelques instants après que l'humaine passa la porte de la pièce, tout en la fermant une fois passer, pour venir s’asseoir à la chaise se trouvant de l'autre côté de la table. Elle fixa Uoldar d'un air sérieux, tandis que le krogan garda son sourire aux lèvres et ce n'est qu'après quelques instants, que l'humaine commença l'interrogatoire.
- Bien... que faisiez-vous dans cette rue ? Vous étiez l'acheteur de ce sable rouge ? Ou alors un simple "passant" qui allait prendre un bagage qu'il ne connaissait pas ? Demanda t-elle tout en fixant le krogan dans les yeux
- Vous savez, je pense que je reconnais cette pièce...Dit-il en fixant les murs à sa droite Je pense même qu'il y à une vitre spécial juste là. Il pointa le mur du regardJe m'en souviens bien car j'y ai envoyer un agent au travers, c'était il y à... Au moins cinq ans.

Il rigola un instant, puis fixa l'humaine et toussa.
Excusez moi, je ne suis pas venu sur la Citadelle depuis la fin de la guerre, expliqua-t-il Revenir ici me rappelle de bons souvenirs. Mais par rapport à l'histoire dans laquelle je me suis, accidentellement, mise, je peux vous expliquez. Il prit soudainement un air très sérieux et plongea son regard dans celui de l'humaine Il se trouve que je fais partit de la Confédération Krogane de Tuchanka, je me nomme Urndot Uoldar, je sers la Confédération en temps que Soldat d'Élite et aussi en temps que Diplomate. Dit-il d'un ton sérieux et neutre, sans montrer aucune animosité à l'agent Je me suis retrouver dans cette ruelle, car je désirais revoir quelques endroits dans les Secteurs qui me rappelaient de bons souvenirs d'antan avant de me rendre à la réunion diplomatique à laquelle j'étais convier.  Et c'est une fois, arrivé dans cette ruelle qui m'aurait permit d'atteindre plus rapidement ma destination, que je suis tomber face à ce groupe d'individus qui semblaient fuir quelqu'un et c'est là, que vous m'avez arrêté. Termina-t-il en déposant ses mains sur la table J'espère que ma version des faits, fut assez claire pour vous, Mademoiselle. Dit-il en affichant un sourire.

 Puis, un son se fit entendre au mur à la droite du krogan, apparemment, quelqu'un toquait à la fameuse vitre dont il avait parler tout à l'heure et Uoldar fixa le  " mur "  avant de glisser son regard vers l'humaine.
- Ah, je savais bien qu'elle était là... Je pense que c'est pour vous. Dit-il en affichant un grand sourire

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ranka Lee
Rang 1
Rang 1
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 27/01/2014
Age : 26

Infos rapides
Âge: 27
Profession: Assistante enquêteur
Classe: Technologique

MessageSujet: Re: Le mauvais endroit au mauvais moment ?   Lun 10 Mar - 3:09

Ranka : #00ffff
Medictus : #006600
Akdros : #235ee6



- Vous savez, je pense que je reconnais cette pièce... Dit-il en fixant les murs à sa droite. Je pense même qu'il y à une vitre spécial juste là. Fit-il en regardant le mur qui effectivement était en réalité une vitre où pouvait voir l'intérieur de la salle en question. Je m'en souviens bien car j'y ai envoyer un agent au travers, c'était il y à... Au moins cinq ans.

Ranka le foudroya du regard, elle n'avait pas vraiment apprécié le ton qu'il avait pris et encore moins cette "menace" si toutefois s'en était une. Quand bien même elle savait bien qu'elle ne gagnerait pas contre un krogan si jamais celui-ci venait à se déchaîner, ce n'était pas pour autant qu'elle l'effrayait... peut-être un peu, légèrement, mais pas autant que les horreurs qu'elle avait vu ou subit sur Terre. Elle resta de marbre à son rire, puis se dernier redevint sérieux après avoir toussé, est-ce que c'était fait exprès ? Peut-être, peu importe...

Elle écouta donc son récit, jambes et bras croisés, sérieuse et attentive, quand bien même son récit pouvait être vrai ou faux elle se devait de l'écouter. C'était son métier, point. Quand il parla de la guerre néanmoins, ou juste le fait d'en avoir fait mention, elle ne pouvait s'empêcher de repenser encore à toute ces épreuves qu'elle avait traversées, alors que ça faisait à peine 5 minutes qu'elle y avait déjà repensée. Elle était presque étonnée de voir qu'il prétendait encore être un diplomate, et encore plus en entendant le nom "Urdnot", c'était un clan assez réputé au sein des krogans, et pas que. Il y avait quelques noms célèbres parmi ce clan tout comme pour les humains il y avait le commandant Shepard qui était plus qu'icône ou une simple image, plus qu'une simple héroïne... Enfin bref, pour revenir à son histoire c'était un diplomate armé d'un marteau krogan et pas des moindre, d'un fusil à pompe, qui faisait son petit raccourcis, seul bien évidemment, et qui comme par hasard tombait sur ces individus qu'ils avaient arrêtés il y a peu. Une fois qu'il avait terminé, elle se massa les yeux un instant, se disant que soit il se foutait royalement de sa tronche, et dans ce cas elle allait devoir appeler quelqu'un d'autre pour ne pas perdre patience, ou bien il est vraiment diplomate, et il n'avait vraiment pas de chance de se retrouver là, et dans cas-ci... ça poserait un certains soucis à la haute hiérarchie du SSC, et pas que. Puis elle entendit toquer, cela venait du mur où se situait la seconde pièce, ça devait être Ak' qui devait avoir finit les recherches, mais pourquoi a-t-il toqué derrière ? Pourquoi n'est-il pas venu directement ?[/color]


- Il semblerait. Lança-t-elle d'un ton glaçial sans pour autant hausser la voix, puis elle se leva et s'approcha du krogan. La dernière fois que quelqu'un m'a plaqué au mur c'était sur Terre, durant cette guerre... donc gardez vos menaces futile. Dit-elle en chuchotant presque à l'oreille de ce qui ressemblait plus à un reptile qui n'avait qu'une envie, vous emmener dans des eaux profondes où vous ne pouviez pas vous débattre.

Elle tourna les talons et sortit donc de la pièce, allant dans l'autre où l'attendait non seulement Ak', mais aussi Medictus... elle savait déjà qu'ils avaient fait une bourde en l'arrêtant, et encore plus quand Ak' faisait des mimiques bizarre avec ses mains, il encadrait sa tête avec ses mains qu'il laissait à bonne distance de cette dernière puis en montrant du doigt le krogan derrière la vitre... c'était bien Ak' ça, même quand c'était sérieux il arrivait à essayer d'être comique, enfin, ce n'était pas voulu, c'était dans sa nature tout simplement. Tandis que Medictus, son chef, restait de marbre, droit. Elle soupira, portant sa main au visage et en cacha la moitié.

- Laissez-moi deviner... nous avons fais une bourde...
- Oui, et pas des moindre, ce krogan dit bel et bien la vérité, il s'agit bien d'Urdnot Uoldar, diplomate du clan Urdnot, et accessoirement de Tuchanka. Nous avons vérifié les registres et il était bel et bien en mission diplomatique, malgré ses... "affaires personnels". Dit-il en insistant sur ces deux derniers mots.
- Et donc selon le protocole je vais devoir m'excuser, etcetera.
- Il s'agit plus que d'un simple protocole, c'est de la politesse Lee. Fit-il en y mettant un peu plus de ton.
- Je... oui... désolé, vous avez raison, c'est vrai... Fit-elle en baissant le regard.

Quand bien même il était dur, il était juste également, et c'est pour ça qu'elle s'en voulait un peu d'avoir sortit ça comme ça. C'était sur le coup de l'énervement, elle venait encore de repenser à cette guerre, et ce genre de pensé lui faisait voir qu'elle avait laissée une partie de son humanité sur Terre, une partie d'elle était morte et tentait de renaître de ses cendres, quand bien même c'était compliqué, elle savait qu'elle n'y arriverait pas seule et c'est pour ça qu'elle remerciait souvent ses collègues, qui étaient un peu comme des amis d'un autre côté. Elle tourna donc les talons, peu fière de ce qu'elle venait de dire à son chef d'équipe pour aller de nouveau dans la salle d'interrogatoire. Une fois sortit, Akdros parla au chef.

- T'y vas un peu fort avec elle patron.
- Tu sais tout autant que moi ce qu'elle a traversé, et sans les détails... crois-tu que la bercer sur un nuage l'aidera à se sentir mieux ?

Akdros ne pu que soupirer et approuver d'un signe de tête, il savait bien que Medictus n'avait pas tord, et c'est ce qui le dérangeait, il n'était pas de nature à être dur avec les autres, bien encore... il était peut-être d'ailleurs un peu trop tendre.

Ranka entra dans la pièce et s'approcha du krogan pour enlever ce qui lui servait de menotte.

- Nous avons vérifié la véracité de vos propos, et il s'avère que vous êtes bien diplomate. Vous êtes donc libre et nous nous excusons de ce désagrément que nous vous avons causé. Fit-elle en inclinant la tête légèrement. Cependant... je ne retirerais pas mes propos personnels. Rajouta-t-elle. Mais comme c'est moi qui vous ai arrêté, j'assumerais cet erreurs et la conséquence de cet acte.

Elle sortit donc sa place du SSC et la posa sur sa table, elle alla par la suite se rasseoir, il était diplomate et avait donc assez de pouvoir pour virer quelqu'un du SSC, ou du moins quelqu'un de son rang... quand bien même il ne pourra pas le faire directement, il le pourra de manière indirect en passant par les hauts supérieurs. Ranka savait ce qu'elle faisait, emprisonner un diplomate, même par erreur, ils auraient du vérifier son identité avant de l'emmener en salle d'interrogatoire et les propos qu'elle lui avait tenu n'était pas vraiment... amicaux... dira-t-on. Elle ne pouvait s'empêcher de savoir ce qu'il allait faire, d'un autre côté ce travail c'était sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urdnot Uoldar
Rang 4
Rang 4
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 24/12/2013
Age : 22

Infos rapides
Âge: 442
Profession: Soldat d'élite
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Le mauvais endroit au mauvais moment ?   Lun 10 Mar - 16:36

...

Il remarqua qu'après avoir raconter son histoire, la jeune humaine se massa les yeux, elle devait vraiment penser qu'il se foutait d'elle. Cela amusa un peu Uoldar, car il savait que lorsqu'ils auraient vérifier son identité, ça allait finir aux " Excuses et autres politesses ". Après quelques instants, l'humaine prit la parole.

- Il semblerait. Lança-t-elle d'un ton glaçial sans pour autant hausser la voix, puis elle se leva et s'approcha du krogan. La dernière fois que quelqu'un m'a plaqué au mur c'était sur Terre, durant cette guerre... donc gardez vos menaces futile. Dit-elle en chuchotant presque à l'oreille d'Uoldar.

Après cela, elle tourna les talons et sortit de la pièce pour rejoindre la salle « cachée », laissant Uoldar seul plusieurs instants, ce qui lui permis de réfléchir un instant. Il s'est douté que l'histoire de l'agent volant par la fenêtre ne fait pas rire tout le monde, surtout le SSC, mais le krogan avait remarquer une chose, quand le mot « Guerre » est prononcé, la peur était visible dans le regard de la jeune humaine.

Ce n'est que quelques instants après que la porte s'ouvrit de nouveau et que l'humaine entra dans la pièce, elle se dirigea ensuite vers Uoldar et enleva ses menottes. Ce dernier, une fois libéré, ce massa les poignées, par réflexe surtout et cela lui fit affiché un sourire, puis il fixa l'humaine qui était toujours près de lui et qui le fixait.
- Nous avons vérifié la véracité de vos propos, et il s'avère que vous êtes bien diplomate. Vous êtes donc libre et nous nous excusons de ce désagrément que nous vous avons causé. Fit-elle en inclinant la tête légèrement. Cependant... je ne retirerais pas mes propos personnels. Rajouta-t-elle. Mais comme c'est moi qui vous ai arrêté, j'assumerais cet erreurs et la conséquence de cet acte.

Elle sortit un badge de sa poche et le déposa sur la table, puis alla s’asseoir, laissant le krogan perplexe un instant, ce dernier fixant la plaque de son œil valide. Après quelques instants, il attrapa la plaque et l'inspecta, il y vit le nom de l'agent et glissa son regard vers elle, le krogan remarqua que le rôle avait changer, cela le fit rigoler intérieurement, mais il garda un visage neutre extérieurement tandis qu'il fixait la jeune humaine qui attendait son jugement. Uoldar déposa son regard de nouveau sur la plaque et repensa à la phrase de l'humaine avant qu'elle ne sorte de la pièce, elle à donc vécu la guerre sur Terre, l'un des mondes à avoir le plus souffert durant ce carnage. Le krogan soupira et ferma son œil gauche.
- ...La guerre à fait beaucoup trop de ravage, que ce soit sur nos mondes ou bien dans nos esprits...Et certains furent plus toucher que d'autres. Dit-il d'une voix calme tout ouvrant son œil et en glissant son regard sur la jeune humaine. Et ceux-là tentent à présent de s'accrocher à quelque chose pour se donner une raison de vivre ou de renaître après cela... dit-il tout en touchant de doigt un médaillon ayant la forme d'une hache dans un cercle de fer, se rappelant un désagréable souvenir. Et si mon « anecdote » vous à semblez offensant, je vous prie de m'excusez...  

Il déposa l'insigne sur la table et le fit glisser jusqu'à la jeune humaine, le korgan se leva lentement et s'approcha de l'humaine tout en la fixant de son œil gauche.
- Et reprenez votre insigne, je n'ai pas l'attention de briser votre carrière. Dit-il d'un air sérieux Mon Clan ne vire pas les gens qui font leur travail... il afficha ensuite un sourire...Et puis j'ai déjà une assez bonne collection d'insigne. Dit-il en ricanant doucement... C'est une blague, hein. Reprit-il juste après.

Le krogan se dirigea ensuite vers la porte, mais une fois devant, il se retourna vers la jeune humaine qui était toujours assise.
- Par contre, il y à bien une chose que vous pourriez faire pour moi... Dit-il en croisant les bras Vous pouvez me conduire au Présidium ? À pieds, je risque d'être en retard pour la réunion... demanda-t-il en affichant un sourire sur ses lèvres.
...


Dernière édition par Urdnot Uoldar le Lun 31 Mar - 8:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ranka Lee
Rang 1
Rang 1
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 27/01/2014
Age : 26

Infos rapides
Âge: 27
Profession: Assistante enquêteur
Classe: Technologique

MessageSujet: Re: Le mauvais endroit au mauvais moment ?   Dim 16 Mar - 1:23

La jeune femme attendait son jugement, extérieurement elle essayait autant que possible de rester neutre et inexpressif possible, sauf qu'il n'y avait pas besoin être très intelligent et observateur pour comprendre qu'on fond d'elle-même elle était entrain de se décomposer, elle sentit sa vie se briser à nouveau, tout comme sur Terre où tout bascula en seulement moins d'une journée, tant de temps elle avait passer à se construire une vie, une vie qui n'avait pas finit d'être bâtit, loin de là... et actuellement elle posait seulement les bases. Le diplomate krogan s'était levé et avait pris la plaque dans ses mains et la scruta du regard dans ses moindre recoin, regardant au passage son nom et prénom sûrement... peut-être prenait-il un malin plaisir à être dans cette position là ? Le fait d'y penser lui fit fermer les yeux pour le coup, ne voulant pas qu'on vois ses yeux qui étaient sans doute devenu brillant.

...La guerre à fait beaucoup trop de ravage, que ce soit sur nos mondes ou bien dans nos esprits...Et certains furent plus toucher que d'autres. Commença-t-il a dire alors qu'elle commença à remonter les yeux vers son interlocuteur qui ne voyait pas où il voulait en venir.

Ceux-là tentent à présent de s'accrocher à quelque chose pour se donner une raison de vivre ou de renaître après cela... Continua-t-il sur sa lancée alors qui semblait toucher une sorte de médaillon qui devait sans doute être très cher à ses yeux. Peut-être qu'il avait appartenu à quelqu'un de proche qui est mort pendant la guerre... un objet ? Non... bien plus qu'un objet ou même un souvenir, c'était cette personne, ça, c'est lui, c'est ce qu'elle pensant, quelque chose qu'elle n'avait pas eu le luxe d'avoir, elle n'avait rien qui la raccrochait à son ancienne vie, elle avait absolument tout perdu, peut-être que c'était mieux ainsi, peut-être que c'était ce qui lui avait permis de "tourner" la page en gros. Et si mon « anecdote » vous à semblez offensant, je vous prie de m'excusez... Finit-il par dire en déposant l'insigne sur la table et la fit glisser jusqu'à elle.

Et reprenez votre insigne, je n'ai pas l'attention de briser votre carrière. Mon Clan ne vire pas les gens qui font leur travail... Et puis j'ai déjà une assez bonne collection d'insigne. Finit-il par un léger rire. C'est une blague, hein. Rajouta-t-il par dessus son rire.

Quand le krogan dépassa l'humaine qui était restée assise, ébahit par la situation, elle avait presque perdue tout espoir de porter à nouveau cette plaque, mais il semblait que ce krogan n'était pas qu'une bête féroce à l'humour noir et qui jouissait de sa supériorité... bien au contraire. En même temps elle ne se basait que sur des pré-jugés, des bruits de couloir, le seul krogan qu'elle connaissait c'était celui qui était dans son équipe... mais c'était sans doute comme les humains, il y avait des pourritures, et des personnes compréhensives, ou qui avait juste un coeur tout simplement. Une larme coula même le long de sa joue tellement cette situation était inespérée.

Par contre, il y à bien une chose que vous pourriez faire pour moi...

La jeune fille s'était retournée instinctivement en faisant un "Oui ?" presque timide. Elle remarqua alors qu'elle avait encore cette larme le long de sa joue elle se retourna vite fait et repris sa plaque, essuyant de la manière la plus discrète possible son visage, enfin, c'est ce qu'elle voulait, elle voulait être discrète mais au fond elle savait très qu'il avait tout vu. Elle était passée de la fille dur, impassible, comme si même une montagne n'aurait jamais pu la faire bouger à une femme qui venait d'avoir le coeur brisé, alors qu'en fait c'était une larme de joie qu'elle avait lâchée.

Vous pouvez me conduire au Présidium ? À pieds, je risque d'être en retard pour la réunion...

Elle se releva promptement pour lui faire fasse, pour ne pas paraître comme quelqu'un qui se lamentait sur elle-même et qui n'essayait pas d'avancer.

- Je... oui, bien sûr. Je ferais mon possible pour vous y emmener à l'heure.

Elle sortit, passant donc devant le krogan, lâchant un sourire sans daigner à lui accorder un regard, une sourire sincère montrant qu'elle était heureuse pour pas grand chose au final pour un humain lambda... non pas que c'était de la provocation mais plutôt qu'elle n'osait pas le regarder, elle l'avait arrêtée, emmené dans cette salle d'interrogatoire et l'avait accusé d'être un dealer ou plus même, ou plutôt émis l'hypothèse, ce qui était déjà trop en connaissant la véritable identité du krogan désormais.

- Veuillez me suivre s'il vous plaît, nous prendrons une navette de fonction banalisée.

Elle le conduit donc jusqu'à l’ascenseur, ils attendaient tranquillement que la cabine monte pour qu'elle puisse les amener à destination. C'était assez long en soit car il y avait beaucoup d'étages, voir même trop à son goût, quand bien même ça faisait deux ans, elle n'avait toujours pas l'habitude de la grandeur de ces bâtiments, pire que des buildings des Etats-Unis d'Amérique pour certains. Une fois l'ascenseur arrivé, ils rentrèrent tout deux dedans et appuya donc sur le bouton approprié. Elle détourna un instant le regard vers le krogan, en y regardant de plus près, il était encore plus impressionnant que Karex, il n'en ferait qu'une bouchée si ça se trouvait... elle était bien heureuse qu'il ne soit pas dans le camps des hors-la-loi... Elle regarda de nouveau devant elle, repensant au médaillon... elle était curieuse, curieuse de savoir s'il avait fait la guerre tout comme elle.

- Sauf votre respect... et sans vouloir être trop indiscrète. Que représente ce médaillon pour vous ? Demanda-t-elle d'une voix dont elle ne connaissait pas elle-même le ton. Presque doux à l'oreille, comme si elle était quelqu'un d'autre, son ton froid et glacial a été remplacé pour une source chaude. C'était une question qui se voulait sincère, elle voulait vraiment savoir ce qu'il avait vécu, non pas parce-qu'il était un grand diplomate, mais parce-qu'il avait peut-être fait la guerre tout comme elle... jamais elle n'avait eu l'occasion d'en parler à quelqu'un d'autre qui l'avait vécu, et pourtant il y a eu énormément de ravage, mais la plupart qui l'avait vécu était mort ou bien loin d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urdnot Uoldar
Rang 4
Rang 4
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 24/12/2013
Age : 22

Infos rapides
Âge: 442
Profession: Soldat d'élite
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Le mauvais endroit au mauvais moment ?   Lun 17 Mar - 12:57

...

- Je... oui, bien sûr. Je ferais mon possible pour vous y emmener à l'heure.  Dit-elle d'une petite voix assez douce tout en se redressant promptement.

Elle passa devant Uoldar et sortit de la pièce, il remarqua qu'elle affichait un sourire et cela fit plaisir au krogan de voir enfin un visage souriant au lieu du visage neutre et froid de tout à l'heure. Une fois hors de la pièce, l'humaine indiqua le chemin à prendre de sa main droite, Uoldar acquiesça et emboîtât le pas de l'humaine le long du couloir jusqu'à l'ascenseur au fonds. Cela permis à Uoldar de regarder les quelques bureaux de l'étage et saluer les gens qu'il croisait d'un signe d'un hochement de la tête, une fois à l'ascenseur, l'humaine appuya sur le bouton pour l’appeler. L'ascenseur entama donc son ascension pour rejoindre le duo, mais à son rythme évidemment, laissant le krogan et l'humaine patienter plusieurs instants dans le silence.
- Il y à des choses qui ne changent pas... pensa t-il en soupirant intérieurement Les ascenseurs sont toujours aussi rapide qu'un Elcor...

Mais l'ascenseur arriva, ce qui fit sortir Uoldar de ses pensées et entra après l'humaine, cette dernière appuya sur le bouton de l'étage voulu une fois que le mastodonte soit entré à son tour. Alors  que l'ascenseur alla vers l'étage des Navettes, le krogan regard devant lui, mais il remarqua qu'à un moment, la jeune humaine l'inspecta du regard et après un petit moment, il regarda de nouveau face  à elle. Uoldar la fixa un instant à son tour, se demandant ce qu'elle avait bien pu vivre lors de la guerre, car après avoir toucher certains points sensibles, l'humaine semblait s'écrouler morceaux par morceaux. Il regarda de nouveau devant lui et le silence ambiant continua encore quelques instants, mais une petite voix douce et chaude vint brisé ce silence.
- Sauf votre respect... et sans vouloir être trop indiscrète. Que représente ce médaillon pour vous ?

Uoldar resta silencieux quelques instants, puis il attrapa son médaillon de sa main droite et le fixa longuement sans rien dire, il le caressa de son index tout en fermant son œil valide, il soupira avant d'ouvrir son œil et glissa son regard sur l'humaine.
- Ce médaillon représente des promesses et des souvenirs... dit-il d'une voix triste Des promesses que j'ai fait à deux personnes...

Il continua de fixer le médaillon, mais il arrivèrent à l'étage des Navettes, Uoldar laissa passé l'humaine et sortit à son tour, ils marchèrent de le silence jusqu'à la navette que l'humaine ouvrit et invita Uoldar à y entrer, ce qu'il fit et une fois assis à l'intérieur, il continua de fixer son médaillon. La navette décolla après quelques instants, l'humain au volant et le silence était revenu, mais Uoldar soupira de nouveau.
La première était mon fils...Mort bien avant la guerre, mais il désirait par dessus tout voir un jour notre peuple renaître de ses cendres... Il ferma son oeil ...Mais il est mort à ses 100 ans, tué par deux lâches... Il serra un peu le médaillon en grognant Mais justice en faite à présent...

Il relâcha la pression qu'il appliquait sur le médaillon tout en soupirant, il sentit son œil s'humidifier et fixa l'extérieur pour le cacher à l'humaine.
La deuxième fut mon frère...Enfin, mon frère de « portée » ... Il avait les mêmes rêves et objectifs de mon fils, mais il tomba pendant la guerre sur Tuchanka, tandis que l'assaut sur Terre fut donné... Il caressa son cache oeil de sa main gauche Tué par une Furie...Elle m’a laisser une cicatrice en plus... dit-il de sa voix triste et en soupirant. J'ai combattu pendant la guerre sur divers mondes pour espérer, qu'un jour, leurs rêves de renaissance se réalisent, mais je m'interdisais de tomber, car je devais continuer pour eux... il soupira de nouveau Mais des fois... Les souvenirs de la guerre, les cicatrices qu'elle à laisser, et être seul à tenter de réaliser des rêves, cela n'est jamais simple... Mais je continue de vivre, pour moi et pour eux, car ils auraient tout fait pour que notre peuple renaisse et devienne un peuple fier et honorable. Alors j'accomplis ce que auraient sûrement fait pour les nôtres...C'est ça qui donne un sens à ma vie...

Il fixa de nouveau l'humaine et relâcha son médaillon, se demandant ce qu'elle avait vécu sur Terre.
- Et vous ? Demanda t-il d'une voix plus douce et moins triste Si vous ne voulez pas répondre, je comprendrais...Avez-vous quelque chose ou quelqu'un pour qui vous continuez de vivre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ranka Lee
Rang 1
Rang 1
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 27/01/2014
Age : 26

Infos rapides
Âge: 27
Profession: Assistante enquêteur
Classe: Technologique

MessageSujet: Re: Le mauvais endroit au mauvais moment ?   Mer 19 Mar - 22:20

Ranka attendait la réaction du diplomate krogan, elle attendait dans ce qui pourrait être un silence de mort. Elle se sentait presque stressée par ce silence, comme si elle avait fait une faute grave, mais en soit elle n'avait que poser une question, quand bien même ce sujet s'avérait sans doute être une corde assez sensible. La jeune femme du SSC le fixa de nouveau, puis il le vit se saisir à nouveau de ce médaillon qu'il chérissait tant à priori...

- Ce médaillon représente des promesses et des souvenirs... Des promesses que j'ai fait à deux personnes...

Elle se demandait bien quelles genre de promesses et de souvenirs détenaient ce médaillon. Quoiqu'il en soit, pour elle, c'était forcément des souvenirs bien douloureux, à la tête que tirait son interlocuteur... puis l’ascenseur arriva à destination, d'un geste de la main, le diplomate laissa passer la jeune femme. De la galanterie ? Sans doute, un peu étonnant mais pas déplaisant. Elle pris donc les clés qui étaient dans sa poche, ouvra la navette et monta donc à l'intérieur. Direction, le présidium, et au pas de course, enfin... façon de parler.
Le silence était d'or au sein de la navette, il faut dire, que ce n'était sans doute pas une chose facile de parler de souvenirs douloureux, tout comme elle, elle avait toujours du mal à en parler, c'était quelque chose d'assez... délicat dira-t-on.

- La première était mon fils...Mort bien avant la guerre, mais il désirait par dessus tout voir un jour notre peuple renaître de ses cendres... Mais il est mort à ses 100 ans, tué par deux lâches... Mais justice en faite à présent...

Soudainement, une boule dans la gorge lui pris, ça avait du mal à passer... lui aussi avait perdu sa progéniture alors... mais ce n'était pas pareil, et les circonstances n'étaient pas du tout les même non plus, mais qu'importe l'âge ou les circonstances, voir même les deux, voir ou savoir son enfant mort est une chose difficile à accepter.

- La deuxième fut mon frère...Enfin, mon frère de « portée » ... Il avait les mêmes rêves et objectifs de mon fils, mais il tomba pendant la guerre sur Tuchanka, tandis que l'assaut sur Terre fut donné... Tué par une Furie...Elle m’a laisser une cicatrice en plus... J'ai combattu pendant la guerre sur divers mondes pour espérer, qu'un jour, leurs rêves de renaissance se réalisent, mais je m'interdisais de tomber, car je devais continuer pour eux... Mais des fois... Les souvenirs de la guerre, les cicatrices qu'elle à laisser, et être seul à tenter de réaliser des rêves, cela n'est jamais simple... Mais je continue de vivre, pour moi et pour eux, car ils auraient tout fait pour que notre peuple renaisse et devienne un peuple fier et honorable. Alors j'accomplis ce que auraient sûrement fait pour les nôtres...C'est ça qui donne un sens à ma vie...

Elle écouta ce récit d'une oreille attentive, il avait donc bel et bien vécu la guerre, et qui plus est, il avait affronté une de ces redoutables créatures qu'elle avait cherché à tout prix à éviter pendant la guerre, elle et d'autres de ses compagnons de guerre, dont la plupart sont tombés au combat... hélas... et pour le peu qui avait survécu, elle n'avait pas de nouvelle, d'un autre côté c'était son propre choix, elle avait décidé de complètement rayer cette histoire de sa vie.

- Et vous ?

Elle adressa un simple regard au départ lorsqu'il prononça ces deux petits mots, comme si il lui demandait de se souvenirs des choses les plus horribles de sa vie...

- Si vous ne voulez pas répondre, je comprendrais...Avez-vous quelque chose ou quelqu'un pour qui vous continuez de vivre ?

Ne pas vouloir répondre... c'est ce qu'elle se disait en détournant le regard et en regardant droit devant elle pour éviter d'avoir un accident. Seulement d'un autre côté il s'était bien "confessé" d'une certaine manière. Elle se pinça les lèvres un instant, réfléchissant à ce qu'elle pouvait bien dire... ce jours là, c'est toute sa vie qui avait basculée, et pas juste le fait d'avoir perdue des êtres chers et précieux... c'était... indescriptible... ce sentiment que plus rien ne sera comme avant et ce, quoiqu'il arrive, une cicatrice qui ne refermera jamais.

- Non... Commença-t-elle aussi calmement qu'elle le pouvait. La seule chose qui me raccroche à ce semblant de vie est ça. Fit-elle en montrant sa carte du SSC et en lâchant un petit rire étouffé et nerveux surtout. Elle le rangea ensuite à sa place et décida de continuer tant bien que mal à répondre à la question. Tout ce que j'ai construit a été détruit, tout ceux que j'ai aimé m'ont été arrachés de force... mon futur même a été brisé... Fit-elle en posant une main sur son ventre et ayant les yeux qui brillaient de nouveau... oui... celle de sa très jeune progéniture qui n'aura jamais vu le jour... peut-être était-ce mieux ainsi, ainsi cet enfant n'aura jamais connu les horreurs qu'elle avait vécu. C'était un fardeau qu'elle devait porter, seule. Elle n'était pas prête de refonder une autre vie, pas tout de suite en tout cas, tout ce qui la maintenez en vie c'était ce travail que beaucoup considérait comme banal...

- Pardonnez-moi... Mais c'est le genre de choses dont j'ai encore beaucoup de mal à en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urdnot Uoldar
Rang 4
Rang 4
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 24/12/2013
Age : 22

Infos rapides
Âge: 442
Profession: Soldat d'élite
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Le mauvais endroit au mauvais moment ?   Lun 31 Mar - 16:03

...
- Non... Commença-t-elle d'une voix calme mais troublée La seule chose qui me raccroche à ce semblant de vie est ça. Fit-elle en montrant sa carte du SSC et en lâchant un petit rire nerveux étouffé Tout ce que j'ai construit a été détruit, tout ceux que j'ai aimé m'ont été arrachés de force... mon futur même a été brisé... Elle déposa sa main sur son ventre et ses yeux brillaient de nouveau  Pardonnez-moi... Mais c'est le genre de choses dont j'ai encore beaucoup de mal à en parler. dit-elle d'une voix troublée par la tristesse

 Uoldar sentit une boule de faire dans sa gorge, il fixait l'humaine de son œil valide en affichant un visage désolé. Elle aussi, elle avait perdu un enfant, le krogan avait vécu la même chose, mais pour lui, la jeune humaine qui se trouvait à ses côtés, cela dû être plus horrible encore. Par réflexe, il dépose délicatement sa main gauche sur l'épaule droite de l'humaine, pour lui montrer sa compréhension d'une simple geste.
- Ne vous excusez pas... dit-il d'une voix calme et triste Je comprends parfaitement... il afficha un bref sourire

Il retira ensuite sa main de l'épaule de la jeune humaine et glissa son regard jusqu'à la vitre se trouvant à sa droite, il observa le décor pendant plusieurs instants dans un long silence. Apparemment, ressassé le passé avait fait plus d'effets à l'humaine qu'à Uoldar, ce dernier s'en voulait un peu, car l'humaine semblait brisée, perdue,... Ce n'est qu'après plusieurs minutes d'un long silence qu'ils arrivèrent à destination, la pilote posa la navette et le silence resta encore quelques instants. Uoldar glissa son regard vers la jeune humaine qui tentait de ne pas pleurer, ses yeux humides montrant que les souvenirs du passé la tourmentait, après quelques instants, ils descendirent de la navette et ils se retrouvèrent face au bâtiment où Uoldar avait rendez-vous. Ce dernier fixa l'humaine de son œil valide, il activa son omnitech et pianota dessus, quelques instants après, l'omnitech de l'humaine émit un son.
- Merci beaucoup Agent Ranka. Il désactiva son OmniTech et s'inclina devant la jeune humaine. Nous vous inquiétez plus pour l'arrestation, je contacterais vos supérieurs et ce petit incident sera vite oublier. Il se redressa et fixa l'humaine de son œil valide Et je viens de vous donner mon Extranet, si vous avez besoin de parler ou bien de quoi que ce soit d'autres...N'hésitez pas. Dit-il en affichant un sourire et en plaçant de nouveau sa main sur l'épaule de l'humaine. Merci encore pour m'avoir déposer et à bientôt peut-être.

Il enleva délicatement sa main de l'épaule de Ranka et s'éloigna lentement en direction de l'entré du bâtiment, il s'arrêta et se retourna pour voir la navette décoller, il fit signe à la jeune humaine qui, quelques instants après, guida la navette au loin. Peut-être qu'elle ne l'avait pas vu, mais c'est l'attention qui compte...Il se retourna et entra dans le bâtiment, une fois à l'intérieur, il alla se présenter à l'accueil et plusieurs instants après, il se dirigea vers la salle de la réunion. Une fois face à la porte, il attrapa son médaillon et le caressa de son index, il soupira et ferma son œil en repensant à ses promesses. Après quelques instants de silence, il s'avança et la porte s'ouvrit, permettant à Uoldar de voir les diplomates présent...Et qui semblait l'attendre.
- Excusez moi pour ce retard... dit-il en se grattant l'arrière du crâne et en souriant J'ai eu quelques problèmes avec les " douanes ". dit-il en montrant son équipement.

Il s'avança et alla s’assoir à sa place et la réunion allait enfin pouvoir commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ranka Lee
Rang 1
Rang 1
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 27/01/2014
Age : 26

Infos rapides
Âge: 27
Profession: Assistante enquêteur
Classe: Technologique

MessageSujet: Re: Le mauvais endroit au mauvais moment ?   Jeu 17 Avr - 15:12

-Ne vous excusez pas... Fit-il alors qu'elle sentait une main venir se poser sur son épaule. Je comprends parfaitement...

C'est alors qu'il retira sa main et qu'un long silence s'installa, et ce jusqu'à la fin du trajet. Pendant qu'elle conduisait, Ranka regardait en même autour d'elle, en faisait bien attention au chemin qu'elle empruntait avec son véhicule, histoire de ne pas percuter un mur, ce serait pas mal déjà... Décidément, parler du passé ne la réussissait toujours pas, elle pensait avoir tourné la page définitivement, mais en réalité elle n'était qu'entrain de l'effacer et ré-écrire par dessus, se sonnant l'illusion de l'avoir tournée.

- Merci beaucoup Agent Ranka. Nous vous inquiétez plus pour l'arrestation, je contacterais vos supérieurs et ce petit incident sera vite oublier. Et je viens de vous donner mon Extranet, si vous avez besoin de parler ou bien de quoi que ce soit d'autres...N'hésitez pas. Merci encore pour m'avoir déposer et à bientôt peut-être.

- Ce n'est rien. C'est même normal. Fit-elle rapidement alors qu'elle regarda son omnitech après que le diplomate krogan fut partit. Elle n'avait pas vraiment eu le temps de lui dire au revoir, mais avec son adresse extranet, elle aura largement le temps de le remercier en bon et due forme... c'est alors qu'elle ferma la porte et s'éloigna donc du présidium, elle vit Urdnot Uoldar faire un signe de la main en s'éloignant, elle aussi fit de même, mais elle devait sans doute être trop loin pour qu'il la voit. L'un comme l'autre, ils avaient disparu de leurs champs de vision. Fermant ainsi la page de cette petite aventure... une aventure qui aurait pu lui coûter sa place, mais ce n'est pas arrivé, et c'est tant mieux pensa-t-elle quand même, au fond elle était heureuse de toujours avoir son travail, et surtout savoir qu'elle allait retrouver ses collègues. Plus que des collègues, une famille même, sa nouvelle famille même s'il n'y aucun lien de sang. Elle devra penser à lui écrire, ne serait-ce que pour le remercier. Il avait également vécu tellement de chose, elle-même n'y aurait peut-être pas survécu si ça se trouvait, mais ça, elle ne le saura probablement jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mauvais endroit au mauvais moment ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mauvais endroit au mauvais moment ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]
» Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]
» (flashback) Au mauvais endroit...au bon moment [Pv Lyra]
» Au mauvais endroit au mauvais moment (May)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Système Veuve (Citadelle - Relais Cosmodésique)-
Sauter vers: