Pour le " bien " de nos deux nations...

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Pour le " bien " de nos deux nations...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Urdnot Uoldar
Rang 4
Rang 4
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 24/12/2013
Age : 22

Infos rapides
Âge: 442
Profession: Soldat d'élite
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Pour le " bien " de nos deux nations...   Jeu 13 Mar - 13:23

Citation :
• Date du RP: 6 Février 3 ARW
• Lieu du RP: Astéria.
• Type de RP: Pv Isïana N'iim
• Nombres de personnes requises: –

#AE0505 : Urdnot Uoldar
#FF9933 : Réceptionniste
#6600FF : Asari

 
  Uoldar examinait son Datapad depuis sa navette qui se déplaçait dans le système Hékate en direction d'Astéria, une colonie Asari assez connue et proche d'une nouvelle colonie des krogans sur Virmire. Le Krogan soupira en fermant son Datapad pour admirer le vide spatial le temps d'arriver à destination, tout en espérant que les discussions se passeront bien et surtout, qu'il ne tombera pas sur une jeune asari prétentieuse qui se croit au-dessus de tout.  Il soupira encore plus rien qu'à cette idée, mais se persuada que cela n'arrivera pas...Enfin, il l'espère. Il devait s'y rendre par améliorer les relations entre Asaris et Krogans, et de tenter d’établir des routes commerciales entre Astéria et Virmire, car la nouvelle colonie krogan en aura besoin pour se développer. Uoldar ferma lentement son œil valide et s'endormit petit à petit, avec pour seule berceuse le ronronnement des réacteurs de la navette.  

Ce n'est que quelques heures plus tard qu'il se fit réveiller par la voix sortant de l'interphone de la navette.
- Astéria en vue. Atterrissage prévu dans vingt minutes. Émit l'interphone avec de se couper.

Uoldar se massa la nuque et bailla, puis il commença à ranger ses quelques affaires dans son sac de voyage, il ne possédait aucune arme, si ce n'est sa lame qui était dans son fourreau. Après avoir tout ranger, il glissa son regard vers l'extérieur pour admirer Astéria qui était visible au loin et se plaça au fonds de son siège en attendant la fin du voyage. Ce n'est que vingt minute plus tard que la navette se posa au Spatioport de la colonie et que Uoldar put poser le pied sur le quai, ce qui lui permis de prendre une grande inspiration et d'observer l'architecture de l'endroit qu'il trouva à son goût. Il glissa son regard sur la droite et vit une asari s'approcher de lui, accompagnée de deux gardes, après quelques instants, le krogan s'avança à leur rencontre.
- Bienvenue sur Astéria, Monsieur Uoldar. Annonça l'asari en s'inclinant face à Uoldar J'espère que votre voyage c'est bien passé.
- Merci pour cet accueil, Mademoiselle. Dit-il en s'inclinant à son tour. Tout c'est bien passé et j'espère que le reste ira de même.

 L'asari hocha la tête positivement, puis fit signe au krogan de la suivre, ce qu'il fit sans attendre, et ce n'est qu'après quelques instants de marche qu'Uoldar relança la discussion.
- Faites-vous partie des diplomates qui seront présent à la réunion ? Demanda t-il en fixant l'asari de son œil valide
- Je n'en fais pas partie dit-elle en fixant le chemin en face d'elle Mon travail est de vous conduire jusqu'à l'Ambassade où aura lieu votre réunion. Expliqua t-elle d'une voix douce
- Je vois. Termina t-il en glissant son regard droit devant lui

Après plusieurs minutes de marche, ils sortirent du spatioport et offrit à Uoldar une magnifique vue sur une partie de la ville, il remarqua que même pour un milieu d'après-midi, la vie et le trafic de cette colonie était déjà phénoménale. Il continua de suivre le groupe d'asari jusqu'à une navette qui se trouvait non loin de là, une fois à l'intérieur, cette dernière décolla et vola à travers le trafic et les immeubles de la colonie. Ce petit moment permit à Uoldar de poser quelques questions à l'Asari...
- Savez-vous si tout les diplomates seront déjà sur place ? Demanda t-il en glissant son regard sur sa droite
- Je ne pense pas, mais ils ne devraient pas tarder. Dit-elle d'une voix calme Vous pouvez vous dire qu'ils arriveront dans la demi-heure qui suivra votre arrivé à l'Ambassade.
- D'accord. Dit-il en souriant Et vous avez quelques endroits que vous me conseillerez de visiter ?
- Mhhh...vous n'êtes jamais venu ici ? Demanda t-elle un glissant son regard vers Uoldar.
- Non, même avec mon âge, je n'ai jamais eu l'idée de venir ici. Dit-il en fixant l'extérieur Et ce décor me montre que j'ai eu tort.
- Hé bien je vous conseille de marcher dans les rues pour voir les merveilles de cette ville par vous même, car chaque rue cache sa petite merveille. Dit-elle en souriant encore plus.

C'est après quelques instants que la navette arriva à sa destination et qu'elle se posa devant l'Ambassade, puis la porte de la navette s'ouvrit pour permettre à Uoldar de descendre.
- Merci beaucoup pour cet accueil et pour le voyage. Dit-il en fixant l'asari et en s'inclinant
- Merci, je n'ai fais que mon travail Monsieur. Dit-elle en hochant la tête positivement Passé un bon séjour sur Astéria !

Le krogan lui répondit par un sourire et un signe de la main, ensuite, la porte se ferma et la navette décolla ensuite, disparaissant dans le trafic de la colonie et laissant Uoldar seul. Il prit quelques instants pour profiter de la vue qui s'offrait à lui. Il faisait aller son regard d'immeubles en immeubles, puis observa la rue dans laquelle il se trouvait, une magnifique fontaine décorait le milieu de la rue accompagné de plusieurs plantes et arbres exotiques. Il s'en approcha pour mieux l'admirer et y reste plusieurs minutes, puis il se décida de se mettre en route vers l'Ambassade qui se trouvait non loin de là. Lors de sa marche, il fut heureux de voir plusieurs krogans discuter avec d'autres races, dont beaucoup d'asaris évidemment, de quelques turiens et de quelques humains, cela montrait que les krogans arrivaient à s'intégrer aux autres races et cela réchauffa un peu le cœur d'Uoldar. Une fois à l'Ambassade, il se dirigea directement à l'accueil et un réceptionniste krogan le salua, cela fit rire intérieurement Uoldar car voir un krogan à la paperasse...Cela n'était pas courant.
- Bonjour monsieur, que puis-je pour vous ? demanda le réceptionniste avec enthousiasme
- Bonjour. dit-il en souriant Je suis Urndot Uoldar, envoyé de Tuchanka pour la réunion diplomatique que doit se dérouler plus tard dans la journée. expliqua t-il en s'appuyant contre le comptoir.
- Mhhhh....Uoldar. marmonna le réceptionniste en pianotant son holo-clavier ...Ah oui. Votre venu nous à été annoncer ce matin, j'espère que votre voyage c'est bien passé ?
- À merveille ! Et le voyage en valait la peine. dit-il en souriant et en observant l'endroit
- C'est parfait. le réceptionniste montra un couloir du de la main Une salle vous à été réservez pour votre réunion, c'est la dernière à droite. Plusieurs diplomates y sont déjà et attendent les derniers.
- Je vois, merci beaucoup pour votre accueil et passé une bonne journée. dit-il en entamant sa marche vers la salle indiqué.

Il entendit le réceptionniste le saluer au loin et continua sa marche, mais quelque chose lui semblait étrange... Ah oui, son langage. Cela faisait plusieurs mois qu'il parlait très correctement, la politique et la diplomatie l'oblige, mais cela le perturbait certaines fois car il ne se reconnaissait plus et se fit penser pour tout ces politicards qu'il détestait autrefois. Mais il se fit à l'idée que les choses ont changer, en mieux, et qu'il fallait suivre le mouvement... Il sortit de ses pensées quand il arriva face à la porte qu'il ouvrit pour entrer de la pièce, une fois à l'intérieur, il y vit quelques krogans et asaris discuter entre eux, le temps d'attendre les retardataires. Quand il ferma la porte, quelques personnes tournèrent le regard pour la saluer avec un sourire et un hochement de tête positif qu'il leur rendit de la même façon. Il s'approcha d'un groupe dont il avait cru reconnaitre l'un des membres d'un pas tranquille et d'un sourire aux lèvres.
- Bien, maintenant, il n'y à plus qu'à attendre les derniers. pensa t-il alors qu'il arriva près du groupe de personnes.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto
Fan N°1 de Blasto
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25

Infos rapides
Âge: 444
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique

MessageSujet: Re: Pour le " bien " de nos deux nations...   Lun 17 Mar - 0:07



« Légende des couleurs »

• #00FF66 : Isïana N’iim
• #FF9900 : Ishra S’Lani
• #99CC00: Capitaine Tala Nalzasis
• #AE0505 : Urdnot Uoldar
• #FF9933 : Réceptionniste
• #6600FF : Asari

« Tenue d’Isi »:
 
« Tenue d’Ishra »:
 


Astéria. Déesse, dire que c'est en me rendant ici que j'avais rencontré Lala et que tout avait commencé! Après trois ans, la colonie humaine et asari n’étaient pas totalement reconstruite. En témoignait un ou deux Moissonneurs visibles dans le paysage, hors de la capitale, que j’avais aperçu en arrivant plusieurs heures plus tôt et qui devaient sans doute travailler sur autre chose. Un frisson parcourut mon dos. Il me faudrait encore un bon moment avant que cette sensation d’effroi passager ne se disperse…

« … et donc j’ai dû réprimander Viazi. Il est hors de question qu’elle s’amuse à garder un cocktail à base d’Elasa et de Tuat dans l’armurerie. Et encore moins en faire boire à O’Iizu et Erana en l’intervertissant avec leur boisson énergisante pour, je cite : "Voir si elles voulaient vraiment sortir ensemble ou pas". Vous n’êtes pas d’accord Madame N’iim ?
- Hein ? Oh euh oui bien sûr vous avez fait bien fait, répondis-je en sortant de ma rêverie, délaissant la rue en contrebas que je regardais d’un œil distrait depuis la terrasse surélevée du restaurant où se trouvait à mes côtés Ishra, ma fidèle assistante, et Tala la capitaine de la Neliane qui se trouvait face à nous.
- J’espère que vous n’y êtes pas allée trop fort, Capitaine. Liera est une bonne fille. Espiègle, j’en conviens.
- Espiègle, vous aviez bien résumé S’Lani. Et je n’ai rien contre tant que cela ne fout pas le bazar dans mon vaisseau. Ce n’est rien, évidemment, mais si je commence à tolérer ce genre d’acte, c’est laissé une brèche grande ouverte dans mon autorité. Je préfère passer pour une tyrannique mais avec un vaisseau qui fonctionne que l’inverse.
- C’est tout à votre honneur, Capitaine, dis-je en souriant, connaissant la gentillesse et la bienveillance de Tala pour les rares discussions qu’on avait pu avoir au cours des derniers mois dès lors que l’on sortait complètement de son cadre professionnel ; contexte rare ce qui faisait qu’au final, on s’était plus pris le chou qu’autre chose.
- J’ai vu que vous avez repoussé la demande de Liera pour changer l’arsenal de la Neliane, fit remarquer Ishra tandis qu’elle consultait un petit datapad disposé à côté de son assiette où se trouvait une tarte Shal'Hir chaude accommodée aux fruits poussant sur Astéria.
- Euh. Oui, en effet. En rapport avec la réprimande plus le fait que ce n’est pas une requête urgente et que cela pourra attendre notre retour au sein de l’espace asari. Inutile de ponctionner dans le matériel de la milice locale juste pour faire plaisir à Viazi. »

Ishra se contenta d’hocher la tête, visiblement satisfaite de la réponse de Tala. Celle-ci porta son regard vers moi en fronçant les sourcils, comme si elle cherchait une explication, ce qui me fit sourire. En effet, j’étais la première à avoir été surprise par la métamorphose qui s’était opérée en Ishra après notre passage dans la demeure de Lala et des filles. C’était comme si une porte s’était ouverte et que sa timidité exacerbée et son repli sur elle-même s’était envolée du corps de ma fidèle compagne. Car je pouvais plus ou moins l’appeler comme ça vu qu’elle avait intégré notre grande famille. Bon cela étant, elle n’allait pas non plus aller jusqu’à faire un strip-tease intégral devant l’équipage de la Neliane, il ne fallait pas non plus s’enflammer. Mais Ishra était tellement dans un extrême que la voir devenir « normale » pouvait être perturbant.

Celle-ci commença à attaquer son dessert. Je fis de même, une mousse très sucrée inspirée des cuisines à la fois asari et humaines. Ce n’était pas mauvais. Quant à Tala, elle se contentait d’un thé de Thessia. J’avais remarqué qu’elle en buvait beaucoup. Je ne pouvais pas lui donner tort, j’en étais une bonne consommatrice également. Mais pas matin, midi et soir non plus … ça frôlait la drogue à ce niveau-là.

« Et vous y croyez réellement vous à cette négociation ? finit par demander Tala, remettant le sujet sur le tapis.
- Difficile à dire, répondis-je avant de réfléchir plus en avant sur la question. Tout dépend, à court terme, nous n’avons aucun intérêt à faire quoique ce soit avec les Krogans de Virmire. Ils ne sont même pas quinze mille d’après les chiffres que m’a fournie la Tétrarchie, on est plus de dix millions. A long terme, quand la colonie grandira, oui, là ça serait intéressant. Donc juste pour cette simple négociation, non.
- Juste ? répéta Ishra qui leva son nez de son dessert.
- Je ne devrai pas vraiment vous le dire mais bon je vous fait confiance, commençai-je en baissant un peu la voix pour éviter que les autres clients du restaurant puissent facilement entendre notre discussion, entre deux cuillères de la sucrerie que je mangeais tranquillement. Aethyta m’a demandé de passer outre les directives données par Saniss qui voulaient qu’on se cantonne simplement à Astéria et Virmire. Tout comme moi, elle voit plus large que ça. Avec la quasi-acquisition de Caleston et notre monde Novéria qu’est Chalkos, je pense que je ne vous apprends rien, si on rajoute Virmire, on forme un tampon entre l’Alliance et la Fédération de Rannoch.
- Je ne vois pas le rapport, fit remarquer Tala qui fronçait les sourcils d’incompréhension.
- Vous allez comprendre. C’est une affaire de pure géopolitique à vrai dire. Même si les humains ont prouvé depuis longtemps qu’on pouvait leur faire confiance, ce n’est pas non plus une raison pour les laisser prendre plus d’importance qu’il ne devrait. Et j’ai alarmé depuis longtemps que le rapprochement entre l’Alliance et la Fédération pouvait s’avérer inquiétant pour l’équilibre des races concilliennes. Si on les laisse faire, on met ensemble près de la moitié de l’espace concillienne. Les paranoïaques du complot vont venir qu’ils préparent à faire cession ou un coup d’Etat pour prendre les rênes mais ce sont les mêmes qui vont venir nous dire que Cerberus a survécut et compte éradiquer tous les non-humains avant la fin de l’année… Bref. L’idée serait de montrer aux humains d’une part qu’ils ne pourront pas aller plus loin dans l’agrandissement de leur territoire.
- L’Alliance n’a pas demandé à agrandir son territoire, rétorqua Ishra. Alors qu’à l’inverse, nous si.
- Nous n’avons pas les mêmes problèmes. L’Alliance a déjà du mal à soutenir ses colonies excentrées. Je ne sais pas si vous avez vu certains reportages sur des colonies comme Horizon ou Chasca mais c’est tendu là-bas.
- Il n’y a aucune raison qui le fasse, rétorqua Tala, ne voyant toujours pas où je voulais en venir.
- Pour l’instant ! C’est tout là la nuance. Qui dis qu’une fois l’Alliance de nouveau sur les rails, ils ne décident pas de retomber dans leurs tords ? L’intérêt est donc de montrer qu’il n’y a pas que les humains et les quariens dans cette partie de l’espace concillien. Aïté en est un exemple. Le rapprochement entre Astéria et Virmire en serait un second.
- Je vois. J’ai un peu de mal à voir ce qu’on y gagnerait réellement, contesta malgré tout Ishra, ce qui me chagrina un peu, me forçant à trouver une autre façon d’exprimer ma pensée.
- Comment dire ... l’intérêt serait en fait de pousser plus loin la simple harmonie concillienne. L’idée serait de ne plus se contenter d’espace asari, humain, turien ou autre. On l’a bien vu avec les Krogans qui colonisent là où ils peuvent. Le but serait de créer des sortes de "régions concilliennes" qui soient localement fortes, peu importe où on se trouve et quelque soit la population raciale. Un peu comme les Terminus en fait. Si dans le cœur de l’espace concillienne, ça va être compliqué à changer, c’est justement ici que l’on pourra faire évoler les choses. La première étape serait donc Virmire et Astéria. Mais après pourquoi ne pas se rapprocher de la Fédération ? Et faire la passerelle avec l’Alliance également ? On peut tout imaginer pleins de choses grandioses. Mais il faut bien commencer quelque part. Et quoi de mieux que cette "banale" négociation ? Et même à court terme, on a tout intérêt à se rapprocher des Krogans. Comme je l’ai dit à Saniss, redit, et j’en passe, les vieilles alliances ne vont pas se briser du jour au lendemain, les Turiens, les Elcors et les Hanari ne vont pas nous faire défauts du jour au lendemain. Bon, les Galariens c’est un peu l’exception qui confirme la règle.
- Un sacré merdier, confirma Tala. Je suis en détail les infos à ce sujet et ce n’est guère rassurant. Les experts pensent de plus en plus pour un conflit ouvert entre les deux.
- Vous pensez qu’ils iraient jusque-là malgré la menace des Moissonneurs ? s’étonna Ishra.
- Le souci, c’est qu’il ne s’agit que d’une menace. Vont-ils vraiment intervenir ? Et si oui ? Comment ? Simplement éliminer toutes les forces militaires de la Ligue et de l’Union ? Eradiquer la race galarienne ? Reconquérir la galaxie ? Personne ne le sait c’est justement ce point qui fait craindre l’Etat-major asari que ça finisse par déraper. Et vu qu’on est les premières qui seraient atteintes par les dégâts collatéraux … ça craint … ça craint cette histoire.
- C’est pas faux, concédai-je avant de reprendre là où je m’en étais arrêtée. Et c’est pour ça que je pense – et Aethyta aussi – que c’est avec les nouvelles races concilliennes qu’il faut faire alliance. Les humains l’ont bien compris en aidant les Butariens et en démultipliant leurs relations avec les Quariens. Et même les Turiens avec les Krogans. Vous avez vu qu’ils ont sorti un fusil à pompe révolutionnaire en commun ?
- Oui, Viazi en voulait d’ailleurs. Là je lui ai répondu sèchement qu’on n’était pas le Normandy et que seul le matériel militaire des Républiques serait fourni. Si elle en voulait un, elle n’avait qu’à aller sur Tuchanka s’en acheter un … avec son solde. Elle a tiré une tête quand j’ai dit ça, précisa-t-elle en souriant, ce qui me fis rire un instant.
- Du coup, entamer des négociations avec les Krogans est un premier pas. J’ai eu quelques discussions sur Rannoch et certains ne seraient pas contre également pour un rapprochement entre les Asari et le peuple quarien. Mais si c’est nous qui allons vers eux. Ils ont été trop longtemps délaissés et on le paye aujourd’hui. Ils sont très renfermés d’un point de vue diplomatique, si ce n’est plus. Vous avez vu beaucoup de Quariens sur la Citadelle vous ces deux dernières années ?
- C’est vrai que je n’en ai pas aperçu beaucoup à part aux alentours de leur ambassade, confirma Ishra.
- Et justement, si on veut quelque chose de la part des Quariens. Il faut aller les voir sur Rannoch. Ou leur station Haratar. Ne pas espérer que ça soit eux qui fassent le premier pas. Mais bon … on n’y est pas encore, soupirai-je, me sentant soudainement lasse.
- D’ailleurs en parlant d’ambassade, ça serait bien de commencer à s’avancer Isi.
- Ah oui, pas bête.
- Allez-y, Madame N’iim, je vais payer, indiqua Tala, ce qui me laissa perplexe.
- Vous êtes sure ?
- Mais oui, ça m’a fait plaisir, Madame N’iim, indiqua la Capitaine d’un geste de la main pour m’indiquer que payer la note n’était rien.
- Si vous insistez. Et vous pouvez m’appeler par mon prénom vous savez. On n’est entre nous
- Bah ? Tu fais la remarque à la fin Isi ? s’étonna Ishra.
- Ben ça me choquait moins une fois de temps en temps mais là ça fait bizarre.
- Allez-y Ma… Isïana, vous allez finir par être en retard à prendre racine ainsi.
- Merci, Tala, répondis-je en souriant, ce qui lui fit prendre quelques couleurs, avant de sortir de table en prenant mon sac à main tandis qu’Ishra récupérait ses propres affaires.
- De rien. Je remonte à la Neliane. Comme on ne sait pas si vos négociations prendront deux heures ou deux semaines, je vais faire un petite visite pour voir si tout est dans l’ordre quand je m’absente.
- Faites donc ! »

Sur ces mots, Ishra et moi on descendit de la terrasse surélevée puis quittait le restaurant. Il restait plus qu’à trouver un taxi pour nous rendre à l’Ambassade Krogane. On n’était certes pas loin mais je me voyais mal faire tout le trajet à pied avec mes talons hauts. Saleté de chaussures ! Pourquoi je ne pouvais pas simplement marcher pieds nus tout le temps ! Rahhh. Bref.

On fit quelques pas pour trouver une aire de taxi non loin. On se dirigea vers un véhicule suffisamment spacieux pour qu’on puisse s’y installer tranquille. Ishra commença à indiquer à la pilote asari notre destination. Ce fut quand Ishra me donna un léger coup de coude dans les hanches que je me rendis compte que mon regard se portait sur la large poitrine de la pilote, dans les proportions étaient devinables sans difficulté sous sa tenue moulante. Elle devait en avoir sans doute des aussi gros que les miens. Et d’ailleurs que la pilote devait se faire la même réflexion vu la direction de son propre regard.

Je me retournai soudainement, comme si je regardai quelque chose qui aurait attiré mon attention. Cela fit immédiatement effet et la pilote se reconcentra sur Ishra. De mon côté, je remontais bien l’avant de ma longue robe verte pour bien dissimulé totalement mes seins et que ça ne soit pas la première chose qui attire le regard. Si déjà une simple pilote se déconcentrait, qu’est-ce que ça allait être avec des diplomates krogans ? Le but c’était qu’ils m’écoutent avec leur cerveau, pas leur entrejambe…

Enfin, on monta finalement à bord du taxi et « le petit incident » sembla réglé. Ishra ne put s’empêcher de me lâcher une petite pique à mon oreille qui me fit lever les yeux au ciel. Qu’est-ce que j’y pouvais si j’étais aussi belle et bien proportionnée ? Je m’étonnais d’ailleurs des fois de ne pas m’être lancée dans une carrière de mannequins. Encore que justement, une trop grande poitrine ça pouvait peut-être ne pas intéresser puisque du coup, les yeux se fixaient sur ça au détriment de l’ensemble vêtement. Enfin, moi je n’en savais rien. C’était une vieille amie turienne qui m’avait dit cela il y a un siècle ou deux…

Comme prévu, le trajet fut court et on arriva rapidement près de l’ambassade. Les portes s’ouvrirent et Ishra et moi descendîmes du véhicule. La première paya en transférant l’argent de son OmniTech et quelques instants plus tard, le taxi redécollait. Nous envoyons un peu de poussière et de sable. Je me retins de lâcher une insulte tandis que je plissais ma robe verte pour qu’elle ait de nouveau l’air présentable.

Je remarquai quelques regards en arrivant dans le petit parc qui entourait l’ambassade. En effet, quelques Krogans nous regardaient moi et Ishra. Il fallait dire que l’on ne passait pas inaperçues avec nos robes unies. Entrant dans l’ambassade même, on tomba sur un Krogan à l’accueil. Cela me surprit un petit peu, ayant pensée tomber sur une Asari. Mais après tout, cela pouvait sembler logique que ça soit un Krogan vu … qu’on était dans une ambassade krogane.

« Bonjour Madame, que puis-je pour vous ? demanda le Krogan d’un ton joyeux
- Bonjour, répondis-je simplement, surprise par tant d’entrain, ce qui me fit sourire. Je suis Isïana N’iim, et voici mon assistante Ishra S’Lani, ajoutai-je en désignant la concernée du regard. Nous sommes attendues pour la réunion diplomatique, terminai-je.
- Je vois. Je vois. Veuillez attendre quelques instants si vous plait… Oui, bien sûr, on nous a prévenus de votre présence à cette réunion il y a quelques jours déjà. Par contre … je ne trouve aucune trace de vous Madame S’Lani, s’excusa le réceptionniste, visiblement embarrassé.
- Voilà qui est fâcheux …
- Tu as encore oublié de préciser à Saniss que je serai aussi présente, c’est ça Isi ? soupira Ishra.
- Ben, faut croire… répondis-je gênée en me grattant les excroissances.
- A vrai dire, le problème c’est que nous avons préparé les lieux uniquement pour le nombre de personnes devant être présentes, indiqua le Krogan. Donc, si cela ne vous gênes pas de rester debout durant l’intégralité de la réunion, votre présence ne posera pas de problème, concluait-il tandis qu’Ishra faisait une grimace.
- On fera avec, soupira celle-ci.
- Encore désolée ma belle, m’excusai-je, embêtée.
- Vous trouverez la salle en prenant la dernière porte à droite, désigna le réceptionniste en nous mimant la direction à prendre de la main. La plupart des diplomates sont déjà présents.
- Merci beaucoup.
- A votre service ! »

Ishra et moi nous dirigeâmes donc vers le lieu indiqué. La première en profita pour me chuchoter qu’elle aurait sa revanche un jour ou l’autre. Et qu’elle pourrait toujours demander aux filles de « forcer un peu plus la dose » la prochaine fois qu’on irait sur Rannoch. Je préférai vite oublier l’image qui me vint en tête. Surtout quand j’ouvris la porte pour voir plusieurs Krogans et Asari se tournaient vers moi.

C’est d’ailleurs là où je me rendis compte que j’étais un peu une intruse dans le milieu car je ne reconnus pas grand monde. Voire personne. Ah si, il y avait la diplomate représentant Nevos que j’avais connue. Même si cela me rappela quelques mauvais souvenirs. Je me dirigeai vers elle pour la saluer, suivie d’Ishra. Tandis qu’elle me présentait les représentantes de Sanvès et Lusia, je portai mon regard sur les autres diplomates présents. La seule personne qui attira mon regard fut un Krogan qui portait un bondage à son œil droit. Celui-ci me regardait de son œil valide, justement.

Je ne suis pourquoi mais un étrange frisson parcourut ma colonne vertébrale à ce moment-là. Cela me perturba, n’ayant moi-même pas comprise cette réaction, et je détournai le regard rapidement vers la diplomate de Nevos qui complimentait en riant l’évolution du caractère d’Ishra, ce qui embarrassait celle-ci. De mon côté, c’était ma réaction vis-à-vis d’un simple regard vers ce Krogan qui me perturbait vivement. Déesse, qu’est-ce qu’il t’arrive ma vieille ?


Dernière édition par Isïana N'iim le Sam 18 Oct - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urdnot Uoldar
Rang 4
Rang 4
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 24/12/2013
Age : 22

Infos rapides
Âge: 442
Profession: Soldat d'élite
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Pour le " bien " de nos deux nations...   Mar 18 Mar - 12:42

...
Citation :

#AE0505 : Uoldar
#663300 : Korhg
#00FFFF : Iméria
#00FF66 : Isïana N'iim
#FF9900 : Ishra S’Lani
#6600FF : Jaliara Palariss
#990099 : Nizla F'Ris


 Uoldar soupira intérieurement, cela faisait dix minutes qu'il était entrer dans la pièce, mais il était déjà las de ce « début de réunion ». Il s'était approché d'un groupe où il cru reconnaître une connaissance et se fut le cas, son ami Korhg était présent et lui présenta une Asari qui participait à la réunion, une certaine Iméria qui racontait sa vie depuis l'arrivé d'Uoldar. Il pria tout ses ancêtres pour qu'elle se taise, mais rien n'y fit, elle continua pour le plus grand malheur du krogan, il remarqua que son ami faisait semblant d'être intéressé à ce qu'elle racontait.
- Korhg...Toujours à penser à ton hémisphère du bas... soupira Uoldar intérieurement.

Il connaissait bien Korhg, toujours à vouloir se retrouver dans le lit de la première qu'il croise, mais il se faisait souvent exploiter par sa « proie » pour finir sans un sous, mais il revenait toujours en force sur la suivante. Uoldar secoua la tête en souriant et fixa de nouveau la pipelette se trouvant face à lui, après plusieurs instants, Korhg lui tapota l'épaule pour attirer son attention.
- Dis moi, c'est vrai à ce que l'on dit ? Tu t'es fait arrêtez par le SSC lors de ton passage à la Citadelle ? Demanda t-il en haussant un sourcil
- Oui. Répondit Uoldar en hochant la tête positivement Mais tout c'est réglé calmement, c'était un  malentendu.
- J'espère, au moins, que vous avez fait renvoyer ceux qui vous on arrêté ? Demanda Iméria à son tour, presque choquée d'entendre cela.
- Non Dit-il d'un ton presque sec Ils ont peut-être fait une erreur, mais ils ont fait leur travail. Il fixa ensuite les diplomates krogan du groupe un à un  Et cela peut se comprendre, à vu de la réputation d'avant-guerre qu'ont les nôtres.

Ils répondirent tous en toussant ou bien en marmonnant, cela fit rire Uoldar intérieurement, mais après quelques instants de silence, Iméria reprit son monologue et continua de raconter sa vie. Uoldar soupira de nouveau intérieurement, tout en affichant un faux sourire, mais tout le groupe se retourna vers la porte lorsque deux nouvelles arrivantes entrèrent. Il fallait l'avouer, ces deux Asaris étaient magnifiques avec leurs robes, mais Uoldar remarqua surtout l'Asari mauve qui portait une robe verte, il fut séduit par sa couleur de peau, par ses yeux émeraudes, car même avec un œil, Uoldar avait toujours une bonne vue de chasseur, et quelque chose en plus, il glissa son regard au fur et à mesure qu'elle avançait dans la pièce jusqu'à un groupe d'asari.
- Jolies morceaux... murmura Korhg à l'oreille d'Uoldar
- Va falloir que tu arrêtes de penser avec le bas. Répondit-il en fixant Korgh d'un air blasé.

Uoldar fixa de nouveau l'Asari mauve qui le fixa à son tour, croisant leurs regards pendants quelques instants, avant qu'elle ne détourne le regard rapidement. Peut-être est-ce son bandeau qui lui donne un air agressif ou bien autre chose... Il haussa légèrement les épaules et fixa de nouveau le groupe où il se trouvait.
- Je vous prie de m'excusez, vu que mes confrères semblent absorbés par votre histoire, je m'en vais à la rencontre des autres représentantes. Dit-il avec un sourire aux lèvres et en inclinant la tête vers Iméria.
- Faites donc. Dit-elle avec le sourire et avec son air hautain. J'espère que j'aurais le loisir de vous racontez la fin de mon histoire après cette réunion.
- Héhé...Je l'espère aussi, Mademoiselle Iméria... Dit-il cachant sa grimace derrière son sourire et en s'éloignant.

Il alla à une table où se trouvait quelques rafraîchissements et prit un verre avant d'en boire le contenu en quelques gorgées.
- Pfiou... J'ai bien cru que j'allais craqué avec cette pipelette... pensa t-il en soupirant Bon...Je vais aller à le rencontre de l'autre groupe, faut bien que quelqu'un le face, vu l’efficacité des autres.

Il déposa son verre, réajusta son bandeau et s'approcha du groupe où se trouvait l'Asari mauve et celle qui l'accompagnait, il remarqua qu'il était le seul krogan à être présent là, une fois près du groupe, sa présence se fit remarquer et elles se tournèrent vers le krogan qui affichait un sourire et qui s'inclina légèrement pour les saluer.
- Bonjour à vous, Mesdemoiselles. Dit-il chaleureusement et en se redressant Je me présente, Urdnot Uoldar, Diplomate de Tuchanka et l'un des représentants de Virmire pour cette réunion. C'est un plaisir de vous rencontrez. Termina t-il en affichant un visage amical tout en fixant le groupe d'Asaris devant lui.

Son regard s'arrêta de nouveau sur l'Asari mauve, il ne savait pas si c'était sa couleur de peau ou bien ces yeux émeraudes, mais il ne pouvait s'empêcher de la regarder. Les cinq asari répondirent à sa salutation presque à l'unisson, ce qui en firent sourire quelques unes, ajoutant au passage que le plaisir était partagé. La diplomate de Nevos parla au nom des quatre diplomates, Ishra étant uniquement l'assistance d'Isïana - même si Uoldar ne pouvait le savoir - elle préférait ne pas participer à la conversation, écoutant simplement.
- Vous avez fait bon voyage ? Demanda-t-elle
- Un très bon voyage. Dit-il en souriant Et l'arrivé fut tout aussi agréable, cette colonie est magnifique.
- Fort bien. Je me présente, Jaliara Palariss, je suis ici pour représentée Nevos. Je suis ravie que cette négociation initialement prévue uniquement entre Astéria et Virmire ait pris une plus grande ampleur. Enfin, je m'égare. Voici Nizla F'Ris, la représentante de Sanves. Olia N'Teris de Lusia. Et Isïana N'iim qui représentera Thessia mais plus globalement les Républiques il me semble, c'est bien cela? demanda Jaliara en regardant l'Asari Mauve.
- En effet, la Tétrarchie m'a demandé un peu à la dernière minute de participer à ce sommet, confirma Isïana, qui semblait un peu perturbée par le regard fixant d'Uoldar et avait pris quelques couleurs. Et euh ... voici Ishra S'Lani, mon assistante.
- Pardonnez ma curiosité mais où avez-vous attrapé cette vilaine blessure l’œil, Monsieur Uoldar? demanda Nizla.

Il caressa instinctivement son bandeau et perdit son sourire, il resta silencieux quelques instants et soupira.
- Un souvenir de la guerre, fait par une Furie sur Tuchanka... Dit-il d'un froid

Uoldar soupira de nouveau et fixa le groupe avec un sourire ne voulant plus y penser et préférait se concentrer sur la réunion.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto
Fan N°1 de Blasto
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25

Infos rapides
Âge: 444
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique

MessageSujet: Re: Pour le " bien " de nos deux nations...   Sam 22 Mar - 17:48



« Légende des couleurs »

• #00FF66 : Isïana N’iim
• #FF9900 : Ishra S’Lani
• #99CC00: Capitaine Tala Nalzasis
• #AE0505 : Urdnot Uoldar
• #FF9933 : Réceptionniste
• #663300 : Korhg
• #00FFFF : Iméria
• #6600FF : Jaliara Palariss
• #990099 : Nizla F'Ris


On écouta attentivement la réponse d'Uoldar. Ce qui lui valut des petits sourires compatissants, à l'exception de Nizla qui affichait une mine embarrassée, ne s'étant rendue compte qu'à l'instant de la boulette.

« Oh ... désolée, je ne voulais pas vous rappelez de mauvais souvenirs.»

Le sourire du Krogan rassura l'Asari. Mais on pouvait sentir que du coup, elle n'osait plus ajouter un mot de peur de faire une nouvelle bourde. Quant à nous autres, on avait commencé à discuter d'un sujet banal, histoire de faire rapidement oublier la bourde de Nizla. Conversation qui ne dura guère longtemps car la porte s'ouvrit une nouvelle fois pour laisser passer une dernière diplomate asari, visiblement celle représentant Astéria étant donnée qu'elle n'était pas encore arrivée. Elle était suivie par une garde asari en armure de combat ainsi qu'un homologue krogan. Sans doute pour la symbolique de la réunion. Ils se placèrent de part et d'autre de la porte tandis que les occupants de la salle arrêtaient leur discussion pour attendre la suite des opérations. Iméria mis un peu plus de temps à réagir car il fallut que plus personne ne l'écoute pour qu'elle se rende compte de l'arrivée de Restilia, la diplomate d'Astéria.

« Messieurs, Mesdames. Merci de vous être déplacés jusqu'ici, indiqua celle-ci en guise de salutation, ce qui valut quelques sourires en retour, sincères ou polies en fonction des personnes. En espérant ne pas vous avoir fait trop attendre. Mais prenez donc place », ajouta-t-elle en désignant la longue table située face aux différents groupes de diplomates présents.

Ce que l'on fit. Je devais avouer en pas avoir fait attention à la table étant donnée que celle-ci n'était pas dans mon champ de vision à mon arrivée et que par la suite, je m'étais trouvée dos à elle. Enfin, peu importe. Je m'avançais à la recherche de la place qui m'étais attribuée, essayant de trouver le petit hologramme où était marqué mon nom et prénom. Il ne me fallut guère longtemps pour le trouver. Je m'installais donc à ma place, près du milieu de la table. Je remarquais alors que Asari et Krogans étaient face à face, la faible largeur n'étant pas occupée. Ishra resta derrière moi. Remarquant sa présence, Restilia demanda à la garde asari de ramener une chaise pour mon assistante, au soulagement de celle-ci. Coïncidence ou non, c'était justement Restilia qui était à mes côtés. L'autre étant Jaliara de Nevos. Je remarquai également qu'Uoldar était face à la diplomate d'Astéria, mais cela ne m'empêchait de pouvoir le regarder sans problème. L'inverse étant également vrai. Quant à la personne face à moi, je ne le connaissais pas...

« Très bien vu que tous, et toutes, sont installés, on va pouvoir commencer, indiqua Restilia une fois que la garde eut apporter un siège à Ishra, moins confortable que ceux où les diplomates étaient assis mais au moins cela lui éviterait de rester debout pendant surement des heures. Comme vous devez sans doute le savoir, l'origine de cette réunion portait initialement uniquement sur un rapprochement entre Astéria et Virmire. Néanmoins, et heureusement j'ajouterai, différentes colonies sont venues se greffer. Au final, je pense que l'on peut parler de sommet diplomatique entre les Républiques Asari Unifiées ainsi que la Confédération Krogane. J'en profite donc pour remercier Madame N'iim de s'être déplacée à la dernière minute alors que ce n'était pas prévue.
- Mais de rien, c'est un honneur d'être présente ici aujourd'hui, répondis-je en me tournant vers la diplomate en souriant, un tantinet gênée d'être ainsi le centre d'attention de l'assemblée pour si peu de chose.
- L'honneur est pour moi. Et pour Astéria également. Un tel sommet sur notre sol est un grand évènement. Et au vu de son importance, je ne pense pas qu'elle se finira en un jour. Mais ne vous inquiétez pas, un hôtel a d'ors et déjà était réservé pour chacun d'entre vous, si ce n'était déjà fait. Et il y a de quoi s'occuper sur Astéria et se changer les idées après une longue discussion! »

La touche d'humour fit sourire certains diplomates, moi la première. Je regardai les différents Krogan face à moi, essayant de retenir leurs noms. Il y avait différents clans mais les Urdnot dominaient visiblement. Je devais avouer que je ne connaissais pas grand chose en politique krogane. Il fallait dire aussi qu'elle était toute récente. A part les deux leaders de la Confédération sur lesquels je m'étais renseignée - et n'avait quasiment rien trouvé de plus que ce que l'on pouvait trouver dans les journaux - le reste m'était un grand inconnu. Ce sommet aura au moins le bénéfice de me mettre à jour.

Je me rendis compte que, perdue dans mes pensées, je m'étais mise à fixer Uoldar. Cette révélation me fit prendre quelques petites couleurs et je déviai alors mon regard vers Restilia qui annoncé grossièrement le programme de ce sommet. Bien évident, la priorité allait entre Virmire et Astéria, le but de cette réunion diplomatique. Puis, cela s’étendrait à l'étude d'un rapprochement plus global sous différentes formes de partenariats en y incluant des colonies asari comme Chalkos, Cyone, Illium, Lessus, Nevos, Niacal ou Sanvès. Cette liste me fit percuter que toutes les grandes colonies asari étaient représentées. Ce n'était en effet pas un petit sommet. Cela me fit froncer les sourcils par réflexe. Cela ne correspondait pas du tout à ma vision d'un simple "blocage" entre l'Alliance et la Fédération, histoire d'enquiquiner un peu les relations humaines et quariennes. Cela semblait plus être un prétexte pour quelque chose de plus gros. J'étais même certaine que cette idiote de Saniss n'était même pas au courant de l'importance de ce sommet sur Astéria...

Quand vint le tour des colonies kroganes, je me rendis compte que j'en connaissais pas la moitié. Si je connaissais Tuchanka et Korlus - ainsi que Virmire forcément - à l'inverse Aéïa, Gellix, Gorvug étaient des mondes que je n'aurai même pas pu situer sur une carte galactique. Après, je savais que les Krogans avaient entamé une grande phase de colonisation d'après-guerre. Il devait s'agir de mondes délaissés.

« Et donc, commençons par la négociation locale. Et comme la galanterie homme-femme m'étant étrangère, je vais donc laisser la parole à Monsieur Uoldar, représentant de Virmire sur ce sommet, conclut Restilia en souriant tandis que plusieurs rires plus ou moins discrets, graves et aigus, parcouraient la salle.
- Et moi, va falloir que je commence à prendre des notes. »

Il n'y avait sans doute que moi qui avait du entendre le soupir murmuré d'Ishra qui avait suivi ses paroles chuchotées mais cela m'avait fait sourire. Son passage chez Lala l'avait bien changé. Il n'y avait même pas un mois, jamais elle n'aurait osé faire ça. De mon côté, je fixais mon regard sur Uoldar, me demandant ce qu'il allait dire, prête à boire ses paroles...


Dernière édition par Isïana N'iim le Sam 18 Oct - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urdnot Uoldar
Rang 4
Rang 4
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 24/12/2013
Age : 22

Infos rapides
Âge: 442
Profession: Soldat d'élite
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Pour le " bien " de nos deux nations...   Jeu 3 Avr - 20:50

...

- Messieurs, Mesdames. Merci de vous être déplacés jusqu'ici, dit la représentante de Astéria qui venait d'arriver En espérant ne pas vous avoir fait trop attendre. Mais prenez donc place. Ajouta t-elle en désignant la langue table qui se trouvait plus au fond de la pièce.

Tous les diplomates allèrent s'installer à la table, chacun et chacune cherchant sa place marquée par un petit hologramme portant le nom et le prénom de chaque diplomates. Uoldar chercha sa place et la trouva, une fois assis, il remarqua que la représentante d'Astéria était face à elle et cette dernière lui fit un clin d'oeil en plus d'un sourire quand elle le fixe. Il répondit en hochant la tête et en souriant, il remarqua ensuite que les autres diplomates étaient tous assis et attendait le lancement officiel de la réunion. Uoldar remarqua que l'assistante d'Isiana était debout, surement par manque de fauteuil à son nom, le représentante d'Astéria remédia au problème en demandant que l'on apporte une chaise pour cette dernière, il glissa ensuite son regard sur Isiana, qui le regardait de temps en temps. Cela étonna Uoldar que cette asari l'observe depuis qu'elle est entrée, mais Uoldar faisait de même, ne pas pouvant détaché son regard de la peau violette d'Isiana. Après que la garde asari apporta une chaise pour Ishra, la représentante d'Astéria observa l'ensemble de la table et remarqua que tout le monde était assis, elle décida donc de démarrer la réunion

- Très bien vu que tous et toutes, sont installés, on va pouvoir commencer, dit-elle en affichant un sourire radieux Comme vous devez sans doute le savoir, l'origine de cette réunion portait initialement uniquement sur un rapprochement entre Astéria et Virmire. Néanmoins et heureusement j'ajouterai, différentes colonies sont venues se greffer. Au final, je pense que l'on peut parler de sommet diplomatique entre les Républiques Asari Unifiées ainsi que la Confédération Krogane. J'en profite donc pour remercier Madame N'iim de s'être déplacée à la dernière minute alors que ce n'était pas prévue. dit-elle en fixant Isïana du regard.
- Mais de rien, c'est un honneur d'être présente ici aujourd'hui répondit-elle en se tournant vers la diplomate tout en affichant un sourire
- L'honneur est pour moi. Et pour Astéria également. Un tel sommet sur notre sol est un grand événement. Et au vu de son importance, je ne pense pas qu'elle se finira en un jour. Mais ne vous inquiétez pas, un hôtel a d'ors et déjà était réservé pour chacun d'entre vous, si ce n'était déjà fait. Et il y a de quoi s'occuper sur Astéria et se changer les idées après une longue discussion !

Plusieurs diplomates affichèrent un sourire à la petite touche d'humour de l'asari, Uoldar observa rapidement les différents diplomates à table, il y en avait deux trois dont il ne connaissait pas le nom, il les regarda rapidement avant de se concentrer de nouveau sur Restillia qui annonçait le programme du sommet. Uoldar savait que l'objectif était de faire « copain-copain » avec Astéria, mais le sommet prit une autre tournure, cette réunion allait affecter les deux nations entières, si tout se déroulait comme prévu. La représentante d'Astéria nomme les colonies asaris, puis les colonies kroganes, cela faisait afficher un sourire à Uoldar, car avant la guerre, entendre le mot « Colonie » suivie de krogane aurait fait rire un Hanari.
- Et donc, commençons par la négociation locale. Et comme la galanterie homme-femme m'étant étrangère, je vais donc laisser la parole à Monsieur Uoldar, représentant de Virmire sur ce sommet. Dit-elle en fixant Uoldar du regard, accompagné de quelques rires suite à la petite touche d'humour de la diplomate.

Uoldar hocha la tête et observa rapidement les membres du sommet, il toussa puis fixa la représentante d'Astéria.
- Merci à vous, mademoiselle Restillia. dit-il en premier lieu, avant de s'attaquer à la partie sérieuse. Je tiens tout d'abord à remercier les Républiques Asaris pour nous permettre d'être ici et peut-être créer des liens entre nos deux nations, cela sera et je l'espère de tout coeur, le début d'une ère de collaboration et de paix entre nos deux peuples. Dit-il en regardant chacune des représentantes asaris, laissant son regard sur Isïana quelques instants, avant de regarder la représentante d'Astéria. Comme vous le savez, Virmire est une jeune colonie, certes avec un passé marqué par le passage de Saren, le Spectre renégat et du Commandant Shepard, mais cette planète fut choisi,car elle est un symbole de renaissance auprès de mon peuple. Expliqua-t-il en jetant quelques regards sur les différentes diplomates Étant jeune, elle possède peu d'habitants, mais possède un environnement remplie de ressources alimentaires et des panoramas capables d'égaliser, voir même surpasser les merveilles des autres mondes édens. Nous pensons donc, dans l'avenir, nous concentrez sur l'exploitation maritimes et le tourisme pour aider l'économie de la colonie. Il s'arrêta un moment, pour voir les visages des diplomates, il s'arrêta une nouvelle fois sur celui d'Isïana, dont il croisa le regard pendant quelques instants avant de le glisser vers Restillia. Mais nous n'avons pas que des ressources alimentaires, nous avons aussi des ressources militaires, il utilisa un ton plus sérieux en prononçant le mot militaire nous autres krogans sommes parmi les meilleurs soldats de la Galaxie et notre expérience pourrait être aussi partager à vos forces militaires. En plus d'accords commerciaux, nous pourrions vous fournir plusieurs escouades pour vous soutenir, que cela soit en tant que force de l'ordre ou bien même, bien que je l'espère pas, lors d'un conflit avec une bande de pirates ou toutes autres menaces. Termina-t-il tout se redressant et plaçant ses mains sur la table.

Il resta silencieux quelques instants, laissant le temps aux autres diplomates, surtout pour l'assistante d'Isiana, de prendre des notes. Après que ces quelques instants ce soit écoulé, il reprit la parole.
- Bien sûr, nous vous demanderons certaines ressources permettant à la colonie d'évoluer, en échange des nôtres. Virmire étant loin de Tuchanka les routes sont moins sûrs...Tandis qu'Astéria est plus proche et cela nous permettrez de mieux sécuriser nos transports en direction de Virmire. Dit-il en fixant la diplomate en face de lui de son oeil gauche.

Il croisa de nouveau les mains tout en gardant son regard sur Restillia et afficha un sourire.
- À présent, je vous laisse la parole, Mademoiselle Restillia. Nous sommes prêts à entendre les demandes du peuple d'Astéria... Et des Réplubliques Asari Unifiées . Il fixa Isïana de son oeil valide en terminant sa phrase, toujours avec le sourire.

Il savait que derrière cette réunion, les Républiques Asaris Unifiées tenteraient de faire quelque chose qui leurs donneraient un avantage sur le plan galactique et Uoldar était impatient de voir comme elles allaient le placer dans la discussion.
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto
Fan N°1 de Blasto
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25

Infos rapides
Âge: 444
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique

MessageSujet: Re: Pour le " bien " de nos deux nations...   Lun 7 Avr - 20:31



« Légende des couleurs »

• #00FF66 : Isïana N’iim
• #FF9900 : Ishra S’Lani
• #99CC00: Capitaine Tala Nalzasis
• #AE0505 : Urdnot Uoldar
• #FF9933 : Réceptionniste
• #663300 : Korhg
• #00FFFF : Iméria
• #6600FF : Jaliara Palariss
• #990099 : Nizla F'Ris


J'écoutai avec attention les propos d'Uoldar. Les choses sérieuses commençaient. Je me concentrai donc pour ne pas perdre un mot, notant dans un coin de ma tête le fait qu'il n'arrêtait pas de s’attarder sur moi mais ne réagissant pas outre mesure.

Mais je devais avouer que c'était assez difficile. Il avait un charisme indéniable. Un étrange mêlant entre un physique un tant soit peu intimidant mais classe avec une voix douce et agréable. Bien malgré moi, je devais avouer être sous le charme.

« Il parle vachement bien ce Krogan, me chuchota Ishra à l'oreille, ce qui valut un petit sourire de Restillia qui avait entendu la remarque. En plus, il a un débit parfait pour ma prise de note … ouais je l'aime bien lui. Et il t'aime bien aussi visiblement, t'as remarqué comment il te regarde ?
- C'est  grâce à mes seins ça Ish, plaisantai-je à voix basse, suffisamment pour qu'il n'y est que elle qui puisse l'entendre.
- Ah je suis pas sure. Oops, j'ai pas noté ça... »

Ishra se tut donc pour finir de prendre par écrit les dernières paroles d'Uoldar. Même si j'avais discuté  rapidement avec mon assistante, cela ne m'avait pas empêché d'écouter attentivement le diplomate krogan et d'étudier sa proposition. Un petit discours intéressant. Plutôt direct, ce que j'appréciai par dessus tout. Certes, c'était un Krogan mais le ton était pesé et surtout il n'y avait pas d'exigence sous-entendue. Il s'agissait d'une vraie proposition. Cela me fit sourire.

Aurais-je mal jugée ces diplomates Krogans ? Ou était-ce ce Uoldar qui sortait du lot ? Difficile à dire pour l'instant mais en jetant quelques regards sur mes consœurs asari, visiblement, il avait fait mouche.  J'en vins à me demander s'il s'agissait d'une attitude naturelle ou calculée ? Je croisai les jambes et me redressai un peu, ce simple mouvement ayant pour but de me faire changer les idées ; même si pour les Krogans face à moi, le petit déplacement mammaire devait avoir une autre fonction, au vu des quelques regards qu'on me jeta. Ceux-ci se retournèrent vers Restillia quand elle donna finalement sa réponse.

 « Ce sont des arguments fort pertinents Monsieur Uoldar. Je dois avouer qu'aménager Virmire en tant que planète balnéaire serait un point très profitable pour vous. Au vu de notre population asari – et humaine ne l'oublions pas ! - il s'agit d'un avantage indéniable dans cette zone de la galaxie, car même si nous autres Asari possédant des colonies au panorama similaire voir meilleur, il est vrai qu'elles sont très éloignées d'ici. Si vous consentez à accorder des réductions aux habitants d'Astéria, peut-être de notre côté pouvons nous proposer des tarifs intéressants pour les transports publics à destination de votre colonie. Et même former une ligne particulière pourquoi pas. D'ailleurs, au vu de la jeunesse de votre colonie comme vous l'avez signalé, il serait peut-être judicieux que ce soit des entreprises asari qui s'installent sur Virmire pour développer votre activité touristique. Bien sûr, nous pourrions les financer en partie pour les motiver à investir dans votre colonie et de votre côté vous pourriez toucher une taxe – à définir – pour vous permettre d'avoir des recettes. Et dans un futur à moyen ou long terme, une fois votre colonie bien établie, libre à vous de continuer ainsi ou non. Qu'en pensez-vous ?
- Mhhhh... commença-t-il en faisant la représentante de son œil valide. Cela me semble être un bon compromis, cela pourrait se réaliser.
- Ah, très bien! conclut Restillia en souriant, visiblement plus que ravie de la réponse d'Uoldar. Ensuite, concernant vos ressources militaires, on peut toujours envisager pour créer un centre militaire sur Astéria avec des enseignants krogans par exemple mais je ne suis pas spécialement convaincue de l'intérêt. Quant à l'envoie de troupe, je pense que dans ce cadre là, ce serait plutôt à la représentante des Républiques Asari Unifiées de parler, dit-elle en me regardant.
- Eh bien. A vrai dire, il s'agirait plus du ressort de l’État-major ou à la Matriarche Aethyta de répondre à cette question, rétorquai-je en me grattant l'arrière des excroissances, un peu embarrassée par la nature de la proposition. Cela nécessiterait par exemple qu'un de vos représentants – par exemple vous Monsieur Uoldar – vu que cela concerne avant tout Astéria et Virmire – m'accompagne sur Thessia pour en discuter... Cela étant, je peux déjà dire que la présence de troupes kroganes surveillant les alentours d'Astéria – voir Caleston étant donnée qu'elle est passée depuis peu asari – permettrait de dissuader d'éventuels pirates. »

Je fis une petite pause, le temps qu'Ishra puisse prendre ses notes, me permettant au passage de reprendre un peu mon souffle. J'en profitai pour détourner le regard d'Uoldar quelques instants, l'ayant fixé depuis le début puisque je m'adressai à lui.

« Je vais maintenant reprendre un des propos dites par ma consœur d'Astéria, sur l'utilité d'un centre militaire sur sa colonie. A vrai dire, en implantant une base militaire dans le secteur – je ne parle pas nécessairement sur Astéria même à moins que Mademoiselle Restillia le veuille – cela inciterait l’État-major des Républiques Asari Unifiées à  y poster une flotte à temps plein. Ce qui permettrait d'avoir une protection orbitale et permettrait également de venir assister Virmire en cas de besoin, car, si je ne me trompe pas, vous ne possédez que des troupes terrestres sur votre colonie Monsieur Uoldar, c'est bien cela ? 
- C'est vrai, dit-il en me fixant. Nous de possédons pas assez de vaisseaux pour soutenir nos nouvelles colonies, confirma-t-il en affichant un sourire, continuant à me fixer ce qui me fit prendre quelques petites couleurs malgré moi. Même si nous en construisons pour établir une flotte pour nos colonies, mais cela prendra beaucoup de temps.
- Oh, je ne doute pas que la Confédération Krogane soit en train de se constituer une flotte. Cela me semble tout à fait logique, ajoutai-je en souriant doucement avant de reprendre. Ainsi, avec cette alliance militaire entre Virmire et Astéria, cela pourrait permettre de consolider la région. Car en effet, je ne pense pas qu'il faudra attendre une quelconque aide de la Fédération de Rannoch – à juste titre cela dit – venant du nord. Je ne pense pas qu'il soit utile de parler de la Zone Neutre puis les Terminus à l'Ouest et encore moins à l'Est vu qu'il n'y a rien. Quant au sud, si l'Alliance Interstellaire à montrer de l'intérêt pour Astéria et pourrait –  peut-être – intervenir en cas de besoin, vu le faible intérêt qu'elle apporte à ses propres colonies au alentour, je ne pense pas que l'on pourra compter dessus. Et peut-être que justement, de voir une alliance Virmire-Astéria aussi prolifique pourrait inciter certaines colonies humaines à venir nous rejoindre … mais je m'égare un peu, dis-je en souriant pour essayer d'apporter une touche de fantaisie à ce monologue. Après d'un point de vue global, la difficulté réside dans le fait que l'espace asari est très majoritairement concentré dans une région de la galaxie – certes proches de Tuchanka – alors que toutes vos nouvelles colonies sont éparpillées un peu partout. Nous pourrions débattre pour inciter des colons asari à s'implanter sur les différentes colonies kroganes – et à l'inverse encourager le peuple krogan à venir résider sur des colonies asari – mais je  ne sais pas si cela correspond avec les stratégies mises en place par nos supérieurs respectifs. Là encore, qu'un représentant m'accompagne sur Thessia pourrait être une bonne chose après ce sommet. Et je m'arrêterai là pour l'instant, je pense que je vous ait assez bassiné pour l'instant, concluais-je en souriant de façon exagérée.
- T'es un peu plus difficile à suivre qu'Uoldar mais j'ai tout, me chuchota Ishra.
- Parfait. »

Tandis que les différents diplomates, tant Asari que Krogan, réfléchissaient et débattaient de mes différentes remarques entre eux, Restillia consultait l'hologramme devant elle, cherchant l'ordre des participants maintenant que les propositions de Virmire et Astéria avaient été énoncé. C'était apparemment au tour du représentant krogan de Korlus de parler. Celui-ci était le plus excentré et proche de la porte.

Il allait commencer à parler mais fut interrompu par cette même porte qui s'ouvrit subitement. Tous les regards s'y dirigèrent. Quant aux deux gardes ils s'étaient retournés immédiatement et pointés leurs armes dans cette direction. Et ils furent accueillir par un rire guttural et plusieurs tirs de fusils à pompe.

Malgré son armure et sa barrière biotique, la garde asari fut trouée de toute part et du sang mauve vint tacher les diplomates proches. S'en suivit un élan de panique et un chaos sans nom. Mon premier réflexe fut d'utiliser ma biotique pour créer une sphère, n'englobant que peu de personnes mais c'était mieux que rien, tandis que je beuglai pour essayer de comprendre ce qui se passait.

Déjà des alarmes sonnaient. Des renforts allaient venir pour stopper tout ça. Si j'arrivai déjà à savoir ce qu'était ce « ça ». En effet, je m'étais mise à couvert sous la table et avait agrippé Ishra pour qu'elle me suive. Tout en faisant cela, j'entendais des tirs d'armes et des échanges de biotique mais je n'étais pas bien placer pour voir le nombre d'assaillants, j’entendais simplement des tirs venir se perdre dans ma protection biotique. Je vis juste deux Krogans et une Asari tombaient sur le sol à côté de la table, les trois couverts de sang.

Déesse, c'était quoi ce bordel ?


Dernière édition par Isïana N'iim le Sam 18 Oct - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urdnot Uoldar
Rang 4
Rang 4
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 24/12/2013
Age : 22

Infos rapides
Âge: 442
Profession: Soldat d'élite
Classe: Martiale et Technologique

MessageSujet: Re: Pour le " bien " de nos deux nations...   Dim 13 Avr - 13:59

...

Lorsque la porte s'ouvrit, tous les représentants glissèrent leurs regards vers cette dernière, interrompant les discussions, et les gardes firent de même tout en poitant leurs armes vers la porte. C'est après quelques instants que des tirs passèrent la porte fauchèrent les gardes et plusieurs représentants dans les cris d'effroi et les impactes des tirs dans la pièces, Uoldar se jeta au sol avec Korgh et ils patientèrent quelques instants, le temps que les tirs cesse et que le silence revienne. Après quelques instants, les tirs cessèrent et plusieurs rires se firent entendre, des rires de krogans, Uoldar tenta de se relever mais il fut pris par une violente douleur au bas ventre, il y plaça sa main pour y sentir quelque chose d'humide en couler.
- Korgh...J'ai été toucher... dit-il en grognant de douleur

Korgh se traîna vers Uoldar en silence pour ne pas se faire répérer.
- Hé merde, merde, merde... souffla Korgh pendant son trajet Ne bouge pas, cela ne fera qu'aggraver ta blessure... il inspecta rapidement la blessure d'Uoldar ...Heureusement, tu n'as était touché que par un seul projectile...
- ...C'est déjà ça. Souffla Uoldar en évitant de grogner de douleur

Ils se figèrent lorsqu'il entendirent des bruits de pas lourds s'avancer dans la pièce, à l'instant d'après, ils firent les morts, la blessure d'Uoldar aidant et Korgh était couvert du sang d'un autre krogan, étalé sur le sol plus loin. Uoldar remarqua Isïana et Ishra cacher sous la table, à travers l'un des rares espaces entre les supports de la table, et fut heureux de les savoir saines et sauves, mais une asari de redressa au milieu du  carnage, c'était la représentante d'Astéria, Restillia, Uoldar jura dans sa tête et soupira, sachant ce qui allait arriver...
- Comment osez-vous ! Hurla Restillia, couverte de sang d'une de ses consœurs C'est une réunion diplomatique entre les peuples de Thessia et de Tuch... continua-t-elle...avant de prendre un tir d'Éventreur dans la tête, dispersant le contenu de son crâne sur les murs et sur la table.

Uoldar soupira de nouveau, attrister par cette nouvelle perte qui venait s'ajouter au bilan de ce massacre, mais il eu un frisson d'effroi en attendant le cri de peur d'Ishra, l'amie d'Isïana, qui était proche de l'exécution de Restillia. Il redressa la tête et vit un krogan qui gardait l'entrée, tandis qu'un autre se trouver proche de la table, Uoldar put noter sa présence lorsqu'il éleva la voix en direction des deux asaris.
- Sortez de là ! Hurla-t-il en pointant son arme dans leurs direction Et me forcer pas à venir vous cherchez... dit-il d'un ton menaçant

À l'instant d'après, elles sortirent de leur cachette et se retrouvèrent debout, faces au krogan, pointant toujours son arme dans leurs directions, Uoldar fixa Korgh et lui fit signe de la tête de s'approcher lentement, une fois à sa hauteur, il pencha sa tête sur le côté pour minimiser le son de sa voix.
- Prêt à agir ? Dit-il doucement
- Toujours... marmonna-t-il ...Mais ta blessure n'est pas...
- Bien... il grogna à  cause de sa douleur...Mais comment faire sans se faire repérer...

C'est alors que le krogan proche des asaris se mit à rire, cela inquiéta Uoldar, ce dernier s'approcha d'Isiana et vint caresser son visage de sa main gauche.
- Héhé...Je te reconnais toi... il ricana de nouveau Elanara...

Uoldar haussa le sourcil à ce nom qui lui semblait familier, il y à longtemps, mais cela lui donnait une occasion de passer à l'action. Alors que le « garde » surveillait la porte, l'autre krogan commença à tripoter Isïana, Ishra tenta de s'interposer entre elle et le krogan.
- Ne la touchez pas ! Hurla Ishra

Le krogan grogna et leva sa main droite de gifler Ishra, ce que la fit tombée et elle se cogna l'arrière du crâne sur une des chaises, l’assommant sur le coup.
-  Ish ! cria Isïana en voyant Ishra s'évanouir. J'espère qu'elle va bien où ça finira mal pour vous ! jeta-t-elle d'un ton glacial.

 Pendant que le krogan ricanait et recommença à tripoter Isïana qui se débattait et protestait, Uoldar et Korgh se traînèrent un peu vers le garde qui lançait quelques regards vers son collège, soupirant et secouant la tête. Uoldar attrapa son couteau se trouvant dans son fourreau et tenta de se lever lentement, mais la douleur l'arrêta dans son geste. Tandis qu'il essayait de se redresser, avec un peu d'aide de Korgh, le « méchant » krogan arracha le haut de la robe d'Isiana en ricanant, ce qui fit afficher un regard noir de la part d'Uoldar qui tentait de se redresser, alors qu'il commençait à peloter la poitrine d'Isiana, le krogan lui marmonna quelques mots aux « oreilles » en ricanant.

Le garde se retourna vers son collègue et soupira, puis fixa de nouveau la porte, Uoldar se redressa, puisant dans ses dernières forces et grâce à Korgh, ils s'approchèrent du garde discrètement.
- Pfff...Toujours à penser avec sa que....ugh ! Marmonna-t-il avant qu'Uoldar lui planta sa lame pronfondément et lui trancha la gorge, l'empêchant d'hurler.

Il tomba en arrière, mais Uoldar et Korgh le rattrapait dans sa chute, pour éviter qu'il fasse du bruit en  tombant, l'autre krogan était trop concentrer sur Isiana pour remarquer le silence de son collège et Uoldar remarqua avec effroi qu'il avait arracher quasiment toute la robe d'Isiana, menaçant l'intimité de l'asari avec son membre, cette dernière continuait de se débattre et de protestée.

Uoldar fut pris d'un boost d'adrénaline, puis fonça d'un pas silencieux vers le krogan avec sa lame ensanglantée dans la main, le fixant d'un regard haineux, qui ricanait et prenait son plaisir.
- Hoooo oui... Tu vas voir, tu vas adorer. Dit-il en ricanant

Uoldar s'élança en hurlant sur le krogan qui n'eu le temps de se retourner, mais exprima sa surprise  en tournant la tête et par un simple mot, avant qu'Uoldar ne lui enfonce avec violence sa lame dans l'oeil gauche jusqu'au cerveau. Il hurla de douleur et Uoldar le fit tomber au sol, enlevant sa lame de l'orbite sanglant du krogan, avant de venir lui trancher la gorge, après plusieurs instants, il se retrouva à fixer le krogan, qui tentait vainement de respirer, noyer dans son propre sang qui formait déjà une marre autour de lui.

Uoldar se redressa une nouvelle fois avec difficulté, Korgh chercha si d'autres avaient survécu, trouvant une pauvre asari, protégée et cachée par le cadavre d'une de ses consoeurs en plus d'une autre et d'un krogan qui avait perdu connaiscance. Uoldar s'appuya sur la table pour se maintenire droit et sentit encore son sang couler, mais il s'avança vers Isiana qui était presque nue, choquée par ce qu'elle venait de vivre et Uoldar enleva sa veste pour la déposer sur les épaules d'Isiana, avant de la refermer, cachant la poitrine et les cuisses de l'Asari grâce à la taille de sa veste. Il déposa ses mains sur les épaules d'Isiana pour la fixer dans les yeux.
- Mademoiselle Isïana... ? Demanda-t-il, inquiet. Et soupirant de douleur C'est fini...Vous n'avez plus rien à craindre.

Isïana regarda Uoldar, l'air perdue, comme si elle voyait un fantôme. Elle dévia son regard vers la veste l'entourant puis passa négligemment une main sur ses excroissances.
- Oui ... oui ... oui vous avez raison. Elle poussa un profond soupir, avant d'éclater en sanglots quelques instants.

Il fixa Isîana qui pleurait et ne savait pas quoi faire, il baissa la tête en soupirant et attendit quelques instants, puis Isiana se calma et arrêta de pleurer.
- Je suis désolé d'avoir mis autant de temps pour... il grogna  de douleur, puis il recula pour finalement se laisser tomber sur une chaise, plaçant sa main droite sur sa blessure dont le sang coulait toujours.
- Ce n'est pas de votre faute, rétorqua-t-elle en essuyant ses larmes d'un geste de la main. Et votre blessure à l'air sérieuse, laissez-moi vous aider.
- C'est bon... dit-il en gémissant Allez voir votre amie...Je survivrais à ça.
- Vous êtes sur que ça va aller ? dit-elle en fronçant ses sourcils

Puis voyant qu'Uoldar ne semblait pas spécialement vouloir d'aide, elle s'empressa d'aller voir Ishra, toujours inconsciente. Elle vérifia son pouls et fut soulagée, constatant de surcroit l'absence de tâche de sang mauve sur son amie.
- Ouf, elle va bien. dit-elle d"une voix rassurée
- Heureux de l'apprendre... dit-il en affichant un sourire et en grognant de nouveau, tout en appuyant sur sa blessure pour retenir le plus de sang possible.

Mais dés l'instant d'après, des bruits de pas se firent entendre dans le couloir et les origines de ces bruits allaient entrer dans la pièce, Uoldar tourna la tête vers la porte pour apercevoir, avec un sourire aux lèvres, plusieurs commandos asaris avec quelques médecins qui entrèrent et sécurisèrent la pièce, portant secours aux quelques rares survivants. Une asari médecin arriva et inspecta la blessure d'Uoldar, puis elle commença à le soigner.
- Ne vous inquiétez pas, vous allez vous en sortir. Dit-elle en s'appliquant dans son travail.
- Hé...J'y compte bien dit-il en ricanant, ce qui lui fit afficher une grimace de douleur par la suite J'ai pas survécu à la guerre pour claqué sur une chaise à cause d'une balle...

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim
Fan N°1 de Blasto
Fan N°1 de Blasto
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25

Infos rapides
Âge: 444
Profession: Diplomate
Classe: Biotique et Technologique

MessageSujet: Re: Pour le " bien " de nos deux nations...   Sam 3 Mai - 21:39



« Légende des couleurs »

• #00FF66 : Isïana N’iim
• #FF9900 : Ishra S’Lani
• #99CC00: Capitaine Tala Nalzasis
• #AE0505 : Urdnot Uoldar
• #FF9933 : Réceptionniste
• #663300 : Korhg
• #00FFFF : Iméria
• #6600FF : Jaliara Palariss
• #990099 : Nizla F'Ris
• Green : Terroriste krogan
• Red : Violeur krogan


Ma tête tournait violemment, je me savais regarder dans le vide, en proie à une violente envie de nausée. J'avais beau me forcer à retrouver ma lucidité, rien n'y faisait. Un peu comme un lendemain de cuite. L'alcool en moins. Un état de choc. Oui, cela devait être ça. Je trouvais ça bizarre malgré tout. Il m'en était arrivé des évènements traumatisants et pire que celle-là. Pourtant, sans que je ne sache pourquoi, ce massacre et cette tentative de viol me traumatisait bien plus que d'habitude...

Puis je compris immédiatement. Je me surprenais même à ne pas avoir compris plus tôt. Mon regard se portait sur mon ventre plat, qui abritait en son sein une future petite Asari. Je n'étais enceinte que de quelques semaines à peine et cela ne se voyait pas forcément. Je revis cet odieux Krogan tapait avec son membre au-dessus de mon azure. Un frisson incontrôlé et de dégoût s’emparait de moi. Heureusement que Uoldar était intervenu à temps. Uoldar!

Comme si j'avais eu droit à un décuvage extrême, ma lucidité revint en un instant. Je secouai la tête et regardai rapidement autour de moi. Une Asari à la peau très claire me demandait doucement, depuis un petit moment visiblement, de lâcher Ishra. Je la regardai en fronçant les sourcils puis remarquai finalement que je la serrai contre moi. Je la reposai doucement en m'excusant.

Je me relevai et remarquai enfin les commandos asari et les médecins emplissant la salle. Quelques tirs éparses se faisaient entendre mais visiblement la situation était sous le contrôle des forces asari. Je vis avec soulagement qu'Ishra, moi et Uoldar n'étaient pas les seuls survivants de ce massacre gratuit. Je m'approchais de mon sauveur Krogan pour voir qu'il était bien occupé par une médecin asari. J'eus soudain la folle envie de la pousser pour soigner moi-même Uoldar. Cette réaction me fit froncer les sourcils. Je me retiens bien évidemment et me retournai quand une commando asari m'interpella.

« Madame N'iim?
- Oui? répondis-je, me demandant ce qu'on pouvait bien me vouloir.
- J'ai un message de la Matriarche Aethyta à vous adresser. Elle vous indique que le sommet sur Astéria est annulé suite à cette attaque. Il n'est sans dire que les relations entre Thessia et Tuchanka sont tendus et ...
- Vous savez qui est à l'origine de cette attaque? la coupai-je, ce qu'elle sembla très mal prendre mais me répondit malgré tout.
- Des clans krogans dissidents opposés à la Confédération Krogane. Les rares prisonniers qu'on a pu faire semble ignorer tout savoir de la nature de cette réunion. Vous êtes en quelque sorte un peu un "dégât collatéral" de l'attaque de l'Ambassade. De ce fait, la Matriarche a décidé de poursuivre le sommet, en un comité réduit sur Thessia. Vous, et deux ambassadeurs krogans. Vous pouvez choisir qui. Même si le choix est plutôt limité à vrai dire.
- Urdnot Uoldar et son ami, Korgh je crois.
- Euh ... comme vous voudrez, répondit la commando, un peu surprise par ma réponse rapide. Je lui indiquerai. Une équipe de commando, autre que le notre, vous escortera durant le trajet entre Astéria et Thessia. La Tétrarchie préférait éviter un nouvel "incident".
- C'est compréhensible. Il y a une certaine urgence ou ...
- Non, ne vous inquiétez pas. A vrai dire, les relations entre les Républiques et la Confédération sont gelés pour le moment. La Tétrarchie demande à Urdnot Wrex de faire quelque chose pour calmer ses dissidents avant d'aller plus loin. Donc, rien ne presse. Vous aurez le temps de récupérer de vos blessures, conclut-elle avec un petit sourire désolé.
- Merci, c'est gentil à vous.
- C'est normal. Celle qui dirige l'équipe de commando asari qui vous escortera se dénomme Nissara T'sironia. La Matriarche Aethyta lui a donné vos coordonnées. Elle vous préviendra de son arrivée sur Astéria. Sur ce, je vais vous laisser. »

Je regardai donc la commando s'éloigner avec d'autres Asari, la situation étant sous contrôle. Plusieurs ambulancières étaient arrivées et déplaçaient les corps blessés tandis que les morts étaient entourés d'une bâche protectrice le temps que des enquêtrices débarquent sur les lieux. Je me retournai vers les médecins pour voir, avec soulagement, Ishra consciente. Elle avait un bondage au crâne et surement une bonne bosse par là. Au moins, cela n'était pas trop grave. Et visiblement Uoldar allait bien également.

« Bon, je vais prendre un peu l'air. »

Sur ces mots, je sortis de l'ambassade, constatant au passage les impacts de balles et traces de sang sur le sol et les murs que les affrontements avaient été violent. Je me rendis compte qu'Ishra, Uoldar et son ami me suivaient. Je leur souris. Bon. Je me demandais comment les médias allaient se saisir de cette attaque d'ambassade. Et encore moins comment les gouvernements asari et krogan allaient réagirent. La commando m'avait donné une piste mais c'était pour le moins vague pour se faire une réelle idée. Et restait également cette fameuse escorte. Une équipe complète de commando asari. La Tétrarchie craignait vraiment que ces Krogans qui avaient attaqué l'ambassade ne reviennent "finir le travail"? Enfin ... je m'étais toujours dis que j'aimerai bien me faire escorter par des commandos, au moins une fois. Juste pour voir comment elles étaient "en vrai". Au moins, ça sera l'occasion...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour le " bien " de nos deux nations...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour le " bien " de nos deux nations...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un casse pour deux [PV Ishii]
» "Combats pour la vie, ou meurt" [Cathane]
» Prendre son temps pour manger
» Duo de roux, être discret pour le bien de l'illégalité
» Le sacrifice d'une vie pour une autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Système Hékate (Astéria - Relais Cosmodésique)-
Sauter vers: