Le début de la fin

[Old] Mass Effect Legacy

Nouveau site : http://www.masseffect-legacy.fr/
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le début de la fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le début de la fin   Sam 17 Mai - 12:54

• Date du RP: 7 Janvier 2189 (le lendemain de "Petit à petit l'oiseau refait son nid")
• Lieu du RP: Terra Nova (Scott)
• Type de RP: Solo
• Nombres de personnes requises:0


Terra Nova/Centre-ville de Scott.
En pleine nuit.



Les nuits d'Anthony et de ses hommes étaient comme les journées. Longues, calmes mais dangereuses. Une ambiance trop reposante accouplée au bon temps est parfaite pour baisser l'attention des soldats alors qu'un danger peut survenir à n'importe quel moment.

Anthony changea l'habitude, préférant patrouiller en compagnie de ses hommes au sol. Le fusil à la main, l'oreillette à son emplacement respectif et sans armure il fut accompagné de l'escouade commandée par sa fille Rachel seule femme du groupe. Les 4 membres firent leur ronde habituelle dans un chantier en compagnie du major qui les avait à l’œil augmentant la pression sur les hommes de Rachel. Cela ne la dérangeait guère, elle-même habituée à crouler sous les observations poussées de son père. Le groupe arrivé au cœur des lieux décida de se séparer afin d'élargir la patrouille. Rachel fit une multitude de gestes destinés aux 3 autres membres de son équipe toujours en chuchotant afin de ne pas alerter le ou les suspects potentiels.

- Narville tu pars en direction des échafaudages avec Sev et Ham. Je reste avec le major pour patrouiller les fondations.


Le major se tut en voyant les hommes partir en direction de leur destination. Placé uniquement en observation, il préféra laisser Rachel donner ses directives et apporter ses critiques ensuite. Le père et sa fille avancèrent donc prudemment en direction des fondations, le vent slalomant entre les piliers et passant dans leurs cheveux. Fusil à la main, le duo scrutait chaque centimètre carré des lieux. En l'occurrence le rez de chaussé était vaste, composé de plusieurs centaines de mètres carrés très peu éclairé principalement occupé par d'immenses piliers, de bonbonnes de gaz inflammable, de tubes de soudage et du matériel aussi nombreux que complexe.  

Un bruit métallique surgit à l'autre bout résonnant à travers tout le rez-de-chaussée du gratte-ciel et alertant ainsi les Barclay qui réagirent au quart de tour.

- C'était quoi ce bruit?

- Ça venait du fond, on avance prudemment en balayant la zone on ne tire pas tant qu'on est pas sûrs que la cible potentielle est armée. Go.

Le couple avança côte à côte en trottinant fusil à l'épaule. Un bip cadencé attira leur attention, plus ils s'approchaient, plus le son s'intensifiait. Arrivés à une dizaine de mètres, Rachel remarqua une silhouette recroquevillée dans l'obscurité avant d'hurler en pointant du fusil dans la même direction.

- Alliance Interstellaire! Arrêtez immédiatement ce que vous ce faîtes et levez-vous les mains sur la tête je ne le redirai pas deux fois!

Une poignée de secondes plus tard, la silhouette se retourna subitement lançant un objet en direction de Rachel avant de partir en partant sur les chapeaux de roues. Il ne fallut qu'une fraction de seconde à Rachel pour remarquer la lumière clignoter sur cet objet en question et l'identifier la faisant plonger derrière un pilier tout en hurlant de quoi il s'agissait

- GRENADE A TERRE!

L'explosion retentit épargnant Rachel qui fut relevée quelques secondes plus tard par son père.

- Je m'occupe de lui chef!

Rachel courut à toute vitesse aux trousses du suspect le fusil serré contre sa poitrine. Anthony se retint de courir, sa taille et son poids ne lui permettait pas de suivre aussi vite, il ne ferait que ralentir sa fille.

Une musique d'ambiance est disponible.

Cherchant un itinéraire alternatif, il fut attiré par ce fameux bip qui ne cessa d’émettre en continu. Anthony s'approcha de plus en plus du sac placé à quelques centimètres du petit entrepôt où reposait la majeur partie des produits hautement instables. Ayant ouvert le sac avec précaution, il constata que c'était la dernière chose dont il voulait: une bombe de manufacture militaire. Il alerta les autres membres par radio et se retint d'appeler des démineurs après avoir observé le chronomètre défiler. Moins d'une trentaine de secondes pour être désamorcée cela relevait de l'impossible pour lui. Anthony laissa son fusil au sol préférant partir au pas de course et alerter ses hommes dans la foulée tout en activant "Montée d'Adrénaline" et "Fortification".

- Ici le major Barclay! Évacuez le bâtiment IMMÉDIATEMENT, une bombe va sauter dans moins de vingt secondes! Je répète une bombe va sauter!

Anthony défila les piliers et le matériel de chantier à toute vitesse avant d'être littéralement éjecté par le souffle de l'explosion et de s'écraser tête la première en plein contre un pilier aux limites de perdre connaissance. Anthony observa d'un oeil l'incendie se propager à une vitesse fulgurante l'obligeant à se relever. Mais le major fut arrêté par une immense douleur qui lui ravagea la poitrine le faisant ainsi hurler de douleur. Baissant les yeux il observa le tube d'aluminium d'environ 3 à 4 centimètres de diamètre planté dans son thorax. Voulant placer un mot pour montrer son énervement quant à la situation, il fut retenu par le sang qui se propageait dans sa trachée et à même le sol.

Rachel entendit l'explosion qui n'était pas très loin derrière, ayant perdue le suspect, elle fit demi-tour rappelant ses hommes et sprinta comme jamais vers la localisation potentielle de son père. Se tenant à l'écart de l'incendie ravageant les fondations et les bonbonnes, une série d'explosions retentit la déstabilisant par les ondes de choc. Arrivée aux côtés de son père planté au pilier, elle hurla "PAPA!" avant de se précipiter aux côtés de ce dernier.

- Bouge pas papa, je vais chercher de l'aide!

Anthony tenta bien que mal de répondre, il y parvint en chuchotant entre deux crachats de sang aggravant son état. Il passa sa main dans les cheveux de sa fille avant de caresser sa joue accompagné d'un sourire sentant que la vie s'éloignait de plus en plus.

- Tu dois partir Rachel, pars avec.... Tes hommes.

- Je te laisserai pas papa! Tiens bon tu va surement t'en sortir, t'as pris une balle au polonium en plein visage! Tu entends papa? Reste avec moi! Me laisse pas seule avec maman!

- T'es comme ta mère à son âge, une femme....*tousse* forte et déterminée. Dégage d'ici Rachel...*tousse* c'est un ordre.

La major de plus en plus affaiblit observa Rachel fondre en larmes refusant de bouger avant de se résoudre à se relever délaissant son père.

- Je suis fière de toi ma fille. Fais honneur à la... *tousse* famille.


Anthony sentit sa vue se brouiller d'avantage, ne distinguant plus qu'une silhouette partir en courant entourée de flammes. Il ferma les yeux, expirant ainsi pour la dernière fois, la vie venait de lui tourner le dos.

Quelques minutes plus tard...

Les secours étaient déjà sur place, le périmètre était sécurisé par les forces de l'Alliance tenant les civils à l'écart. Rachel ressorti des décombres, l'armure recouverte de marques de brûlures, le visage noir et les poumons engorgés de poussière incandescente. Elle fut prise par deux soldats sous les épaules avant d'être amenée vers les ambulances recevant ainsi des soins en compagnie de ses amis. Narville et les autres demandèrent des nouvelles de leur supérieur. Rachel baissa la tête, la hochant de gauche à droite faisant ainsi comprendre à ces hommes ce qu'il s'était passé. Le major avait perdu la vie la nuit du 7 janvier 2189.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le début de la fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Old] Mass Effect Legacy :: Système Asgard (Terra Nova)-
Sauter vers: